Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
Nutrition et humanitaire
Idrissa, bénéficiaire de la Spiruline

le 30 avril 2010

ARTICLES

Idrissa, bénéficiaire de la Spiruline

Il s’agit de l’histoire d’un petit enfant nommé Idrissa. La scène se passe dans le Centre Nutritionnel de Koupela à l’ouest de Ouagadougou.

Entre la vie et la mort, dans un état de dénutrition extrêmement avancé, Idrissa est dans les bras de sa maman, où il est suspendu à un sein flétri qui depuis longtemps ne le nourrit plus.

Comme des centaines d’enfants qui passent tous les ans dans ce centre, Idrissa est pris en charge par l’infirmière. Il va recevoir les compléments nutritifs conventionnels : d’abord du lait enrichi Nutriset F4, et puis viendra le Plumpy Nuts.

Voyez aussi :

Livre "La spiruline pour tous", manuel de culture familiale..

Ce manuel pratique rend accessible à tous la culture de la spiruline au jardin, dans la serre ou dans la véranda.

Mais le destin de cet enfant sera tout autre : il a été choisi pour témoigner des bienfaits de la Spiruline, un aliment qui nourrit vraiment.

Par une providence bienfaisante, le centre reçoit aujourd’hui la visite d’un toubab (un blanc) , accompagné de Dieudonné, le représentant local de l’association « Les Baobabs de Sapaga ». Ils viennent y présenter les bienfaits de la Spiruline.

La Spiruline est déjà bien connue au Burkina-Faso ; à une époque, le ministère de la santé en a fait une grande promotion, et a même financé une culture industrielle afin de fournir les Centres Nutritionnels du pays. Des intérêts qui nous dépassent leur on fait oublier ce beau projet, les laboratoires pharmaceutiques ayant certainement des propositions plus attrayantes pour eux.

Les jours d’Idrissa sont comptés.

Sous ses yeux, dans lesquels demeure une lueur d’espoir, la Spiruline est présentée :
- « La Spiruline est très digeste, bla, bla,bla...
- Son efficacité a été démontrée et validée par le ministère de la santé... sa composition est exceptionnelle... aliment le plus riche en protéines, fer, et bétacaroténe, calcium, et de plus, riche en zinc, si important pour ces enfants....
- Elle augmente les défenses immunitaires, permet de reconstituer la flore intestinale, et redonne rapidement l’appétit aux enfants qui ne peuvent plus manger... »

A ces mots, les yeux d’Idrissa se mirent à briller de plus en plus, comme si à lui seul il incarnait l’espoir de tous les enfants du monde pour qui la Spiruline est la solution. « Vous n’avez rien a perdre ; la Spiruline vous est offerte par l’association française « Les Baobabs de Sapaga », et puis vous pouvez donner la Spiruline comme nourriture avec vos compléments nutritionnels ».

JPEG - 48.1 ko

Sur ce, l’infirmière s’empressa d’introduire dans la sonde d’Idrissa, mélangés à du lait, 2 grammes de Spiruline.

On s’est ensuite entretenus longuement avec le directeur de l’hôpital pour le persuader qu’il accepte officiellement la Spiruline comme partie des traitements nutritionnels dans son centre. Comme souvent, la peur d’aller à l’encontre des courants officiels se fit entendre ; il demanda de lui prouver que le ministère de la santé était toujours bien en accord avec le fait de distribuer la Spiruline aux enfants dénutris, ce qui n’est pas difficile au Burkina.

Après 10 jours, la spiruline est un succés

Finalement, c’est Idrissa qui le convaincra : 10 jours après l’entretien, l’infirmière en chef, forte d’une expérience de plus de dix ans dans l’utilisation des compléments nutritionnels conventionnels, vint lui témoigner avec enthousiasme de la récupération miraculeuse (selon ses termes) de l’enfant : « il a récupéré beaucoup plus vite qu’avec uniquement les Nutrisets et Plumpy Nuts, c’est une évidence ; son état s’est amélioré beaucoup plus rapidement.

Il a pris 100g par jour ; il est passé de 4,4 Kgs a 5,5 Kgs en 11 jours ; il se tient debout, et puis ses yeux parlent ; il est plein de vitalité, il a repris le chemin de la vie. » Les résultats allant au-delà de toute espérance, l’infirmière a même pris l’initiative d’arrêter Nutriset, et de l’alimenter uniquement avec la Spiruline.

La spiruline : un aliment local pour l’humanitaire en Afrique

Le Centre Nutritionnel accepte de donner dorénavant la Spiruline provenant d’une ferme burkinabée et financée par l’association « Les Baobabs de Sapaga ». Ils ont estimé que le coût pour le traitement d’un enfant reviendrait à 3 euros par enfant pour 20 jours.

Il faut espérer que ce témoignage, qui s’adresse moins au scientifique qu’à l’humain en nous, contribue lui aussi à la prise de conscience des extraordinaires bienfaits de la Spiruline, et qu’avec toujours plus d’enthousiasme encore, nous puissions concrètement en faire bénéficier ceux qui en ont le plus besoin. Rêvons ensemble du jour où Nutriset et Plumpy Nut, conscients des extraordinaires qualités de la Spiruline, l’intégreront à leurs programmes qui touchent des millions d’enfants de par le monde. Pas vrai, Idrissa ?

JPEG - 49 ko
Après 11 jours d’alimentation à la spiruline : 5,5 kgs. Prise de poids : 100 grammes par jour. A 19 mois, Idrissa peut enfin se tenir assis.
 
JPEG - 48.6 ko
Idrissa après 26 jours d’alimentation à la spiruline : 7 kgs.
Livre "La spiruline pour tous", manuel de culture familiale..

Ce manuel pratique rend accessible à tous la culture de la spiruline au jardin, dans la serre ou dans la véranda.

Dans la revue :

- La revue Passerelle Eco n°34 présente la production de spiruline entièrement bio à La Ferme du Collet. (Même lorsqu’on la trouve en magasin bio, la spiruline est généralement issue de culture à base d’engrais de synthèse).

- La revue Passerelle Eco régulièrement les annonces de paysans artisans producteurs de spiruline en France (notamment l’AMAP spiruline de La Ferme des Balmes).


8 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

1 message

  • Idrissa, bénéficiaire de la Spiruline

    Le 4 avril 2012, par X

    Que voulez-vous dire par :

    "à une époque, le ministère de la santé en a fait une grande promotion, et a même financé une culture industrielle afin de fournir les Centres Nutritionnels du pays. Des intérêts qui nous dépassent leur on fait oublier ce beau projet, les laboratoires pharmaceutiques ayant certainement des propositions plus attrayantes pour eux." ?


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Chantier Participatif en Isère Juillet / Août 2018 (Construction dans le 38)

Projet : Nous sommes un habitat groupé en Isère, à Tullins. Nous sommes 6 adultes et 6 enfants à vivre ensemble et nous rénovons plusieurs bâtiments pour en faire nos maisons! Du 9 au 15 juillet et du (...)

Eco Hameau Près d'Angers, Recherche Familles Écologiques (Elargissement dans le 49)

Projet : Micro éco hameau HG en création (maisons bois, passives) proche école Freinet
propose : Terrain acheté à repartager entre Cholet et Angers
Demande : 2 familles ou retraités avec 200 k€ ♦  (...)

Recherche Animateur⋅trice Nature dans Écocentre en Permaculture (Ecolieux existants dans le 71)

Projet : Depuis 2012, l’association Alôsnys développe un écocentre basé sur les principes de permaculture sur 3.5ha (5500m² en maraichage+ parc animalier + chemin pieds nus...verger). Nous accueillons (...)

Petite Abeille Cherche sa Moitier . . . . (Rencontres amoureuses dans le 12)

Projet : Jeune femme de 34 ans visant l'autonomie et la plus faible pollution possible cherche partenaire pour partager son mode de vie dans une ferme en rénovation avec verger, potager et animaux. (...)

Artiste, Indépendant, Cherche Écolieu (À l’abordage dans le 35)

Projet : Musicien-écrivain 40 ans cherche pied-à-terre dans écolieu, gare SNCF à proximité. Toutes régions. Indépendant et occupé mais s'investira volontiers dans un jardin (...)

Se Rassembler Régulièrement Autour d'Outils de Vie (Arts de Vie dans le 17)

Projet : Se rassembler régulièrement autour du gaiayoga, visant de nouvelles façon de vivre, l'ouverture du coeur énergétique, élever notre fréquence.. Démarrer des "réunions" en simplicité chaque sem (...)

Propose Colocation contre Garde d'Enfant (CoLocation dans le 26)

Projet : Bonjour, Je recherche une personne de confiance et sensible ou sensibilisée aux pratiques pédagogiques alternatives pour prendre soin de mon loulou de 15 mois quelques heures par semaine. (...)

Location Meublée dans Petit Oasis Vaucluse (Ecolieux existants dans le 84)

Projet : A louer petit appartement 45m2 meublé avec balcon et terrasse vue sur le Luberon avec piscine rustique, four à pain, yourte, verger potager bio, poules Entrée indépendante et parking - En (...)

Atelier Vanneries Géantes à Prix Libre (Artisanat dans le 34)

Projet : Nous réaliserons deux boules de 3 mètres de diamètre dans le cadre de l'Hutte'Hopi Festival 2018. Il est possible d'apprendre à faire un panier avec Alain puis de partir (...)
twitter

SUR LE WEB