Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratique > AMAP
Maintien de l’agriculture paysanne
Réseau : le concept d'AMAP est âprement discuté :

le 5 avril 2009

Contact

Réseau : le concept d’AMAP est âprement discuté

Diktat des consommateurs ou solidarité avec la paysannerie ?

Le fonctionnement des AMAP (associations pour le maintien de l’agriculture paysanne) ne s’élabore pas sans débats et conflits...

Voici, extrait d’une plus longue discussion, la réaction de Daniel Vuillon, à l’origine du concept d’AMAP.

Dérive consummériste

... Je constate que notre concept s’est transformé à une vitesse vertigineuse en un système de "paniers" intéressants pour le consommateur, depuis que les Amap de Marseille se créent sans l’expertise de la ferme que nous faisions avec Daniel et d’autres "producteurs/acteurs, avant qu’Alliance Provence nous foute dehors de cet outil que nous avons créé.

Je vous rassure, nous assurons toujours cette mission et nous sommes même plusieurs à le faire en France.

Pour un véritable partenariat producteur / consommateur

L’objectif de notre démarche est de poser les bases indispensables à la mise en place du PARTENARIAT producteur/consommateurs.

Partenariat ? Quel partenariat ?

Réponse : Si vous êtes en contrat avec votre agriculteur, vous êtes en partenariat.

Rappel de Passerelle Eco : : Dans une AMAP, le contrat qui lie le consommateur avec le paysan est l’engagement du consommateur à acheter un panier chaque semaine, et qui se concrétise par l’achat à l’avance de ce panier, ce qui permet au paysan de faire en sécurité les investissements nécessaires.

Mais, vos sujets de réflexions sont à mille lieux de représenter ce partenariat AMAP dans sa définition sociale et économique depuis sa mise en place en 2001. Je m’explique : quand vous évoquez la Charte, le C.A. le bio et, que vous préparez des Statuts que vous allez valider en A.G. .... où est votre producteur associé ? à quoi sert votre association si elle n’intègre pas votre associé ?

J’espère que vous ne formaliserez pas demain si vous avez des tensions au sein de votre association... Je vous conseille même [plutôt] d’essayer de fonctionner sans association, de redonner à votre projet les valeurs et le sens de votre engagement personnel dans ce système d’économie solidaire.

Il est important de rappeler que le premier "A" du mot "association" dans A.M.A.P., c’est la définition du mot association, du dictionnaire de la langue française et non, seulement, le décret de la loi 1901 qui aboutit souvent au paradoxe d’exclure le paysan de l’association, puisqu’il n’est pas au Conseil d’Administration. Ce qui est une aberration.

JPEG - 61.9 ko

L’association juridique, a fait dériver beaucoup d’AMAP et le système en général dérivera très vite en association de consommateurs.

A ce moment là, je ne donne pas cher de la pérennité du système* et du Maintien de l’Agriculture à travers notre concept d’économie solidaire.

Rémunération de l’agriculteur

Quand le producteur n’est pas impliqué dans la prise de décision ou, sur le fonctionnement de l’Amap et, souvent, hélas, même pas sur le calcul du prix du panier, alors là nous sommes loin d’une éconmie solidaire.

Hier nous avons eu la réunion des producteurs en Amap, je vous mets à la suite, les impressions d’un des participants.

Vous lirez que François parle d’émotion, c’était effectivement assez émouvant et insoutenable d’entendre un producteur de Marseille se plaindre de son prix de panier : ses consommateurs avaient décidé que son revenu mensuel serait de 500 €. Sachant que le seuil de pauvreté se situe en dessous de 800€ on peut dire que ce producteur n’est pas soutenu par ses consommateurs pour maintenir son activité où est l’AMAP ?.

Une autre AMAP de Marseille a refusé d’augmenter le prix du panier d’un jeune agriculteur installé en AMAP, sous prétexte que le panier d’été avait été insuffisant. Ce jeune, très professionnel, avait fait un prix arbitraire la première saison et, attendait de faire son bilan pour pouvoir démontrer qu’il n’avait pas pu tirer un salaire de sa saison AMAP. Résultat : des mauvaises relations : le jeune a arrêté l’AMAP.

Il en est de même pour d’autres régions qui créent des AMAP en imposant un prix maximum de 15 ou 18 € aussi arbitrairement.

Créer une AMAP sur de bonnes bases pour réussir durablement

Ces échecs sont difficile a supporter quand on s’investit comme on s’investit, pour créer des AMAP, pour que les consommateurs mangent bien mais surtout pour que le métier continue ; Ce n’est pas avec des agriculteurs pauvres qu’on motivera d’autres jeunes à s’installer.

Le bilan d’échec de certaines nouvelles AMAP m’incite à vous mettre en garde sur la méthode de création d’AMAP.

Ne sous-estimez pas l’importance du travail d’essaimage, que, seuls des producteurs expérimentés et acteurs de l’essaimage sont à même de faire avec des amapiens experts aussi en pratique d’AMAP et en essaimage.

Sachez que les AMAP nées de cette méthode sont toujours en activité et que leur bon fonctionnement est du à la qualité de la relation entre le producteur et ses consommateurs mais aussi à l’implication du producteur dans ce fonctionnement. Ne pas oublier : c’est un couple de producteurs qui a essaimé à partir de leur 1ère expérience. C’est l’accompagnement de tant de producteurs qui a pérennisé le concept.

C’est la méthode de CREAMAP France pour continuer en équité producteurs/consommateurs.

Désolée d’être obligée de faire ces rappels, mais c’est en réaction à vos préoccupations, pour remettre en valeur LE PARTENARIAT AMAP, pour redonner des bases solides et constructives et essayer de sauver cette Agriculture.

Daniel Denise Vuillon

CF : http://olivades.com


5 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

3 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche 09 un Petit Terrain Chez Privé (Un Groupe Existe dans le 09)

Projet : Aux ariégeois 09 : Au nom de 3 jeunes de 22 ans en recherche d'un petit terrain. A des personnes partageuses qui leur vendraient un morceau de leur bien et deviendraient leurs voisins A (...)

Se Grouper pour Liberer un Lieu (Projets d’Habitats Participatifs dans le 12)

Projet : Se grouper dans le but d'acheter un lieu convivale basé sur l entraide transmission du savoir ,l art musique et l autonomie alimentaire, énergétique,l experimentation dans une région (...)

Jolie Sorcière pour Charmant Magicien (Rencontres amoureuses)

Projet : Si comme moi, du haut de la quarantaine, tu es en démarche pour te créer un petit royaume pour être autonome en énergie, en eau en fruits et légumes, que tu veux construire ta cabane au milieu (...)

Yourte en Recherche d'une Piste d'Atterissage (Graines d’Avenir)

Projet : Bonjour, Je suis en recherche d’un terrain avec du bâti cadastré pour y installer temporairement une yourte de 54m2. Je suis de nature débrouillarde et adaptable, ayant déjà vécu dans des (...)

Collectif Recherche Habitants dans une Ferme de 160 m² (Elargissement dans le 11)

Projet : Dans le cadre d'un projet collectif de type Oasis (Colibri) fondé sur des valeurs de démocratie éthique (permaculture sociale), le domaine « Le Chêne Doré » est un espace au vaste potentiel, en (...)