Passerelle eco
Actu : La revue 83 paraît début mars !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Actualité > Porto Alegre 2003

le 23 janvier 2003

Contact

Découverte des lieux du FSM

22 Janvier, Porto Alegre

Nous arrivons après une nuit passée dans un "executive bus". Avec l’air conditionné et des sièges très confortables, le trajet coûte 45 reals pour 6 heures de route. Les transports publics sont décidément accessibles. Le seul problème, c’est que vu l’état de la route, et peut être parce que nous sommes en hauteur et à l’arrière, j’ai eu l’impression pendant tout le trajet que le bus était en chute libre et sur le point de se fracasser au sol ! C’est étonnant de parvenir à s’endormir dans de telles conditions de suspens ...

L’hôtel auquel nous atterrissons est soi disant une pension familiale. Nous tentons de faire comprendre que la chambre que nous voulons occuper a été déjà réservée par un syndicat universitaire. Après quelques instants de baragouinage espanioglish, nous pénétrons notre nouvel abris. C’est tout petit, la porte ferme à peine, il n’y a ni ventilateur ni air conditionné, et la fenêtre donne sur le bruyant boulevard ... Hmmm, on verra bien si on reste ...

Il est 10h30. Nous sortons. La pension dîte familiale est l’annexe d’un magasin qui se révèle être une armurerie, certainement familiale elle aussi. On y vend des cartouches, et des fusils à viseur laser. Nous demandons notre chemin, prenons le bus et traversons la ville.

la ville

Ma première étape sera le PUC "Pole Universitaire Catholique" je crois bien. ( au passage : ici la religiosité ne se cache pas, les églises ont des vitrines de verre, derière lesquelles la messe s’exhibe !)

Au PUC je jette un oeil à la salle de presse où se pressent pour l’instant juste une centaine d’ordinateurs équipés avec Linux (vive l’alternative logicielle !) à la disposition des media... savoure un café expresso en compagnie d’une étudiante autochtone en Droit, et prend à nouveau le bus car rien n’a commencé ici encore. Un service de bus spéciaux a été instauré sur une boucle qui relie les différents lieux où se déroulent le forum social, chacun étant séparé d’environ 20 minutes de route. Comme pour tous les bus, le trajet coûte 1,5 real. Je conclue finalement de mes différentes expériences de consommateur que la vie est ici 2 à 3 fois moins chère qu’en France, du moins en ce qui concerne les produits et services de première (et 2ème) nécessité. Ce rapport est-il en proportion directe de l’exploitation de nos pays riches sur le Brésil ? Mes notions d’économie politique peinent à m’amener à la réponse. J’ai vu ici des personnes gagner leur vie, ou survivre en tout cas, en vendant des brosses à dents ou des briquets dans la rue. Un peu comme ces vendeurs à la sauvette qui font voler des oiseaux de plastique en bas de la tour Eifel. Des fourmis noires au pied du tamanoir.

Il fait chaud et humide. L’arrêt du bus me sort de ma torpeur méditative. Nous sommes arrivés au stade Gigantinho.

Le stade Gigantinho

C’est là que se concentrent la plus grande quantité de stands militants. Beaucoup de librairies. Carlos Fraga s’occupe du stand de la fondation Perseu Abramo. Il exhibe l’édition portugaise du Monde Diplomatique, dont il est très fier. Sur la photo, il pose devant le poster électoral de Lula, le nouveau président du Brésil : " Lula représente l’espoir pour les brésiliens. Il a été élu démocratiquement, il est légitime. C’est un ancien ouvrier métallurgiste et il a eu 2 doigts coupés lors de son travail à l’usine. C’est le premier président représentant de la classe ouvrière. Il a le support de toute l’Amérique Latine pour laquelle il est un leader naturel. "

JPEG - 30.6 ko

Au cours de cette journée, je réalise 2 interviews reportage : avec le GFEN, mouvement pour une éducation nouvelle, et avec l’économie solidaire et les monaies sociales

Minuit approche.

Une averse se déchaîne et rafraîchit l’atmosphère.
Le buffet se disperse doucement.


2 votes
Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Journée des Rencontres de Printemps (Écolieux existants dans le 87)

Projet : Le Néo-Village Terra Nostra vous invite à sa journée des rencontres de printemps Offre : Vous souhaitez nous rencontrer, passer un bon moment avec d’autres personnes dans le même esprit de (...)

Foret Comestible Corse (Écolieux existants dans le 2A)

Propose : terrain pour créer forêts comestibles. Logement possible. Isolé avec pistes, plage à 20mn Cherche  : personnes long terme ou ponctuel en woofing. ♦ ouverture d’esprit, tolérance, humour et (...)

Accueil de Personnes en Sobriété Numérique (Lieu de Vie et d’Accueil dans le 35)

Projet : Aménagement du jardin : haie structure à base de cadres de fenêtre, construction arche, serre, perma. Offre : Accueil dans une maison bio confortable, grand jardin. Phyto, fabrication de (...)

Communauté Autonome de Montagne Acceuille Woofeurs ou Résidents (Fermes dans le 09)

Projet : Ferme et lieu de vie montagnard, de 1000 à 1750 mètres d’altitude. Depuis la route il vous faudra emprunter un sentier durant 20 minutes. Projett sans but lucratif ni vocation religieuse. (...)

Recherche Terrain pour Poser un Fourgon (Graines d’Avenir dans le 11)

Projet : Bonjour a tous Je suis un homme de 32 ans Je recherche un bout de terrain dans les Pyrénées (Ariège, Aude, PO) pour me poser provisoirement avec mon fourgon aménagé que je retape J'ai besoin (...)