Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
L’anticabanisation touche la Bretagne
Pour des logements alternatifs, contre l'expulsion !

le 3 décembre 2007

Contact

ARTICLES

Pour des logements alternatifs, contre l’expulsion !

Mis à la porte en plein décembre ? Joyeux noël !

Gwen & Fred témoignent :

Lundi 19 novembre, nous avons reçu un recommandé nous ordonnant l’enlèvement des caravanes (une qui sert comme espace de jeu pour les enfants, l’autre en stockage), du bus (aménagé très proprement pour gwén et sa fille). Ainsi que la remise en état initial du cabanon (déjà existant depuis plus de 10 ans sur le terrain) dans lequel vit Fred et son fils depuis maintenant 2 ans.

Nous avons jusqu’au 15 décembre pour exécuter l’ordre. Tout cela a démarré par un procès verbal établi par la gendarmerie qui est venu chez nous prendre des photos (ordonné par le maire) et nous ont invité à un interrogatoire chez eux, il y a de çà 1 mois.

Ils ne veulent pas de mode de vie alternatif sur la commune. A savoir que ce problème est national nous ne sommes pas les seuls…. Rien que sur la commune on est 3….

Gwen et Fred expliquent :

Nous avons décidé de nous battre ensemble pour le droit à la liberté de logement.

A ce jour nous sommes rentrés en contact avec plusieurs asso qui défendent les logements alternatifs ainsi qu’avocats, juristes, journalistes…

On nous fera pas partir de chez nous, si il faut on s’enchaînera au cabanon, grève de la faim, mobilisation…. Nous avons préparés une pétition et cherchons le maximum de soutien.

En gros, ils préfèrent nous voir dormir dehors avec deux enfants à partir du 15 décembre. Enfin presque, ils nous proposent des logements sociaux en plein bourg pour nous et les animaux (canards chèvres, chats, chiens). Or, on s’est autosuffit en pleine crise de logement.

Combien de personnes voudraient bien avoir accès à ces logements ?

Ce combat nous prends aux tripes car on défend une culture

Nous sommes en respect avec la nature

Produits de la terre, toilettes sèches… on a pas l’eau courante ni l’électricité (mais pour eux on ne rapporte pas d’argent et on présente une autre façon de vivre qui leur est pénible !!!?).

Ce ne sont pas des logements précaires mais un choix de vie tout à fait respectable.

Dans le village on ne pose aucun problème bien au contraire. Nous avons actuellement le soutien de la moitié du village, l’association des parents d’élèves..

Si d’autres personnes vivent la même chose, il faut tous se mettre ensemble.

Nous sommes d’accord pour payer un impôt pour les infrastructures mais raisonnable par rapport à ceux qui ont un assainissement, l’eau courante, l’électricité et tout le confort de la modernité.

Avec d’autres organisations nous allons faire la demande d’avoir un statut aux yeux de l’état pour que les logements alternatifs soient enfin reconnus comme tels. http://www.halemfrance.org

JPEG - 88.8 ko

Tout logement est respectable.

Dans la même commune, sont menacés dans leur vie quotidienne sur des terrains qui leur appartiennent, 2 mères de famille et leur enfant respectif d’une part , un groupe de jeunes adultes sans enfants d’autre part.

Tous ont choisi un habitat alternatif, mobile ou démontable, à l’année ou quelques mois par an selon les cas :

Notre mode de vie est basé sur le respect d’autrui et de l’environnement. Nous avons choisi de ne pas surconsommer et de limiter au maximum notre participation à la pollution de la planète.

Nous vivons dehors presque toute l’année, au rythme des saisons, et nous avons quelques animaux.

Nous sommes autonomes par rapport aux réseaux ; nous utilisons l’eau de pluie, et une batterie suffit à l’éclairage ; nous nous chauffons au bois, et produisons nos légumes (bio). Nous recyclons sur place (compost, toilettes sèches, filtrage de l’eau).

Aujourd’hui, il nous est reproché d’être dans l’illégalité et nous devons tous partir pour le 15 décembre 2007.
Pour aller où ? Au choix : se garer place du bourg, ou camper dehors.

Conséquences d’une expulsion éventuelle ?
Les enfants sans repères, les animaux dans de mauvaises conditions, les personnes en errance.
Quel serait l’intérêt de cette situation ?

Nous avons eu une proposition de logement social (pour certains) qui ne correspond absolument pas à notre mode de vie. Nous sommes bien logés, heureux comme ça, et parfaitement intégrés dans notre commune.

Nous souhaitons être reconnus dans notre mode de vie et obtenir l’autorisation de continuer à habiter chez nous.

N’hésitez pas à nous contacter et faire passer l’info

A très bientôt

Contacts

Word - 70 ko
Pétition à imprimer et renvoyer

Gwén et Fred
Les hautes rives
35330 La Chapelle Bouëxic
tel : 06.50.83.85.09

Les photos de cet article ne représentent pas ce lieu de vie, mais sont issues du site "http://www.espritcabane.com".


5 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, simplement insérez une ligne vide entre eux.

10 messages

| 1 | 2 |

  • Pour des logements alternatifs, contre l’expulsion !

    Le 7 janvier 2011, par céline

    Bonjour,

    Je vis actuellement sous ma yourte et un mobil’home dans les conditions écologiques déjà décrites par vous tous. Le terrain dont je suis propriétaire est à 1km d’un village du sud de la France. La police municipale est venue hier me porter la convocation du maire pour ce 10 janvier. Je m’attends à l’application de cette foutue loi. Je souhaite me rallier à tous ceux qui souhaitent vivre au plus près de la nature et de leurs convictions.

  • Pour des logements alternatifs, contre l’expulsion !

    Le 3 novembre 2009, par aline.s

    Bonsoir, je viens de découvrir votre site, nous sommes 3 personnes vivant en mobilhome et caravane ayant depuis mi septembre des soucis comme les vôtre.Où en êtes vous actuellement ? La situation s’est elle arrangée en votre faveur ? Halem est aussi très présent à nos côtés.je vis en centre bretagne, si vous le souhaitez j’ai un petit site qui parle de notre affaire http://www.treogan.c.la/ Je serais heureuse d’avoir de vos nouvelles.

    bonne soirée, aline

  • Pour des logements alternatifs, contre l’expulsion !

    Le 27 février 2008, par leslie

    bonjour

    je voudrais vous aider en faisant signer la pétition à mon groupe d’amis. le dernier message datant du mois de janvier j’aimerais savoir ou vous en êtes.

    je vis moi-même avec mon ami, dans un fourgon sur un terrain que l’on nous prête et je défend ce mode de vie alternatif...et encore plus s’il est écolo !!!!

    courage a vous et donnez nous des nouvelles !!

    Leslie

  • Pour des logements alternatifs, contre l’expulsion !

    Le 9 février 2008, par X

    Bonjour Vous pourriez contacter le Maire de Langouet, il est très écolo et représente une vitrine en Ile et Vilaine, il pourrait peut-être vous aider. Bon courage Françoise Sauvager

  • Nouvelles de la Chapelle

    Le 18 décembre 2007, par JLuc (Passerelle Eco)

    Bonjour ! Voici quelques nouvelles des terrains de la chapelle ! Tout d’abord, merci pour vos messages de soutien.

    Après 3 semaines d’action et quelques R.D.V avec la mairie, chacun reste sur ses positions. La mairie "nous comprend tout-à-fait sur le plan humain mais c’est la loi" ! Point barre.

    Nous nous renseignons donc de près au niveau juridique, et nous préparons 2 dossiers (un pour chaque terrain) avec l’aide d’HALEM (Halem défend les habitants de logements mobiles ou ephémères.Avec l’aide de juristes et d’avocats, des dossiers de "terrains de vie sur parcelles non constructibles"sont montés, en respectant des critères écologiques et citoyens, en vue d’obtenir des dérogations par les autorités compétentes à titre expérimental). Le regroupement de tous ces dossiers pourrait déboucher sur une demande de projet de loi... Nous présenterons nos projets à la mairie d’ici un mois environ. Les 2 terrains vont probablement se regrouper en collectif.

    A ce jour, des associations écologiques, bios, axées sur la décroissance, la simplicité volontaire, le retour à la terre, et des personnes de mouvements "de gauche" nous ont apporté leur soutien. Nous allons également faire appel à quelques politiques et à des maires respectant une charte écologique, qui pourraient peut-être accepter de nous appuyer. Comme nous avons décider de rester chez nous malgré les décisions de la D.D.E, nous préparons aussi un réseau de soutien prêt à intervenir sur place en cas d’urgence. (Il n’y a pas beaucoup de risques qu’"on" nous envoie les forces de l’ordre dans l’immédiat étant donné que nous sommes propriétaires et que le tribunal administratif n’a pas encore été saisi, ni par la mairie ni par la D.D.E).

    Nous faisons courir les pétitions jusqu’à début Janvier/mi Janvier et nous les joindrons à notre dossier.

    Merci à tous pour votre soutien, Ben, un grand merci à toi pour ton aide.

    Nous continuons notre combat écologique et pacifique.

    Le nouveau code de l’urbanisme est sorti en octobre 2007. C’est maintenant qu’il faut agir contre ces lois stygmatisant les nomades et les autonomes comme des hors-la-loi.

    à suivre.

| 1 | 2 |


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche Colocataire (Terre en Vue dans le 56)

Projet : Vivre en colocation dans une maison à Allaire (voir sur le bon coin maison à 490€) ou les environs , dans le 56 avec un loyer d’environ 250 à 300€ Chacun. Offre : Partage de loyer, de (...)

Le Festival des Possibles (Convergences dans le 89)

Projet : "le Festival des Possibles" Le festival des optimistes, des entrepreneurs de l’environnement, des rénovateurs de la biodiversité, des acteurs du « vivre ensemble ». Festival de films sur des (...)

Colocation entre Foix et Saint Girons a la Campagne (CoLocation dans le 09)

Projet : bonjour une chambre dispo en colocation. Offre : bonjour une chambre dispo a 20min de foix et saint girons dans le village de castelnau durban. 4 pers dans la colocation, 170 euros de (...)

Recherche Partenaire Financier: Eco Lieu (Graines d’Avenir)

Projet : Femme électrosensible recherche partenaire ( financier et amical ) ayant à cœur un projet identique pour l’achat d’un lieu . l’ idéal serait / Un grand terrain (minimum 1 hectare ) avec habitat (...)

Habitat Participatif de Montmartel (Saillans, Drome) (Elargissement dans le 26)

Projet : Groupe de 6 foyers avec une bonne mixité intergénérationnelle, ayant acquis un terrain de 7500m2 plein sud face au massif des 3 becs, à 5mn du cœur de Saillans. Cadre de vie convivial, (...)

La Lanterne-Financement Participatif (Terre en Vue)

Projet : Je viens d'acheter un corps de ferme à GENOD que je rénove pour en faire un lieu de retraites "méditation et nature". Je lance un financement participatif et fait appel à tout aide spontanée (...)

Co-Location en Sud Aveyron Petit Projet Agricole Possible (CoLocation dans le 12)

Projet : revitaliser le village . permettre a des gens d'acceder au foncier . Offre : maison en pierre dans un hameau du sud aveyron . 2 chambre de 30 m2 ( 1 deja louee ) , grande cuisine , sdb . (...)

Petit Écolieu en Auvergne Cherche à Grandir! (Elargissement dans le 43)

Projet : Mon nom: En chemin Né en 2008 Je suis implanté dans une petite commune des Gorges du Haut-Allier (43), 750m d'alt. Mon territoire: 15ha, une maison écologique autonome (2 logements), une (...)

Échange Écolieux pour 2 Ans (Autres Terres dans le 974)

Projet : Ecolieu de 2ha à la Réunion avec 1 maison et 1 gîte à côté de la forêt primaire des hauts (1500m). Nous cherchons à échanger avec un lieu similaire en France pour 2 ans. [Accueil écotouristique, (...)