Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Effondrement
L'éffondrement et la collapsologie dans Passerelle Éco :

le 4 avril

L’éffondrement et la collapsologie dans Passerelle Éco

Ces numéros de Passerelle Eco abordent la thématique sombre de l’effondrement et comment la permaculture peut aider à éviter ou traverser l’effondrement.

Note : La revue diffuse habituellement la présentation pratique des alternatives concrètes permettant de développer des modes de vies écologiques : c’est sa ligne éditoriale, son crédo. Les articles sur l’effondrement apportent une perspective complémentaire pour ces thématiques.

N°10 : « Notre empreinte écologique »

En 2002, nous publions un article sur la notion d’empreinte écologique. Ce dossier simple mais assez complet tient sur 8 pages. Il y est énoncé que notre mode de vie occidental, n’est ni généralisable ni durable, car il consomme l’équivalent des ressources de 3 à 5 planètes... aussi militant écolo qu’on puisse être individuellement ! Mais alors, si la croissance et le progrès matériel tel que nous les connaissons ne peuvent durer, que va t il se passer... et que pouvons-nous faire ?

On en déduit les principaux axes de l’écologie en pratique, qui structure la permaculture, les écovillages... et la ligne éditoriale de Passerelle Eco.

Les notions théoriques sont illustrées par un test "Calculez votre empreinte écologique » qui s’appuie sur des travaux de recherche scientifique en les rendant accessibles et ludiques.

Voir le sommaire du n°10

Pendant les 15 ans qui suivent, la revue diffuse les éco-savoir-faire collectés sur le terrain, mutualise les retours d’expériences et diffuse les bonnes pratiques dans les domaines de la permaculture, du vivre-ensemble, de l’autonomie, de l’auto-éco-construction et des alternatives en général (alimentation, santé, culture, dynamique des groupes, CNV, écoféminisme, énergies renouvelables, éducation, etc.) À partir du n°15, la revue Passerelle Eco présente les principes de la permaculture à son lectorat et en étudie des applications. En 2007, nous traduisons et éditons le livre Graines de Permaculture, puis Premiers Pas en Permaculture. En 2012, nous traduisons et éditons le livre Introduction à la Permaculture, de Bill Mollison : un livre de référence. Nous complétons ce balayage de la permaculture
 par le livre Faire Ensemble est édité en 2015. il présente des outils participatifs pour les groupes, et certains visent spécifiquement à faire le diagnostic d’une région puis à en développer la résilience
 par la méthodologie de conception en permaculture, avec le livre Design en Permaculture.

La notion d’effondrement qui se diffuse largement à partir des années 2015 est une suite logique au constat exposé dans le n°10 : notre mode de vie pille et pollue les ressources de l’équivalent de 3 à 5 planètes, et évidemment, ça ne peut pas durer.

N°66 : L’effondrement écologique et social ; et la transition intérieure"

En 2018, c’est un numéro entier qui est consacré à l’effondrement. L’approche est douce, progressive et humaine, et bénéficie des conseils de Pablo Servigne. Car la perspective de l’effondrement secoue, fait peur, bouleverse, rend fou. Certains la rejettent comme étant démobilisatrice, d’autres y succombent et tombent dans la dépression. C’est une perspective dure à avaler, difficile à traverser. Un bouleversement personnel profond.

La revue présente des ateliers pratiques en groupe pour aider à digérer et traverser ces difficultés. La résilience se construisant à l’échelle d’un territoire, d’autres ateliers sont décrits pour élaborer des actions à l’échelle de la bio-région.

Un autre dossier présente le concept de lowtech. La plupart des articles pratiques de Passerelle Eco proposent des solutions low tech même si elles n’emploient pas le terme. En permaculture, on parle de solutions appropriées. Yvan Illich parle de solutions conviviales. C’était le moment de présenter ce concept et de l’inscrire comme cadre écologique et politique légitimant ces solutions...

Pablo Servigne y partage sa vision, qui fait singulièrement écho à la démarche de Passerelle Éco et du réseau écovillage global.

Enfin, un autre article présente ce que ça donne concrètement sur un écolieu, lorsque qu’un groupe conscient de la perspective de l’effondrement décide d’ancrer profondément son écolieu de vie de manière résiliente. Car l’effondrement, ce n’est pas un accablement définitif. Ce peut être un ressort pour nos actions et pour notre vie.

Voir le sommaire du n°66

N°69, de avril 2019 « La Permaculture face à l’Effondrement »

Le n°66 ayant introduit avec une relative douceur le concept d’effondrement, et le concept s’étant par ailleurs répandu assez largement dans la société, et il est possible d’aller plus loin.

C’est avec Claire et Gildas Verret, professeurs de permaculture certifiés et créateurs d’un bastion de résilience, que Passerelle Eco aborde le sujet "La permaculture face à l’Effondrement ».

En effet, la permaculture, dés sa conception, est une solution pour un mode de vie durable. Bien qu’initialement il centre son approche sur l’agriculture (Bill Mollison, auteur du livre "Introduction à la Permaculture" est biologiste), il décline ensuite les principes universels de la permaculture à toutes les formes d’activité humaine. À partir de 2006, Rob Hopkins applique la permaculture aux sociétés et aux milieux de vie urbains et donne naissance au mouvement des Villes en Transitions.

Clairement, la permaculture est conçue comme un remède à l’effondrement, ou, quand c’est trop tard, une manière de mieux le traverser

Dans Passerelle Eco n°69, il y a 2 parties :
 une partie factuelle (rappel des faits et des chiffres) et prospective (évocation de scénarios possibles). Comme ça amène à évoquer des scénarios très moches, un soin particulier est apporté pour l’illustration.
 une partie pratique : concrètement que mettre en oeuvre dans nos vies ? En cas de crise et d’urgence : que préparer ?

L’expérience de Claire et Gildas Veret autour de la conception et de la mise en place de leur écolieu en tant que bastion de résilience :

  • La rénovation, la gestion de l’énergie, de l’eau, de l’alimentation, des relations avec l’environnement humain local.
  • Le bilan chiffré des consommations, des récoltes et du temps consacré
  • Ce qu’il faut compter et comment le compter pour mesurer l’efficacité d’une démarche permaculturelle avec la perspective de traverser l’effondrement.

Voir le sommaire du n°69

N70 de Juillet 2019 : l’alimentation

C’est un retour aux sources de la permaculture que propose ce n° : l’autonomie alimentaire et l’alimentation : un des besoins vivriers les plus criants pour tout être vivant.

Le dossier partage différentes bonnes pratiques autour de l’autonomie alimentaire.

Claire et Gildas Véret présentent une nouvelle facette de leur conception de la permaculture : elle doit viser l’autonomie vivrière. Loin des habitudes jardinières qui visent à agrémenter les salades de saveurs délicates assurant un minimum de calories pour garder la ligne, il faut, en période d’effondrement, s’assurer le nombre de calories nécessaires à la vie... et ce n’est pas évident !

Le dossier présente un tableur permettant de calculer les calories produites par un plan de culture, et d’ajuster ses choix et ses quantités jusqu’à pouvoir nourrir la vie de votre foyer ou de votre voisinage. Bien entendu les échanges locaux sont toujours possibles.

Le numéro présente aussi :
 faire de savoureuses conserves en fin de saison pour gérer l’abondance du jardin et en profiter pendant l’hiver,
 le lien local consommateur-paysan avec des exemples de groupements d’achat et de marchés autogérés,
 une perspective de société végane
 la cueillette, une démarche intérieure d’ouverture à la nature qui renoue avec des pratiques ancestrales

Voir le sommaire du n°70

Crédits : illustration originale de JLuc et Ulysse


3 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

1 message

  • L’éffondrement et la collapsologie dans Passerelle Éco

    Le 10 avril, par Ludovic LESDOS

    Mais de toutes façons,l’effondrement est inéluctable et il aura bien lieu.Il faut si préparer,mais seulement dans l’environnement auquel je vis çà ma paraît difficile et je devrai aller vivre dans un écovillage.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche d'un Lieu de Séminaire pour 100 Personnes (Agenda des Convergences dans le 88)

Projet : Pour le compte d'une association nous souhaiterions trouver un lieu écologique qui fait de l'accueil pour des grands groupes (minimum 80 ) et qui propose une alimentation bio et (...)

Lieu qui Grandit (Elargissement dans le 66)

Projet : Lieu sec en pleine nature proche montagnes et mer (50 mn) 2ha : une partie boisée, sources. Actuellement 3 adultes. Lieu non raccordé non fumeur sans drogues sans dépendance à l’alcool (...)

Amour Inconditionnel (Rencontres amoureuses dans le 44)

Projet : Bonjour femme de 54 cherche son âme sœur pour partager sa vision de la vie à travers les balades dans la nature, la méditation, le jardinage et les chats, la lecture Offre : Et plus si (...)

Mise à Disposition Habitat et Terrain pour Culture (Ecovolontariat dans le 50)

>Cherche personne pour entretenir jardin et développer permaculture si possible et s'occuper de mes 3 chiens gentil et 2 chattes stérilisé +jeté un œil sur ma jument et les chèvres dans le pré à (...)

Co Création Vivante et Musicale (À l’abordage dans le 24)

Projet : Lieu de vie participative entre dignhumains, intergénérationnel, artistique et ouvert aux plus démunis Offre : Instit spécialisée à la retraite jouant du piano, de l'accordéon, de l'harmonica, (...)

Cherche Terrain (Vouloir Agricole dans le 81)

Projet : création d'un village autonome Demande : Recherche de terrain agricole. Secteur : 80km autour de Montauban. Taille minimum: 20 hectares

Accompagnement Electricien (Construction dans le 13)

Projet : En suivant un électricien sur les chantiers, je souhaite apprendre l'électricité nf c 15-100 car je travaille déjà sur la nf c14-100. Offre : En échange de ce que j'apprendrai sur le chantier, (...)

Recherche Terrain pour Projet Vivrier et Associatif (Vouloir Agricole dans le 22)

Projet : Créer (ou Rejoindre) un Lieu Ressource avec projet à dimension associative, sociale et agroécologique inscrite dans une dynamique locale - Agroforesterie, Cueillette au Jardin, PAM, (...)

Un Lieu ou Vivre… (Contacts dans le 56)

Projet : mettre en relation des personnes ayant des lieux qui pourraient convenir à les électro hyper sensibles, et les ehs eux-mêmes... Offre : ça peut être un partage, un investissement dans le (...)