Passerelle eco
Actu du Printemps : La revue 83 est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
5. Pratiques

le 5 mai 2010

Les Blogs

Sénat : la profession d’herboriste à nouveau anéantie

Lors de la séance de questions et réponses du 27 avril 2010 au Sénat, la question a été posée de l’avenir de la profession d’herboriste. Ce point a déjà été présenté en détail dans un article de ce site : Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste, mais la réponse de Mme Rama Yade, secrétaire d’État chargée des sports, est très claire ... et témoigne d’une formidable méconnaissance de la réalité... ou d’un franc parti pris pour la profession de pharmacien au détriment de la santé et de la bourse des bénéficiaires potentiels des herbes médicinales.

Voici le compte rendu de cet entretien :

M. Jean-Luc Fichet. - En 1941, le diplôme d’herboriste a été supprimé à un moment particulièrement sombre de notre histoire. Chaque année 200 étudiants souhaiteraient embrasser cette profession mais les propositions de loi tendant à la rétablir n’ont jamais abouti alors que nos voisins offrent de telles formations. Avec internet, il est possible de commander des plantes, au moment où la population souhaite recourir à des formes de soins moins coûteuses et moins agressives.

A l’heure où le déficit de la sécurité sociale va grandissant, voilà une solution d’avenir. Depuis 2007, les préparations magistrales à base de plantes vendues en pharmacie ne sont plus remboursées. Pourquoi les pharmacies en gardent-elles le monopole ?

Quelles mesures le Gouvernement entend-il mettre en oeuvre pour promouvoir la médecine des simples ?

Mme Rama Yade : Aucun diplôme d’herboristerie n’est plus délivré depuis 1941.

La plupart des plantes médicinales ne sont disponibles qu’en pharmacie, car les pharmaciens ont reçu une formation adéquate. Certaines plantes peuvent cependant être vendues en dehors des officines. De 34 en 1979, leur nombre a été porté par décret à 148 en 2008. Ce système garantit un accès large et sûr aux plantes médicinales : il n’est pas envisagé d’aller plus loin.

M. Jean-Luc Fichet.  : Je craignais cette réponse : les pharmaciens ne s’intéressent pas aux plantes, produits sur lesquels ils réalisent de faibles marges. Les conseils qu’ils prodiguent sont quasi nuls.

La vente de 148 plantes médicinales est autorisée en dehors des pharmacies, mais sans pouvoir l’accompagner d’aucun conseil thérapeutique.

Il faut donc rétablir un diplôme d’herboriste, pour répondre à l’attente de la population et à la demande de jeunes étudiants.


1 vote

3 messages

  • SENAT suite / HERBORISTES 2EME ROUND !

    Le 28 juillet 2011, par sam

  • Sénat : la profession d’herboriste à nouveau anéantie

    Le 6 mai 2010, par Samueldu31

    vous pouvez quand même me remercier de vous avoir envoyé le lien correspondant à la publication du sénat bande de profiteurs. Vous vous attendiez à quoi ? ça fait presque 70 ans que la profession disparaît, cela relèverait du miracle et encore, que son diplôme soit recréé. Descendez de votre nuage !

    • Sénat : la profession d’herboriste à nouveau anéantie

      Le 8 janvier 2011, par Madeleine

      Il est temps de faire ce que l’on ressent être juste et il faut vraiment arrêter de demander la permision à ces pauvres gens qui s’exibent à la télé.Ce sont de pauvres gens, rien d’autre. Alors qui sont ceux qui attendent leur autorisation. Les personnes qui veulent de l’info au sujet des plantes en ont ! Les plantes sont tout autour de nous ! Qui cherche trouve.

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Participation Temporaire à un Écolieu (Ecovolontariat dans le 22)

Propose  : séjourner qq jours ou plus sur notre écolieu, contre un coup de main verte ou autre couleur ♦  écologie pratique, joyeuse et spirituelle

Contrat Saisonnier Agri à Mi-Temps 4 Sem. cet Été en AB PPAM (Agricultiver dans le 34)

Projet : 2eme année de PPAM parfum et médicinales AB Recrute  : mi-temps saisonnier du 19 juil au 14 août Demande : désherbage manuel, arrosage et récolte. ♦  curiosité, travail consciencieux⋅se, (...)

Recherche Apprenti en Alternance pour PPAM et Transfo Cosméto (Agricultiver dans le 34)

Actuellement en 2e année de PPAM parfum et médicinales AB, je recherche pour 2024-25 un⋅e apprenti⋅e en alternance pour apprendre à mes côtés et m'épauler dans mon activité de paysanne-savonnière. (...)

Atelier de Travail qui Relie (Arts de Vie dans le 22)

Projet : Ressentir notre lien au vivant et révéler notre puissance d'action ♦  traverser la spirale du travail qui relie pour ressentir notre lien profond au vivant et soutenir notre désir et (...)

Ferme Collective Recherche Maraîcher⋅ère Associé⋅e (Fermes dans le 86)

Projet : travailler moins et mieux sur 38 ha en visant un nouveau modèle économique ♦  co-construire une vision commune, une gouvernance horizontale et un cadre de soins relationnels pour chacun⋅e. (...)