Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
Démocratie : attaque contre le pouvoir associatif

le 3 août 2011

ARTICLES

Démocratie : attaque contre le pouvoir associatif

Les associations, locales ou nationales, sont un élément important de la vie démocratique française : elles constituent un contre pouvoir vital. Or le gouvernement vient de prendre un arrêté qui empêche une grande part de cette action démocratique, et qui empêche telle association de lutter ici contre un aéroport inutile et climaticide, là contre une décharge nocive et destructrice de forêt ou là encore contre la construction d’un circuit automobile destructeur de biodiversité...

Le Réseau Environnement Santé et Génération Futures (ex MDGRF) écrivent au gouvernement pour demander l’abrogation de ce décret.

Paris, le 21 juillet 2011,

Madame Nathalie Kosciusko-Morizet
Ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
Hôtel de Roquelaure
246 boulevard Saint-Germain
75007 Paris

Objet : Lettre à l’attention de Madame la Ministre en charge de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Nos organisations sont consternées par le contenu de l’arrêté que votre gouvernement vient de prendre et paru dans le Journal officiel du 13 juillet 2011 [1] concernant les associations et fondations.

Celui-ci fixe les modalités d’application au niveau national de la condition prévue au premier point de l’article R.141-21 du code de l’environnement, concernant les associations agréées et fondations souhaitant participer au débat sur l’environnement dans le cadre de certaines instances consultatives.

Pour pouvoir participer, une association agréée devra désormais compter au moins 2 000 adhérents répartis dans au moins six régions. Quant aux associations d’utilité publique, elles devraient exercer leur action sur la moitié des régions au moins, et disposer d’un minimum de 5 000 donateurs, pour pouvoir se faire entendre.

De plus, l’Etat s’octroie le droit de vérifier les conditions de financement des associations pour s’assurer « de leur indépendance ». Comme le note Mme Corinne Lepage, qui s’insurge dans une tribune parue sur le site internet RUE89 le 19/07/20112 [2] contre le décret et ses arrêtés d’application, « ce texte est liberticide au regard de la liberté d’association ou plus précisément du droit des associations à se faire entendre ».

De fait, de telles mesures excluent nombre d’associations signataires du présent texte et plus particulièrement toutes les associations d’experts qui ont joué le rôle essentiel de lanceur d’alertes environnementales au cours des dernières années comme par exemple le Cniid, Inf’OGM, Générations Futures, la Criirem, le Criigen, le Réseau Environnement Santé, etc. qui n’auront aux termes de ce texte plus le droit de participer aux instances officielles (qu’elles soient consultatives ou décisionnelles).

Dans le même temps, le décret fixe les nouvelles conditions d’agrément qui désormais stipule que ne pourront être agréés que les associations ayant « un nombre suffisant, eu égard au cadre territorial de son activité, de membres, personnes physiques, cotisant soit individuellement, soit par l’intermédiaire d’associations fédérées ». Cette obligation, qui démontre aussi que les associations qui souhaiteraient un agrément pourraient se retrouver face à des refus arbitraires, pourrait remettre en cause la capacité à agir des associations dont les motivations ne vont pas dans le sens d’intérêts politiques à un moment donné. En effet, sans agrément, la possibilité de porter plainte avec constitution de partie civile reste très réduite.

Dans ces conditions, les procès mettant en cause ces lobbies deviennent beaucoup plus difficiles. De la même manière, le fait que les agréments soient conditionnés par un nombre de personnes rendra très difficile la tâche des associations locales, défendant des causes locales et dont l’action territoriale est indispensable au bon fonctionnement de notre démocratie. Les préfets pourront toujours soutenir qu’elles ne remplissent pas les conditions susnommées.

Ainsi le gouvernement s’est-il attaqué avec efficacité, une fois encore, aux modestes contre-pouvoirs que notre pays compte encore, élargissant par là même les moyens d’action d’autres groupes de pressions déjà très puissants.

Au vu de ces éléments, nous vous demandons de bien vouloir procéder à l’abrogation de ces textes [3] qui sont à l’opposé de ce que fut « l’esprit » du Grenelle.

Nous ne doutons pas que vous saurez prendre les décisions qui s’imposent afin de garantir la bonne santé, le dynamisme et la pérennité du débat démocratique essentiel sur les sujets environnementaux.

Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Madame la Ministre, nos salutations respectueuses.

Les associations signataires

Notes

[1Référence JORF n°0161 du 13 juillet 2011, page 12 154

[3- Décret no 2011-832 du 12 juillet 2011 relatif à la réforme de l’agrément au titre de la protection de l’environnement et à la désignation des associations agréées, organismes et fondations reconnues d’utilité publique au sein de certaines instances
 Arrêté du 12 juillet 2011 fixant la composition du dossier de demande de participation au débat sur l’environnement dans le cadre d’instances consultatives
 Arrêté du 12 juillet 2011 fixant les modalités d’application au niveau national de la condition prévue au 1o de l’article R. 141-21 du code de l’environnement concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l’environnement dans le cadre de certaines instances.
 Arrêté du 12 juillet 2011 relatif à la composition du dossier de demande d’agrément au titre de la protection de l’environnement, du dossier de renouvellement de l’agrément et à la liste des documents à fournir annuellement.

Pour toutes informations, contacter :
 Réseau Environnement Santé – Soléane Duplan – 06.70.07.84.87
 Générations Futures – Nadine Lauverjat – 06.87.56.27.54 148 rue du faubourg Saint-Denis 75010 Paris


10 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

En Salle Actuellement: Permaculture, la Voie de l'Autonomie (Convergences dans le 77)

Projet : Julien Lenoir, éducateur à l'environnement et moi-même, réalisatrice, avons alliés nos passions dans un documentaire où nous partons à la rencontre des personnes qui mettent en pratique la (...)

Eco Hameau 63 (Terre en Vue dans le 63)

Projet : Bonjour, Mon projet est de créé un lieu ou des personnes eco conscient peut vivre à bas coûts. Le hameau est situé à 1km de St.Gervais d'Auvergne. Sur un terrain de 1,2ha il y a 4 emplacements (...)

Cherche Colocaterre (Ecolieux existants dans le 974)

Projet : Je loue une case sur un terrain de 2000m2dans le cirque de Cilaos . Le terrain est planté ( bananes, goyaves, bibasse, pêche, abricot, raisin, café, mûrier, citron, bigarade) j'y vit avec (...)

Tourisme (Vacances dans le 61)

Offre : Je propose un hébergement type chambre  en Normandie entre la Suisse normande et la forêt des Andaines. Il y a un lit pour une ou deux personnes et éventuellement un lit d'appoint pour un ou (...)

Projet Naissant dans le Tregor (Graines d’Avenir dans le 22)

Projet : Bjr ! Ici Se Ko, cherchant à m’établir en oasis-ressource, Lieu à vocation d'accueil, de transmission par formations ou stages... Basée sur l’approche non-directive créatrice, l’agro-écologie, (...)

Dernier Appel: a Créer Mini-Collectif Vivre-Ensemble au Vert ! (CoLocation dans le 38)

Projet : Mon idée de départ est de constituer une colocation dans l'esprit du vivre-ensemble avec des temps collectifs tout en étant chacun très indépendant et autonome. Tout ça dans une ambiance (...)

Vend Propriété Rurale 260 m²-13Ha, Loin et Près de Tout (Elargissement dans le 34)

Projet : L’écolieu a 5 ans, nous avons bien expérimenté avec joie et remous, puis chacun a repris sa route - ma santé exige la vente je rêve qu'il vive Offre : Potentiel écolieu, agroécologie (...)

Pelerine de la Vie Cherche Oasis de Lumière (Graines d’Avenir)

Projet : Nomade pleine de talents cherche sens et ancrage et un lieu où être au service du Vivant. Participer à une oasis d'humanité et de biodiversité. Réaprendre le vivre ensemble et la coopération! (...)

Écolieu Cherche «Woofers» Dynamiques! (Ecolieux existants dans le 87)

Projet : éco-lieu sur 20 hectares de prés, bois, étangs, sources. Jardin collectif. Partiellement autonome en énergies. Scierie mobile. Très calme. Ambiance familiale. Offre : Partage du repas du midi, (...)