Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Agenda & Actualité
Rencontres habitat rural - Habitats légers et mobiles : des habitats discriminés ?

le 20 février 2012

Contact


ARTICLES

Rencontres habitat rural - Habitats légers et mobiles : des habitats discriminés ?

22 mars 2012 à St Affrique (12)

L’association RELIER a initié un nouveau cycle de travail et de rencontres sur l’habitat léger, éphémère et mobile en 2011 et 2012, dans le cadre de sa programmation habitat. Ce travail interroge également la prise en compte du développement de ces formes d’habitat dans les politiques d’accueil, d’urbanisme et d’installation de différents territoires - et leur possible évolution.

  Présentation du cycle de rencontres « Habitat léger et mobile ».

Nous souhaitons ainsi ouvrir des espaces d’échanges et de débats pour alimenter un état des lieux partagé de ce phénomène en France , notamment - mais pas seulement - en milieu rural. Pour ce faire, RELIER propose un cycle de 3 journées décloisonnées ouvertes à toutes et tous entre fin, 2011 et juin 2012 :
- Une première journée en partenariat ave l’association dASA le 16 novembre 201, à Brioude en Haute Loire (43) ;
- Une deuxième journée avec l’association IDEES le 22 mars 2012 à Saint Affrique en Aveyron (12) ;
- Une troisième journée se déroulera avec le café Pot Ethique le 1er juin 2012 (sous réserve) à Mazamet (81). Ce cycle vise à mieux connaître les différentes formes de cet habitat, la diversité de ses occupants ainsi que, celle de leurs motivations et de leurs besoins. Il s’agit aussi de voir les questions que ces modes d’habiter posent face aux enjeux environnementaux (empreinte écologique, nature des matériaux, impacts énergétiques, paysage...) et sociaux (accessibilité, voisinage, entretien, précarité, confort, mobilité...) liés au logement.

  Objet des rencontres du 22 mars à St Affrique

- La première journée de rencontres organisée avec l’association dASA et le café-lecture La Clef a permis de se familiariser avec le sujet à partir d’expériences vécues et de témoignages d’associations ou de constructeurs travaillant sur ce type d’habitats.

- Nous souhaitons par cette deuxième journée creuser les questions sociales et ouvrir la réflexion sur d’autres réalités vécues en habitat léger (celles des Gens du voyage ou des Travellers, entre autres), en abordant notamment les modes de vie, les conditions d’accueil et les discriminations de ses occupants. Ce sera aussi l’occasion de préciser ce que recouvrent les termes d’habitat léger et mobile à travers l’évocation de nouvelles expériences. Cette journée vise également à s’interroger sur les responsabilités individuelles et collectives à l’égard de ces habitats, de leur implantation et leur gestion, au vu du contexte actuel et des politiques du logement.

- Ces différentes questions seront abordées en alternant temps d’information et de débats en plénière, réflexion en ateliers et moments d’échange conviviaux. Cette édition est coorganisée par les associations RELIER et IDEES sur leurs lieux actuels de travail à St-Affrique. Nous convions les habitants ou futurs occupants d’habitat léger et mobile, les techniciens, élus, associatifs, chercheurs, acteurs et militants du logement ainsi que toutes les personnes se sentant concernées, à venir présenter leurs expériences, donner leur avis et croiser leurs regards afin de débattre et d’échanger sur cette question.

  Les coorganisateurs

Relier Association d’éducation populaire créée en 1984, RELIER (Réseau d’Expérimentation et de Liaison des Initiatives en Espace Rural) valorise les initiatives qui tissent des solidarités en combattant l’isolement. Elle contribue ainsi à la résolution des problèmes rencontrés par les ruraux en diffusant les savoir-faire, connaissances et projets qui œuvrent pour des formes d’activité redonnant vie à la campagne. Depuis 2007, RELIER réfléchit à la question de l’habitat identifié comme un problème crucial en milieu rural.

Relier - 1, rue Michelet – 12400 Saint Affrique 05 65 49 58 67 – contact@reseau-relier.org http://www.reseau-relier.org

Idées Association d’éducation populaire créée en 2005, l’association IDEES soutient l’émergence, la concrétisation et la valorisation d’activités locales intégrées et sympathiques. Nous aspirons ainsi à contribuer au maintien d’un espace rural vivant, source d’innovation et tissé de solidarité. Par l’accompagnement individuel et collectif de porteurs de projet, nous agissons sur le territoire du Sud Aveyron en favorisant la création de liens entre les individus d’une part et entre le projet et son territoire d’autre part.

Idées – 2 rue Michelet – 12400 Saint Affrique 05 65 49 28 83 – association.idees12@gmail.com http://www.reseaucrefad.org/idees

  Déroulement

Jeudi 22 mars 2012
- 9h00-9 h45 / Accueil convivial et rencontres informelles (salle du Caylus) ;
- 9h45 / 10h00 : Introduction - Mairie de St Affrique, IDEES et RELIER ;
- 10h00-12h45 / Plénière d’ouverture ;
- 13h00-14h30 / Pause-déjeuner (salle du Caylus) ;
- 4h30-16h30 / 3 ateliers en simultané ;
- 17h00-18h00 / Restitution participative et échanges au café du Lieu-dit ;
- A partir de 18h30 / Projection puis soirée conviviale.

Plénière d’ouverture : interventions suivies d’échanges avec la salle − Marcelo Frediani (enseignant et chercheur en sciences sociales) : une vision du monde des New Travellers. − Gaëlla Loiseau (ethnologue et médiatrice) : regards sur l’habitat mobile. − Pierre Pantanella (Maire de St Rome de Cernon, 12) : sous réserve.

Les ateliers Trois axes de réflexion sont proposés pour ces ateliers en simultané ; ils pourront être affinés sur place en fonction des questions de la plénière du matin et souhaits de travail en groupes d’une vingtaine de personnes.
- Axe 1 : Diversité des motivations et vécus des occupants d’habitats légers. De quoi parle-t-on ? Quelles sont les aspirations et les besoins des personnes concernées ? Témoignages d’expériences. Peut-on parler de précarité de l’habitat ? Comment ce phénomène s’inscrit-il dans le mouvement pour le droit au logement ?
- Axe 2 : Habitat léger, environnement et rapport à l’espace. Evocations des caractéristiques de ces habitats : Légèreté ? Mobilité ? Faible ancrage au sol ? Quelle inscription dans le paysage ? Quels aménagements ? Quels rapports intérieur / extérieur ? Intérêts et limites de ces types d’habitats sur le plan environnemental.
- Axe 3 : Habitat léger, réglementation et accueil sur le territoire d’implantation. Quelle prise en compte dans les dispositifs et politiques d’accueil et d’installation ? Que dit la réglementation, quelle inscription de ces habitats dans les documents d’urbanisme ? Quelles relations entre les occupants de ces habitats et le territoire ?

PNG - 609 ko
PNG - 381.1 ko

Cabane et caravane aménagées dans le Lot - photos Pierre Gillet

Restitution et échanges informels au Lieu-dit

Pour partager et réagir sur ce qui s’est dit en petits groupes, débattre et identifier des pistes de travail communes...

Projection et soirée conviviale

Projection du film Possibilité d’une ville détruite par des hommes en uniforme (45’) par Echelle inconnue. Résumé : Lors d’une résidence à Villeurbanne dans le grand Lyon fin 2009, notre regard s’est porté sur des terrains goudronnés, labourés, lunaires. Après quelques recherches, nous avons appris que cette mutation urbaine fait suite à une expulsion d’un terrain habité par des Roms. La destructuration du territoire fait donc aujourd’hui partie prenante des méthodes de la police... »

  Pour information

La journée peut se poursuivre le lendemain vendredi 23 mars par une formation à l’autodéfense juridique pour les occupants de logements non-conventionnels, organisée par IDEES, avec la participation de Clément David.

Témoignages pressentis

Marcelo Frediani (sociologie des groupes marginalisés), Gaëlla Loiseau (ethnologue, médiatrice avec les Gens du Voyage), François Lacroix (évolution du droit et terrains familiaux, sous réserve), la Mutinerie (La Salvetat Peyrales, Aveyron), Vispens (habitant-e-s en roulotte et caravanes, Aveyron), Frédéric Liévy (voyageur sédentarisé, sous réserve), Frayssinous (lieu d’accueil, habitant-e-s en camions, Aveyron), Mairies de St Affrique et St Rome de Cernon (sous réserve), Echelle inconnue, Droit Au Logement, Linda Gauthier (projet de yourtes itinérantes « Chemin faisant », sous réserve), HALEM...

Espaces documentation et librairie

Pensez à apportez les informations et documents que vous souhaitez partager et diffuser... Sélection d’ouvrages de la Librairie la Parenthèse (St Affrique).

PNG - 248.6 ko

Mobil-Home à Emmaüs 82 – photo Bertrand Menguy

PNG - 444.5 ko

Yourte en construction, 46 - photo Pierre Gillet

  Modalités de participation

Accueil et matinée, Repas de midi à la salle du Caylus à partir de 9 h. Ateliers répartis sur les locaux associatifs d’IDEES, RELIER et la salle du Caylus dans l’après-midi. Débats et soirée au Lieu-dit à partir de 17 h. Pour une bonne organisation, merci de bien vouloir compléter le bulletin d’inscription ci-joint :

Word - 13 ko

- ou téléchargeable sur www.reseau-relier.org - et de le renvoyer à l’adresse suivante :

Association RELIER 1, rue Michelet 12400 St Affrique rencontres@reseau-relier.org 05 65 49 58 67

Participation aux frais (incluant repas de midi et pauses-café) demandée : Chèque de 10 euros à adresser à l’association RELIER (si souci, merci de nous le signaler).

Les rencontres "Habitat léger et mobile" sont cofinancées par l’Union Européenne. L’Europe s’engage dans le Massif Central avec le Fonds Européen de développement Régional.


Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Florence 48 ans, prête pour l’aventure créatrice eProjet : créer un lieu d'accueil touristique dans habitats dômes en terre avec un thème attractif complètement intégré dans le paysage (si possible forêt de feuillus) accompagné d'animations (...)
  • Cherche petite maison ou bergerie avec terrainProjet : Bonjour, je cherche à louer un bâti (maison, cabanon...) avec assez de terrain autour pour y poser ma caravane. Projet d'installation de mon atelier d'édition et de reliure tout en (...)
  • projet de mitoyenneté en bioclimatiqueProjet : Bonjour à tous! Je suis en cours de projet de construction, et je cherche à vendre la moitié de mon terrain (soit 800 m2) à des personnes intéressées par une mitoyenneté dans le même type (...)
  • Accueil bricoleur voyageur à la RéunionProjet : Echange accueil Hiver Ile de la Réunion contre aide aux travaux
    Offre : Echange accueil Hiver Ile de la Réunion contre aide finition travaux divers, menuiserie enduits à la chaux citerne (...)
  • Maraîche en recherche lieu de vieProjet : lieu de vie avec maraîchage, traction animale et agroforesterie
    Recherche : dans l'idéal, groupe hétérogène où le bien-être serait central, composé d'agriculteurs/trices mais pas que! (...)