Passerelle eco
Actu du Printemps : La revue 83 est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Flore Sauvage et Médicinale
Pour vos voeux ou pour votre santé future

le 22 décembre 2005

Contact

Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

Elles feront utilement de belles cartes de voeux !

Ces cartes postales représentent des plantes de nos campagnes, à la fois belles et utiles. Les usages de ces plantes pour notre bien-être est connu depuis des milliers d’années. Toujours elles ont été utilisées pour notre santé, ou pour d’autres usages vivriers. Aujourd’hui, les médecins leurs préfèrent souvent les médicaments, plus rentables pour l’industrie pharmaceutiques. Et ce d’autant plus que depuis Pétain, le diplome d’herboriste a été supprimé : seuls les herboristes survivants de cette époque ont le droit d’exercer à ce titre.

Cependant des artisans compétents continuent à cueillir dans la nature, et à produire dans leur jardin ces plantes de bien-être. Et même ils les commercialisent sous diverses formes, comme des tisanes, par exemple. Pour certaines de ces plantes, ce n’est pas un problème : il existe une liste de plantes "libérées", dont la production et la distribution sont autorisées à tous. Pour les autres plantes, c’est plus compliqué car elles risquent d’être sous la coupe du monopole pharmaceutique !

Alors, un procés a eu lieu. Lors de ce procés, la société Biotope, qui regroupe 15 petits producteur, et son président, Jean Louis Fine, ont été accusé d’avoir commercialisé une tisane de prêle. La prêle est une plante riche en silice, un élément clef des préparations en agriculture biodynamique.

En dehors de ces 34 plantes libérées, comment une plante qui a des usages médicinaux peut-elle être autorisée à la vente libre ? Il suffit notamment qu’elle aie des usages traditionnels non médicinaux... C’est le cas de la prêle des champs ! L’appel à témoignage "sauvons la prele !" lancé sur ce site, et la multitude des réponses reçues, ainsi que l’article "Prele aux 1000 usages" paru dans Passerelle Eco n°20, ont amplement démontré, en plus des usages médicinals, la richesse des usages multiples de la prêle : au jardin, en horticulture, en bricolage, en gastronomie, et pour des soins corporels.

Alors, comment le procés peut il avoir été perdu par Biotope ? L’amende à payer est de 3000€ ! Sans compter les énormes frais judiciaires !

Les arguments de la défense démontrent formellement en 3 points que : vu les usages variés et traditionnels de la prêle des champs, elle ne saurait faire partie des plantes sous monopole pharmaceutique ; vu l’ancienneté de son usage en gastronomie, elle ne saurait non plus être qualifiée de « nouvel ingrédient alimentaire » (selon la terminologie européenne) ; et enfin, ce n’est pas une plante toxique.

Voir l’argumentaire bio-juridique : Il n’y a donc aucune raison pour que la prêle des champs soit interdite de vente libre

Aussi, Biotope a décidé de mener ce procés en appel, ... et lance un appel à soutien. L’achat de cet ensemble de cartes postales servira intégralement à renflouer les caisses mises à mal. Il y a déjà 10000€ de frais de défense, plus les frais à venir pour faire appel.

Soutien financier

Vous pouvez aider en faisant un don de soutien directement à Biotope des Montagnes :

Biotope des montagnes,
Village Actif,
30 460 SOUDORGUES

Achat d’un lot de cartes postales

Les 8 modèles de cartes postales vendues sont numérotés de 1 à 8. Cette page les a présenté en petit, groupées 2 par 2. Voici ce que chacune représente dans l’ordre de présentation sur cette page :
 1er groupe de 2 : carte n°5 = Soucis des jardins et n°1 = Millepertuis perioré
 2eme groupe de 2 : carte n°7 = alchémille vulgaire et n°3 = Benoîte rampante
 3eme groupe de 2 : carte n°2 = macérations solaires et n°8 = bleuet
 dernier groupe de 2 : carte n°6 = galéga officinal et n°4 = mauve sylvestre

Ces cartes sont vendues 1 euro à l’unité, ou 6 euros la série de 8.

Votre commande de cartes postales doit être adressée à :

Syndicat SIMPLES,
c/o Patrick DESFORGES,
Champ-long,
06470 Guillaumes,
email : ciamp-long@free.fr

Contre les OGMs, contre la bio-piraterie, Pour les semences paysannes et Pour la prêle !!

Je conclue ici en rappelant les dernières lignes de l’appel à soutien lancé par Biotope : "Ce combat est également celui de tous celles et ceux qui revendiquent un libre accès aux remèdes traditionnels de la pharmacopée populaire ainsi qu’à une gestion libre et autonome de leur alimentation et de leur santé...".

Effectivement, la connaissance et la libre circulation des plantes de bien-être est une belle alternative à la dépendance aux multinationales de la chimie agricole ou pharmaceutique.

La défense des petits producteurs et cueilleurs inculpés dans ce procés est un élément du quadriptique pour un monde meilleur : avec la lutte contre les OGMs et les hybrides F1 stériles qui dépossèdent les paysans de leur semences, avec la lutte contre la piraterie bio-génétique, et avec de la défense des semences paysannes.

Sauvons la prêle et les plantes de bien-être !


6 votes

6 messages

  • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

    Le 23 décembre 2005, par François Fresneau

    Qui est à l’initiative du procès ?

    • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

      Le 25 décembre 2005, par X

      A l’initiative du procés il y a un pharmacien de St Lot, qui avait vu les infusions de prele dans un magasin de priduits diététiques.

      • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

        Le 10 février 2006, par Thomas

        Je suis triste de voir la France dans laquelle nous vivons. Je m’appelle Thomas, j’ai 19 ans et je rêve de devenir Herboriste diplômé d’Etat, mais ce n’est évidemment pas possible en France....pour l’instant. De ce fait, je me suis dirigé non pas vers la pharmacie qui me répugne avec son monopole des plantes médicinales mais vers la biologie végétale. Je suis en train d’étudier la biologie et la physiologie végétale pendant 8 ans (à l’université) pour devenir Botaniste. Je sais une chose, c’est que je défendrai toujours la profession d’Herboriste.

        • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

          Le 27 septembre 2006, par Nico

          La pharmacie a le monopole des plantes medicinales en France parceque leur utilisation peut s’avérer aussi puissante que celle de spécialités pharmaceutiques. Seuls les pharmaciens herboristes ont le droit d’exercer la vente de plantes médicinales, cela dans un souci de sante publique. Tu parles comme quelqu’un d’aigri d’avoir raté le concours de Pharmacie, ou qui n’a jamais eu le courage de le présenter. Nico, 23ans, étudiant en 4ème année de pharmacie.

          • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

            Le 27 septembre 2007, par boisjoli

            je ne suis pas d’accord avec vous, car l’usage des plantes n’est pas plus dangereux que celui des medicaments. Les medecins ne savent parfois plus quoi donner pour soulager les patients, et l’on voit bien là les limites de la medecine actuelle. Les gens ont le droit de choisir leurs soins et de prendre leurs responsabilités. Avec les medecins, je ne suis pas opérable et je devrais etre dans un fauteuil roulant.Avec les plantes pour lesquelles je n’ai trouvé de conseil que dans les livres, je marche. Vous avez la fougue de la jeunesse, mais pas la sagesse qui viendra avec le temps, et vous croyez tout ce que l’on vous dit...

          • > Des cartes postales pour soutenir les producteurs et cueilleurs d’herbes et plantes de bien-être

            Le 23 septembre 2015, par Sofeel

            tout légume est une plante médicinale aussi :)

            bref les infusions des plantes font partis des recettes populaires transmises de parents à enfants. après les gens ne sont pas imbéciles, se renseignent sur les capacités et contre-indications comme on le ferait pour les champignons par exemple.

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Contrat Saisonnier Agri à Mi-Temps 4 Sem. cet Été en AB PPAM (Emploi et Entreprise dans le 34)

Projet : Je suis en agriculture biologique, certifiée AB. J’ai depuis le printemps 2023 planté et semé des cultures de plantes à parfum et médicinales. Offre : Recrute personne en contrat saisonnier à (...)

Recherche Apprenti en Alternance pour PPAM et Transfo Cosméto (Emploi et Entreprise dans le 34)

Projet : Je recherche pour 2024/2025 (et les années suivantes) un/e apprenti/e en alternance pour apprendre à mes côtés et m'épauler dans mon activité de paysanne-savonnière. Offre : Contrat (...)

Atelier de Travail qui Relie (Arts de Vie dans le 22)

Projet : Ressentir notre lien au vivant et révéler notre puissance d'action ♦  traverser la spirale du travail qui relie pour ressentir notre lien profond au vivant et soutenir notre désir et (...)

Ferme Collective Recherche Maraîcher⋅ère Associé⋅e (Fermes dans le 86)

Projet : travailler moins et mieux sur 38 ha en visant un nouveau modèle économique ♦  co-construire une vision commune, une gouvernance horizontale et un cadre de soins relationnels pour chacun⋅e. (...)

Cherche Lieu de Vie dans un Écovillage dans le Département 63 (Graines d’Avenir dans le 34)

Demande : Cherche écovillage, maison à acheter ou à construire , 50 à 60 m2, dans le 63.. Connaissances : jardin, cuisine, lacto-fermentation, baumes, plantes médicinales, huile essentielles, savon .. (...)