Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques
Réchauffement climatique : L'impact de l'élevage

le 30 décembre 2006

Contact

ARTICLES

Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

Manger de la viande nuit à l’environnement.

C’est la conclusion à laquelle parvient l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui a rendu public, le 29 novembre, un rapport consacré à l’impact écologique de l’élevage. Celui-ci est « un des premiers responsables des problèmes d’environnement », affirme un des auteurs, Henning Steinfeld.

Mesurée en équivalent CO2, la contribution de l’élevage au réchauffement climatique est plus élevée que celle du secteur des transports. L’activité est responsable de 65 % des émissions d’hémioxyde d’azote, un gaz au potentiel de réchauffement global 296 fois plus élevé que celui du CO2, essentiellement imputable au fumier.

De plus, le bétail produit 37 % des émissions de méthane liées aux activités humaines. Ce gaz, produit par le système digestif des ruminants, agit 23 fois plus que le CO2 sur le réchauffement.

Une consommation plus importante

Les pâturages occupent 30 % des surfaces émergées, alors que 33 % des terres arables sont utilisées pour produirel’alimentation du bétail - et ces surfaces sont insuffisantes pour répondre à la demande, ce qui entraîne le défrichage de forêts. D’autres dégâts sont énumé-rés : 20 % des pâturages sont dégradés par une surexploitation entraînant le tassement et l’érosion du sol ; l’activité compte aussi « parmi les plus nuisibles pour les ressources en eau ».

La hausse du niveau de vie s’accompagne d’une consommation plus importante de viande et de produits laitiers. La production mondiale de viande devrait donc plus que doubler d’ici 2050, passant de 229 à 465 millions de tonnes. Les auteurs du rapport rappellent que la viande constitue un apport en protéines primordial pour les populations mal nourries et que l’élevage fait vivre 1,3 milliard de personnes. « Il s’agit souvent de la seule activité économique possible pour les populations pauvres », écrivent-ils.

Diverses pistes sont proposées pour limiter les dégâts de l’élevage, comme l’amélioration de l’alimentation animale. La FAO suggère que, en outre, cet impact pourrait être « fortement diminué » si « la consommation excessive de produits animaux parmi les populations riches baissait ». Un Indien consomme en moyenne 5 kg de viande par an, contre 123 kg pour un Américain.

@ 2 006 Le Monde - Gaëlle Dupont - (Distribué par The New York Times Syndicate)


Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

2 messages

  • Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

    Le 22 mai 2007, par Pascal

    effet de serre mais aussi effets en chaine.Cette surconsommation animale surcharge aussi l’organisme humain. non seulement les sols sont atteints par la sur-demande des besoins animaux, mais le terrain physiologique humainaussi, impliquant des maladies dénonçant à leur tour un non-sens alimentaire:l’animal nuit à l’animal en tant que nourriture de base alors que le végétal produit l’animal.Il s’agit simplement d’une loi natrurelle.Yin produit yang, Yang produit Yin. La chlorophyle produit l’hémoglobine.La véritable agriculture dépend fondamentalement de notre culture même. Cultivons-nous pour mieux agri-cultiver ensuite. Le temps d’hériter est dépassé,celui de créer, d’instinctiver est le sens à donner à la modernité authentique de notre espèce.Il est temps de penser neuf, sans tabou culturel, de se désencoubler d’un passé qui nous empêche de voir l’avenir.C’est à ce prix, celui de la désinctellectualisation que notre éspèce pourra stopper la modification génétique qu’elle s’infflige, s’auto-abêtissant . Aussi pourrons- nous tenir notre place et gouverner , non en exerçant un pouvoir économique ,qui reproduit en fait un comportement de prédateur mais simplement tenir le gouvernail de la sauvegarde du monde qui nous est confier dans une action consciente et attentionner. Etre simple n’est pas être bête. Un être humain n’est-il pas un animal simplifié,épuré ?... sublimé ! par ce qui le différencie à son tour de ses frères animaux : ce qu’il mange .

    • Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

      Le 15 mars 2010, par layekoné

      en ce début de 3è millenaire, où notre existence devient plus que jamais ménacée par nos comportement journaliers d’ordres alimentaire, vestimentaire et de pensée, il est temps pour nous de remettre tout le monde à sa place acr ceux ou ces animaux pour lesquels nous n’éprouvons que mépris et chosifications sont le fondement de notre bien être présent et futur. alors sachons les utiliser de façons à sauver ceux qui nous succèderont sur terre


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Gardien (Vacances dans le 2B)

Projet : Je souhaiterai m'absenter du lieu ou je vis pendant 1 ou 2 mois dans l'idéal, ou bien pour une période plus courte.. à définir ensemble! Offre : Vivre quelques temps dans un lieu calme, isolé (...)

Chantier Maison Commune Autogérée Queer (Construction dans le 24)

Projet : Chantier collectif en mixité choisie à LA GARE : Maison commune queer autogérée. Aménagement d'un sleeping Isolation du toit en laine de mouton. Bibliothèque. (une fois en service sera libre, (...)

Terrain Agricole Boisé (Elargissement dans le 32)

Projet : Je propose de créer un écolieu et lieu de production permacole sur un terrain agricole boisé qui est à moi. avec possibilité d'acquérir une part du terrain, même en vente à terme (...)

Chalet 10 m² Cherche son Nouveau Lieu (Habitat Léger dans le 11)

Projet : Trouver un lieu d'accueil (écolieu ou particulier) avant fin août, don avec échange (ou vente possible). Offre : Chalet éco-construit par un artisan, construction traditionnelle matériaux (...)

Recherche un Lieu de Vie-Transitoire-d'Accueil (CoLocation dans le 07)

Projet : Activer un nouveau cycle par la responsabilité de Soi et des Principes de Vie dans une pratique de Santé Globale au sein d' un lieu d’accueil, de ressource afin de progresser pas à pas sur (...)

Jeune Homme 34, Cherche Jeune Femme. (Contacts dans le 24)

Offre : Pour le moment je cherche une jeune femme qui voudrait venir dans la maison familiale pour regarder et donner un petit coup de main. Il y a aussi deux-trois choses que nous pourrions faire (...)

Un Terrain dans l'Yonne (Habitat Léger dans le 89)

Projet : Lieu écologique, permaculture Offre : Bonjour, Je reprends la maison familiale sur un terrain > 1ha, Nord de l'Yonne. J'aimerai créer un lieu écologique avec permaculture ou potager vivrier. (...)

Atelier Femmes de Boue: Abri-Banc à Ecolectif (Construction dans le 31)

Projet : Atelier mixte en co-animation avec Bruno Thouvenin, avec qui on travaille ensemble avec Graff'Terre et CréaTerre. Il s'agit de réaliser du mobilier en terre paille, un banc en terre-paille (...)

Offre de Partage de notre Mode de Vie et Activités (Elargissement dans le 71)

Projet : Partager notre lieu de vie (100 km au Nord de Lyon) et notre outil de travail avec qui voudra participer à les dynamiser et surtout les perenniser, Beaucoup de choses en place déjà et (...)