Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Actualité
Défense de l’Habitat Léger

le 18 octobre 2015

Actualité

Ultime procès des yourtes de Bussière Boffy (24 Nov)

le 24 novembre 2015 à la Cour d’appel de Bordeaux

Rendez-vous le 24 novembre à 14 h Place de la République, Bordeaux Venez nombreux nous soutenir !

Les habitants des yourtes de Bussière-Boffy ont démonté leurs tentes l’an dernier, suite aux 7 années de procédures et de harcèlement du maire de ce village. Grâce à notre légitimité, notre persévérance, notre bonne foi et votre soutien, tous les procès que nous avons menés ont été en notre faveur...sauf le dernier qui nous condamnait à la démolition de nos habitats (et de nos projets de vie). Nous et nos enfants avons fait nos bagages, emportant avec nous notre lumière et nos espérances, lassés de lutter perpétuellement contre un homme sans scrupules qui de plus fut soutenu tout le long par les services de l’État.

Mais le 24 février 2015, la cour de Cassation, ultime recours juridique, a décrété que ce jugement n’était pas conforme à la loi et a ordonné de soumettre à nouveau l’affaire à la Cour d’appel de Bordeaux.

Ce jugement représente notre dernière chance de pouvoir revenir un jour sur nos terrains, maintenant à l’abandon, et continuer d’y faire germer les graines d’un avenir plus sain et plus humain sur cette terre qui nous porte et nous nourrit. Ce dernier procès représente aussi un espoir.

Celui de portes qui s’ouvrent pour l’habitat léger et pour les très nombreuses personnes et familles qui vivent en yourtes en France ou qui voudraient adopter ce mode d’habitat.

Merci de faire circuler cette information pour que la salle du tribunal soit comble !

Nous nous rappellerons longtemps du procureur qui nous infantilisait sur un ton accusateur en correctionnel...

De l’ignorance et du mépris de l’avocat de la commune disant au juge « Vous vous rendez compte, on ne sait même pas d’où vient l’eau de leurs toilettes sèches !

La lutte de Bussière-Boffy est reliée à la situation des gens du voyage, et à toutes autres luttes sur la planète où des peuples sont mis à terre par une mondialisation qui accapare les ressources naturelles, spolie le droit de l’accès à la terre. Partout au nom du soi-disant intérêt public (énergie, tourisme, etc...), le capital continue de s’engraisser en détruisant la vie.

Le néo-libéralisme global engendre une pauvreté physique, intellectuelle et morale qui autorise tout au nom des lois, même la barbarie

La violence psychologique infligée aux familles vivant en yourtes à Bussière-Boffy pendant plus de sept ans, ne vise pas qu’à enrayer l’histoire d’un espace de liberté... Elle ne vise pas qu’à faire partir des familles et détruire l’équilibre qu’elles se sont construite sur leurs propres terrains...

Elle ne vise pas seulement la restructuration en profondeur d’un micro territoire de vie en zone naturelle pour les parcours-nature d’un développement touristique absurde...

Cette violence ne cherche pas seulement à détruire un tissu social alternatif, à diviser et séparer des familles dont les enfants, voisins et amis, sont aujourd’hui éloignés.

Comme tous les « apartheids », toutes les discriminations, cette violence vise l’anéantissement de l’esprit humain, dans une dimension vouée à paralyser les corps, à les briser... Une violence qui voudrait s’attaquer au système nerveux en asséchant les capacités de ses victimes à créer ou faire perdurer leur propre monde de symboles.

Les propos et les ambitions de ceux qui se sont acharnés à faire partir nos familles ont démontré les piètres prétentions de leur culture dominatrice.

En défendant ces espaces dans lesquels on élabore collectivement des formes de vie libres, ce n’est pas sa petite parcelle de monde émancipé que l’on défend, mais la possibilité d’une vie libre pour toutes et tous.

Les détenteurs du pouvoir économique et politique craignent par dessus tout que le temps de travail non salarié devienne le temps dominant du point de vue social et culturel ; que les gens puissent s’emparer de ce temps pour faire ce qu’ils jugent bon et utile.Avec le recul du poids du travail salarié dans la vie de tous, le capital risquerait de perdre le pouvoir sur les orientations de la société.

Il fait donc tout pour que les gens, et principalement les plus jeunes, demeurent culturellement incapables d’imaginer qu’ils pourraient s’approprier l’espace et le temps libéré du travail pour déployer des auto-activités qui n’ont pas besoin du capital et ne le valorisent pas.

Nous avons affaire en France plus encore que dans les pays voisins, à une campagne idéologique pour verrouiller l’imagination sociale, pour accréditer l’idée que le travail salarié est la seule base possible de la société et de la cohésion sociale, que sans emploi on ne peut disposer d’aucun moyen de vivre dignement et activement.

Nous résistons à l’oppression et aux intimidations de l’État, parce que nous savons que nous nous trouvons aujourd’hui dans un monde qui se gargarise de notions écologiques et de droits de l’Homme, mais qui laisse perpétuer quotidiennement des crimes sociaux et environnementaux qui génèrent l’écocide planétaire au nom du confort.

Il est temps pour l’humanité de libérer le vivant et tout ce qui soutient la vie ! Le fascisme, c’est la brutalisation des esprits, la destruction de la vie des autres au nom de valeurs idéologiques.

Tout le monde connaît la vérité, mais elle est enfouie sous les liants et les épices d’une sauce faite de confort, de conformisme et de peur de vivre. Le cynisme voudrait tuer l’espoir, briser les rêves et tarir la sève de l’espérance... Mais le temps du rêve avait besoin d’être nourri, alors nous sommes partis il y a déjà longtemps, sur nos propres peintures !

Notre créativité et nos originalités sont l’expression de notre amour, qui se traduit dans les modes de vie que nous développons, dans nos façons d’appréhender les autres et d’habiter la Terre.

Nous marchons en paix, car dénués de haine, nos indignations sont issues de notre amour pour la vie.

Être humain, c’est préserver cette capacité incroyable à s’extirper des situations les plus inadmissibles, en l’esprit d’abord, puis physiquement. Collectivement si possible, individuellement à défaut ! Privés de cette capacité, nous devenons sujets bientôt victimes.

On va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part, alors allons-y !

Les yourtes de Bussière-Boffy yourtesbussiere(at)gmail.com

44 votes

4 messages

  • Ultime procès des yourtes de Bussière Boffy (24 Nov)

    Le 3 février 2016, par Christian

    Bonjour, Je découvre ce texte, que je trouve admirable, depuis peu. Depuis que je tente de créer un lieu de vie et que je cherche des informations pour établir au mieux une association loi 1901 à bureau collégial. Je voulais souligner à nouveau la pertinence et la justesse de ce texte.

    Ici nous nous approchons du dépôt des statuts à la préfecture. Nous verrons comment cette première étape sera franchie. Gardons l’optimisme !

    Christian

  • Ultime procès des yourtes de Bussière Boffy (24 Nov)

    Le 14 novembre 2015, par Patrick CHENE

    courage, mais qu’il est dur de remonter un courant stupide d’aveuglement !!

  • Ultime procès des yourtes de Bussière Boffy (24 Nov)

    Le 9 novembre 2015, par X

    j ai simplement pleuré en lisant votre article.merci. je ne pourrai pas être présente pour ce procès. mes pensées les plus déterminées pour votre victoire vous accompagneront. je fais circuler cette lettre et vous offre , en pensée, toute l’énergie dont je dispose pour nourrir votre courage. au plaisir de vous rencontrer sur votre lieu retrouvé Frédérique.

  • Ultime procès des yourtes de Bussière Boffy (24 Nov)

    Le 4 novembre 2015, par manni

    Beaucoup d´espoir jaillit de votre article, de votre combat. De l’espoir que vous semez quand-même pour tous ceux qui cherchent à vivre dignement, ceux qui cherchent une autre manière vivre dans une société qui n´accepte que les hommes conditionnés. Le chemin que vous avez fait servira à d´autres personnes, ce n´est donc pas que votre combat mais ca vous le savez. Et merci pour tant de courage que vous montrez….. Liberté, égalité, fraternité. La France devrait se rappeler de sa révolution, je l´espère. Si besoin, on peut dormir gratuitement chez nous

    (130 km avant Bordeaux accoter de la Rochelle) ecoaltertec@gmail.com

Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Location Maison de Charme Bord de Mer (Ecolieux existant dans le 22)

Projet : Location meublé cocooning 2ch . Ferme bord de mer en Biodynamie, activités pour les enfants. Une solution pour rencontrer participer créer si vous le souhaitez dans un petit collectif. Dispo (...)

Cherche Maison à Louer ou Partager (Recherche CoLocation dans le 65)

Projet : Location ou colocation pour logement principal Demande : J'ai 48 ans, après plus de vingt ans passés au CH le Montaigu et au CH de Bagnères je reviens par mutation au Centre Hospitalier de (...)

Lieu en Pleine Nature (Recherche CoLocation dans le 66)

Projet : Couple cherche homme entre 35 et 65 ans aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en pleine nature dans les montagnes, autour de Perpignan. Offre : Pied à terre avec possibilité (...)

Cherche Location (Recherche location)

Projet : Dame avec sa Minouche, recherche location campagne (hameau, lieu-dit) chauffage au bois et bout de jardin appréciés. Ancienne auxiliaire de vie, je peux aussi proposer mon aide si besoin. (...)

Chreferme Thérapeutique (Projets de Tiers Lieu et Centre d’Activité dans le 69)

Projet : bonjour, je suis Abdallah, psychothérapeute agréé ARS, écothérapeute, hortithérapeute..chevrier, fromager caprin...Nous avons le projet avec mon épouse de créer une ferme caprine avec (...)