] Peut-on institutionnaliser l’Habitat Participatif ? - Les Blogs
Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
Peut-on institutionnaliser l'Habitat Participatif ? :

le 3 juin 2012

ARTICLES

Peut-on institutionnaliser l’Habitat Participatif ?

Les collectivités ayant signé la Charte pour l’Habitat Participatif expriment très clairement leur engagement en faveur de cette nouvelle pratique. Elles reconnaissent le potentiel de cette troisième voie entre le logement social et la promotion immobilière qui apporte des réponses nouvelles face aux enjeux actuels. Le rôle central des habitants dans la conception de leur cadre de vie et l’organisation des initiatives par l’action collective sont identifiés comme des éléments essentiels de la démarche. Ce positionnement des responsables de la politique publique correspond largement avec le point de vue du mouvement citoyen et l’approche du Réseau des Acteurs Professionnels (RAHP). Nous pouvons donc constater la mise en place progressive d’une démarche partagée par tous les protagonistes, y compris des institutions.

Pouvons-nous pour autant considérer la cohérence du développement de l’Habitat participatif comme assurée ? Ce n’est pas si sûr.

En avril de cette année, un article dans une publication économique annonçait « 300 logements participatifs » sur le territoire de l’un des membres du réseau des collectivités et réalisés exclusivement « par des opérateurs publics ». Il s’avère que la dimension participative de ces projets est très réduite car ce ne sont pas les habitants qui conçoivent leur cadre de vie collectivement. Les règles sont écrites par d’autres.

À ce titre, nous considérons que ces projets ne tombent plus dans le champ de l’Habitat participatif tel qu’il a été défini par les collectivités. Avons-nous à faire à un cas d’utilisation abusive du terme ?

Un autre sujet qui attire notre attention est celui de la loi sur les coopératives d’habitants, actuellement étudiée par plusieurs sénateurs et députés et devant être présentée à la rentrée aux institutions législatives. Nous saluons cette initiative qui permettrait de multiplier les options pour les collectifs en terme de montage juridique et économique.

En revanche, il est question de créer un label pour distinguer les projets « coopératifs et solidaires ». La problématique d’un label est qu’il pourrait figer les conditions de cette pratique et réduire ainsi l’espace d’expérimentation. Un autre danger serait la tentative de certains acteurs conventionnels d’adapter les modalités de ce label à leurs fonctionnements habituels.

Le label HQE© en est un bon exemple de ce phénomène d’absorption. Au départ très ambitieuse, cette démarche a aujourd’hui perdu tout son intérêt et pratiquement tous les produits industriels portent ce label [1].

La dilution de la participation par des acteurs publics et la tentative de labelliser et donc d’ « objectiver » ces projets, sont les dangers d’une institutionnalisation de l’Habitat participatif.

Tous les protagonistes sincères cherchent actuellement des modèles fiables permettant la multiplication des projets. Cette recherche indispensable d’une certaine stabilité de la démarche doit prendre en compte les particularités de ces initiatives qui se construisent par les habitants, par le vivant. Ce sont eux qui écrivent leurs propres règles, ce sont eux qui donne un nouveau sens au « vivre ensemble ».

La coopération est une démarche volontariste qui ne peut être prescrite ou imposée par le haut.

Elle nécessite un engagement mutuel sincère des participants, c’est un choix à la fois individuel et collectif.

La Charte des collectivités reconnaît l’utilité de ces projets venus d’en bas et elle précise bien le rôle des institutions : créer un cadre favorable au développement de l’Habitat participatif par la mutualisation des bonnes pratiques et par la modification de son environnement économique et juridique. Nous soutenons amplement cette approche et nous suivrons les évolutions avec beaucoup de vigilance.

Cette pratique nouvelle et précieuse ne doit pas être institutionnalisée au prix de la perte de l’essentiel de son sens : la force du vivant, la liberté de s’associer et sa capacité de créer des liens et de l’espoir.

Les acteurs institutionnels peuvent don participer activement à la formation de ces nouveaux espaces du possible que les habitants imaginent et désirent. Ce nouveau rapport interactif, ce lien réinventé entre le « Haut » et la « Bas » de notre société pourrait même être l’un des changements majeurs apportés par le mouvement de l’Habitat participatif.

Nous espérons que ce sujet figurera au programme des prochaines Rencontres Nationales de l’Habitat Participatifs préparées par la Coordination nationale du mouvement citoyen en novembre à Grenoble.

Stefan Singer, Toits de Choix

Ce billet est un extrait de la lettre d’info de Juin 2012 de Toits de Choix.

Notes

[1NDLR : sans pour autant que leur qualités environnementales se soit significativement améliorée


Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Co-Équipière pour Projet à Construire (Rencontres amoureuses dans le 74)

Projet : Tout jeune retraité, qui a envie d'embrasser la vie différemment qu'elle ne l'a été. Fini les contraintes, je souhaiterais retrouver la liberté et le plaisir de faire, à travers un nouveau (...)

Ecohameau Costa Rica (Autres Terres)

Projet : COSTA RICA Notre vie a très peu changé (presque pas de masques) Prof écoles en dispo. aussi conteuse et bientôt sound healing. projet école type "l'école des possibles" d'Arles. Communautés (...)

Hameau a Vendre (Ventes Immobilier dans le 81)

Vends  : Hameau sur 5 ha de prairie et châtaigneraie, d'un seul tenant. ♦  Plusieurs petites maisons à restaurer, 1 habitable. ♦  Atelier sculpture 500m2 avec pont roulant, toiture isolée. ♦  (...)

Recherche Financements pour Achat Gîte (Terre en Vue dans le 11)

Projet  : 2 amies désirent acheter 1 gîte dans l’Aude. Notre apport personnel est de 130 k€, manque 250 k€. Nous voulons éviter les banques. Offre  : Consulter le projet détaillé sur site Miimosa. (...)

Jardinière Cherche Lieu Retiré à Garder en Été (Ecovolontariat dans le 26)

Projet  : Jardinière pro souhaite garder lieu du 10 juillet à mi-septembre dans endroit retiré, très calme, idéalement en altitude. Offre : Perma, méthodes Eric Petiot, grand intérêt fruitiers. (...)

Couple Cherche Colocation / Lieu Collectif à Intégrer (À l’abordage dans le 09)

Projet  : Daniel 40 a - musicien et passeur de danses traditionnelles, géobiologue, sensible à la nature et ses éléments, passionné par sculpture sur bois et champignons- et Ella 29 a - en (...)

Enduits de Finition avec Botmobil-Chantier Participatif (Construction dans le 49)

Projet  : Chantier participatif sur maison en rénovation, reste enduits de finition sur enduits terre paille prêts. Création lieu de collaboration, rencontres pour méditation, yoga, chant et arts (...)

Aide pour Conseils Réhabilitation Maison Ancienne en Pierres (Ecolieux existant dans le 34)

Projet : Rénover grandes maisons pierres avec petit budget. Jardin, verger, poules en liberté. Emplacement idéal pour lieu de vie et d'activité, autonomie alimentaire et énergétique. Offre  :  (...)

Recherche 2 Colocataires-Trices / 2 Chambres Disponibles (CoLocation dans le 49)

Projet : Maison ancienne angevine que j'éco-rénove, enduits terre paille, fibre de bois. Avec atelier, dépendance, grand jardin que j'ai commencé à arborer. Volonté d'y créer lieu d'accueil, (...)