Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratique > AMAP
Dossier de Passerelle Eco n°13
AMAPs - Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne : Consommer mieux, plus propre, plus prés de chez soi, et favoriser le développement d'une agriculture paysanne.

le 24 octobre 2003

AMAPs - Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne

la qualité, depuis les campagnes jusqu’aux assiettes,

Les AMAP mettent en place des groupements d’achats qui engagent les consommateurs envers une ferme des environs. Pour les consommateurs, l’objectif est de boycotter le chariot du supermarché et de court-circuiter l’OMC pour les fruits et légumes, la viande, le miel, la bière et d’autres aliments qu’on trouve dans les fermes près de chez nous. Il est aussi de soutenir l’agriculture paysanne, qu’on pourrait aussi qualifier de « humaine », en s’associant de manière solidaire avec un jeune agriculteur qui s’installe, ou à une petite ferme déjà existante.

Dans les pays anglosaxons, il existe des initiatives appelées CSA « Community Supported Agriculture » , c’est à dire « Agriculture Soutenue par un Groupe ». En France, les AMAP sont nées dans des régions où la pression foncière est importante et où les producteurs sont fragilisés.

Concrètement, les AMAPs

Le plus souvent, les consommateurs s’engagent sur une année à acheter chaque semaine une quantité de produits de la ferme. Pour cela, le fermier confectionne des paniers qui contiennent un assortiment des légumes de saison issus de la ferme, qu’il livre ou fait livrer chaque semaine aux consommateurs abonnés. Le fermier a ainsi la garantie d’écouler une quantité certaine de sa production, ce qui lui permet d’investir à la juste mesure, et cela évite tant les surplus gâchés que la pénurie et les prix qui flambent .

LE LABEL AMAP

Le fonctionnement des AMAP respecte quelques critères réunis dans une charte visant la transparence et la qualité :
 paiement d’avance : les paniers sont payés à l’avance.
 pas de pesticides,... mais pas nécessairement labellisé bio « officiel »
 le personnel employé a des contrats corrects
 les exploitations tendent à l’autonomie et incluent donc une globalité du cycle de la vie à la ferme.

Le but est de respecter le consommateur, le producteur et l’environnement. Ce n’est pas plus difficile, pas plus cher, il faut juste un peu d’organisation.

Fabienne, productrice en Ariège

Elle élève des moutons, et commercialise 40 agneaux par an (manech du Pays Basque) et du blé (une variété ancienne donnée par un vieux paysan).

Le besoin est tant économique et qu’écologique : le paysan est capable de produire, mais pas toujours de vendre, car c’est un métier complètement différent. De plus, pour vendre au marché, l’équipement (vitrine frigo, véhicule) est très cher (cf Passerelle Eco n°4). Pourtant les producteurs ont besoin des consommateurs pour survivre !

Annie Weidknnet, responsable de l’AMAP

Financièrement, l’AMAP ne fait aucun bénéfice, au point que les gens s’étonnent, car les chèques sont faits directement aux noms des producteurs. L’association n’est là que pour mettre en contact producteurs et consommateurs. « En février, nous comptions 8 consommateurs. Désormais (en août), ils sont 30 à s’être engagés à acheter 4 caissettes de 6 kg de viande dans l’année. »

Les AMAP organisent aussi des actions complémentaires à aux achats : Pour réapprendre aux citadins les liens entre la nature et ce qui est dans leur assiette, ils organisent des journées à la ferme pour planter, buter puis récolter les patates. Les citadins rêvent de mirabelles, de noix, de tilleul,... les ruraux n’en sont pas conscients mais ils peuvent les accueillir et leur permettre de retrouver leurs souvenirs d’enfants. Ils échangent des recettes pour cuisiner tous les morceaux d’une bête ou des légumes méconnus.

Un bénéfice secondaire pour la biodiversité, c’est qu’avec cette garantie, alliée au goût des consommateurs abonnés pour des produits de qualité, le fermier peut s’aventurer dans la production d’espèces et races anciennes devenues rares.

TOUS A L’ACTION !

En plus de manifester avec des banderoles, il faut agir et mettre en place des structures comme les AMAP pour retrouver le plaisir et le bonheur dans des choses simples et pour une victoire durable.

 Ce texte a été écrit suite à un atelier qui a eu lieu lors des rencontres Intersel de Salvagnac 03.
 Photo : Jean Luc Girard - Passerelle Eco

Pour en savoir plus :

 Passerelle Eco n°13 présente sur un dossier sur les AMAPs et d’autres structures intéressantes telles que le groupement d’achat ou une coopérative de consommateurs, le CSA (Community Supported Agriculture) de l’écovillage de Findhorn. L’objectif est de présenter les principes et de donner l’envie si ce n’est les moyens d’en construire une.

 Alliance Provence (contacts, articles de presse, témoignages...) www.allianceprovence.org et en particulier une liste des AMAPs par départements

 Annie Weidknnet, 21 rue Mengaud, 31200 Toulouse, 05 62 72 81 13 email

NDLR : Nous avons placé dans la rubrique Alimentation ces quelques articles sur les AMAPs, extraits du dossier sur les groupement d’achat et de consommateurs ; cependant ces structures ne se limitent pas à des préoccupation consumméristes. Elles sont porteuses d’une vision plus globale, qui intègre les hommes autant que les aliments, l’agriculture, le transport et la commercialisation autant que la consommation... Et nous aurions aussi pu les mettre en rubrique Agricultiver ou Pratiques Ecologiques.


9 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

7 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche 09 un Petit Terrain Chez Privé (Un Groupe Existe dans le 09)

Projet : Aux ariégeois 09 : Au nom de 3 jeunes de 22 ans en recherche d'un petit terrain. A des personnes partageuses qui leur vendraient un morceau de leur bien et deviendraient leurs voisins A (...)

Se Grouper pour Liberer un Lieu (Projets d’Habitats Participatifs dans le 12)

Projet : Se grouper dans le but d'acheter un lieu convivale basé sur l entraide transmission du savoir ,l art musique et l autonomie alimentaire, énergétique,l experimentation dans une région (...)

Jolie Sorcière pour Charmant Magicien (Rencontres amoureuses)

Projet : Si comme moi, du haut de la quarantaine, tu es en démarche pour te créer un petit royaume pour être autonome en énergie, en eau en fruits et légumes, que tu veux construire ta cabane au milieu (...)

Yourte en Recherche d'une Piste d'Atterissage (Graines d’Avenir)

Projet : Bonjour, Je suis en recherche d’un terrain avec du bâti cadastré pour y installer temporairement une yourte de 54m2. Je suis de nature débrouillarde et adaptable, ayant déjà vécu dans des (...)

Collectif Recherche Habitants dans une Ferme de 160 m² (Elargissement dans le 11)

Projet : Dans le cadre d'un projet collectif de type Oasis (Colibri) fondé sur des valeurs de démocratie éthique (permaculture sociale), le domaine « Le Chêne Doré » est un espace au vaste potentiel, en (...)