] Réseaux éco-alternatifs & écovillages - Mon Initiation aux Eco Alternatives - Etudes et Alternatives Ecologiques
Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Etudes et Alternatives Ecologiques
Mémoire de Master d’Ethnologie

le 20 avril 2009

Réseaux éco-alternatifs & écovillages

Mon Initiation aux Eco-Alternatives

Je présenterai dans cette partie les réseaux éco-villageois qui se sont développés dans les années 90 à partir de quelques lieux à renommée internationale.

Nous verrons que si ces réseaux ont suscité de nombreuses aspirations, le modèle de l’éco-village rencontre des difficultés à se se multiplier en tant que modèle généralisé.

L’éco-village planétaire

En France, il n’existe pas aujourd’hui d’éco-village tel qu’on pourrait l’imaginer. Carapa est plutôt un "éco-hameau" au vu du nombre d’habitants (6 membres permanents), mais a joué un rôle actif pour développer le concept d’éco-village en France, en participant au R.F.E.V. (Réseau Français des Ecovillages) ainsi qu’au GEN (Global Ecovillage Network), le réseau mondial des écovillages.

Aux côtés des communautés de l’Arche, c’est le seul lieu français inscrit au GEN, alors que certains pays en comptent des dizaines (l’Allemagne, les Etats-Unis).

Le GEN regroupe des écovillages du monde entier : Findhorn en Ecosse, Christiana au Danemark, Auroville en Inde, Crystal Waters en Australie, "Call of the Condor" au Pérou, et de nombreux autres en Angleterre, Espagne, Italie, Suède, Hongrie, République Tchèque, Hollande, Finlande, Russie, Sénégal, Costa Rica, Nouvelle-Zélande, etc...

Fondation, Communauté et Ecovillage de Findhorn

L’éco-village le plus connu mondialement est Findhorn, en Ecosse. Fondé en 1962, le projet s’est étendu et diversifié en s’intégrant à la ville de Findhorn. L’écovillage en lui-même compte plus de 200 résidents et accueille environ 4000 visiteurs par ans venant de tous pays. Sont organisés quantités de stages de formation à des activités agricoles, artisanales, artistiques, spirituelles.

A Findhorn cohabitent le centre communautaire historique avec ses salles polyvalentes, ateliers, réfectoires, gîtes et bureaux ; des habitats groupés de type cohousing, un centre écovillageois conçu plus récemment et regroupant de belles maisons de type HQE ; un terrain qui accueuille les caravanes et mobilhome des permanents moins fortunés.

Auroville

Auroville en Inde est un autre éco-village à la renommée mondiale comptant plus de 1.500 habitants, originaires de 30 pays différents. S’étendant sur 320 hectares près de Pondichéry, Auroville emploi 4000 personnes des villages voisins et a le projet d’accueillir dans l’avenir jusqu’à 50 000 habitants. Ses fondateurs sont Sri Aurobindo, religieux et philosophe, et sa plus proche disciple Mirra, Mère.

Elle rêve d’un village n’appartenant à aucune nation ni aucun dogme, où l’homme se détachera du désir matérialiste pour développer la paix de son esprit et l’équilibre de son milieu, où "les relations humaines, habituellement fondées exclusivement sur la compétition et la lutte, deviendront des relations d’émulation, de collaboration et de réelle fraternité".

Si Auroville ne peut aujourd’hui prétendre à elle seule réaliser pleinement cette évolution cognitive de l’homme, elle constitue bien un rêve vivant pour des milliers d’individus à travers le monde, celui d’un village planétaire, lieu d’expérimentation culturelle, sociale et spirituelle.

Auroville et Findhorn constituent des références dans l’ampleur qu’ils ont donnée à un développement alternatif. Ils sont devenus des pôles de rencontres et d’échanges culturels pour les réseaux éco-alternatifs.

Vivre dans ces lieux pendant quelques temps constitue tous les ans pour des millions d’individus une expérience exceptionnelle, et marque souvent une étape importante dans un parcours d’initiation aux éco-alternatives.

Maisons faites dans des tonneaux de whisky recyclés Cantine à Findhorn Célébration d'un évènement écovillageois à Findhorn Petit chantier à Findhorn l'une des serres de Findhorn Epuration des eaux usées à Findhorn

PS : photos de Jean Luc Girard, Passerelle Eco, prises pendant l’écovillage training de Findhorn, 2002


9 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

DOSSIER
Ecolieux, Ecovillages et Alternatives écologiques
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 ... À suivre ...
Article précédent : Le sauvage : entre subversion et conservation
Article suivant : Ecovillages et Ecolieux en France

Je nourrissais une aspiration à la vie sauvage et à des pratiques proches de la nature, sans savoir que des concrétisations existaient. Je faisais alors des études de sociologie, sans savoir si j’allais continuer. Suite à un séjour à Carapa, j’ai rencontré un ethnologue qui m’a donné l’idée de lier mes 2 passions et de faire une étude sur les écovillages et les éco-alternatives ! C’est ce que j’ai fait...

Après de nombreuses découvertes, voici le fruit de ces années de recherches.

Mon mémoire s’intitule "Une initiation à l’éco-alternative : expérimentations et constructions de réseaux, des éco-lieux de France au WWOOF de Nouvelle-Zélande".

Plus sobrement, je pourrai l’appeler : "Mon initiation aux éco-alternatives".

5 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Formation Dragon Dreaming (Permaculture dans le 26)

Projet : pour vivre et co-créer des projets, Dragon Dreaming est une méthode intuitive, sensitive et ludique inspirée des cultures aborigènes, s'appuyant sur l’intelligence collective, le rêve et la (...)

Chantier Participatif Enduits Chaux-Terre (Habitat Participatif dans le 26)

Projet : Nous sommes une douzaine d'adultes, des enfants et des chats, impliqués dans cet ambitieux projet de réaliser au sein d'un habitat groupé, 9 logements, bioclimatiques, low-tech, résilients à (...)

Petit Projet-Grande Motivation (Ventes Immobilier dans le 56)

Propriétaire d’un terrain avec maison, je vend une parcelle constructible arborée d’environ 450 m² ♦  25000€ ♦ Cherche pers. sincère, simplicité, moments joyeux, CNV, préservation du vivant, entraide, (...)

Cherche Endroit pour Placer mon Véhicule dans Lequel je Dors (Graines d’Avenir dans le 34)

Projet : Bonjour, Homme de 58 ans célibataire travaillant dans les soins énergétiques et l’harmonisation des lieux, cherche terrain contre services (sans loyer) pour y poser mon véhicule qui me sert (...)

Rejoindre un Eco Lieu ou Eco Village (Graines d’Avenir dans le 85)

Projet : Plein de projet en tête s'investir dans ce monde en perdition débouchant sur la lumière et l'amour de soit Offre : Capacité, échange partage divers sur Permaculture , compétence dans le monde (...)