Passerelle eco
Actu : Passerelle Éco 84, la revue de l'été, est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Actualité

le 16 mars 2021

Contact

Actualité

Les AMAP tirent la sonnette d’alarme !

Le couvre-feu, une situation intenable pour les paysan.n.es en AMAP !

Des solutions locales d’approvisionnement

Les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP©) ont prouvé leur utilité lors des derniers confinements. Elles ont apporté des solutions locales d’approvisionnement de denrées alimentaires de qualité, tout en garantissant une continuité de débouchés économiques pour les paysan·ne·s, dans le respect des règles sanitaires. A ce jour, plus de 100 000 foyers s’approvisionnent en AMAP en France, en partenariat avec 5 000 fermes.

Des bénévoles actifs coincés par leurs horaires de travail

Aujourd’hui les livraisons en AMAP sont menacées par le maintien du couvre-feu à 18h. Même si les paysan·ne·s utilisent leur dérogation pour motif de déplacement professionnel, les adhérent·e·s des AMAP, eux (tou·te·s bénévoles et pour la plupart actif·ve·s) ne peuvent se rendre dans les lieux de distribution qu’aux heures autorisées (entre 6h et 18h).

Des paysan·ne·s surchargé·e·s

Cette situation oblige les paysan·ne·s à partir en début d’après-midi pour pouvoir livrer dans les temps. Ces ajustements étaient déjà difficiles en janvier, ils seront impossibles de mars à octobre. La saison maraîchère commence avec quasiment un mois d’avance cette année, et les mises bas chez les éleveurs laitiers sont en cours. Avec un tel métier, les journées de travail durent en moyenne 10h. Ces rythmes sont incompatibles avec l’organisation des livraisons avant le couvre-feu. Sans dérogations au couvre-feu pour les distributions en AMAP, les paysan·ne·s seront dans l’obligation de travailler tous les jours de la semaine, sans jour de repos possible et ce, pendant 9 mois. Cette situation est intenable dans la durée et met en péril le modèle.
Au mois de janvier, nous avions déjà interpellés les pouvoir publics sur l’épuisement des bénévoles et paysan·ne·s en AMAP. Nous n’avions pas obtenu de solutions. Aujourd’hui c’est l’épuisement professionnel et le burn-out qui attendent les paysan·ne·s en AMAP, pourtant inséré·e·s dans un modèle économique, social et environnemental, vertueux.

Où sont les engagements des pouvoirs publics ?

Nous nous souvenons de l’appel de l’ancien Ministre de l’Agriculture le 24 mars 2020 pour venir en aide aux agriculteur·rice·s en difficulté lors du 1er confinement. Lorsque ce secteur manquait de bras, le ministre de l’agriculture se battait et s’était organisé pour faire « vivre la grande armée de l’agriculture ». Qu’en reste –t-il aujourd’hui ? Que compte faire le gouvernement et l’ensemble des pouvoirs publics, pour soutenir ce modèle aujourd’hui plébiscité par les citoyen·ne·s et les porteur·euse·s de projets en agriculture ? Le modèle des AMAP, est une réponse concrète et efficace aux enjeux d’indépendance économique, de solidarité, de transition écologique et de souveraineté alimentaire, identifiés comme prioritaires par le gouvernement dans son plan de relance. Le couvre-feu met en danger les paysan·ne·s qui font vivre ce modèle.

Nos revendications

Lors des deux confinements les pouvoirs publics ont reconnu que les livraisons en AMAP et les circuits de distribution alimentaire sans intermédiaire étaient des activités de première nécessité. Nous demandons que les déplacements pour motifs de distribution alimentaire en AMAP et en circuit-courts, soient autorisés pendant le couvre-feu. Les activités de distribution alimentaire en AMAP et en circuit-court peuvent-être considérées comme une mission d’intérêt général pour les amapien·ne·s (qui sont, nous le rappelons, avant tout des bénévoles associatifs).


2 votes
Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cohabitation en Échange de Temps de Travail (Offres de CoHabitation dans le 23)

Projet : En cours d'installation sur petite ferme laitière chèvres. Il y a de nombreux travaux pour rénover, installer et créer la structure. Les terres sont assez morcelées et nécessitent de (...)

Cherche de Nouvelles Recrues (Élargissement dans le 11)

Projet : Production/transformation vivrière, écotourisme, accueil du public, organisation d'évènements et d'ateliers thématiques. Création d’un sentier d’interprétation du patrimoine et d’une épicerie (...)

Maison de Maître en Haute Saône (Ventes Immobilier dans le 70)

Offre : Vend maison de 1826 ♦  300m2 habitables, grange 105m2, terrain arborisé et verger 4882m2 ♦  En pierre sur 2 étages, 8 chambres, cuisine, salle de bain, chauffage central, fours à bois et 4 (...)

Parcelles Viabilisées dans un Écolotissement (Écolieux existants dans le 64)

Projet : Nous vendons des parcelles viabilisées dans un écolieu à PAU entre ville et campagne. La vidéo sur le site « écopernic » présente bien . Chacun sera propriétaire de son lot et aura en copropriété (...)

Praticien Massotherapeute (Arts de Vie dans le 34)

Projet : recherche une masseuse bien être thérapeutique , watsu Offre : ,hydropraticien diplômé page facebook: kaifa sebra propose à une collaboratrice un partenariat pour massage en cabinet en (...)