Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Contr-Information, Ré-information
Effondrement de la part du nucléaire dans la production mondiale d'électricité

le 26 août 2014

ARTICLES

Effondrement de la part du nucléaire dans la production mondiale d’électricité

On lit parfois ici où là que, malgré la catastrophe de Fukushima, l’industrie nucléaire repart du bon pied et se développe sur la planète. Cette allégations ne résistent pas à la consultation des données les plus officielles, comme par exemple la parution annuelle de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). : [1].

Le rapport le plus récent disponible est celui de 2013. Il est à noter que les chiffres sont ceux de 2011 car l’AIE met deux ans pour recueillir toutes les données précises, pays par pays. Or, c’est en mars 2011 qu’a débuté la catastrophe de Fukushima : depuis, les 54 réacteurs du Japon sont arrêtés, puis l’Allemagne a fermé 8 réacteurs, les USA 5 réacteurs [2], etc.

Note 2019 : nous diffusons aussi ci dessous [3] le rapport de 2018 des statistiques de l’énergie, mais cet article ne le prend pas encore en compte.

Aujourd’hui, la part du nucléaire est encore plus basse que ce que l’on peut voir dans ce document mais, d’ores et déjà, en page n°24, on constate que le nucléaire ne produisait en 2011 plus que 11,7% de l’électricité mondiale, les renouvelables étant déjà à plus de 20% (15,8% + 4,5%).

Depuis, la part du nucléaire est passée sous les 10% car la production nucléaire mondiale a chuté et, dans le même temps, toutes les autres énergie ont progressé : les renouvelables bien sûr, mais aussi le trio pétrole-gaz-charbon.

On peut certes le déplorer (pour ce trio) mais c’est l’implacable réalité : si toutes les autres énergies progressent sauf le nucléaire, c’est tout simplement parce que ce dernier est TROP CHER, contrairement à ce que les autorités françaises (politiques et industrielles) prétendent. Les multinationales de l’énergie n’ont que faire des risques sanitaires et environnementaux : si elles se détournent du nucléaire, c’est uniquement pour des raisons de business, et leur verdict est sans pitié pour l’atome.

Au fil des parutions des statistique annuelles, on constate de plus que la part du nucléaire dans l’électricité mondiale décline continuellement depuis 2001, bien avant Fukushima, et que cette part est passée de 17% en 2001 à 9% à ce jour. C’est donc un véritable effondrement, qui va implacablement se poursuivre au fil des fermetures de vieux réacteurs (plus de la moitié des 400 réacteurs sur Terre a dépassé 30 ans).

Il y a certes 72 réacteurs en construction dans le monde mais une bonne quinzaine sont en chantier depuis 20, 25, 30 ou même 40 ans comme à Watts Bar (USA). Pour les autres, sachant qu’il faut en moyenne 15 ans pour mettre un réacteur en service, on peut donc tabler sur 4 mises en service par an... ce qui ne compensera même pas les fermetures.

Cette chute est si prononcée que le lobby nucléaire mondial, la World Nuclear Association (WNA) a préféré censurer ses propres documents en faisant disparaître la courbe de la part du nucléaire dans l’électricité mondiale :

Notons enfin que le nucléaire représente moins de 10% l’électricité... qui représente elle-même moins de 18% de la consommation mondiale d’énergie, comme on peut le voir sur Key World Energy Statistics en page n°28. Le reste est majoritairement de la combustion de pétrole, gaz, charbon, biomasse, etc. Ce qui fait que, au final, le nucléaire couvre moins de 2% de la consommation mondiale d’énergie.

En résumé, le nucléaire impose des risques gigantesques, des problèmes dramatiques et insolubles (déchets radioactifs en particulier), des crises géopolitiques de plus en plus inquiétantes, et tout ça en échange d’une contribution dérisoire et déclinante à l’énergie mondiale. En clair : autant s’en passer au plus vite et se concentrer sur les vraies options d’avenir : économies d’énergie et énergies renouvelables.

L’Observatoire du nucléaire rétablit les données censurées par la World nuclear association

1) Diagramme "Nuclear electricity production and share of totale electricity production" (avec les chiffres de 2010, c’est à dire avant la prise en compte des conséquences de Fukushima) Mise à jour ordinaire de la WNA début 2011, avec les chiffres 2010

2) Diagramme "Nuclear electricity production"... sans "Share of totale electricity production"- Mise à jour auto-censurée par la WNA, 20 juin 2013 Mise à jour de la WNA de juin 2013

3) Diagramme "Nuclear electricity production and share of totale electricity production"- Mise à jour 2013 (avec les chiffres 2012) effectuée par l’Observatoire du nucléaire en réintégrant la courbe censurée par la WNA Mise à jour 2013, avec les chiffres 2012, par l’Observatoire du nucléaire.

Notes

[1Voir le PDF :

[EN] Statistiques mondiales sur l’Energie (2013)

[2Quatre réacteurs américains définitivement fermés en 2013 :

  • Crystal River 1 de Duke Energy,
  • San Onofre 1 et 2 de la Southern California Edison
  • Kewaunee 1 de Dominion malgré une autorisation de prolongation à 60 ans (2033). Le réacteur de Vermont Yankee sera pour sa part définitivement fermé fin 2014 malgré une autorisation de prolongation à 60 ans (2032).

[3Voir le PDF : [EN] statistiques 2018 sur l’énergie

[EN] Statistiques mondiales sur l’Energie (2018)

12 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

5 messages

  • Effondrement de la part du nucléaire dans la production mondiale d’électricité

    Le 17 juillet, par Ludovic LESDOS

    C’est vrai que le nucléaire a un bon coté dans le sens ou il ne rejette pas de gaz à effet de serre.Mais cette énergie n’a pas d’avenir,et n’est pas renouvelable,et l’uranium n’est pas inépuisable,et surtout elle ne se régénère pas.On m’a laissé entendre que la nucléaire français était sûr,alors la catastrophe de Fukushima,qui est un centrale à celles qu’on trouve en France,nous a montré le contraire.

  • Effondrement de la part du nucléaire dans la production mondiale d’électricité

    Le 17 juillet, par JLuc (Passerelle Eco)

    J’ai mis à jour le lien vers le rapport de l’agence internationale de l’énergie, qui avait changé d’url, et j’ai ajouté la version 2018 de ce rapport.

  • Production mondiale d’électricité nucléaire et renouvelable en 2014

    Le 11 juin 2015, par Lenormand

    Pour faire suite au commentaire précédent, on voit l’évolution comparée du nucléaire et des énergies renouvelables au cours des dernières années, jusqu’en 2014.

    h ttp ://energeia.voila.net/electri2/electricite_nucleaire_renouvelable.htm

    Non seulement les énergies renouvelables produisent deux fois plus d’électricité que le nucléaire, mais la proportion du solaire, de l’éolien et de la biomasse augmente très vite.

  • Electricité nucléaire en déclin

    Le 6 septembre 2014, par Lebreton

    On trouve aussi des précisions ici > h ttp ://energeia.voila.net/electri/electri_nucle_declin.htm

    La baisse a commencé avant Fukushima. C’est surtout important en pourcentage.

    Pendant ce temps, les énergies renouvelables prennent une importance visible. Pas seulement l’éolien et le solaire.


Contact                    
Recherche sur le site :

Recherche dans la revue :

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche Terre sur Ganges (Graines d’Avenir dans le 34)

Projet : accès à la terre en collectif sur Ganges

Petite Paysannerie Polyvalente (Dimension Agricole)

Projet : Agrofo, petit élevage, céréales, boulangerie, PAM

Passer au Groupe (Terre en Vue dans le 32)

maraichère + menuisier et 3 enfants sur petite ferme Projet  : installation en HP ♦  bienveillance, écologie Offre  : reprendre la propriété du voisin avec terrain constructible, maison, atelier (...)

Groupe Cherche Lieu de Vie (Graines d’Avenir)

Recherche  : maison en dur pour coloc 4-5 pers et avec grand jardin et vue si possible Ou bien  : lieu de vie provençal rustique sur terrain avec eau pour monter petit restau avec HL pour (...)

Transition vers Collectif (Graines d’Avenir)

Projet : En transition, cherche à intégrer un collectif ou écolieu proche nature sud France. Connaissances en perma, intérêt pour le développement personnel et le vivre ensemble, autonomie et (...)

Propose 5ha en Forêt contre Échanges (Elargissement dans le 30)

Propose : échange ou troc 5 ha en forêt. ♦  y vivre en caravane ou camion en échange de l'entretien un jour par semaine. Tout projet modeste en lien avec la terre et l'humain est (...)

Couple Cherche Écolieu (Graines d’Avenir dans le 09)

Projet : Couple avec jeune enfant souhaite intégrer écolieu avec familles visant l'autonomie

Partenaires pour Reprise d'une Ferme (Dimension Agricole dans le 38)

Projet  : ferme perma avec HP et militance Propose  : reprendre ferme 14 ha, loyer 2600€ mise à disposition par mairie ♦  agrofo, miel, poules, chambre d'hôtes, accueil, formation, autres cherche :  (...)

CP Paille-Terre Nautile (Construction dans le 26)

Projet : Chantier participatif paille/terre maison Nautile sur écolieu, à partir d'avril. ♦  Nourri et logé.
twitter

SUR LE WEB