Passerelle eco
Actu : La revue 83 paraît début mars !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Flore Sauvage et Médicinale

le 3 janvier 2003

Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

Si l’on veut produire en circuit long, c’est-à-dire vendre ses plantes médicinales à des laboratoires pharmaceutiques, aucun problème : tout est en principe permis.

Si l’on veut cultiver sans vendre, beaucoup de choses sont aussi permises.

Mais ce n’est pas aussi simple si l’on veut produire et commercialiser par soi-même des plantes médicinales...

Cet article a été publié dans un ancien numéro de la revue Passerelle Eco

Vente Directe

Le droit se corse sérieusement pour la vente directe. Dans ce cas de figure, seules 34 plantes considérées comme « médicinales et d’usage courant » peuvent être commercialisées librement (pour la tisane, autrement dit) : la bardane, le bouillon-blanc, les bourgeons de pin, la bourrache, la bruyère, la camomille, le chiendent, le cynorrhodon (ou " gratte-cul ", qui détient le record de la richesse en vitamine C), les feuilles de ronce, le frêne, la gentiane, la guimauve, l’hibiscus, le houblon (davantage apprécié sous une autre forme...), la lavande, le lierre terrestre, la matricaire, la mauve, la mélisse, la menthe, la ményanthe, l’olivier, l’oranger, l’ortie blanche, la pariétaire, la pensée sauvage, les pétales de rose, les queues de cerise, la reine-des-prés, le sureau, le tilleul, la verveine et la violette. En ce qui concerne l’usage médicinal, toutes les autres plantes ne peuvent être commercialisées que par les pharmaciens ou les herboristes diplômés... avant 1941 !

Toutefois, à cette liste s’ajoutent des plantes condimentaires, aromatiques, ou pouvant être utilisées en usage externe. Si l’on inclut la première liste de 34 plantes, cela fait 110 - 120 plantes en vente relativement libre.

Ensuite, le droit fixe aussi ce que l’on a le droit d’écrire ou non sur les étiquette (pas de conseils d’usage, pas de posologie si l’on n’est pas pharmacien ou herboriste !), et le droit de faire des mélanges (eh bé on n’a pas le droit si l’on n’est pas etc etc !)

Dans un autre article, nous reviendrons avec Serge sur ces aspects juridiques, avec détail et précision : le sujet est croquignol !

Etonnant statut d’herboriste !

Le diplôme d’herboriste a été supprimé en France en 1941 par Pétain. Par la suite, la plupart des lois qu’il avait édictées ont été abrogées, celle-ci fait figure d’exception : donc les herboristes respectables qui exercent encore en France le droit de vendre des plantes médicinales ont été diplômés avant cette date (à part la fameuse liste de 34 plantes en vente « libre » parce que d’usage très courant, en principe). Pour les plus jeunes, il faut être alors pharmacien pour avoir ce droit.

Pourtant, ces statuts de pharmaciens et d’herboristes cohabitent très bien dans d’autres pays d’Europe, et la France fait un peu figure d’exception. On compare souvent cette situation à celle qui était faite aux ostéopathes jusqu’à récemment.

Toutefois, l’Association pour le Renouveau de l’Herboristerie oeuvre depuis 1982 auprès des pouvoirs publics pour la reconnaissance de la profession d’herboriste en France, et la création d’un diplôme européen de phytologue-herboriste. Elle dispense en attendant une formation très sérieuse en deux ans, par correspondance, ainsi que des stages courts, à ceux qui veulent apprendre le maniement des plantes médicinales. Serge Guza en a d’ailleurs été président !

Contact :
Association pour le Renouveau de l’Herboristerie
183 rue des Pyrénées - 75020 PARIS Tél. 01 43 58 66 48 Fax. 01 43 58 66 96 arh@herboristerie-asso.org

 Cet article a été publié dans un ancien numéro de la revue Passerelle Eco


91 votes

125 messages

  • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

    Le 20 octobre 2023, par Julie

    Bonjour,

    Qu’en est-il de l’autorisation de faire des mélanges (pour une tisane), aujourd’hui en 2023 ?

    Je vois plein de boutiques classiques qui en proposent, sans être des pharmaciens.

  • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

    Le 28 avril 2019, par Roxane Simon

    Bonjour, J’aimerais m’installer pour faire des tisanes et je découvre qu’on ne peut pas vendre de mélange ? Même des plantes autorisées librement à la vente ? Merci bonne journée.

    • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

      Le 30 avril 2020, par celia

      Je me pose exactement la même question pour l’instant je n’ai pas trouvé de réponse !

  • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

    Le 12 septembre 2017, par vaness

    Bonjour,

    je compte m’installer en production et vente direct de plantes medicinales : je ne vois pas dans la fameuse liste le passiflore ? on n’a pas le droit de le vendre en direct ?

    Merci de votre réponse et belle journée à vous

    Vanessa

    • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

      Le 20 novembre 2019, par youssef

      Salut vaness contacter moi 0776787059. Je monte une exploitation dans les montagnes du rif au maroc

      • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

        Le 26 mars 2023, par thiesset

        Bonjour, je serai intéressé pour acheter directement à votre exploitation. Pouvez m’envoyer un lien de celle ci par mail ? Merci

  • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

    Le 1er octobre 2015, par ritaa

    voici ce que j’avais témoigné en mars 2012 Le 25 mars 2012, par X :

    "je me soigne actuellement au millepertuis : infusion l’après midi (on peut en prendre deux par jour)mais déjà une ça va. J’ai trouvé Millepertuis séché dans un magasin bio Satoritz. Il faut en mettre une pincée pas plus pour environ un verre d’eau bouillante et bien laisser infuser 15 mn.

    Boire comme un médicament et non pour déguster car c’est bien un médicament connu depuis plus de 3000 ans "chasse fantômes de l’esprit" contre obsession, dépression TOC... persévérer chaque jour ne pas rater un seul jour, les effets sont ressentis au bout de 10 jours.Il y a une période d’adaptation ... puis on entre en grace pratiquement. Continuer un ou deux mois, jusqu’à guérison puis diminuer progressivement pour l’arrêter.

    Moi , ça y est les effets se font ressentir j’avais essayé millepertuis en comprimés en pharmacie mais à quoi bon c’était trop fort et je ne maitrisais pas..

    Comme pour la prêle, il est difficile de se procurer du millepertuis alors qu’en Allemagne c’est l’antidépresseur numéro 1"

    SUITE ;... DONC, après que les premiers effets se soient fait ressentir, j’ai continué sur un mois et demi puis petit à petit j’ai diminué le nombre de prises par exemple en sautant un jour puis deux etc.... Je me suis auto-médiquée car je suis mon propre cobaye. J’ai pu rebondir de ma situation de mal-être et parfois de panique. A la fin de ma cure j’ai oublié mon état antérieur qui n’était pas bon et aujourd’hui les plantes sont devenues un soutien moral dans ma vie. L’autre jour ne pouvant pas dormir à cause de contrariétés, j’ai pris de la passiflore en gélules. Personnellement j’aime bien prendre les plantes sans trop les mélanger entre elles pour tester l’effet sur moi et pour réussir à maitriser les doses selon ma propre expérience mais ceci est très personnel. Pour ce qui est du Millepertuis il y a bien des effets secondaires comme une sorte de fatigue les premiers jours alors qu’à faible dose ça marche mieux et ça revient pas cher. PS je précise encore que c’est une expérience PERSONNELLE !!!et il faut une dose d’autodidaxie.

    • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

      Le 24 juillet 2023, par charlotte

      Merci beaucoup pour votre méssage ^

  • Aspect Juridique et Statut de l’Herboriste

    Le 4 août 2014, par cathy

    Bonjour je voudrais cultiver du bouillon blanc car il en pousse dans les champs car je vais être à la retraite mais à qui puis-le vendre ? merci

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Journée des Rencontres de Printemps (Écolieux existants dans le 87)

Projet : Le Néo-Village Terra Nostra vous invite à sa journée des rencontres de printemps Offre : Vous souhaitez nous rencontrer, passer un bon moment avec d’autres personnes dans le même esprit de (...)

Foret Comestible Corse (Écolieux existants dans le 2A)

Propose : terrain pour créer forêts comestibles. Logement possible. Isolé avec pistes, plage à 20mn Cherche  : personnes long terme ou ponctuel en woofing. ♦ ouverture d’esprit, tolérance, humour et (...)

Accueil de Personnes en Sobriété Numérique (Lieu de Vie et d’Accueil dans le 35)

Projet : Aménagement du jardin : haie structure à base de cadres de fenêtre, construction arche, serre, perma. Offre : Accueil dans une maison bio confortable, grand jardin. Phyto, fabrication de (...)

Communauté Autonome de Montagne Acceuille Woofeurs ou Résidents (Fermes dans le 09)

Projet : Ferme et lieu de vie montagnard, de 1000 à 1750 mètres d’altitude. Depuis la route il vous faudra emprunter un sentier durant 20 minutes. Projett sans but lucratif ni vocation religieuse. (...)

Recherche Terrain pour Poser un Fourgon (Graines d’Avenir dans le 11)

Projet : Bonjour a tous Je suis un homme de 32 ans Je recherche un bout de terrain dans les Pyrénées (Ariège, Aude, PO) pour me poser provisoirement avec mon fourgon aménagé que je retape J'ai besoin (...)