La revue Passerelle Eco n°74 se prépare. Commandez la ou (ré)abonnez-vous.
Voulez vous proposer un rendez vous pour votre écolieu ? Trouver de nouveaux habitants ou des partenaires ? Présenter votre éco-projet ?
Déposez votre annonce sur ecovillageglobal.fr.

Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques
Réchauffement climatique : L'impact de l'élevage

le 30 décembre 2006

Contact

ARTICLES

Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

Manger de la viande nuit à l’environnement.

C’est la conclusion à laquelle parvient l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui a rendu public, le 29 novembre, un rapport consacré à l’impact écologique de l’élevage. Celui-ci est « un des premiers responsables des problèmes d’environnement », affirme un des auteurs, Henning Steinfeld.

Mesurée en équivalent CO2, la contribution de l’élevage au réchauffement climatique est plus élevée que celle du secteur des transports. L’activité est responsable de 65 % des émissions d’hémioxyde d’azote, un gaz au potentiel de réchauffement global 296 fois plus élevé que celui du CO2, essentiellement imputable au fumier.

De plus, le bétail produit 37 % des émissions de méthane liées aux activités humaines. Ce gaz, produit par le système digestif des ruminants, agit 23 fois plus que le CO2 sur le réchauffement.

Une consommation plus importante

Les pâturages occupent 30 % des surfaces émergées, alors que 33 % des terres arables sont utilisées pour produirel’alimentation du bétail - et ces surfaces sont insuffisantes pour répondre à la demande, ce qui entraîne le défrichage de forêts. D’autres dégâts sont énumé-rés : 20 % des pâturages sont dégradés par une surexploitation entraînant le tassement et l’érosion du sol ; l’activité compte aussi « parmi les plus nuisibles pour les ressources en eau ».

La hausse du niveau de vie s’accompagne d’une consommation plus importante de viande et de produits laitiers. La production mondiale de viande devrait donc plus que doubler d’ici 2050, passant de 229 à 465 millions de tonnes. Les auteurs du rapport rappellent que la viande constitue un apport en protéines primordial pour les populations mal nourries et que l’élevage fait vivre 1,3 milliard de personnes. « Il s’agit souvent de la seule activité économique possible pour les populations pauvres », écrivent-ils.

Diverses pistes sont proposées pour limiter les dégâts de l’élevage, comme l’amélioration de l’alimentation animale. La FAO suggère que, en outre, cet impact pourrait être « fortement diminué » si « la consommation excessive de produits animaux parmi les populations riches baissait ». Un Indien consomme en moyenne 5 kg de viande par an, contre 123 kg pour un Américain.

@ 2 006 Le Monde - Gaëlle Dupont - (Distribué par The New York Times Syndicate)


3 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

3 messages

  • Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

    Le 30 août 2007, par vincent

    qu’elle connerie j’ai jamais lu pareille bétise, c’est une honte

    • Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

      Le 17 décembre 2007, par X

      quelle connerie de refuser d’ouvrir les yeux et d’agir de façon moins égoiste. Les chercheurs auteurs de ce rapport ont certaines connaissances qui vous dépassent apparement. Vous expliquerez ça à vos enfants quand ils crèveront la bouche ouverte !! (heureusement vous ne serez probablement plus là, reste à ésperer qu’ils n’aient pas hérité de votre connerie...)

      • Réchauffement climatique : L’impact de l’élevage

        Le 1er mars 2008, par X

        toi tu es totalement con, on devrais manger 5 kilos de viande mais cela n’empechera pas l’industrie, les transports aeriens ou les bagnolles....

        L’écologie, le rechaufement c’est un business rien d’autre, avec des techniques de manipulations bien rôdé.

        exemple : le prix des legumes augmente,... les gens diminuent leur budjet pour ce type d’alliment.

        Donc on sort un un petit logo bio avec un matraquage publicitaire d’enfer.

        Le prix est encore plus cher mais comme c’est bon pour notre santé on achéte !! Et voilà ....

        Pareil ... réchauffement, films catastrophes coloques....Al gore .... pour la pub ..... on se fait tous arnaqué , faut se reveiller !!! sinon on aura droit a 1 bifi par mois et on devra peter dans un recipient pour recycler nos gaz.....


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Création d'une Éco-Coloc à la Campagne (Projets d’Habitats Participatifs dans le 82)

Projet : Je propose de créer ou d’intégrer une coloc dans la campagne Tarn et Garonnaise à 3/4h max de Montauban. Cette coloc serait dans une dynamique alternative : Sans TV ni wi-fi, avec la volonté (...)

Habitat Partagé Proche Nantes (Un Groupe Existe dans le 44)

Projet : Notre groupe de 9 nantais·es est assez homogène (trentenaires, polyamoureux, végés, queers pour la plupart), mais ne sommes pas fermés à la variété. Nous souhaitons un lieu ouvert à (...)

Jean-Christophe et Anne-Françoise Limite Rhône-Loire (69 / 42) (Elargissement dans le 69)

Projet : Partage d'expériences sur petit éco-lieu au confort rustique, calme, protégé et motivant pour la résistance climatique, un tiers d'hectare en perma pleine nature de moyenne montagne, 1 heure à (...)

Installation Ecolieu Nord est du Portugal (Graines d’Avenir dans le 24)

Projet : Je propose mon aide de maçon en ecoconstruction terre crue paille pierre pour me poser un moment voir plus et aider à construire des petits habitats lécologiques légers en tendant vers (...)

Accueil de Nouveaux Associés (Elargissement dans le 23)

Projet : Invitation à co-créer votre nouveau lieu de vie en éco-lieu à Nouziers (créé en juin 2020 par 3 associés ) en Creuse 23 dans une région non polluée, verte, vallonnée ; commerces à proximité. (...)

Recherche un Lieu Existant Résonnant avec mon Annonce (Graines d’Avenir dans le 14)

Projet : Dans la volonté d’un changement de vie, je recherche un lieu pouvant m’accueillir où je pourrai développer mes compétences dans une activité personnelle ou en la partageant, Offre : je fais du (...)

Recherche Travail Rémunéré pour Noble Cause (Emploi et Entreprise dans le 21)

Projet : En couple, nous cherchons un/ou des écolieu(x) qui pourraient nous rémunérer contre travail. Demande : Disponibles 2 semaines consécutives par mois minimum. Déplacements possible. Julien : A (...)

Création d'un Habitat Collectif en Livradois-Forez (Ambert) (Habitat Participatif dans le 63)

Projet  : Couple cinquantaine souhaite créer HG sur ferme, 5ha, alt. 1000 m. Réno du bâti et potager en cours, verger sera planté au printemps. HL possibles. Horizontalité, propriété collective, (...)

Aide à la Construction sur Eco Lieu (Ecolieux existants dans le 26)

Projet  : Ecolieu 15 ha avec ferme vivrière, blé, vignes, atelier de céramique . Vincent et Marilyne, la 50 aine. Rénovation depuis 15 ans une ancienne ferme. En quête d’un nouvel art de vivre : (...)