Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Agricultiver
11 novembre
40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

le 11 novembre 2013

Contact

ARTICLES

40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

Renaissance vivrière d’une terre où pullula la mort

Je suis un petit paysan bio du nord de la France, de la Somme exactement et je souhaiterais lancer un projet de Niemandsland sur mes terres pour y créer un oasis à la mode de chez vous ... Je n’ai pas la chance des Amanins qui démarrèrent avec un généreux donateur "repenti" mais j’ai quarante hectares de terre que je souhaiterais mutualiser pour un projet de permacuture bio au cœur d’un champs de bataille centenaire (14-18).

L’inspiration

Mon idée de No man’s land est simple, elle s’inspire de l’Éolienne des enfants en Belgique (dont ma fille Noleen de 8 ans est actionnaire). Bernard Delville , l’instigateur, a proposé aux enfants (parrainés par les parents) de prendre des parts dans cette production d’énergie du futur et de financer une éolienne à 100 euros la part...!

8 ans plus tard, les dividendes arrivent, le projet est rentable et les 8000 enfants parrain ou marraine reçoivent leurs "étrennes". Ils auront pour leur 18 ans récupéré la mise des grands parents qui n’avaient (dixit Bernard Delville) pas misé pour eux-mêmes mais qui l’on fait pour, non pas les, mais LA génération future !

Sur ce même principe, j’aimerais lancer ma petite révolution agraire et décapitaliser mon "capital terre" en recapitalisant pour "les" générations futures !

Pierre Rhabbi, que je ne parviens pas à joindre mais qui vous semble proche, vous sera peut être, à ce stade, un bon conseiller pour comprendre les enjeux ! il évoquera peut être "terre de liens" , association fort louable, mais que nous n’avons pas attendu pour créer du LIEN puisque nous avons quatre enfants Lothar, Irvine, Elianor et Noleen....

Ce dont je dispose

40 ha sont 400 000 mètres carrés, qui représentent une valeur de marché estimée à 400 000 euros (offre de la SAFER en 2008 !) pour permettre au productivisme d’en "reprendre le contrôle".

Mon idée est de permettre aux enfants d’en "prendre le contrôle" en souscrivant des parts à dix unités "monnaie-terre" le mètre carré de biodiversité, unités monnaie-terre qui donnerait à la roupie ou au Franc CFA la même valeur qu’à l’euro ou au dollar !

L’idée n’étant pas de m’enrichir à bon compte mais de pérenniser ma Ferme et d’y créer une fondation pour défendre les enjeux auxquels l’agriculture et les paysans du monde sont confrontés face au rouleau compresseur du productivisme et du Land grabbing.

Pourquoi ce nom : Niemandsland* (ou No man’s land) ?

Deux raisons à cela :
- Premièrement, ce n’est la terre de personne, je n’en suis, avec ma famille, que le paysan-propriétaire-usufruitier depuis 15 ans. Notre installation sur la Ferme date de 1998 et mes parents en étaient locataires !
- Deuxièmement, cette terre était en 14-18, un véritable No man’s land et les combats qui y firent rage sont encore visibles et palpables. De nombreux monuments, mémoriaux et cimetières attirent les touristes et replacent le lieu dans son devoir de mémoire. Les allemands culpabilisent parfois et les Néo-zelandais glorifient leurs enfants qui ont traversé le monde pour y périr : une Amie néo-zélandaise m’a dit en 2001 : "Bruno , you’ve got to show your visitors what this LAND has suffered !". Ce lieu géographique (ou 30 nations vinrent combattre), plus que tout autre, condense à lui seul l’atrocité du monde et la souffrance humaine !

Pourtant, alors que le centenaire de "la grande guerre" est célébré, il n’y a encore aucun lieu de Mémoire dédié à la paix, au contraire, la Picardie était championne du vote "FN" au dernière présidentielle ...pestilentielle, oserai-je dire !

JPEG - 69.2 ko

Ce Niemandsland se voudrait donc aussi un "oasis de paix fraternel " où chaque "enfant du monde" pourrait se sentir accueillis (même virtuellement) mais surtout pacifiquement comme s’est déjà le cas sur le camping de la ferme.

Pour dix unités monnaie-terre par enfant, les générations passées et les générations futures pourraient, peut être enfin, main dans la main, reposer en paix pour les uns, manger à leur faim pour les autres .

Voila, je retourne au travail, n’attendant rien des alternatives mais ...en attendant des nouvelles de vous ou de Pierre.

Bruno Galloo
Ferme coccinelle et papillon* (anciennement Hérisson et coccinelle )
3 place St martin
80300 Ville sur Ancre
03 22 75 07 32

45 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

22 messages

1 2 >

  • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

    Le 30 octobre 2015, par X

    Bonjour,

    je viens de lire avec grande attention votre article.
    C’est très intéressant.
    J’aimerai savoir où en êtes-vous dans votre projet ?
    Il s’est passé deux ans et cet article est-il encore d’actualité ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Corinne

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      11 février 2016, par Bruno Galloo

      Oui Corinne ....je tiens bon ....j’ai pris l’asile poétique à Berlin pour me refaire une santé mais j’ai encore espoir d’aboutir ....avant 2018 .....ce printemps pourrait être favorable ...
      Mon numéro ....si tu veux 0780082439 ....
      Â bientôt ....je serai au Salon de l’agriculture ...."sur et tout contre " le stand de terre de Liens ....â la fin du mois .....voir ...."lettre â Gérard"

  • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

    Le 3 août 2014, par Gérard

    Vous écrivez que vous n’avez pas attendu Terre de liens, soit !

    Dommage.

    Car la philosophie de Terre de Liens n’est pas la rente ou l’épargne mais de permettre que la paysannerie se réapproprie le fruit de la terre en la travaillant (agriculture biologique) et en vivant dignement tout en favorisant les circuits courts du champ à l’assiette.

    Quant à vos enfants heureux actionnaires de votre projet, que feront-ils de votre terre ? Ils se la chamailleront ?

    Leur constituer un capital pour leur majorité ? Pourquoi pas.
    La propriété n’est pas une notion philosophique.

    Permettre à des porteurs de projets agricoles de s’installer sans avoir à engraisser notaires, banques et syndicats agricoles en s’endettant à vie, ça s’appellent de la responsabilité vis-à-vis des générations futures. C’est donc permettre de contribuer tel le colibri à reconvertir, are après are, hectare après hectare, les terres agricoles à des systèmes écologiques, équilibrés mais aussi rentable en terme de suffisance pour l’alimentation humaine mais aussi de santé.

    La permaculture, que personne n’a inventé, puisque la nature elle-même en est la plus extraordinaire démonstration qui soit, est une vision parmi d’autres des modes d’agriculture respectueux des écosystèmes.

    Dans les textes fondateurs de Terre de Liens, aurait existé probablement une autre manière d’envisager votre projet. Mais il vous aurait appartenu d’en faire non seulement la démarche mais surtout, et en particulier, échanger, réfléchir, élaborer et définir sur "Que faire de cette terre, comment la transmettre aux générations futures, comment échapper à l’épargne spéculative, etc.?".

    Vous avez vu le verre à moitié vide de Terre de Liens. Mais l’autre moitié, l’avez-vous seulement aperçue ?

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      15 avril 2015, par Bruno Galloo

      Cher Gerard ,
      Ton Verre a moitié plein ...je le vide d’un Trait de cheval...si je mentionne Terre de Liens ,c’est parce que cette noble et quasi nouvelle institution a fait, a ma demande, l’acquisition de terres dans mon village en 2008 pour sauver le dernier petit élevage laitier du Village d’une liquidation Judiciaire toujours en cours a ce jour et que je n’en suis toujours que l’occupant précaire puisque les dites Terres ,12 ha ,me sont refusées en Bail environnemental bien que je fusse le seul agriculteur bio a 15 km a la ronde !!!
      Pour quelle raison obscure Terre de Liens bafoue ainsi sa charte que vous mentionnait et specule avec la SAFER ,l’avenir nous le dira peut etre ...
      Le Petit Paysan sera ces jours ci expulser de son dernier bien,son toit ,par l’un des fondateurs de Terre de Liens ,Daniel Martel ,aussi tresorier du mouvement de l’agriculture Bio-dynamique et gerant d’une bien nommée "SCI des Espoirs" ,crée par mes soins en 2008 ,pour preserver ce toit !
      J’ai donc fait la démarche ,réfléchis ,échangé ...et aperçu l’obscurantisme ...qui il me semble ne vous a même pas effleuré !
      Merci pour votre contribution ,le Niemansland suis son chemin malgré les coups de boutoirs de ma famille agricole "durable" ,ma reflexion m’amène a penser qu’un Woman’s Land serait plus approprié ..l’Homme est tellement sot !

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      11 février 2016, par Bruno Galloo

      J’ai en 2008 demander a Terre de liens d’intervenir pour acheter 12 ha de terre ...mon Cher Gerard, ce fut chose faite ....c’était le projet des "fermes de l’ancre" ....le 3’eme en France ...je te laisse juge....depuis 9 ans ,je certifie bio et occupe ces 12 ha mais je n’ai toujours pas de bail...excuses moi d’avoir mis si longtemps â te répondre....je bois le verre jusqu’à la lie et je plains les Fermiers de Terre de liens ....ils sont 130 aujourd’hui....la Foncière terre de liens â réussi à berner nombres de citoyens généreux qui pensaient offrir du confort â de valeureux paysans bio .....mais la Foncière traite ses locataires en Seigneur....et les Serfs ce sont ...très récemment ...2015 ...constiitué en asso des Fermiers de Terre de liens....ou je suis personnage non gratta ....mais terre de liens sera au "Salon de l’agriculture " â la fin du mois de février ....et crois moi ,cher Gérard ,je serai sur le stand pour échanger ...des coups ....réfléchir à les anéantir ....tes spéculations de Bobos rêveurs .....je les entends depuis 10 ans ....le sectarisme de Terre de Liens â de beaux jours devant lui ....â la tienne ....Gérard ....j’ai rarement vu ça !!!! Si tu veux en savoir plus ,aprés cette deuxième moitié d’explications ,n’hésitez pas ...0780082439...ou au SIMA début Mars ....

  • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

    Le 1er août 2014, par Philippe Dutry

    L’idée est belle, généreuse. En nous levant comme toi un peu partout, nous montrerons le chemin à nos petits.

    Peut-être qu’alors la terre renaîtra et avec elle la chaîne de vie.

    Ma petite Marie (3 ans) lors d’un orage :"Dis ,papa, oiseaux dans nid, pas peur ?"...

    Il n’est que de suivre le regard de l’enfant, défricher le sentier de nos anciens...

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      15 avril 2015, par Bruno Galloo

      Merci petite Marie !
      tu as maintenant bientôt ou déjà quatre ans ,les orages sont encore nombreux et les oiseaux en ont vu d’autres ,la Folie des Hommes les inquiètent surement beaucoup plus que les "sons et lumières" de la nature !
      Cette dernière déborde d’Énergie que l’homme dans sa folie guerrière ne parvient pas encore a canaliser pour se renouveler .
      Fait confiance a ton Papa pour voir le beau et aller de l’avant ,j’essaie de mon coté de tout mettre en œuvre afin d’assurer un bel avenir pour ta genération et les futures....
      Je t’avoue que même sans orage ,J’ai peur !

  • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

    Le 23 novembre 2013, par Eric

    Génial ! 40 hectares ce n’est pas rien il y a de quoi faire de beaux projets.

  • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

    Le 14 novembre 2013, par leparmentier claire

    que peut-on y faire ? qu’attendez vous de nous ?

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      18 novembre 2013, par X

      vos idées ,vos questions ...et votre souscription a cette AMAP fonciére d’un nouveau genre ...merci pour votre interet...ah oui ,au cas ou,je cherche le Webmaster qui pourra me mettre le NIEMANDSLAND en toile !

    • 40 hectares à mutualiser pour la permaculture et le bio

      20 novembre 2013, par Bruno Galloo

      Merci Claire ,
      Rien que ta proposition et ton interet m’aident deja ...nous avons ce dimanche 24 novembre 2013 une premiére reunion "fondatrice" pour que le projet prenne forme ,avec des associations et des citoyennes et citoyens motivés du secteur, avant 2014 ...
      une page Facebook sera surement la premiere pierre virtuelle apres cet article (mis en ligne et "remastériser" par une bienfaitrice de l’association du Nouveau Monde !) et avant le site Web qui lancera je l’espére l’operation :
      NIEMANDSLAND ,terre de personne ...(entre 2014 et 2018) ...point d’orgue prévu le 1 juillet 2016 ,anniversaire de la tristement celebre bataille qui donna un nom a nos champs !
      En attendant,un grand MERCI a Passerelle eco pour ce Forum qui est avec mon journal FB :Bruno Ngreblanc le lieu d’echange privilegié sur le PROJET....a suivre donc
      Foncierement votre !
      Bruno

1 2 >


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Parcelles Feuillus (Habitat Léger dans le 24)

Projet : projet écologique souhaité: lutte changement climatique, habitat éphémère, préservation des espèces naturelles, projets pédagogiques autour des espaces naturels
Offre : A vendre 2ha 21 ares de (...)

Maman Solo Recherche Logement / Coloc dans Collectif Rural avec Enfants (À l’abordage)

Offre : Bonjour, j'aime penser que je suis une femme ouverte, bienveillante et super fun! :-). J'aime l'humain et je me sens bien quand je suis en tribu ou en communauté. J'aime partager, échanger, (...)

L'Épuisement Professionnel, Cadeau Créateur de Paix Intérieure (Arts de Vie dans le 31)

Projet : Lors de cette conférence-atelier, nous découvrirons quatre facteurs de risque individuels qui nous prédisposent à en vivre un et les stratégies associées que l’on peut développer pour mieux (...)

Vente Maison Écologique en Habitat Groupé, en Vendée (Elargissement dans le 85)

Offre : Maison mitoyenne de 2010 dans résidence écologique bois BBC, en habitat groupé, à 20' de La Roche-sur-Yon. 110 m2 + jardin d’hiver (19 m2) + débarras (16 m2) + cave (3 m2). Grande pièce de vie (...)

Habitat Groupé Semi-Urbain à Voiron (Terre en Vue dans le 38)

Projet : Urgent. Opportunité très prochaine d'achat dans une petite résidence semi-urbaine en accession sociale à la propriété. (Condit° rares.). Constitution d'un groupe pour s'adresser au promoteur, (...)

Habitat Groupé Semi-Urbain à Voiron (Terre en Vue dans le 38)

Projet : Urgent. Opportunité très prochaine d'achat dans une petite résidence semi-urbaine en accession sociale à la propriété. (Condit° rares.). Constitution d'un groupe pour s'adresser au promoteur, (...)

Aide au Potager et aux Champs (Ecolieux existants dans le 42)

Projet : Ferme à vocation collective et non commerciale, nous visons simplement à l'autosuffisance et au troc. Toilettes sèches, eau du puits, phyto-épuration, alimentation bio
Offre : caravane (...)

Écogîte l'Esperluette de Fonchy (Ecovolontariat dans le 24)

Projet : Dans le Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin, sur 4 ha, j'accueille accueille des vacanciers, des stages et des personnes désirant un séjour à peu de frais contre un coup de main. (...)

À la Recherche d'un Terrain ! (Un Groupe Existe dans le 23)

Projet : collectif de 4 personnes. Valoriser et développer localement les écosystèmes humains et naturels. Ferme culturelle avec café associatif, expo, concert, spectacle, … un espace d’échange et de (...)
twitter

SUR LE WEB