Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Revue & Livres > Compléments à la revue

le 15 janvier

Compléments à la revue

Plastique au quotidien, déchets par millions

Comment les microplastiques s’infiltrent dans les aliments ?

Comment les #microplastiques s’infiltrent dans les #aliments ? C’est la BBC qui apporte cette analyse fort a propos en complément avec l’article "Plastiques, consommation, pollution et trousse scolaire" paru dans la revue Passerelle Éco n°80.

Extraits :

Les boues d’épuration sont le sous-produit qui subsiste après l’épuration des eaux usées municipales. Comme elles sont coûteuses à éliminer et riches en nutriments, les boues sont couramment utilisées comme engrais organiques aux États-Unis et en Europe. Dans cette dernière, cela est dû en partie aux directives de l’UE qui encouragent une économie circulaire des déchets. On estime que 8 à 10 millions de tonnes de boues d’épuration sont produites chaque année en Europe, dont environ 40 % épandues sur les terres agricoles.

En raison de cette pratique, les terres agricoles européennes pourraient constituer le plus grand réservoir mondial de microplastiques, selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Cardiff. Cela signifie qu’entre 31 000 et 42 000 tonnes de microplastiques, soit 86 000 à 710 000 milliards de particules microplastiques, contaminent chaque année les terres agricoles européennes.

[…]

Un rapport de l’Agence britannique pour l’environnement, révélé par la suite par le groupe de campagne environnementale Greenpeace, a révélé que les déchets d’égouts destinés aux terres agricoles anglaises étaient contaminés par des polluants, notamment des dioxines et des hydrocarbures aromatiques polycycliques, à des « niveaux pouvant présenter un risque pour la santé humaine ».

Une expérience menée en 2020 par Mary Beth Kirkham, agronome à l’université du Kansas, a révélé que le plastique sert de vecteur à l’absorption par les plantes de produits chimiques toxiques tels que le cadmium. « Dans les plantes où le cadmium était présent dans le sol avec le plastique, les feuilles de blé avaient beaucoup plus de cadmium que dans les plantes qui ont poussé sans plastique dans le sol », avait alors déclaré Kirkham.

Les recherches montrent également que les microplastiques peuvent retarder la croissance des vers de terre et leur faire perdre du poids. Les raisons de cette perte de poids ne sont pas entièrement comprises, mais une théorie veut que les microplastiques puissent obstruer le tube digestif des vers de terre, limitant leur capacité à absorber les nutriments et limitant ainsi leur croissance. Selon les chercheurs, cela a également un impact négatif sur l’environnement au sens large, car les vers de terre jouent un rôle essentiel dans le maintien de la santé des sols. Leur activité de fouissement aère le sol, empêche l’érosion, améliore le drainage de l’eau et recycle les nutriments.

Les particules de plastique peuvent également contaminer directement les cultures alimentaires. Une étude réalisée en 2020 a révélé la présence de microplastiques et de nanoplastiques dans les fruits et légumes vendus par les supermarchés et dans les produits vendus par les vendeurs locaux à Catane, en Sicile (Italie). Les pommes étaient les fruits les plus contaminés, et les carottes présentaient les niveaux les plus élevés de microplastiques parmi les légumes échantillonnés.

Texte intégral original : BBC Afrique.


0 vote
Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Trois Alliances: «Qi Gong, Soft-Gym, Relaxation» (Arts de Vie dans le 64)

Projet : Intégrer une structure pour l'été 2023 (gite, camping, stage en complément de l'activité principale...) L'association Qi Form est conforme (statuts, assurance, une éducatrice sportive) (...)

L'Essentiel! (À l’abordage dans le 30)

Demande : Coucou!Des valeurs qui crient au fond de moi..Aujourd'hui j'ai décidé de les écouter.Avec l'idée de vivre en tiny house,accompagnée de Charly, mon chat,j'aimerais rejoindre un endroit où (...)

Coloc Nature (Recherche CoLocation dans le 07)

Projet : Bonjour Vivre sur un lieu d'épanouissement. Une coloc sur un terrain assez grand pour cultiver pourrait me plaire. Avec des trentenaires. Proche de la nature. Je souhaite me remettre au (...)

Cherche à Poser Tinyhouse, Agathe et Yana (Graines d’Avenir dans le 49)

projet : pour avancer dans mon projet, j'ai trouvé une tinyhouse que je finis de retaper. je suis actuellement dans le 49. je cherche cependant un nouveau lieu de vie, petit collectif, famille, (...)

Création d'un Nouveau Collectif (Ecolieux existant dans le 31)

Projet : Le groupe fondateur du projet HaPa de La Matasse s'étant dissout, nous sommes deux foyers qui souhaitons créer un nouveau collectif. Ce domaine de 14 ha de nature préservée, à 45 mn de (...)