Chères lectrices et lecteurs de Passerelle Eco. Fidèles ou de passage, racontez-nous comment une annonce ou un article de la revue a changé votre vie de petite ou grande manière. Dites-nous comment Passerelle Eco vous accompagne, vous ravit, vous intéresse, vous inspire ; comme Passerelle Eco a contribué à votre écolieu, à votre projet, à votre action. Vos témoignages alimenteront un article à l’occasion des 20 ans de la revue. Contact

Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau
Faire l'école ensemble avec Escapade :

le 24 juin

Faire l’école ensemble avec Escapade

La vie à La Planero

Camping et nature

C’est à La Planero, à une quarantaine de kilomètres de Toulouse, que se sont installés Eugénie, Thibault et leurs 3 filles (4 ans et demi, 13 et 15 ans). Éducateurs sportifs à la base, ils gèrent, avec leur association Escapade, un camping adjacent à leur lieu de vie, le Nomade’s Land. Là, ils organisent des colos et activités nature : c’est leur activité principale.

Leurs deux plus jeunes filles sont en Instruction en Famille (IEF). Aussi voudraient ils se rapprocher d’autres familles IEF et créer un groupe d’enfant partageant le même mode de vie. C’est pour cela qu’ils ont le projet d’accueillir un écohameau sur la partie du terrain où ils vivent.

Recherches pour s’élargir

Depuis 1 an et demi, ils ont posé des annonces sur différents sites et notamment pour la revue Passerelle Eco n°69 et N71 et fait marcher le bouche à oreille. Les annonces marchent bien : ils en voient à chaque fois les retombées. « Il est important de bien choisir ses annonces pour ne pas être débordés de retours inadaptés » : pour leur projet, les annonces dans les réseaux non-sco ou d’habitat alternatif, comme Passerelle Eco, sont plus efficaces qu’en passant par Terre de Liens, par exemple.

Passerelle Eco n°71 : Écofestivals, leur organisation et ce qu’on y vit
Festives, techniques, conviviales ou militantes, les éco-encontres de l’été sont l’oc­casion de retrouvailles, de rencontres, de précieux échanges et d’ac­tions. Hors des routines du quotidien, nous (...)

Occasionnellement, ils organisent des rencontres pour faire des visites groupées. Si le courant passe bien, on se revoit. Sinon, les recherches continuent ! Les personnes intéressées sont en majorité des familles avec des enfants jeunes. Il y a aussi beaucoup de jeunes mères célibataires. Eugénie et Thibault n’avaient pas forcément envisagé cette possibilité : dans cette nature très sauvage, à La Planero, une personne seule avec enfant, c’est difficile. Malgré tout, ils essaient de prendre en compte cette demande. Faire une place pour ces personnes passe par des avancées dans les travaux pour que ce soit plus accueillant.

Construire le collectif

Une famille s’est déjà installée : une femme enceinte, son compagnon, et leurs enfants de 2 et 13 ans. Ensemble, ils ont construit une charte de valeurs communes :

  • La déscolarisation est au coeur du projet ;
  • Des modes de vie et de consommation sobres ;
  • Des logements construits dans des matériaux sains ;
  • Un attachement à la Terre ;
  • Une volonté d’entraide au sein du collectif.

Pour le reste, ils souhaitent grandir de façon organique, en mettant le moins de règles possible. L’idée est aussi que chaque famille soit indépendante dans son logement et puisse faire l’IEF à sa manière : école reproduite à la maison ou bien école de la vie. Il est surtout important que les enfants puissent circuler d’un foyer à l’autre, et qu’un espace commun soit partagé. Le lieu reste ouvert : il se passe plein de choses entre le camping et le centre de loisirs. Ils ont aussi un jardin, un verger et des animaux. Le village d’à-côté est très dynamique, il est facile de créer du lien par ailleurs pour des enfants qui ne vont pas à l’école.

Deux modèles déjà testés

Avant de lancer ce projet d’écohameau, Eugénie et Thibault avaient déjà testé deux formules d’école “hors l’école”, en collectif. L’une des deux se poursuit encore aujourd’hui.

Journées “Grandir Ensemble” (à partir de 6 ans)

Il y a 3 ans et pendant presque 2 ans, ils ont animé avec deux autres personnes des journées d’accueil au Nomade’s Land d’enfants non-scolarisés, une à deux fois par semaine, de 9h30 à 17h. Ils ont eu au total 5 à 10 enfants ou ado entre 6 et 15 ans. Le format devait accompagner les enfants sur des projets définis par les enfants eux-mêmes pour une durée de 1 à 3 mois, par exemple un spectacle ou une excursion.

Pour les stimuler, les animateurs organisaient des ateliers de partage de savoirs et de savoir-faire, parfois en faisant intervenir des personnes extérieures. Notamment, les parents des enfants inscrits étaient invités à venir une demi-journée dans l’année faire un atelier autour de leur métier ou d’une de leurs passions. Les animateurs avaient aussi un rôle de régulation du groupe : ils pouvaient proposer des outils de gestion de conflits, par exemple.

Ces ateliers furent un succès pour les enfants, cela répondait à leur de sociabilisation et de stimulation. Mais ces journées demandaient aussi beaucoup d’énergie, de disponibilité et d’écoute pour les animateurs. Lorsque l’un d’eux a dû se retirer, l’initiative a dû prendre fin.

L’école des bois (3 à 5 ans)

Après ce premier projet, lorsque leur plus jeune fille a eu 3 ans, Eugénie et Thibault ont mis en place sur leur terrain une école parentale pour les enfants de 3 à 5 ans : 3 fois par semaine, les enfants se retrouvent et les parents les gardent de manière alternée. 6 familles participent. Affectueusement, certains enfants l’appellent “l’école des copains”, ou “l’école des bois”. Il n’y a pas cette fois de projets car les enfants sont trop jeunes pour cela. On est plutôt sur des jeux libres : les parents animateurs viennent avec des propositions, et les enfants suivent, ou pas.

La journée typique se déroule ainsi :

  • Accueil de 10h à 10h30. À 10h30 : on se rassemble en cercle d’ouverture, et on évoque les envies des uns et des autres. Les parents animateurs font des propositions.
  • Le matin, on privilégie une activité qui sollicite la concentration. Par exemple : fabrication, bricolage, activité corporelle, cirque, jeu de cache-cache, construction de cabane, etc. Mais seulement si cette activité rencontre de l’enthousiasme ! Les enfants restent libres.
  • Pour le repas de midi, chacun vient avec sa propre gamelle. Les enfants sont très autonomes sur leurs repas. La pause est assez rapide.
  • L’après-midi est plus libre. Certains se mettent en groupes et font des jeux libres. Les autres sont pris à part dans la yourte “cocon”, où sont proposés histoires, jeux calmes, temps pour eux.
  • À 15h30, c’est le goûter. Au moins 1 fois par semaine, on le prépare ensemble. Les petits adorent faire la cuisine ! Ce peut être un gâteau, des crêpes, de la compote.
  • À 16h : on essaie de faire un cercle de fermeture... mais ce n’est pas facile, car les enfants sont fatigués.

Ce rythme idéal ne fonctionne pas tous les jours. Les plus petits ont du mal à se concentrer et veulent plus d’autonomie. Les cercles d’ouverture et de fermeture sont durs à intégrer. Le fait qu’il n’y ait pas toujours le même référent adulte empêche peut être une meilleure régularité.

Chaque jour, il y a en tout cas 2 adultes pour 6 enfants. La coordination se fait par une réunion collective 1 fois par mois avec l’ensemble des parents. Les sujets qui reviennent le plus souvent sont : les valeurs et les principes éducatifs, le rythme de la journée, la résolution des conflits. A l’issue de cette réunion, ils organisent le planning du mois qui vient, jusqu’à la réunion suivante. Chaque famille doit inscrire l’un ou l’autres des parents au moins une fois par semaine, sauf pendant les vacances où vient qui veut ou peut.

En bilan, c’est une très belle expérience, mais pas toujours facile : il peut y avoir des doutes, des frictions. En ce moment, il y a 4 garçons et 2 filles. Il y aurait besoin d’élargir le groupe, pour plus de mixité en genres et en âges.

Les réseaux “non-sco”

Dans ces deux exemples et pour l’IEF avec leur fille de 13 ans, Eugénie a beaucoup apprécié les ressources des réseaux “non-sco” (voir dans Passerelle Eco n°63) : réseaux départementaux, régionaux, nationaux ou internet. Ils apportent échanges, témoignages, questionnements, mais aussi diffusent les annonces de sorties ou d’événements, pour se mettre en lien voire se rencontrer.

Revue Passerelle Eco n°63 de l’Été 2017
Pratiques et outils pour les alternatives pédagogiques, c’est le fil conducteur qui traverse et relie les articles de ce numéro. Une école du 3e type Comment s’organise une classe dans une école du (...)

L’été dernier ils ont apprécié participer à un rassemblement convivial des non-sco de l’Ariège, au bord d’un lac sur toute une journée. Il y a aussi des rassemblements plus grands, plusieurs fois dans l’année, sur plusieurs jours, à chaque saison à peu près. Eugénie y a participé 3 ou 4 fois. C’est l’occasion de créer des liens, de se sentir part d’une grande tribu, d’être solidaire. Ça redonne de l’énergie pour les coups de mou !

Prochaines étapes

Pour Eugénie et Thibault, les prochains mois seront occupés par :

  • La création de la SCI ;
  • L’installation de la nouvelle famille et le lancement de la vie collective ;
  • La poursuite des recherches pour remplir les 3 parcelles restantes !
Contacter Escapade

2 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche Emploi dans l'Agriculture (Emploi et Entreprise dans le 25)

Demande : Bonjour Je suis à la recherche d'un emploi dans l'agriculture où dans le domaine de l'écologie développement durable en franche-comté si besoin contacter moi ! Je suis débutante mais (...)

Chauffage Central Novateur (Energie dans le 52)

Projet : Bonjour, Je rénove une ferme , et je voudrais récupérer une partie des calories de ma cuisinière à bois de 8 kW pour une installation d'eau chaude avec radiateurs . J'ai vu cela sur Arte il y (...)

Recherche 6ème Foyer (Elargissement dans le 29)

Projet : Nous faisons partie d'un écolieu situé dans le Finistère, Cap Sizun, à 3 km de la mer. Chacun dispose d'une maison et d'un espace extérieur privatif. Tout le reste est commun (espace (...)

Ecolieu en Lorraine (Ecolieux existant dans le 57)

Projet : Femme souhaite partager sur lieu de vie avec un homme motivé par tout ce qui touche au respect de la vie, de la permaculture, l’écologie, l’autonomie. Offre : J’ai une petite maison sur un (...)

Partage d'un Écolieu (Rencontres amoureuses dans le 57)

Projet : Femme souhaite partager sur lieu de vie avec un homme motivé par tout ce qui touche au respect de la vie, de la permaculture, l'écologie, l'autonomie. Offre : J'ai une petite maison sur un (...)

Havre de Paix Vegan (Ecolieux existant dans le 64)

Projet : Petite maison lumineuse de 64 m2, entourée de prairies, voisins discrets. Epicerie à 50 m, toutes commodités à 6 km, vie nomade (je pars souvent ;-)) pas de transport local, un chat libre, (...)

Recherche des Habitants Résidents ou des Wooffeurs (Ecolieux existant dans le 40)

Projet : Nous recherchons des nouveaux habitants chez nous ou des Woooffeurs dans tous les corps de métiers , sur Soustons , proche de l'océan ,très bien logé + nourris , 4 heures d'activité par (...)

Ouïr le Coq Chanter ! (Recherche location dans le 88)

Projet : Vu ma jeunesse née confinée chez des gueux, à 54 ans désire louer logement dans ferme et un coin pour créer potager-fruitier conforté par la naturaliste revue la Hulotte. Dans sauvage PNR ou (...)

Colocation à Quatre? (CoLocation dans le 49)

Projet : Nous sommes un couple de 64 ans et nous recherchons une location avec un jardin et une dépendance pour y installer un petit atelier. Notre budget étant modeste ,nous pensons proposer à un (...)