Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
OGM non merci !
Destruction de vignes transgéniques à l'INRA de Colmar :

le 22 septembre 2009

DOSSIERS
ARTICLES

Destruction de vignes transgéniques à l’INRA de Colmar

La revue Passerelle Eco n°35 propose un article sur le travail d’un vigneron en agriculture biodynamique. Aussi, nous proposons en parallèle sur ce site quelques contributions et nouvelles autour de l’actualité du vin et de la viticulture.

Habitant d’Ingersheim, Pierre Azelvandre s’est introduit dans le laboratoire en plein air de l’INRA à Colmar et a coupé 70 pieds de vignes transgéniques. Il est ensuite aller déposé un communiqué au journal "Les Dernières Nouvelles d’Alsace", et enfin, est allé se faire prisonnier au commissariat de la ville.

Le tout afin d’initier un débat sur les OGMs, sur le vin, sur la Qualité.

Alors que les mass media ont dans leur majorité décrit cette alerte comme un saccage, le texte ci après en présente les fondements légitimes, et révèle au passage quelques informations que les savants de l’INRA se sont bien gardés de fournir.

Dans un monde dans lequel les puissants ont les moyens de répéter inlassablement le même message, au point de le faire passer pour vérité, la majorité de la population se résigne. Quelques uns, tel Pierre Azelvandre, ne se résignent pas.

Sur le fond, il n’y a aucune catastrophe. Cette recherche sur la vigne transgénique est autant une recherche sociologique qu’agronomique - sociologique pour tester jusqu’où une profession et une population acceptent une chose imposée dont elles ne veulent pas, et n’ont pas besoin.

Ces OGMs étaient sensés défier la maladie du "court-noué"

L’Europe finance 400 000 ha d’arrachage définitif de vignes pour palier à des excédents structurels de vin. Simultanément, la recherche publique s’intéresse au court-noué, problème mineur qui a pour seul effet de baisser la production et d’augmenter la qualité.

Autre axe de recherche possible : la qualité

L’INRA pourrait travailler sur la multiplication de la vigne par voie sexuée en repartant des pépins.

Certes tous les caractères ne sont pas transmis de manière homogène. C’est précisément là que nous avons besoin de recherche et d’aides publiques pour trier et tester les plants intéressants issus de pépins.

Les maladies de la vigne résultent, entre autre, de l’exclusive multiplication par voie végétative depuis des siècles.

La viticulture de qualité s’appuie sur une bio-diversité importante au sein d’un même cépage, avec des plants sélectionnés en fonction de leur adaptation aux terroirs.

l’impasse du transgénique

Au contraire, s’orienter vers la production de plants vitis-vinifera OGM, reviendra en fait à produire des clones ou plant uniques, ne possédant pas forcément le meilleur potentiel d’adaptation et surtout de qualité, avec un appauvrissement génétique et un manque de diversité qui conduira à la production de vins plus simples et moins intéressants.

Cette année 5 000 ha de maïs OGM sont impossibles à récolter parce que, contrairement aux « garanties » des promoteurs OGM, l’amarante a intégré par pollinisation le transgène de résistance à l’herbicide, et a envahi ces 5 000 ha.

Le véritable humanisme serait que les puissances de l’argent et leurs alliés respectent l’expression du peuple. Les français ont maintes fois exprimés leur opposition aux plantes génétiquement modifiés mais le lobby pro OGM auquel la population ferme démocratiquement la porte, rentre par les fenêtres.

Pour la commission viticulture de l’OPABA

Jean Pierre FRICK

JPEG - 16.3 ko

Voir aussi :
 Mystique du vin et pesticides systémiques.
 La revue Passerelle Eco n°35 publie un article sur le quotidien et les pratiques d’un vigneron en agriculture biodynamique.


6 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

15 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Demande Logement au Dessus de Sisteron (Recherche location dans le 04)

Demande : Pour suivre un coup de coeur, J'ai besoin de trouver un lieu dans la région de Ventavon, plus au nord de Sisteron, et alentours. Dès que possible et au moins pour l'hiver. Actuellement, (...)

Colocation Maison avec Jardin (Recherche CoLocation dans le 91)

Projet : Bonjour, Je propose un projet de colocation sur la couronne de Paris, maison avec jardin pour 2 à 3 personnes max. Je cherche à rencontrer des personnes avec qui le courant passe bien pour (...)

Cherche Terrain pour Tiny House à Louer ou Acheter dans le Jura (Recherche location dans le 39)

Projet : Bonjour, je souhaite habiter dans une tiny house depuis très longtemps mais les lois compliquées me l’on empêchée. Je cherche a louer ou à acheter un terrain pour y mettre une tiny house dans (...)

Urgent: Cherche co-Locataire pour Projet en Vue (Offres de CoLocation dans le 69)

Projet : Projet location gde maison + terrain. libre mi nov. RDC : accueil activité pro. 1er étage : cuisine, 2 gdes pièces communes + bureau, terrasse. 2em étage, 3 chbr, 2 dress. 1 SdeB à chq étg. (...)

La Bonnauderie un Lieu Commun (Elargissement dans le 79)

Projet : La Bonnauderie souhaite se transformer en SCI ou copropriété et recherche des personnes intéressées à s'intégrer dans l'élaboration d'un projet d'un changement de statut pour créer un lieu (...)