Passerelle eco
Actu : La revue 83 paraît début mars !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Alimentation
Appel du collectif Opus Homini

le 9 janvier 2004

Alimentation équitable

l’alimentation, la faim et le citoyen

Et si… la solution du problème de la faim dans le monde était à notre portée ? Et si… la solution en était une de solidarité humaine simple à réaliser ? Et si... Et quand allons-nous le résoudre ?

Notre mode d’alimentation a mis la planète entière dans une situation précaire. Cette alimentation carnivore est basée en grande partie sur le bœuf, et à un degré moindre sur le porc et le poulet.

 La production de bœuf nécessite 80 fois plus d’eau que celle de la pomme de terre ou de la banane et, à des pourcentages légèrement différents, de tout autre végétal comestible.
 Le bétail contribue bien plus à la pollution de l’eau que les déchets combinés de toutes nos industries et de tous nos égouts.
 Non seulement les élevages modernes consomment l’eau - ressource de plus en plus rare et coûteuse - mais ils sont également ses plus grands pollueurs, contaminant les nappes phréatiques et détruisant la faune aquatique. Cette pollution n’est pas uniquement due aux déjections animales, mais aussi et surtout à la quantité énorme de médicaments administrés à ces animaux, notamment les antibiotiques.
 L’administration de ces médicaments est rendue nécessaire, essentiellement à cause des conditions d’élevage. Une très forte proportion des animaux sont malades quand ils arrivent à l’abattoir.
 Un tiers de la pêche est destinée à la nourriture des animaux d’élevage.
 80 % des cultures servent à nourrir les animaux d’élevage.
 L’élevage nécessite 50 fois plus terrains cultivés que l’agriculture pour l’équivalent en nourriture.

Les terres de plus en plus traitées avec des produits chimiques s’appauvrissent , la couche d’humus s’amincit et les exploitants rajoutent encore plus de produits chimiques.

Les terres se transforment en déserts. Ici ou dans le Tiers-Monde, des pans entiers de forêts sont détruits pour créer de nouvelles cultures. Au Costa Rica, comme dans les autres pays tropicaux, la couche d’humus est si mince qu’elle est épuisée en 5 ans et que la désertification suit entre 2 et 3 ans plus tard : c’est un modèle accéléré de ce qui se passe dans les zones tempérées. On arrache plus loin quelques nouveaux hectares à la forêt et on recommence. Ce phénomène se produit à beaucoup d’autres endroits, raréfiant ainsi les "poumons" de la planète.

Dans les pays du Tiers Monde, les terres cultivables sont de plus en plus utilisées pour l’élevage destiné aux pays riches, pendant que les populations locales meurent de faim parce qu’elles ne peuvent cultiver les céréales nécessaires à leur nourriture. Quand les sols seront épuisés, les multinationales laisseront des déserts aux survivants. À cela s’ajoute évidemment, la pollution causée par l’énorme quantité d’énergie utilisée lors des différentes étapes de production, de réfrigération et de transport. Les problèmes, nombreux et complexes, affectent l’air, l’eau, le sol, le sous-sol, la forêt, la faune, la flore et les vies humaines qui en dépendent.

Mais la solution est simple : diminuer la consommation de viande !

Nous demandons donc à chacun-e de réduire sa consommation de viande d’élevage de façon progressive mais continue, jusqu’à arriver à deux repas par semaine et ce, partout dans le monde dit bien "nanti".

Une action simple, efficace, citoyenne, qui ne nécessite pas d’intervention des gouvernements : la solution est... dans notre panier d’épicerie !

Références : http://libereterre.site.voila.fr/alimentation.htm/, le site du collectif Opus Homini


6 votes

2 messages

  • > Alimentation équitable

    Le 2 décembre 2005, par vg-ecolo

    « Une action simple, efficace, citoyenne, qui ne nécessite pas d’intervention des gouvernements : la solution est... dans notre panier d’épicerie ! »
     D’accord, mais si cette action ne nécessite pas d’intervention des gouvernements, ces derniers devraient faciliter l’adoption de cette action par le grand public en informant davantage les populations sur les vertus du végétarisme. Pour ma part, je pense qu’un président végétarien (comme Jean Marc Governatori du mouvement la France en action ) favoriserait significativement l’évolution des choses !

    Voir en ligne : Documentation : la bombe écologique

  • Coca Cola assèche la Terre

    Le 24 mars 2005, par JLuc (Passerelle Eco)

    Pour faire 1 litre de Coca ou Pepsi, il faut :

     9 litres d’eau potable puisée dans les nappes phréatiques

     Du sirop extrait à partir du maïs ôté des stocks destinés à l’alimentation animale

     De multiples ingrédients tenus secrets mais dont les rejets provoquent de graves pollutions de la terre et de l’eau

    Le 20 janvier 2005, dans toute l’Inde des chaînes humaines se sont formées pour protester contre ces usines qui fabriquent, chaque mois, des millions de litres de boissons gazeuses.

    Depuis leur ouverture les nappes phréatiques ont baissé de plus de 100 mètres, des milliers de puits sont asséchés, des milliers d’hectares pollués. pour fabriquer une boisson n’offrant aucun apport énergétique.

    Consommateurs, nous sommes responsables !

    Et toutes les boissons gazeuzes sont concernées...

    Cf. : Le Monde Diplomatique, mars 2005, pages 20 et 21 « Les femmes du Kerala contre Coca-Cola »

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

20 Ans de Cafés Mortels, Ça se Fête ! (Arts de Vie dans le 26)

Projet : Fêter les 20 ans du 1er café mortel suivant les principes de Bernard Crettaz Offre : témoigner de vos expériences, être écouté, écouter, dans une ambiance conviviale et la liberté d'aller et (...)

Recherche Personnes pour Créer un Éco Lieu / Petit Budget (Projets d’écovillage)

Demande : Je recherche 3/4 personnes (couple et personnes seules âgées de 28 à 40 ans) qui seraient intéressées pour créer un éco lieu sur le long terme avec projet d'habitat léger (type tiny ou autre, (...)

Recherche un Associé e, co-Habitant dans notre Moulin vers Nantes (Élargissement dans le 44)

Projet : Ancienne minoterie réhabilitée en habitat participatif autour de pratiques artistiques ( SCI) recherche une troisième personne. Eco logis ( phytoepuration, puit, jardin. )vous êtes proche de (...)

Chantier Participatif Montage Yourte (Construction dans le 14)

Projet : Du 10 au 13 Avril 2024 nous allons monter une yourte de 7m de diamètre, yourte de type habitation. Nous proposons un chantier participatif pour cette opération Offre : Nous fournissons la (...)

Coopérative d'Habitants avec Vue sur les Pyrénées (Projets de Création dans le 65)

Projet : Coopérative d’habitants (SCIC) interG, projet co-construit, écologique, solidarité, coopération, gouvernance partagée, culture. ♦  Réhabilitation d'une bâtisse inoccupée, dans un village entre (...)