Passerelle eco
Actu du Printemps : La revue 83 est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Auto EcoConstruction > Stage Chantier participatif en écoconstruction
Après le chantier...

le 3 janvier 2008

Compte rendu de notre participation au séjour participatif "écoconstruction et écologie pratique"

Débat s’ensuivant : "Qu’est-ce qu’être écolo ?"

Il est dans le projet Passerelle Eco, d’accueillir ici les membres de groupes-projet écovillage, écohameau ou habitat groupé, afin de leur proposer un espace où discuter et travailler à leur projet, mais aussi où participer ensemble à des activités différentes de celles de leur quotidien, afin de mieux se connaître. Le lieu, par son éloignement des cadres habituels de vie urbaine, est à même de révéler les dimensions moins visibles des personnes qu’on ne connait qu’en réunion... Un peu comme un long voyage en voilier...


Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.

Colette et Florence, qui font partie d’un groupe ayant un projet d’Habitat Groupé en région Lyonnaise, ont participé l’été 07 à un séjour participatif "écoconstruction et écologie pratique" organisé par Passerelle Eco.

De retour à Lyon, elles ont présenté leur expérience aux autres membres du groupe. A la suite de cela, une discussion s’engage sur "Qu’est-ce qu’être vraiment écolo".

C’est le compte rendu de cette réunion qui est présenté ici, accompagné de photos de cette semaine à laquelle Colette et Françoise ont participé.

Compte-rendu de la réunion du 19 septembre du groupe "Habitat Groupé Duchère"

Stage Ecoconstruction et écologie pratique avec l’association Passerelle Eco

Un certain nombre de numéros de la revue Passerelle éco sont sur la table, à la disposition des participants pour le temps d’accueil. Nous regardons les photos prises sur le lieu de vie de Jean Luc et Caroline, qui héberge aussi le bureau de l’association Passerelle éco.

Florence et Colette B. rendent compte de leur participation à une semaine de « chantier de rénovation, écologique ». (Le groupe était constitué de 13 stagiaires).

Les photos illustrent un peu comment nous avons vécu tout ça, et expliquent quelques aspects des choix de vie de Jean-Luc et Caroline et .

JPEG - 42.9 kio

Je retiendrai 3 points :

 1. L’essentiel de leur choix vise à la simplicité de vie, la frugalité : récupération, bricolage, autonomie… ils consomment bio et local utilisent les échanges SEL, sont équipés de panneaux photovoltaïques, toilettes sèches, utilisent (quand le temps le permet) un four solaire...

JPEG - 47 kio

Leur activité professionnelle au-delà du fait qu’elle entre en cohérence avec ces choix de vie (boulangerie bio/revue) s’accompagne d’un travail important de pédagogie et de diffusion de l’écologie (animation, intervention auprès des scolaires, formation…). En vivant dans un lieu isolé (où le foncier est accessible), Jean Luc et Caroline utilisent quotidiennement leur véhicule. Au début, ils ont veillé à ne pas le faire, mais ils ont constaté qu’ils ne voyaient alors personne. Ils ont donc choisi de s’insérer dans leur environnement humain, au détriment de leur budget voiture et des conséquences sur l’environnement naturel.

JPEG - 33.4 kio

 2. Florence a été « bien brassée » par ce stage, les rencontres avec des personnes « très chouettes » et le fait de se confronter à une certaine radicalité, à la rusticité du confort.

Les choix de vie de JL et Caroline nous bousculent dans nos propres habitudes, ils disent qu’on peut aller loin dans la remise en question. Une démarche qui appelle à la créativité l’inventivité loin de la culpabilisation.

Nous avons aussi expérimenté des techniques de communication dans le groupe (bâton de parole), place de la « préparation » corporelle avant les échanges... etc…

JPEG - 42.7 kio


 3. Colette a eu quelques difficultés au cours du chantier pour passer d’une position souvent de meneuse, hyperactive, à une position de simple exécutante, avec des moments « où on se marche sur les pieds » en réalisant une tâche. Et elle trouve l’expérience fort enrichissante.

JPEG - 48 kio

Pour conclure : nous espérons :

 faire à nouveau un chantier de ce type dans l’année (aux Amanins ?)

 garder le lien avec Jean Luc et Caroline (stage à Lyon de construction de four solaire ?)

Que signifie « être écolo » pour chacun d’entre nous ?

Nous faisons un tour de parole. Je retransmets quelques notes, sans citer les personnes :

 a) Faire ce qui semble juste, être en paix. Prendre conscience de sa pollution intérieure, de la force du psychisme (référence aux expériences du docteur Hammer : dans des conditions de pollutions similaires, on peut ou non développer une maladie en fonction du stress ou de l’absence de stress généré par cette pollution). Notion d’écologie totale. (personne crudivore depuis 25 ans).

 b) Cite le Christ : « Ce qui peut nous souiller, c’est plus ce qui sort de notre bouche que ce qui y rentre ». Cette personne se pose un ensemble de questions sur ses interactions avec son environnement naturel et humain.

 c) Faire attention à ce qu’elle consomme, aux circuits économiques qu’elle soutient. A l’écoute des intervenants précédents, cette personne se trouve dans une écologie très matérialiste, sociale et politique.

 d) Se pose beaucoup de questions : l’attitude « écolo » ne peut nous éviter de mourir, ce qui naturel. Pourtant être écolo c’est choisir ce qui est propice à la vie.

 e) Est dans le brouillard, ce questionnement est nouveau. « Tendre vers l’agriculture raisonnée » : par exemple, cette personne a eu recours récemment à l’utilisation de l’herbicide Round Up (ce qui nous fait réagir : est-ce qu’on n’aurait pas pu aller prêter nos mains pour éviter cela ?)

 f) Se rattacher à ce qui facilite la vie, ou ne l’empêche pas, sans en faire une religion ! Rejoint la première intervention sur la force du psychisme, mais pense qu’il y a des substances toxiques, qui font leur œuvre indépendamment de notre conscience. Cette personne trouve très intéressante la démarche de Pierre Rabhi, tout à fait non violente et cohérente.

 g) C’est se reconnecter à l’essentiel, dans la joie de l’évidence. Est rentrée dans le bio et le végétarisme avec plaisir et spontanéité, sans être stricte. Cette personne est nourrie par la spiritualité, a le souci de la transmission et pense que notre collectif peut assurer cette transmission.

 h) Cette personne est issue d’une famille qui cultivait son jardin : elle a l’habitude de cela. Elle est intéressée surtout par la dimension humaine de l’écologie.

i) Cette personne aussi a été élevée dans une famille très écolo, qui cultivait son jardin. Elle reste fidèle à ces habitudes et elle voit avec plaisir que son fils s’inscrit dans cette filiation.

Ce fut un très bel échange, où chacun a exprimé des choses très personnelles. Je (Colette B.) pense que le groupe est très riche de nos diversités, qui reposent cependant sur un socle commun, puisque nous nous voulons « écolos ». Vivement que notre projet soit réalisé !

Colette B.

Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.

1 vote
Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Ateliers «Mieux Vivre mes Relations» (Arts de Vie dans le 22)

Projet : "Mieux Vivre Mes Relations" : 5 ateliers pour faciliter la relation, la connexion, le lien avec soi-même et avec les autres : de mai à décembre 2024, 2 ateliers par mois à Bourbriac - Côte (...)

Cherche Foyer pour Habitat Participatif Plessé (Habitat Participatif dans le 44)

Projet : Nous sommes 3 familles (5 adultes, 5 enfants agé.e.s, 3 à 8 ans). Installé.e.s en SAS coopérative sur une ancienne ferme (5 hectares et 2 hangars). La maison sera divisée en 2 logements (...)

Les Jardins Sauvages Manuel d'Agriculture Naturelle (Publications dans le 87)

Projet : Ce livre se veut une continuité aux travaux initiés par Masanobu Fukuoka, fondateur de l'agriculture naturelle. Une agriculture sans travail du sol, sans engrais ou compost, sans aucun (...)

Oasis Écologique en Pleine Nature (À l’abordage dans le 83)

Projet : Tu aimes l’eau la nature sauvage tu as des compétences en construction écologique low tech et jardinage Tu es véhiculé débrouillard et aime la vie saine en autonomie. Rejoins nous cet été pour (...)

Colocation Senior sur le Port Barcarès (Offres de CoHabitation dans le 66)

cherche  : personne pour une colocation senior sur le port Barcarès. Dans un petit appartement avec 2 chambres j’ai 55 ans H. cherche une personne simple et équilibrée dans le cœur. Offre : Logement à (...)