Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Monnaie locales et lien social
Reconsidérer la Richesse
Redonner leur sens aux mots : La plupart des mots du vocabulaire économique ont pour particularité de transformer le sens courant des termes usuels. Porter un autre regard sur la richesse, c'est d'abord se réapproprier des termes tels que richesse, économie, valeur, utilité, travail, activité/inactivité.

le 1er novembre 2003

Redonner leur sens aux mots

par Philippe Merlant et Patrick Viveret

La plupart des mots du vocabulaire économique ont pour particularité de transformer le sens courant des termes usuels. Porter un autre regard sur la richesse, c’est donc d’abord se les réapproprier.

Les termes suivants vont être examinés :
 richesse
 économie
 valeur
 utilité
 travail
 activité/inactivité

Richesse

Adam Smith, dans la Richesse des nations, et Malthus, dans Principes d’économie politique, consacrent une vision de la richesse assimilée à une production marchande matérielle. Une convention dont le double objectif est de valoriser certaines activités et d’assurer à l’économie les moyens d’affirmer son autonomie en lui donnant le statut d’une science objective, assise sur des comparaisons quantitatives. Pourtant, reconnaît Malthus, il existe des richesses d’une autre nature ; ce sont " des sources de bonheur autres que celles qui proviennent d’objets matériels mais que l’on ne saurait sans le plus grand abus, mettre au rang des objets grossiers dont se compose la richesse des nations. "

Économie

Vient du grec oikos (maison) et nomos (ordre, loi). Pour les inventeurs de l’économie que sont les Grecs et pour son premier théoricien, Xénophon, l’économie se place dans une nette division sociale et sexuelle des tâches. La politique est réservée aux hommes, le travail aux esclaves et l’économie aux femmes. Mais lorsque l’économie est réinventée, à la fin du xviiie siècle, ses théoriciens vont pratiquer un véritable coup de force par rapport au sens originel du mot en décrétant "improductives" l’ensemble des tâches domestiques. Au moment où la bourgeoisie masculine prend le pouvoir et considère que c’est l’économie, plus que la politique, qui devient un genre majeur, les femmes ne leur paraissent plus dignes d’être au centre de l’activité économique.

Valeur

Du latin valor, la valeur est ce qui donne de la force, de l’énergie. Au sens radical du terme, la valeur, chez un être humain conscient d’être mortel, c’est ce qui lui donne une force de vie : le sens et la reconnaissance sont ainsi beaucoup plus forts face à la mort que la puissance et la richesse monétaire. Pourtant le courant économique dominant a fini par réduire la valeur à ce que les Anglo-Saxons nomment : " Value for money ". On est passé ainsi de sociétés où " ce qui a vraiment de la valeur n’a pas de prix " à des sociétés de marché où ce qui n’a pas de prix n’a pas réellement de valeur.

Utilité

Le langage économique dominant a nommé " utilité ", à la suite de Jean-Baptiste Say, ce qu’il conviendrait en réalité de nommer " désirabilité ". Il y a en effet des objets ou des services que le sens commun considère comme inutiles, mais désirables (un diamant par exemple), et d’autres qui sont très utiles, voire vitaux (l’eau potable), dont l’utilité au sens économique sera considérée comme faible, sous prétexte qu’elle est abondante et gratuite. Léon Walras, théoricien de l’économie marginaliste, systématisera ce sens contestable : " Je dis que les choses sont utiles dès qu’elles peuvent servir à un usage quelconque et en permettent la satisfaction. Ainsi il n’y a pas à s’occuper ici des nuances par lesquelles on classe, dans le langage de la conversation, l’utile à côté de l’agréable entre le nécessaire et le superflu. Nécessaire, utile, agréable et superflu, tout cela, pour nous, est seulement plus ou moins utile. "

Travail

Du latin trepalium (instrument de torture), le travail a gardé longtemps son sens de malédiction (" accoucher dans la douleur "). C’est à partir des débuts de la révolution industrielle qu’il commencera à prendre un sens positif, face à la peur du chômage, sens qui culminera dans le fameux " droit au travail ". Le mouvement ouvrier préféra la notion d’ouvrage et inscrivit son action dans la perspective de l’abolition du travail et du salariat.

Activité/inactivité

Au sens économique du terme notre vie est " active " pendant le temps réduit de notre activité professionnelle rémunérée, ce qui correspond aujourd’hui à moins de 10 % du temps de vie total (pour une durée moyenne de 76 ans). En revanche nous sommes " inactifs " lorsque nous effectuons des tâches domestiques gratuitement, lorsque nous éduquons nos enfants, lorsque nous nous engageons bénévolement dans des associations

Articles précédents sur ce même thème "Reconsidérer la richesse" :
 10 poncifs sur la richesse
 Vers un monde de Troc


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

1 message


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Coloc en Campagne (Offres de CoLocation dans le 81)

Projet : Je cherche une coloc pour partager une maison qui est séparée en trois logements indépendants et la coloc en occupe un. Offre : Les espaces extérieurs sont partagés avec tous les habitants (...)

La Main à la Pâte (Artisanat dans le 38)

Projet : Venez découvrir la fabrication du pain artisanal au levain et la pizza au levain ! Trois jours d’immersion dans l’atelier boulangerie de l’Arche de Saint Antoine pour commencer à mettre la (...)

Création Écolieu en Midi-Pyrénées (Vouloir Agricole dans le 12)

Projet : Autonomie et bien vivre ensemble dans le cadre d’un projet d’habitat participatif jumelé avec projet(s) d’installation agricole bio. Offre : Vous avez un projet d’installation agricole bio, (...)

Co Location (Recherche CoLocation dans le 71)

Projet : lieu de vie dev. personnel, spirituel, fraternel, convivialité maison partagé à paray le monial 71600 à pers. indépendante et responsable, oeuvrant sur soi-même en conscience autonomie (...)

Lieu Pleine Nature (Elargissement dans le 66)

Couple cherche H 35-55a aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en montagne nature. Offre : Pied à terre avec chambre ou caravane