Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
Self defense et réappropriation de l’espace
Résistance à l'Agression Publicitaire

le 13 avril 2004

ARTICLES

Résistance à l’Agression Publicitaire

Méthodologie d’intervention non violente et signifiante

En réaction à l’arrogance publicitaire, toujours plus omniprésente, l’un des moyens d’action est le recouvrement subversif des publicités.

Qu’est ce que l’on fait ?

Une action citoyenne de recouvrement de publicité au grand jour pour dénoncer l’intoxication publicitaire dont nous sommes l’objet.

Pourquoi faire ?

Démarrer une réflexion collective et personnelle sur le rôle, l’utilité et la place de la publicité dans notre société.

JPEG - 34.3 ko

Comment ?

Pour faciliter la clarté et la compréhension par le public de notre action, il est important que nos messages portent uniquement sur l’intoxication publicitaire et ses conséquences directes (intoxication mentale, invasion de nos paysages, pollution...).

Chacun de nos écrits est perçu comme représentatif du groupe. Si notre objectif est d’amener le maximum de gens à nous soutenir voire nous rejoindre, il est important de considérer que tout acte de dégradation sur les publicités et leurs supports se retournera contre nous. La dégradation est perçue par la majorité des gens comme une forme de violence ; elle ne traduit pas la volonté de construire un autre monde (meilleur !) tous ensemble. C’est pour cette raison que nous nous limitons à l’emballage des publicités dans nos actions de recouvrement.

Il en est de même pour les slogans grossiers ou trop agressifs. Essayons dans la mesure du possible de réfléchir à l’avance à nos arguments pour éviter le syndrome de la « page blanche », et privilégions les slogans invitant à la réflexion (plutôt que : « la consommation ne rend pas heureux-se », mettre « la consommation rend-t-elle heureux-se ? »).

JPEG - 57.4 ko

les publicitaires jouent à fond la carte de l’esthétique, répondons leur par la beauté !

Si vous avez des techniques pour que vos emballages soient beaux et lisibles (préparation d’affiches à l’avance avec couleurs, dessins, lettres de grande taille,...), ou si vous avez des ami(e)s artistes, invitez-les !

JPEG - 29.2 ko

Durée de vie des emballages de pub :

Nos actions de recouvrement sont très éphémères, et cela est souvent dû à l’utilisation d’adhésif qui peut-être très facilement retiré. On peut faire tenir nos recouvrements plus longtemps grâce à de la colle bio.

Pour assembler des cartons et papiers entre eux, nous nous servons d’une colle bio fabriquée par nos propres soins. Evidemment de l’eau re-diluera la colle... et ainsi cela reste nettoyable, et nous évite d’être inculpable pour le motif de "dégradation".

Relations publiques

Lors de nos actions, il est probable que nous soyons confrontés à un contrôle d’identité de la police. Il font leur travail avant tout, et se contentent de relever les identités des participants pour pouvoir les retrouver si des dégradations sont constatées suite à l’action.

Résister à un contrôle d’identité peut vous mener au poste de police, tout comme le fait de ne pas avoir vos papiers.

Autres choses : ayez toujours un peu de monnaie sur vous (une dizaine d’euros au moins) et évitez les objets du genre cutter, tournevis ou ciseaux qui peuvent être considérés comme arme blanche par la police.

Pour ce qui est des contacts avec les passants, lorsqu’ils ne sont pas sympathisants, voire hostiles, restons courtois ; si la discussion n’est pas constructive, mieux vaut laisser tomber. S’il sont sympathisants et/ou veulent en savoir plus, il est toujours bien de prendre quelques instants pour argumenter. Si vous ne vous sentez pas de le faire, de même avec les médias, quelqu’un du groupe et/ou un petit document (type « manifeste contre le système publicitaire ») peut le faire pour vous.

De toute façon invitez-les à participer tout de suite, ou lors d’une prochaine action (prendre ses coordonnées).

D’une manière générale respectez les activités des passants et des habitants.

JPEG - 39 ko

Nouveau : la télé en parle !

En automne 2007, la télé présentait un reportage sur les actions non violentes de recouvrement antipublicité. Cette vidéo est désormais inaccessible, alors nous présentons en remplacement ce petit reportage vidéo :


Opération réussie !!! Action des Déboulonneurs... par DESOBEIR

A lire sur le web :

- A Paris, une rafle policière a conduit 62 actionnistes antipubs en procés à la demande de Metropub. Aussi, les actions antipub actuelles et futures servent aussi à défendre ces interpelés. Metropub a déjà perdu son procés contre Ouvaton, il faut qu’il perde son procés contre les résistants à l’agression publicitaire.

- Sympathique récit personnel de Comment devenir barbouilleur et retourneur


6 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

10 messages

1 2 >

  • Procés de Franck pour Résistance à l’Agression Publicitaire-Toulouse, mai 2017

    Le 12 mai, par Résistance à l’Agression Publicitaire Toulouse

    Communiqué de presse Résistance à l’Agression Publicitaire-Toulouse 12 mai 2017

    Mercredi 17 mai aura lieu le procès de Franck, militant antipublicitaire, à la suite d’un barbouillage de panneaux publicitaires dans le métro le 2 février dernier.
    Alors qu’il dénonçait au marqueur sur un panneau l’omniprésence de la publicité dans nos vies, et son coté intrusif, il a été interpellé par un vigile, puis bousculé. La police appelée, Franck a fini par passer sa nuit en garde à vue, accusé par le vigile d’ insultes.

    Il est finalement poursuivi pour dégradation revendiquée et légère de panneaux publicitaires et insultes envers une personne assermentée. Franck a saisi le procureur de la république pour violence injustifiée par personne dépositaire de l’autorité et fausse dénonciation concernant l’allégation d’insultes. La question sera tranchée par le tribunal avec les vidéos des caméras de surveillance à l’appui.

    Ce procès pose surtout la question de la place de la publicité dans notre société, et des moyens que l’on a pour s’en protéger face à une présence coercitive qui nous empêche d’exercer notre droit de réponse quant aux messages qui nous sont pourtant adressés. La question n’est pas de savoir si l’on aime ou pas la publicité, mais plutôt de savoir, dans une société où la liberté est placée au rang de devise de la république, si on a le droit de ne pas subir le matraquage publicitaire en permanence, y compris dans l’espace public. Dans le cas présent, Franck a répondu à des publicités qui de fait s’adressaient à lui, à nous, et il est poursuivi en justice. Les publicitaires auraient donc le droit de nous imposer leurs incitations à consommer, et nous, aucune possibilité de faire valoir un droit de réponse ?

    C’est à nouveau devant la justice que ces questions seront posées, mais à travers elles, c’est plus largement la société dans son ensemble et sa cohérence qu’elles questionnent.

    Rendez-vous mercredi 17 mai, 8h, au Tribunal de Grande Instance de Toulouse.

    Collectif de soutien à Franck.

    Contact :
    contact.toulouse@antipub.org ou 06.14.94.29.78 (Tanguy)
    06.50.33.34.30 (Franck)

    Sites :
    http://toulouse.antipub.org/
    http://antipub.org/

    Permalien :
    http://toulouse.antipub.org/wp-cont...

  • Toulouse, procès d’un antipub

    Le 9 avril 2014, par Collectif de soutien à Tanguy Aubé

    Toulouse, le 27 mars 2014

    Communiqué concernant le procès d’un antipub à Toulouse,

    Après réflexion, nous avons décidé de faire appel du jugement rendu le 13 mars 2014 par le Tribunal de Grande Instance de Toulouse concernant le cas d’un militant antipub poursuivi pour avoir déchiré 4 affiches de publicité dans des panneaux de l’entreprise JCDécaux situées sur l’espace public en juin 2013. Celui-ci s’élève à 946 euros dommages et intérêts, plus 500 euros de participation à leurs frais d’avocats, et 120 heures de TIG à effectuer sur une durée de 18 mois.

    Nous dénonçons un jugement qui ne reconnaît pas l’ état de légitime défense de l’accusé Tanguy Aubé, qui a simplement cherché à lutter contre une agression qui est menée par les publicitaires à l’encontre de la société, contrainte et forcée de subir la propagande publicitaire en permanence, en touts lieux, et à toute heure, sans aucune possibilité d’y échapper.

    L’objectif de ces publicités répétées partout et tout le temps, aidées par le développement du neuromarketing, est qu’elles soient enregistrées de manière inconsciente par notre cerveau, afin de créer des pulsions d’achats compulsifs, et des réflexes de consommation qui ne soient pas guidés par notre réflexion mais par des mécanismes dont nous n’avons pas conscience.

    Il est temps de décider de l’orientation que notre société veut se donner. Nous ne cessons de chanter les louanges de grands personnages qui ont marqué notre histoire, et de vanter leurs valeurs d’amour, de respect, de partage, et de respect des autres, tels que Gandhi, Martin Luther King ou plus récemment Nelson Mandela. Mais depuis notre enfance, nous sommes noyés tous les jours sous les messages publicitaires qui nous incitent à en vouloir toujours plus, à n’être jamais satisfait de ce que l’on a, dans un monde où l’accaparement des richesses par une petite minorité de la population laisse des centaines de millions de personnes souffrir de faim et de malnutrition sur notre planète. Où cette course à la consommation épuise les ressources de la Terre, détruit les habitats naturels, pollue les rivières, les mers et les terres, au détriment des plus pauvres et des autres espèces animales, habitantes elles aussi de notre Terre.

    Laisserons nous les idées défendues par ces grands personnages simplement servir de décoration à la façades de nos bâtiments publics, tandis que nous baignons en continu dans cette insupportable sollicitation à l’individualisme et l’égoïsme, ou bien en ferons nous les nouvelles bases de notre société ?

    Et lorsque quelqu’un décide que nous avons pour le moins le droit de ne pas subir cette propagande nauséabonde sur notre espace public et réagit, il est sévèrement puni par la loi pour avoir déchiré du papier sur l’espace public. Est-ce cette société la que nous voulons, où nous n’aurions d’autres choix que d’être soumis à la loi du « toujours plus pour moi même » ?

    Nous pensons que non, et nous faisons appel de la décision de la justice pour que soit reconnu notre droit à aspirer à d’autres valeurs, sans être soumis à la machine publicitaire. Et si la justice décide que c’est bien celui qui se défend contre tout cela de manière pacifique qui doit être puni par la loi, ce sera alors à la société de choisir si c’est bien ce vivre ensemble là qu’elle souhaite.

    Nous continuerons le combat pour une société plus juste et plus fraternelle quoi qu’il arrive, en solidarité avec tous ceux qui luttent pour ces idées.

    Collectif de soutien à Tanguy Aubé

  • 21 décembre 201 : prière collective de l’Église de la Très Sainte Consommation à Paris

    Le 20 décembre 2013, par JLuc (Passerelle Eco)

    L’Église de la Très Sainte Consommation et l’association Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) vous donnent rendez-vous, le samedi 21 décembre 2013, pour une prière collective au Dieu Noël, le saint père des fêtes sur-consuméristes. Nous célèbrerons l’argent, les objets inutiles et l’omniprésence publicitaire.

    Rendez-vous sur la place du Châtelet (devant la fontaine) à 14h, le Samedi 21 décembre 2013.

    Code vestimentaire : bonnet rouge et blanc

    L’association RAP résiste depuis plus de 20 ans à la publicité et à ses effets néfastes : sexisme, surconsommation, gaspillage, pollution visuelle et mentale… RAP se mobilise régulièrement afin de sensibiliser le public et d’alerter les pouvoirs publics et les politiques.

    Les adhérents agissent dans différents domaines tels que l’affichage publicitaire, notamment les écrans publicitaires et les nouveaux dispositifs, les prospectus dans les boîtes aux lettres, la protection des enfants et les publicités sur Internet.

    L’Église de la Très Sainte Consommation organise des messes devant des lieux à fort capital symbolique et économique. Les fidèles prient à la gloire de la société de consommation, de l’argent, de la publicité.

    Ce samedi 21 décembre 2013, l’action dénoncera de façon festive et avec humour le matraquage et la pression organisée pendant les fêtes poussant à sur-consommer et à s’endetter. La fête de noël célèbre désormais la frénésie de la société de consommation, l’achat de produits inutiles et parfois polluants, l’imposition des normes publicitaires (avoir, vitesse, individualisme, compétition, maigreur, sexisme).

    RAP : www.antipub.org
    ETSC : www.consomme.org

  • 14 décembre 2013 : Action non-violente antipublicitaire dans le métro parisien, avec les Reposeurs

    Le 14 décembre 2013, par Désobéir

    Vous êtes invité(e) à participer à la prochaine action non-violente
    antipublicitaire qui va se dérouler le samedi 14 décembre 2013 dans le métro parisien, l’espace de notre pays qui consacre le plus de publicités au mètre carré !

    - Risque proche de 0.
    - Plus d’info sur : http://www.reposeurs.eu.org

    Rejoignez les Reposeurs pour une action non dégradante dans le métro :
    recouvrir le plus grand nombre possible de panneaux publicitaires de papiers antipublicitaires repositionnables. Le 16 novembre, lors de l’action précédente, aucune interpellation, et plus de 110 stations ont vu toutes les affiches et panneaux lumineux des quais recouverts de ces papiers repositionnables. Les usagers du métro se réveillent et manifestent une vraie sympathie pour ce genre d’action. Si nous sommes autour de 70 acteurs ce samedi 14 décembre, toutes les affiches des stations pourraient être recouvertes.

    Rendez-vous pour l’action du 14 décembre à 13h59, pour se répartir le
    matériel et s’échanger les derniers conseils au choix :

    - en face du 55, bd de Grenelle (métro Dupleix), 15e ;

    - en face du 119, bd Péreire sud (métro Péreire), 17e ;

    - devant l’église Saint-Ambroise (métro Saint-Ambroise), 11e.

    Ensemble, nous contraindrons le STIF (Syndicat des transports
    d’Île-de-France), dont Jean-Paul Huchon est président, à faire déposer
    tous les dispositifs publicitaires actuels du métro (pétition à signer sur le site). Les Reposeurs demandent un désencombrement des quais et couloirs, pour remettre la publicité à sa place : « 50 par 70 cm, c’est bien assez », en nombre limité, sans écran.

    Si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez toujours vous consoler en signant la pétition nationale sur http://www.reposeurs.eu.org

  • Nouveau sur le site : bilan des passages télé

    Le 30 novembre 2007, par JLuc (Passerelle Eco)

    Ajouté dans cet article : un zapping télé en guise de bilan à l’automne 2007 des actions non violentes de recouvrement antipublicité.

1 2 >


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Nouveau Café Associatif (Arts Vivants dans le 12)

Projet : Nous sommes un petit collectif qui a créé une association culturelle, ayant pour objectif l'organisation d'événements autour d'un café associatif, volontairement en milieu rural et tout au (...)

Roulotte de Marché pour Création Activité (Emploi et Entreprise dans le 87)

Projet : Bonjour, Femme 58 ans cherche une personne pour développer activité sur marchés, festivals etc...Nourriture bio vegan et sans gluten. Autres propositions possibles.
Offre : Je dispose d'une (...)

En Attendant Terre de Providence , Cherche Lieu de Vie (À l’abordage dans le 26)

Projet : Ma petite femme et moi sommes des amoureux de la Vie volontaires qui n'attendons qu'une chose, c'est de pouvoir œuvrer;( 40 ans et 35 ans ) Nous nous contenterons de peu pourvu que la (...)

La Rêverie du Loupier Cherche ses Habitants-Partenaires (Elargissement dans le 89)

Projet : Une belle maison de 230m2, environ 140m2 de dépendance plus ou moins aménageables, 3,5 ha de terrain, 60 jeunes fruitiers, le tout à 1h15 de Paris, de la place pour 3 grandes yourtes. Aux (...)

Permaculture et Écovillages: Apprentissage Holistique (Permaculture)

Projet : À travers des exemples concrets et un riche partage d'expérience, nous cheminerons ensemble au sein de ce nouveau monde qui émerge.
Offre : Conférence théâtrale, discussions, forum... (...)

Permaculture et Écocommunautés (Permaculture)

Projet : les sociétés au service de l'Humain et de la Nature Dans un monde qui change de plus en plus rapidement et nous soumet à des défis intenses, qu’est-ce qui peut bien apporter de la stabilité et (...)

Dialogue avec la Nature (Permaculture)

Projet : Développer son intuition
Offre : Atelier communication authentique et écriture intuitive, suivi d'un dialogue avec un arbre.
Demande : inscriptions en ligne : (...)

Amoureux de la Vie Cherche Terre de Providence (Graines d’Avenir dans le 26)

Projet : nous sommes un groupe d'humains, accompagnés de 6 enfants de 2 ,5, 8,8,11,15 . Nous sommes Rastas ( sauf ma femme :-) ) donc pour expliquer brièvement à ceux qui n'ont qu'une trop vague (...)

Volontariat de Longue Durée (Ecovolontariat dans le 88)

Projet : bonjour ! Je cherche une famille pour venir en long séjour chez nous (plusieurs mois) Nous sommes une famille de 4 personnes : Christophe le papa qui travaille beaucoup (cuisinier dans une (...)