Désormais organisés en télétravail, nous continuons à envoyer les revues Passerelle Eco et les livres de permaculture que vous commandez.

Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > AMAP
S'organiser BIO avec une AMAP ....

le 1er février 2010

S’organiser BIO avec une AMAP ....

et d’autres groupements de consommateurs

Cet article a été publiée dans la Revue Passerelle Eco N°13 Fin de l’an 03

Voici un dossier concernant l’approvisionnement des citadins en produits frais fermiers issus de leur région, et en produits biologiques.

 AMAP  : Principes, exemples du lancement sur Toulouse et Avignon
 Coopérative : Coopé Ici & Là à Bézier.
 Groupement d’achat  : GAIA, un groupement d’achat dans la Creuse.

Inspirées par un faisceau d’orientations communes, ces expériences présentent chacune des caractéristiques particulières, leur permettant de répondre aux besoins et priorités de chacun. Nous espérons que leur présentation est susceptible ... de décider ou d’aider des lecteurs à en rejoindre ou à en créer une !

JLuc et Jocelyne

Les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne sont nouvelles en France mais le système existe depuis une quarantaine d’années au Japon où 20 millions de personnes achètent leurs légumes de cette manière ; elles existent aussi au Québec, et c’est le moyen principal de manger des légumes frais à New-York. En France, les premières AMAP ont vu le jour dans le Var en 2000. Il y en a une vingtaine au moins à ce jour.

Une AMAP, qu’est-ce que c’est ?

Des consommateurs groupés s’engagent sur une durée définie (ça peut être une année ou six mois) à acheter chaque semaine une quantité de produits de la ferme. Pour cela, le fermier confectionne des paniers qui contiennent un assortiment de légumes de saison, qu’il livre chaque semaine aux consommateurs abonnés. Les consommateurs payent d’avance les produits qui leur seront livrés tout au long de la "campagne" définie au départ. Le fonctionnement des AMAP respecte quelques critères réunis dans une charte visant la transparence et la qualité :

 Paiement à l’avance : les paniers sont payés d’avance.

 Pas de pesticides… mais pas nécessairement le label bio certifié officiellement.

 Le personnel employé a des contrats corrects.

 Les exploitations tendent à l’autonomie et incluent donc une globalité du cycle de la vie à la ferme.

Les AMAP poursuivent plusieurs objectifs :

 Maintenir la possibilité pour nous et nos enfants de consommer à un prix abordable des produits frais, de qualité, biologiques, satisfaisant pour le goût et la santé.

 assurer pour cela l’existence, actuellement précaire, de paysans pratiquant une agriculture paysanne, non productiviste, recherchant la qualité : polyculture, races traditionnelles et locales élevées en liberté et en plein air, nourries naturellement, culture d’espèces végétales locales et variées, recherche de l’autonomie des fermes.

Dans une AMAP, les consommateurs sont partenaires des fermes :

 en créant un circuit court de distribution, et en s’engageant à l’avance à acheter une part de la production, en partageant avec le producteur d’éventuels aléas, grêle, orages,…

 en organisant différentes activités et rencontres avec les paysans, visites des fermes, repas en commun, échanges de recettes, participation à certaines récoltes,…

Le producteur, assuré de ne pas avoir de mévente ou de surproduction, peut se concentrer sur la qualité de son travail et pratiquer des prix plus intéressants pour le consommateur. Son avenir étant mieux assuré, les possibilités pour le consommateur de s’alimenter correctement le sont aussi.

Il y a bien entendu une dimension militante dans la participation à une AMAP : les citadins participent ainsi concrètement à la sauvegarde de sols propres, au maintien de la diversité des espèces

Contact & Informations : Alliance Provence, 18 Rue de la Paix, 83200 Le Revest les Eaux www.allianceprovence.org

AMAP viandes à Toulouse

Les initiateurs de cette AMAP ont présenté leur projet bien avancé lors des rencontres InterSEL de Salavagnac 03. L’idée était née d’une première rencontre sur le marché de Fabienne Lauffer, agricultrice élevant des agneaux et des veaux biologiques en Ariège, et de Annie Weidknnet, une de ses clientes. Elles ont fait le double constat que les difficultés que peut rencontrer le consommateur soucieux d’une alimentation à la fois saine et d’un prix abordable, ont pour corollaire celles des producteurs, biologiques dans ce cas, à écouler leur production dans des conditions correctes. Connaissant le système des AMAP, elles ont pensé qu’il serait possible de créer une AMAP viandes sur Toulouse. En août, elles en étaient à 30 familles à s’être engagées à acheter 4 caissettes de 6 kg de viande dans l’année. Les premières livraisons ont eu lieu sur Toulouse.

 Contact : ²²²Annie Weidknnet, 21 rue Mengaud, 31200 Toulouse, 05 62 72 81 13 annie.weidknnet@wanadoo.fr

Le bio c’est cher ?

 Oui, beaucoup plus pour celui qui veut consommer “en bio" les produits transformés de l’industrie du loisir alimentaire, et qui cherche à tromper son oeil et son goût ainsi que les supermarchés lui ont appris…

 Non, beaucoup moins cher lorsqu’on prend en compte le coût écologique et social réparti sur l’ensemble de la société (pollution, crise sociale et sanitaire mondiale... )

 Non globalement, si on fait appel à des produits non transformés, avec des habitudes alimentaires adaptées. Il y a moins d’emballage et on s’aperçoit qu’il y a plus de contenu plus de saveurs mieux adaptées aux besoins réels.

On peut donc s’arranger ... surtout si on s’organise  ! C’est ainsi que le Carnaval des Affamés a pu, pendant plus d’une année, tenir un resto alternatif au fonctionnement solidaire. Les repas bio étaient servis à prix libre (chapeau) pour couvrir le coût moyen d’un repas : 1 euro...

Cet article a été publiée dans la Revue Passerelle Eco N°13 Fin de l’an 03


Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

J Offre mes Conseils. . Bien Mieux Etre par . . la Nature (Arts de Vie dans le 18)

Projet : Vous aidez.. dans les domaines de la sante..du mieux etre.. par mes conseils avises.. competences.. experiences.. connaissances... plantes..vegetaux.. magnetisme.. ( assainissement de (...)

Vive la Vie, Vive l'Amour (Rencontres amoureuses dans le 59)

Demande : Jean, jeune personnage attachant de 69 ans, attentionné, atypique, amoureux de la vie recherche une personne douce, avec qui partager l’émerveillement quotidien, la spiritualité et une (...)

Logements Sociaux Via Société Coopérative (Habitat Participatif dans le 69)

Projet : Ami.e.s, la trentaine, recherchant lieu de vie, partage & solidarité. Réunis depuis l'automne 2015, 3 nvx coopérateurs ont rejoint le lancement du projet. Le lieu  : immeuble ancien, R+5, (...)

Association pour l'Habitat Groupé en Région Lyonnaise (Accompagnement dans le 69)

Projet : Soutenir les groupes dans leur démarche ; Échanger des expériences ; Aider les projets à émerger Offre : Échanges entre générations ; convivialité ; partage ; lien ; mutualiser ; réseaux ; envie (...)

Une Coopérative d'Habitants pour Retraité⋅e⋅s, ou Presque ! (Habitat Participatif dans le 38)

Projet : Jeune équipe de 14 pers, de 58 à 74 ans, réunie depuis 2020 pour "vivre mieux et... vieux" Dans un immeuble de 14 lgts : 8T3 et 6T2 + T1 éventuel, avec espaces mutualisés (chbs amis, salle (...)

Vivre en Collectif … (Graines d’Avenir)

Projet : Élisabeth 28ans originaire de Savoie & Rémy 33ans originaire du Nord. Hier photographes, aujourd'hui en reconversion PAM et boulangerie levain naturel, après 2ans de voyage en vélo (...)

Vieillir et Habiter Autrement (Projets d’Habitats Participatifs dans le 38)

Projet : Groupe d'une quinzaine de personnes, retraitées pour la plupart, qui souhaitons anticiper, inventer et participer à de nouvelles politiques innovantes pour vieillir autrement. Notre groupe (...)

Formation et Accompagnement en Permaculture de l'Humain (Permaculture dans le 24)

Projet : PERMASENS est une association active dans la découverte et la pratique de la permaculture appliquée à l'humain, avec une attention particulière à l'éveil sensoriel. Offre : Permasens propose des (...)

Habitat Participatif et Écologique à St Etienne (Projets d’Habitats Participatifs dans le 42)

Projet : 7 foyers (9 adultes & 3 enfants) unis par le désir de vivre ensemble dans un habitat confortable qui respecte l'envt, mixité sociale, interC, interG et personnes en situation de handicap. (...)