Passerelle eco
Actu : La revue 83 paraît début mars !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Actualité
Rencontre en Cévennes le 31 mars 06

le 8 mars 2006

Actualité

Créons les réseaux de l’auto-éco-construction

Nos montagnes méditerranéennes sont devenues un enjeu économique pour satisfaire une clientèle aisée en manque d’espace naturel. Pour s’opposer à cette appropriation foncière des territoires ruraux par quelques privilégiés des grandes métropoles, il faut faciliter et organiser le droit à l’installation, à l’habitation hors norme, à l’auto construction...

Le prix du foncier n’est déjà plus accessible aux agriculteurs désirant s’installer, il l’est encore moins à ceux qui souhaitent rompre avec la société urbaine, ceux qui, en s’installant en zone rurale, veulent acquérir plus d’autonomie, réinventer leur alimentation, leur consommation d’énergie, leur habitat, ceux qui veulent construire des communautés maîtrisant leurs usages dans la simplicité volontaire.

On ne trouve plus, comme dans les années 70, des fermes isolées à l’abandon et à prix modique. L’urgence est d’abord de s’installer pour survivre et ensuite il faut rendre possible les conditions de la vie choisie. Chaque mode est différent, il y a ceux qui arrivent dans un camion aménagé et ensuite s’installent sur le sol, ceux qui construisent des cabanes, ceux qui récupèrent des bâtiments à l’abandon, ceux qui achètent un petit mazet « inconstructible »...

Chaque cas est particulier, mais tous veulent, en entrant en dissidence, conquérir leur autonomie, faire acte de résistance face à l’impossibilité matérielle (et politique) d’agir sur la folie du monde.

Devant les embûches, pour ne pas renoncer, il faut passer à la dissidence collective, par le regroupement, l’acquisition en commun, la mise en réseau, l’entraide et la coopération. En effet, hors du prix du foncier, la réglementation concernant l’habitat est faite par et au profit de l’industrie du bâtiment. Les PLU, Plan Local d’Urbanisme, sont réalisés par les mêmes qui détruisent les campagnes en intensifiant les réseaux routiers, les zones industrielles et commerciales...

L’indépendance énergétique y est suspecte, la gestion économe de l’eau interdite, l’économie des ressources et l’usage des matériaux naturel (bois, terre, paille) à peine tolérés. Le premier obstacle est donc le plus souvent administratif et juridique et le second est dû au statut de précarité et de manque de formation du candidat à l’installation. Sans droit, sans argent, sans expérience, nos émigrés de l’intérieur ressemblent aux sans papiers qui s’installent dans les immeubles à l’abandon des grandes villes.

Aujourd’hui, l’expérience acquise par les premiers néo-installés nous permet de penser les conditions pour faciliter l’élargissement de cette alternative ; cette réappropriation des territoires ruraux pour en vivre et y vivre ! Il s’agit de construire des réseaux d’auto-constructeurs basés sur des groupes locaux, rassemblant différentes communautés de base. Ces réseaux permettront le soutien d’architectes et l’aide juridique et administrative pour ceux qui en ont besoin. Les formations techniques, les chantiers d’entraide permettront de ne plus se décourager devant l’inconnu et l’ampleur de la tâche. Ces réseaux commencent à se construire, riches de projets et d’imaginaires, il faut aider à fédérer cette demande essentielle à la vie : habiter.

Rencontres de l’auto construction 31 mars en Cévennes

L’auto-éco construction, une alternative à l’habitat en zone rurale

En préambule du Festival de films documentaires « Luttes et Résistances », vendredi 31 mars à St Jean du Gard (salle Stevenson)de 10h à17h , aura lieu une rencontre d’autoconstructeurs : en présence de Jean Claude Amara, de Droit Devant !!, fondateur du DAL, Béa Mésini, DroitsPaysans PACA , chargée de recherche au CNRS ....., et de Pierre Carles, cinéaste, qui présentera des séquences de son prochain film sur ce sujet à 20h30

 Contact : ²²²Christian Sunt, Objecteur de Croissance, lui envoyer un mail

 A propos d’autoconstruction, vous pouvez aussi contacter Rahmabaman, le réseau d’autoconstructeurs


3 votes

3 messages

  • > Créons les réseaux de l’auto-éco-construction

    Le 25 juin 2006, par Hugues Delbergue

    J’habite entre Nice et Monaco, ici plus rien n’est possible. Je cherche à fuir et à rentrer dans la résistence :) mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Je suis peintre. Je rève d’une grande structure bois-paille-terre pouvant me servir d’atelier et de logement. Je rève de nature mais aussi de convivialité et d’éveil de la consience. Par où dois-je commencer, où aller ? Existerait-il un endroit approprié déjà existant où je puisse m’intégrer ?

    Voir en ligne : Mon site perso

  • > Créons les réseaux de l’auto-éco-construction

    Le 31 mars 2006, par Marie José bod

    Bonjour ! Un coeur des yeux beaucoup d’espoir pour "notre" projet Je me ressens moi-aussi comme une émigrante dans cette écoplanète ! Sans papiers (recyclé), sans logement (écologique), sans pouvoir parler (le langage des écoplanétaires) ; Et pourtant je m’accroche à vos projets,je suis fidèle et inactive ; Je vous lis, j’attends une structure, des amis pour devenir acteur avec vous. Qui peut me rejoindre sur internet pour avancer avec moi Merci Marie josé 56 ans Bordeaux

  • > Créons les réseaux de l’auto-éco-construction

    Le 29 mars 2006, par Gilbert Gill

    sympa, c’est quand je participe ?

    Gilbert, construction dôme géodésiques ou autre, bois, paille, chaux, etc,...

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

20 Ans de Cafés Mortels, Ça se Fête ! (Arts de Vie dans le 26)

Projet : Fêter les 20 ans du 1er café mortel suivant les principes de Bernard Crettaz Offre : témoigner de vos expériences, être écouté, écouter, dans une ambiance conviviale et la liberté d'aller et (...)

Recherche Personnes pour Créer un Éco Lieu / Petit Budget (Projets d’écovillage)

Demande : Je recherche 3/4 personnes (couple et personnes seules âgées de 28 à 40 ans) qui seraient intéressées pour créer un éco lieu sur le long terme avec projet d'habitat léger (type tiny ou autre, (...)

Recherche un Associé e, co-Habitant dans notre Moulin vers Nantes (Élargissement dans le 44)

Projet : Ancienne minoterie réhabilitée en habitat participatif autour de pratiques artistiques ( SCI) recherche une troisième personne. Eco logis ( phytoepuration, puit, jardin. )vous êtes proche de (...)

Chantier Participatif Montage Yourte (Construction dans le 14)

Projet : Du 10 au 13 Avril 2024 nous allons monter une yourte de 7m de diamètre, yourte de type habitation. Nous proposons un chantier participatif pour cette opération Offre : Nous fournissons la (...)

Coopérative d'Habitants avec Vue sur les Pyrénées (Projets de Création dans le 65)

Projet : Coopérative d’habitants (SCIC) interG, projet co-construit, écologique, solidarité, coopération, gouvernance partagée, culture. ♦  Réhabilitation d'une bâtisse inoccupée, dans un village entre (...)