La revue Passerelle Eco n°74 se prépare. Commandez la ou (ré)abonnez-vous.

Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Contr-Information, Ré-information
Campagne de la FNE : assez de manipulation ! : Ministres et autres représentants de l'agro-business s'insurgent contre la dernière campagne de France Nature Environnement dénoncée comme "insultante" pour les agriculteurs. Messieurs les politiciens et les industriels, c'est votre réaction qui est insultante et manipulatrice ! Assez ! C'est vous qui détournez cette campagne contre les agriculteurs pour attiser la haine et les divisions, mais surtout pour détourner l'attention des vrais questions que soulève cette campagne !

le 5 mars 2011

ARTICLES

Campagne de la FNE : assez de manipulation !

Ministres et autres représentants de l’agro-business s’insurgent contre la dernière campagne de France Nature Environnement dénoncée comme "insultante" pour les agriculteurs.

Messieurs les politiciens et les industriels, c’est votre réaction qui est insultante et manipulatrice ! Assez ! C’est vous qui détournez cette campagne contre les agriculteurs pour attiser la haine et les divisions, mais surtout pour détourner l’attention des vrais questions que soulève cette campagne !

Les agriculteurs sont les premières victimes de l’agro-business !

L’enfant qui joue sur la plage dans les algues vertes est un fils d’agriculteur breton. Regardez bien : il est seul. Son père est mort l’année dernière des suites d’une longue maladie due à l’exposition répétée aux produits "phytosanitaires". Sa mère n’est pas là : étranglée par les dettes et obligée de vendre sa production à des prix indécents imposés par la grande distribution, le dimanche elle est caissière dans l’hyper du coin (il est ouvert : nous sommes en zone touristique).

Le jeune homme qui pointe sur sa tempe un épi de maïs chargé aux OGM est aussi agriculteur. Il n’arrive pas à s’en sortir et le cours du porc (nourri au maïs OGM) vient encore de baisser. Poussé à bout il ne voit aucune solution. Il veut en finir. Il ne sait pas qu’une autre agriculture est possible, qui lui permettrait de vivre décemment d’un travail valorisant et satisfaisant. Ni sa chambre d’agriculture ni sa coopérative ne lui en ont parlé...

Une autre agriculture est possible : faisons-là avec les agriculteurs, pour eux, pour notre pays et pour nos enfants !

 Messieurs les ministres et les industriels, le débat que vous refusez est justement celui que soulève cette campagne : de quelle agriculture voulons-nous ? C’est un débat dont les citoyens que nous sommes commencent à se saisir.

 Et des alternatives existent. Agrobiologie, Bois Raméal Fragmenté, agroforesterie, abandon du labour, semis direct sous couvert... loin d’un retour en arrière illusoire, des agriculteurs expérimentent, innovent et inventent l’agriculture de demain, respectueuse des sols, de la nature et des Hommes.

 Alors que ces expérimentations devraient être encouragées et financées par nos impôts comme autant de pistes possibles pour améliorer l’alimentation et la santé des populations, sans parler de notre environnement, ces paysans doivent se battre constamment contre un système qui cherche à tout prix à les faire rentrer dans le rang.

 Pourtant, c’est chez eux que s’invente notre avenir. Y compris celui des agriculteurs, devenus aujourd’hui les "exploités agricoles" de l’agrobusiness mais qui pourraient ainsi retrouver la dignité du métier de paysan.

 Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’un grand débat national et citoyen sur l’agriculture, l’alimentation et la santé publique, qui doit déboucher sur un plan national et ambitieux de conversion massive de notre agriculture – avec les agriculteurs. Un plan mobilisateur qui réconciliera ces agriculteurs avec leur métier, avec leur terre et avec le peuple qu’ils nourrissent.

Pourquoi stigmatiser à ce point de cette campagne ?

 Messieurs les ministres et les industriels, les campagnes de pub débiles, choquantes ou insultantes ne vous gênent pas quand il s’agit d’abrutir et d’asservir le consommateur pour lui faire avaler n’importe quoi (dans tous les sens du terme) sans réfléchir.

 Mais avec cette campagne, les citoyens retournent contre un système les armes que celui-ci utilise habituellement pour les soumettre et les réduire au rang de consommateur.

 Cette campagne fait du bien : elle nous aide à lâcher le caddie pour se poser des questions et se remettre à réfléchir.

 Les temps changent : le consommateur redevient un citoyen...


3 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Vend Maison Autonome Durable avec 1ha de Forêt Jardin dans le Perche (Ventes Immobilier dans le 61)

Projet : Nous cherchons un repreneur pour la maison forestière (220m2) et le terrain permacole (1ha) que mes parents ont aménagés dans un objectif d'autonomie alimentaire et énergétique. La propriété (...)

Recherche Propriétaire Ouvert. (Recherche location dans le 26)

Projet : Bonjour Je recherche une location de maison type 3/4 Avec terrain sur lequel je pourrais installer et pratiquer mon activité de bar à jus et soupe. En campagne Dromoise ou Ardéchoise. Loyer (...)

Vivre dans le Bonheur (Rencontres amoureuses)

Projet : bonjour je suis a la recherche de ma moitié qui aime la nature animaux je suis une personne calme sociable avec beaucoup d'humour. j'ai 52 ans Offre : je suis actuellement électricien (...)

Lieu Ouvert à Toutes Énergies Joyeuse (en Émergence) (Ecolieux existants dans le 19)

Projet  : coopération simple et joyeuse sur un terrain de loisirs 1ha avec forêt dont j'ai démarré l'aménagement. Partage  : partie du terrain + chalet commun 17m² pour un temps plus ou moins long, (...)

Facilitatrice en Réenchantement: Accompagnement Individuel-Collectif (Accompagnement dans le 26)

Projet : Faciliter la co-création de projet ♦  perma humaine, chamanisme quantique, éduc. pop., écopsychologie. Offre : Accompagnemt perso : quête de sens, retraite, coaching, soins ♦  Ou collectif : (...)

«J'Adopte un Lieu de Vie» (Graines d’Avenir)

Projet : Partenariat locatif en co-création, intelligence écolog. collective embellissement, accompagnemt avc les couleurs, lieu-ressource innovant et convivial Demande : Je suis artiste-coloriste (...)

Ouverture de la Pépinière les Jardins de Peyreladas (Permaculture dans le 23)

Projet : sauvegarde de la biodiversité et du patrimoine fruitier local par la permaculture depuis 2001 ♦  symbiose et abondance des jardins, vergers et haie fruitières Propose  : arbres et arbustes (...)

Portes Ouvertes de la Pépinière les Jardins de Peyreladas (Permaculture dans le 23)

Portes ouvertes  : les 10,11 et 17 octobre à 14h. Projet : sauvegarde de la biodiversité et du patrimoine fruitier local par la permaculture Propose  : symbiose végétale et abondance dans vos (...)

Stage de Construction de Zome Fibonacci (Construction dans le 12)

Projet : Les zomes-hélices, dits aussi "zomes féminins", à la différence des zomes classiques sont faits à partir de tiges ou tubes mis en flexion, et permettent la réalisation de structures démontables (...)