Passerelle eco
Actu du Printemps : La revue 83 est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Agricultiver > WWOOF et Volontariat sur les Fermes en Agriculture Biologique
Mémoire de Master d’Ethnologie

le 25 octobre 2010

Lieux de vie alternatifs (suite)

6 mois de WWOOF en Nouvelle-Zélande

S.O.N.N.O.S. (Spirit Of Nature / Nature Of Spirit)

Noël autrement

Nous arrivons à Sonnos en stop le jour du réveillon de Noël. Nous trouvons les habitants réunis dans la salle principale, autour d’une table. Ils sont sur le point de commencer une discussion sur l’organisation de la soirée de Noël.

JPEG - 69.1 kio

Nous pensions arriver dans une communauté mais le seul "permanent" est Ursus, un suisse qui vit 6 mois en Nouvelle-Zélande et rentre dans son pays pour le printemps. Les 6 autres personnes présentes sont en fait des wwoofers de différentes nationalités - anglais, allemand, suisse, belge, et un néo-zélandais- qui sont ici depuis plusieurs semaines. Nous sommes donc les derniers arrivés de la communauté de wwoofers.

Ursus nous souhaite la bienvenue et prend un bâton sculpté et poli par la mer, ornementé de plumes. C’est un bâton de parole, "talking stick", pratique tirée des traditions amérindiennes : celui qui veut prendre la parole doit prendre le bâton. Le talking stick est un moyen d’organiser la circulation de la parole dans les réunions collectives. Ursus se présente comme "social artist", artiste du social, et explique sa démarche de vouloir réunir une communauté de Wwoofers pour leur faire expérimenter la vie collective.

JPEG - 44.8 kio
JPEG - 29.9 kio

Le soir, nous nous réunissons sur la plage autour d’un feu. Ursus prépare un "risotto al fungi" sur les braises et nous aménageons l’espace pour la soirée : réserves de bois, bancs, et nous plantons même un petit arbre de Noël dans le sable. Avant de déguster le repas, Ursus propose une petite cérémonie qu’il a apprise dans des "Rainbow Gathering" : en cercle autour du feu, on se prend la main et on commence à chanter une chanson.

"The river is flowing, back to the sea
Mother earth is caring me, back to the sea"
JPEG - 10 kio

Nous effectuons ensuite une série de gestes coordonnés qui représentent la circulation des énergies de l’air et de la terre. Nous avons immédiatement ressenti un lien très fort qui nous reliait, alors que nous nous connaissions à peine.

A l’opposé d’un Noël conventionnel, où se déchaîne chaque année le consumérisme, nous avons célébré l’évènement dans une simplicité conviviale : une assiette de riz, une bière, un verre de cidre, un morceau de chocolat, et surtout la joie de se retrouver ensemble sur la plage autour d’un feu et de chanter en choeur.

JPEG - 42.6 kio

A SONNOS, la célébration spirituelle de la nature rythme le quotidien : avant chaque repas, quelqu’un doit faire un petit discours, en général pour remercier ceux qui ont préparé le repas et pour la nature qui a permis de produire la nourriture. On se tient ensuite tous la main et on s’exclame en choeur avec plus ou moins d’enthousiasme "blessing on this meal" ("que le repas soit béni").

Une communauté éphémère

Le surlendemain, Ursus part pour un festival, et laisse donc sa propriété sous la responsabilité des Wwoofers. Il organise donc une séance de répartition des tâches. Il a noté les principaux travaux à effectuer sur un papier qu’il fait circuler. Chacun choisit ce qui l’intéresse et on fait ensuite un bilan général pour vérifier que toutes les tâches sont bien attribuées : le "caretaker" a la responsabilité d’organiser la vie collective et de s’occuper de la tenue en état de la maison ; les autres tâches sont par exemple le jardinage, la construction d’une douche, l’entretien et la réparation de toilettes sèches, etc..

Ursus nous demande ensuite de payer une cotisation de 4$ par jour pour nous acheter à manger. Ursus explique qu’il a des difficultés financières. Certains wwoofers montrent leur désaccord car ils travaillent en l’échange de nourriture et du logement. Mis devant le fait accompli, nous acceptons les règles d’Ursus.

En son absence, quelques tensions subsistent : certains font des dons conséquents pour acheter plus de nourriture, alors que d’autres veulent se restreindre et ne voient pas l’utilité de faire des courses tous les jours. La question de l’argent entre ce qu’on donne et ce que l’on prend, divise.

L’organisation est plus flexible sans « chef ». Certains travaillent seulement deux heures par jour et donnent 6 $ de plus, d’autres travaillent toute la journée pour le lendemain prendre un jour de repos. Mais cette flexibilité correspond pour certains un relâchement et ils veulent connaître le nombre d’heures de chacun. D’autres au contraire voient en cette nouvelle organisation une évolution positive car elle repose sur la responsabilisation de chacun.

JPEG - 56.9 kio

Le nouvel an approchant, la communauté de wwoofers est sur le point de se disperser, et nous nous préparons à fêter notre dernière soirée ensemble. Clair propose que chacun apporte pour la soirée quelque chose à partager avec les autres. Corinna organise un atelier de danse du ventre et j’écris une petite chanson.

JPEG - 28.9 kio

Clair propose un jeu où nous devons chacun construire à partir d’éléments naturels, trouvés sur la plage, quelque chose qui représente ce qu’on aime le plus. Enfin, on attend minuit pour découvrir ce que Jonas a à nous proposer : se baigner nus dans la mer puis danser autour du foyer pour se réchauffer. Nous passons ainsi toute la soirée à partager ce que chacun avait apporté.

JPEG - 20 kio

3 votes
DOSSIER
Ecolieux, Ecovillages et Alternatives écologiques
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 ... À suivre ...

Je nourrissais une aspiration à la vie sauvage et à des pratiques proches de la nature, sans savoir que des concrétisations existaient. Je faisais alors des études de sociologie, sans savoir si j’allais continuer. Suite à un séjour à Carapa, j’ai rencontré un ethnologue qui m’a donné l’idée de lier mes 2 passions et de faire une étude sur les écovillages et les éco-alternatives ! C’est ce que j’ai fait...

Après de nombreuses découvertes, voici le fruit de ces années de recherches.

Mon mémoire s’intitule "Une initiation à l’éco-alternative : expérimentations et constructions de réseaux, des éco-lieux de France au WWOOF de Nouvelle-Zélande".

Plus sobrement, je pourrai l’appeler : "Mon initiation aux éco-alternatives".

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Contrat Saisonnier Agri à Mi-Temps 4 Sem. cet Été en AB PPAM (Emploi et Entreprise dans le 34)

Projet : Je suis en agriculture biologique, certifiée AB. J’ai depuis le printemps 2023 planté et semé des cultures de plantes à parfum et médicinales. Offre : Recrute personne en contrat saisonnier à (...)

Recherche Apprenti en Alternance pour PPAM et Transfo Cosméto (Emploi et Entreprise dans le 34)

Projet : Je recherche pour 2024/2025 (et les années suivantes) un/e apprenti/e en alternance pour apprendre à mes côtés et m'épauler dans mon activité de paysanne-savonnière. Offre : Contrat (...)

Atelier de Travail qui Relie (Arts de Vie dans le 22)

Projet : Ressentir notre lien au vivant et révéler notre puissance d'action ♦  traverser la spirale du travail qui relie pour ressentir notre lien profond au vivant et soutenir notre désir et (...)

Ferme Collective Recherche Maraîcher⋅ère Associé⋅e (Fermes dans le 86)

Projet : travailler moins et mieux sur 38 ha en visant un nouveau modèle économique ♦  co-construire une vision commune, une gouvernance horizontale et un cadre de soins relationnels pour chacun⋅e. (...)

Cherche Lieu de Vie dans un Écovillage dans le Département 63 (Graines d’Avenir dans le 34)

Demande : Cherche écovillage, maison à acheter ou à construire , 50 à 60 m2, dans le 63.. Connaissances : jardin, cuisine, lacto-fermentation, baumes, plantes médicinales, huile essentielles, savon .. (...)