Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Revue & Livres > Compléments à la revue
Complément à la revue Passerelle Eco n°60 sur la forêt et le bois
Comment conduire une forêt en gestion durable ?

le 23 mai

Comment conduire une forêt en gestion durable ?

Compte rendu "technique" de l’activité en 2018 du Groupement de Sauvegarde des Forêts du Morvan

Le Morvan est indissociable de ses grandes forêts. Longtemps la forêt fut une ressource vitale et riche de nombreuses essences : chêne, hêtre, charme, bouleau, etc. Aujourd’hui cependant, un mal menace la forêt : l’enrésinement. Les feuillus sont cou­pés et les exploitants à la recherche de ren­tabilité immédiate ne plantent ensuite que des résineux : douglas et sapins en monoculture, qu’ils coupent à court terme pour charpente, allumettes ou pâte à papier. Les peuplements de feuillus diversifiés sont menacés.

Le GFSFM, Groupement Forestier de Sauvegarde des Forêts du Morvan, a été présenté dans la revue Passerelle Eco n°60 consacrée à la forêt et au bois. Cette structure citoyenne s’est constituée en 2013 afin de lutter contre les coupes rases et l’enrésinement d’une part et d’acquérir des parcelles de forêt pour les conduire en gestion dura­ble d’autre part. En 15 ans, plusieurs souscriptions ont été lancées et le capital collecté auprès d’a­moureux du Morvan et de ses forêts a per­mis l’achat de plus de 250ha de forêts, sauvées d’une exploitation industrielle.

Comment s’occupe-t-on d’une forêt en gestion durable ?

Nous présentons ci après le rapport d’activité technique du GFSFM en 2018 : tout le suivi, les interventions et l’actualité des différentes parcelles de forêts acquises et protégées, et les interventions du GFSFM sur ces parcelles. C’est un bon exemple de la manière ce qu’il est possible de faire.

Saint Eugène

Cette forêt est constituée de chênes, de châtaigniers et de beaux merisiers. Elle avait été achetée afin d’éviter la coupe rase suivie d’un reboisement en douglas.

Depuis la coupe réalisée en 2014, chaque hiver, le fermier riverain façonne progressivement les têtes des chênes et le taillis marqué en éclaircie sous contrôle de notre expert forestier. Il faudra encore un ou deux hivers pour terminer la tâche.

St Didier sur Arroux

Les travaux d’élagage des branches le long de la route départementale exigés par la Direction des Routes et des Infrastructures du département de Saône-et-Loire ont été réalisés au printemps 2018.

Cette année, nous n’avons pas trouvé d’amateur pour réaliser le bois de chauffage prévu être prélevé dans le cadre de l’éclaircie de la parcelle. Un nouveau marquage des bois à exploiter sera réalisé avant l’automne prochain. L’amélioration de cette forêt passe par l’ouverture progressive du taillis et la sélection des meilleures jeunes tiges de chêne pour assurer la continuité du renouvellement naturel de la forêt. L’apport de lumière diffuse sera favorable aux habitats forestiers et à la faune sauvage.

Autun Montmain

Cette forêt est actuellement au repos. Les traces de la première éclaircie de type jardinatoire s’estompent progressivement. Nous prévoyons des travaux d’assistance à la régénération naturelle des peuplements et en particulier dans la friche qui se transforme en une jeune forêt naturelle.

Une intervention légère en dépressage sera réalisée à l’automne afin de ne pas perturber la faune et en particulier la reproduction des oiseaux. Les nichoirs doivent être occupés. Dans le cadre des journées scientifiques organisées par la Société d’Histoire Naturelle d’Autun, une sortie d’inventaire de l’avifaune est prévue au printemps.

Sainte Colombe

Dans le cadre du renouvellement du Plan Simple de Gestion (PSG), la forêt a fait l’objet d’une visite en compagnie du Centre Régional de la Propriété Forestière fin 2018. Nous avons pu constater qu’il s’agit d’une de nos forêts les plus avancées pour l’irrégularisation des peuplements. La régénération est abondante sous le couvert des vieux chênes. La coupe d’amélioration réalisée en 2017 n’a pas laissé de trace et la végétation est très dynamique.

En regard des résultats très positifs constatés suite à la mise en œuvre du premier PSG, il a été décidé de poursuivre les actions par des prélèvements selon un rythme d’un passage tous les 10 ans. Tout en étant légèrement inférieur à l’accroissement, ils permettront d’améliorer la qualité des peuplements en place.

Lors de la visite, nous avons pu constater la présence d’une forte densité de chevreuils qu’il conviendra de surveiller vis-à-vis de l’avenir de la régénération. Bonne nouvelle : la commune a fait empierrer le chemin qui traverse notre propriété et donne ainsi un accès aisé aux deux parcelles.

Alligny en Morvan

Les bois provenant de la coupe d’éclaircie organisée fin 2017 ont été complètement évacués au printemps 2018. Le Plan Simple de Gestion applicable à cette forêt arrivait également à terme fin 2018.

Le bilan du premier aménagement fait ressortir une nette amélioration de la qualité des peuplements. Après deux interventions en éclaircie, la proportion de gros bois a augmenté (36%). La régénération qui était totalement absente s’est développée en hêtre ainsi que quelques résineux. La composition en essence est restée stable.

Le nouveau PSG est fixé pour une période de 18 ans. Il prévoit des interventions selon trois règles de gestion adaptées au couvert forestier et en relation avec la qualité des sols.

Les arbres dépérissant ainsi que les arbres à cavités seront conservés lors des passages en coupes afin d’améliorer la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes.

La parcelle acquise début 2018 a été intégrée au nouveau PSG. Elle présente un mélange de peuplement varié composé de bouleau, d’épicéa, de pin, de merisier et de frêne actuellement d’un poids économique modeste mais qui sera développé pour améliorer la biodiversité.

Les objectifs du PSG seront développés sur place lors de la visite en forêt qui suivra l’assemblée générale.

Roussillon en Morvan

La forêt de Roussillon est constituée de 13 parcelles pour seulement trois hectares. Ce morcellement offre un intérêt pour la protection des milieux, mais en complique la gestion. Nous n’avons pas prévu d’intervention.

Villiers en Morvan

Il n’est pas prévu de travaux sur cette forêt mais l’intérêt paysager est important et elle va constituer une niche écologique compte tenu des enrésinements proches. Malheureusement les coupes à blanc continuent sur cette commune.

Rémilly

Le plan de gestion volontaire a été agréé le 16 avril 2018. Ce document prévoyait la réalisation d’une coupe d’éclaircie dès 2018. Elle a permis de prélever 80 m3 de chêne et 200 stères de bois de chauffage provenant du façonnage des houppiers et de l’ouverture des chemins de débardage.

Un habitant riverain s’est révélé intéressé pour façonner le bois de chauffage. L’exploitation a été réalisée avec grand soin.

Cette forêt est dans un site Natura 2000 et la gestion appliquée à notre forêt s’inscrit parfaitement dans le docob notamment pour les habitats à oiseaux

Toulon-sur-Arroux

Après l’éclaircie réalisée en 2016, nous avons trouvé un amateur local pour façonner les houppiers. Cette opération se déroulera probablement sur deux voire trois années consécutives. Il s’agit là encore d’une forêt dont la vocation d’enrésinement était presque certaine, d’autant que le chêne reste très demandé, et que les conditions édaphiques sont favorables aux douglas.

L’amélioration de la forêt est bien visible depuis l’extraction des quelques chênes de modeste qualité mais qui ont bénéficié d’une forte demande. Nous avons pu sortir les bois à travers le pré voisin et les relations avec le riverain sont excellente !

Autun Riveau

La coupe prévue en 2018 s’est déroulée durant l’été : 500 m³ de bois d’œuvre ont été prélevés sur environ 12 hectares de douglas.

Cette éclaircie a pour objectif de dynamiser la régénération naturelle de douglas, hêtre, sapin, parfois mélèze pour qu’elle se développe de manière harmonieuse. Les conditions météorologiques étant excellentes, l’exploitation n’a laissé aucune trace. C’est une forêt modèle pour montrer que l’on peut gérer des résineux avec un couvert continu sans passer par la coupe rase ! Le mélange feuillu/résineux doit apparaître après les prochaines éclaircies, le couvert étant encore trop important pour l’installation de semis feuillus.

Laizy

La régénération naturelle de châtaigniers est en place et se développe de façon satisfaisante. Nous devrons engager une opération de dégagement de la régénération prochainement, mais il n’y a pas urgence. La partie non éclaircie nécessite une intervention mais les difficultés d’accès sont pénalisantes pour les intervenants potentiels.

Blismes

La forêt est en cours de reconstitution après la coupe à blanc antérieure à notre prise de possession. Des travaux d’accompagnement à la régénération naturelle devront être engagés dans les années à venir, il n’y a pas d’urgence.

Sussey

Le plan de gestion a été agrée le 16 avril 2018. Il s’agit d’une forêt feuillue où se mélangent le frêne, le chêne, érable champêtre et charme.

L’éclaircie prévue en 2018 a été reportée en 2019. Elle permettra de favoriser l’implantation de régénération naturelle actuellement peu présente du fait de la densité des peuplements.

Sa mise en œuvre nécessite la négociation avec plusieurs riverains pour l’évacuation des bois.

La Certenue

Cette forêt ne nécessite pas de travaux mais une surveillance régulière. L’acquisition de ces 24 petites parcelles représentant 17 hectares a permis de préserver un minimum de peuplements feuillus sur ce site malheureusement encore victime d’opérations d’enrésinement de grande envergure. Le morcellement ne permet pas d’envisager d’exploitation dans l’immédiat.

Larochemillay

Cette forêt acquise en 2016 a été victime de plusieurs tempêtes qui ont affecté les peuplements de pin laricio et de pin sylvestre. Une régénération dynamique mélangée est en place sur l’ensemble de la parcelle.

Le plan de gestion a été agrée le 16 avril 2018. Un martelage d’éclaircie permettant de conforter la régénération en place a été effectué au printemps 2017. Il prévoit le prélèvement de 170 m³ de bois. La particularité des produits (pin laricio) a quelque peu compliqué la vente des bois. Un acheteur a finalement été trouvé fin 2017 mais l’exploitation n’a pas encore était mise en œuvre. Cette forêt, portant un peuplement résineux rare dans le Morvan se transformera progressivement en mélange avec des pins, des érables sycomores déjà bien présents, hêtre et autres feuillus. Un secteur de feuillu a été laissé volontairement en îlot de vieillissement.

Autun Montagne St Sébastien 

La forêt est à proximité de la croix de la Libération. La gestion de cette forêt acquise en 2017 sera organisée en même temps que celle de la forêt de Riveau située à proximité immédiate.

A ce titre, une éclaircie a été réalisée dans les peuplements résineux durant l’été dernier. Elle a permis de prélever 100 m³ de bois d’œuvre.

Les peuplements sont constitués d’une partie en résineux (environ 30 %) et d’une partie en feuillus à dominante chêne et pin sylvestre d’origine naturelle. La délimitation avec la commune d’Autun a été réalisée.

Villapourçon La Reu :

Cet ensemble de 51 hectares est situé dans le site Natura 2000 « Bocage, forêts et milieux humides du Sud Morvan ».

Composé essentiellement de taillis sous futaie de chêne et d’une jeune futaie de hêtre, cette forêt n’a pas été exploitée depuis plusieurs dizaines d’années. Elle offre un fort potentiel de développement.

Elle comporte également une plantation d’un peu plus d’un hectare d’épicéas en cours de dépérissement et de douglas et, sur le versant ouest, une châtaigneraie intéressante.

Depuis son acquisition, plusieurs réunions ont eu lieu sur place afin d’envisager l’aménagement forestier de ce massif. Une rencontre avec les services du Parc Naturel Régional du Morvan, animateur du site Natura 2 000 a permis de sélectionner une série d’arbres sénescents et de délimiter des espaces qui seront mis en réserves sous la forme d’îlots de sénescence. Le plan simple de gestion est en cours d’élaboration et sera déposé dans le courant de l’année.

Participation au SylvoTrophée 

Organisé par le Parc Naturel Régional du Morvan en partenariat avec l’association Inter Parcs du Massif Central (IPAMAC), cette première édition du concours sylvotrophée vise à distinguer des forêts gérées en respectant l’environnement et les usages autres que sylvicoles. Il nous a paru important pour le GFSFM de participer à ce concours portant nos valeurs . Nous avons présenté la forêt de Montmain qui nous semblait la mieux correspondre aux critères de sélection. Après une première visite en juin, nous avons reçu le jury le 3 juillet. Malgré ses nombreux atouts (lieu de balades et d’accueil de scolaires, présence d’une biodiversité dynamique, régénération naturelle en cours d’installation), nous n’avons pas remporté le prix. C’est une forêt appartenant à un privé située à proximité de Montmain qui a été retenue.

Projets d’acquisitions

Les informations relatives aux forêts en vente sont toujours aussi difficiles à obtenir et souvent nous parviennent quand le dossier est déjà avancé.

Durant l’année 2018, nous avons étudié quelques dossiers notamment l’un proposé par la Safer de l’Yonne. Nous n’avons pas donné suite, le prix demandé étant sans rapport avec la valeur de la parcelle.

Notre attention est mobilisée depuis fin 2018 par la vente potentielle du massif forestier de la Ravière à Uchon. Le propriétaire actuel est sur le point de la vendre à une SCI connue pour ses pratiques de sylviculture intensive. Cet ensemble d’un peu plus de 100 hectares représente un intérêt essentiel sur le plan de la biodiversité et du paysage. Il constitue le dernier ensemble de forêt ancienne sur ce massif emblématique du Morvan.

Nous avons dans un premier temps imaginé rééditer une opération de type Montmain, un achat par plusieurs structures, par l’intermédiaire de la Safer comme à Villapourçon. Différentes réunions se sont tenues. Par ailleurs, les conseillers départementaux du canton concerné ont saisi le président du conseil départemental afin qu’une démarche de classement en site naturel sensible soit initiée. La commune envisage une démarche de classement loi 1930…

Devant le risque d’une cession imminente, l’Association de Sauvegarde du Massif d’Uchon (SAMU) et Autun Morvan Ecologie (AME) ont décidé de médiatiser au plus vite le dossier. Une pétition a été lancée sur le réseaux sociaux par le SAMU et recueille aujourd’hui plus de 14 000 signatures.

Le GFSFM est associé à toutes les réunions et est pressenti par les collectivités (mairie, CCGAM PNRM) comme un des acteurs essentiels pour la sauvegarde de cet ensemble. Nous disposons, par ailleurs d’une trésorerie permettant d’acheter au minimum la moitié de la propriété.

Forêt de Gâcogne :

Le gérant d’un groupement foncier rural constitué suite à une succession nous a fait part du souhait des membres du groupement de céder, éventuellement contre des parts dans notre groupement, la partie patrimoine forestier du GFR notamment pour en éviter une gestion intensive. L’ensemble forestier s’étend sur 11ha en 17 parcelles. Nous les avons visitées au printemps dernier. Très variées dans leur biodiversité, ces parcelles sont très dispersées sur la commune de Gâcogne. Trois d’entre elles ne sont pas localisées précisément et la plupart ne disposent pas d’accès direct. Leur exploitation passe donc par un regroupement avec des propriétés limitrophes et nécessite un investissement important en matière de connaissance des riverains. Le siège du groupement forestier du Chat Sauvage étant situé à quelques kilomètres de cette propriété nous avons préféré transmettre cette information à nos collègues.

Situation de la forêt en Morvan et du GFSFM

L’année 2018 aura été marquée par la sortie en septembre du film de François-Xavier Drouet, « Le Temps des forêts ». Des séquences ont été filmées lors de notre assemblée générale de 2016 et Lucienne Haese, fondatrice du GFSFM y intervient longuement. Le magazine Telerama a d’ailleurs mis en avant un portrait de Lulu. De très nombreux ciné-débats ont été organisés dans toute la France. Suite à cela, de très nombreuses personnes ont pris contact – sans doute environ 250 – et une très grande partie nous ont rejoints. Nous sommes désormais plus de 700 associés ! Cette situation nécessite un renfort au niveau des bénévoles que nous évoquerons en assemblée générale, en proposant de nommer un(e) nouveau(elle) cogérant(e). Nous avons par ailleurs dû décliner de nombreuses invitations à des réunions, présentations, manifestations diverses…

Nous avons toutefois pu accueillir dans nos forêts une formation de France Nature Environnement et des élèves du CEFA de Montélimar et du lycée forestier de Crogny.

Le regain d’intérêt pour l’arbre et la forêt, que nous constations l’an dernier, notamment en lien avec le succès du livre de Peter Wohlleben et du film « l’intelligence des arbres » se confirme nettement. La prise de conscience citoyenne contre la « malforestation » se développe, alors même que l’industrialisation et la robotisation de la sylviculture accroît ses ravages, notamment en Morvan. La filière s’affole et produit des documents hallucinants, comme cette analyse confiée à une agence de communication qui prédit « un scénario noir qui peut frapper la filière (sic) » : l’interdiction des coupes rases, la disparition des plantations de douglas…

La « Marche pour la forêt » a aussi rassemblé, en septembre et octobre, celles et ceux qui voulaient défendre la forêt publique, victime d’une industrialisation croissante et d’une tension autour de la recherche de profits rapides et maximums. Quatre itinéraires ont conduit les marcheurs car le rassemblement du jeudi 25 octobre en forêt de Tronçais à Cérilly dans le Cher. Nous avons accueilli les marcheurs partis de Mulhouse lors de leur passage le 13 octobre à Broye.

Jacques Gorlier a participé à l’émission de radio : « Grand reportage - Forêts, une ressource à sauvegarder » diffusée sur France Culture le 1er mars. Philippe Perrin nous a représentés au pied levé à l’émission de télé TERRA TERRE de la chaîne Public Sénat. Cette émission devrait être diffusée en mai ou en juin 2019. Nous avons également reçu des journalistes de Golias, Politis, France 3 Bourgogne Franche Comté.

Nous informons régulièrement sur ces sujets par la brochure « Où en est-on ? » en version papier ou en version « newsletters » et par notre page Facebook : https://www.facebook.com/GFMorvan

L’association Autun Morvan Ecologie, son bulletin et son site internet peuvent apporter des informations complémentaires très utiles.

Le site internet a été entièrement refondu. Christine, Marie et Jacques y ont passé beaucoup de temps.

 Contactez le GFSFM et participez au financement de la sauvegarde de la forêt
 Retrouvez la revue Passerelle Eco n°60 sur le thème de la forêt et du bois


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Chantier Terre-Paille en Ille et Vilaine (Construction dans le 35)

Projet : Auto-construire une maison respectueuse de l’environnement. Offre : Le chantier isolation terre-paille proposé comporte 2 sessions : Du 8 au 12 juillet la pose de botte de paille à (...)

Famille Cherche Lieu de Vie (Graines d’Avenir dans le 88)

Projet : vivre en pleine nature, autonomie alimentaire + énergie souhaitée, avec enfants. création activité pro souhaitée sur le lieu de vie + permaculture pour besoins personnels. Hautes Vosges, (...)

Temps d'Apprentissage (Contacts)

Projet : Dans mes pensées, un lieu où je puisse apprendre la culture de champignons sur substrats, où partager la musique (très très modestement), rencontrer des familles ayant une approche de (...)

Un Habitat Amiens Métropole (CoLocation dans le 80)

Projet : HG d'acteurs solidaires avec permaculture Offre  : location petite maison campagne proche Amiens, bon état, garage, sous-sol, dépendances et terrain.

Communauté Rurale Accueille Volontaires (Ecolieux existants dans le 34)

Communauté de l’Arche non-violente et spirituelle dans cadre préservé, avec activités fromagerie et élevage de vaches, poterie, yoga, jardin, prières, chant, danse. Propose  : partager notre vie en (...)

Couple Cherche Écolieu Sud France (Graines d’Avenir dans le 11)

Demande : Nous cherchons à rejoindre un écolieu basé sur l'autonomie ( eau, énergie, nourriture ) dans un but écolo mais surtout de recherche de contacts humains perdus.On a 50 ans environ, on (...)

Urgence Maison à Louer et Champ Sauvage. (Recherche location dans le 88)

Projet : Cherche maison à louer (au – 3 chambres) pour 3 (300 à 400 euros) dans ou proche écolieu, en régions Est, Sud ou Ouest France, en zone de paysage très naturel, proche aussi d’une autre famille (...)

Chantiers Internationaux de Bénévoles (Construction dans le 84)

Projet : Chantiers internationaux de bénévoles. Pendant 3 semaines passez des vacances utiles, découvrez la restauration du patrimoine et rencontrez des citoyens du monde entier. Les groupes sont (...)

Journée Découverte du Lieu (Ecolieux existants dans le 87)

Projet : Le hameau des part’âges organise une visite du site le dimanche 30 Juin 2019 Offre : Nous reviendrons vers chaque personne inscrite pour donner plus de précisions sur le déroulement de la (...)