] Bienvenue en Corcellie, un écolieu ... en écoconstruction - Extrait du rapport de stage - 2007 Chantiers participatifs en (...)
Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Auto EcoConstruction > 2007 Chantiers participatifs en écoconstruction
Extrait du rapport de stage écoconstruction de Amandine, élève architecte
Bienvenue en Corcellie, un écolieu ... en écoconstruction :

le 25 septembre 2007

Bienvenue en Corcellie, un écolieu ... en écoconstruction


Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.

Amandine, élève architecte en fin de 2ème année, a réalisé son stage de fin d’année d’architecture avec l’association Passerelle Eco, en participant aux chantiers participatifs en écoconstruction proposés par l’association.

Après une introduction à son rapport de stage, voici la présentation qu’elle fait de La Corcellie, notre écolieux en construction où se déroule le chantier...

L’association et l’équipe de stage...

L’association La Passerelle Eco est une association visant à créer une passerelle entre les différentes pratiques, connaissances, initiatives ou expériences écologiques. Elle crée donc un réseau de personnes mises en relation dans un but d’entraide et de partage. Ainsi, chaque été depuis 2005, la forêt de Corcelle, siège de l’association, assiste aux va-et-vients de stagiaires en écoconstruction venus donner un coup de main - et découvrir par la même occasion - pour remettre en forme une ancienne ferme toute de pierre vêtue.

En effet, ses habitants, Jean Luc Girard, qui sera aussi mon maître de stage, et son amie Caroline, cherchent à en faire un lieu de rencontres et d’échanges - si cela n’est pas déjà fait - pour l’association et pour toutes personnes venues de tous bords.

Pour cela, Jean-Luc prend les commandes du chantier, il surveille et gère tout ce qui s’y passe. Il répond aux questions, s’adapte aux attentes, aux envies de chaque stagiaire. Caroline, quant à elle, s’occupe de tout le quotidien qui ne dépend pas du chantier : nourriture, courses si nécessaire, elle guide dans la préparation du repas (et des quantités !). Ils prennent tous deux à coeur leur rôle d’accueil et font littéralement partie du groupe.

Les stagiaires sont au nombre d’une dizaine. Ils viennent tous d’horizons très différents, se relayant parfois d’une semaine sur l’autre.

 Olivier travaille dans une compagnie de théâtre sur Paris,
 Véronica et Céline artistes toutes deux voyagent en stop,
 Grégoire travaille à la direction départementale de l’équipement,
 Aurélia a déjà fait un chantier nature,
 Claire est psychologue,
 Angela et Timothé sont amenés par la curiosité,
 Thomas fait une thèse sur la transmission des métiers manuels,
 Servane vient du monde de l’animation,
 Gauthier et Stanislava ont pédalé depuis Bruxelles pour parcourir l’Europe à vélo,
 Périne est documentaliste,
 Michel habite dans un immeuble communautaire à Lille,
 Gaëlle est une professionnelle de l’accrobranche (l’Art de grimper aux arbres),
 Emmanuelle oeuvre pour la protection de l’environnement à l’échelle départementale,

Nous sommes tous intéressés de près ou de loin par la pratique de l’écologie. Nous sommes globalement sans grande connaissance ni expérience de ce genre de chantier.

Infrastructures

La structure d’accueil, ancienne ferme, se compose de trois bâtiments :

La petite maison collective qui abrite la pièce de vie collective et un dortoir à l’étage pour ceux qui préfèreraient son intérieur à la tente. Le bâtiment principal qui comprend l’accueil et une mezzanine dortoir en travaux et voie de fermeture ; le logement à l’année de Jean Luc et Caro alimenté par des panneaux solaires, isolé avec un mélange de terre paille chaux, chauffé au bois, et dont la toiture est protégée par un grillage des lérots, petits rongeurs qui traditionnellement s’y infiltrent ; l’atelier et établi où sont rangés les outils ainsi que le garde manger ; et la future salle polyvalente couverte d’une terrasse à usage collectif. L’écurie enfin qui sert d’espace de stoquage des matériaux volumineux.

Les équipements suivants sont en extérieur.

La douche est située dans l’angle d’une murette en pierre, sous les arbres, et délimitée par des rideaux tendus entre 2 arbres. L’eau coule directement de la source par un tuyau fermé par un robinet, elle est puisée en amont ce qui dispense de tout système de pompe. L’eau n’est pas chauffée, il est donc assez inconfortable d’y aller sous la pluie ou quand il fait froid, mais il existe un système pour réchauffer de l’eau si on en a l’envie : mettre des bouteilles sur ou sous une bâche noire au soleil : la douche solaire... ou sur le feu si il n’y a pas de soleil.

Les toilettes sont sèches, c’est à dire qu’elles ne consomment pas d’eau. Il suffit juste de recouvrir ses besoins d’un bol de sciure ou de paille à défaut, et de vider le contenant en dessous (en l’occurence une grande poubelle) quand il est plein dans un compost à fumier.

La machine à laver à pédales est un curieux engin que le groupe a eu plusieurs fois l’occasion de tester et qui marche ! Il s’agit d’une machine à laver à ouverture sur le dessus dont le moteur a été enlevé et le système d’entraînement du tambour relié à un vélo d’appartement.

Mode d’emploi de la machine à laver à pédales :

On ouvre le couvercle, on met le linge, on remplit d’eau chaude ou froide avec un peu de lessive biodégradable ou de savon de marseille dilué. On referme et on pédale doucement à maximum 50 tours minutes pour éviter un effet centrifuge dans le tambour. L’avantage c’est qu’on peut ouvrir en cours de lavage pour vérifier que le linge est bien lavé ! Ensuite on rince. On vide l’eau en abaissant le tuyau d’évacuation et on reremplit d’eau propre. Là on pédale à nouveau pour bien rincer et on répète l’opération si nécessaire. Quand le linge est bien rincé, on passe à l’essorage ! On vide bien l’eau et on laisse le tuyau en bas pour que l’eau s’écoule en même temps. C’est maintenant que tout se joue. Le dernier sprint avant l’arrivée ! On peut atteindre des vitesses de 500 tours minutes ! L’essorage terminé on peut étendre le linge comme sorti d’une véritable machine... On combine la lessive et la salle de gym !

La nourriture (végétarienne) est cuite dans un four à gaz, et quand cela est possible (conditions météo) dans un four solaire. C’est un espace clos muni d’une vitre et de parois réfléchissantes qui reproduit l’effet de serre et peut monter jusqu’à 150°C. Caroline est l’heureuse propriétaire d’un four à pain au bois et ambulant, on s’en sert pour faire cuire les aliments quand elle s’en sert et qu’il est chaud, elle a également fait des pizzas dedans.

Une partie de la nourriture provient du jardin potager qui s’inspire des méthodes de la permaculture, des arbres fruitiers, ou des ressources de la forêt autour (orties, champignons, mûres,...). Le reste vient prioritairement du magasin bio ou du groupe d’achat bio, ou du marché local.

Les déchets sont triés et ceux qui sont biodégradables sont récoltés pour faire du compost pour le jardin notamment.

Journée type et fonctionnement

Le matin à partir de 7h30, un volontaire prépare le petit déjeuner : faire chauffer l’eau pour thés, cafés et matés, couper le pain, sortir les bols...

Le petit déjeuner lui même s’achève et la journée commence peu après par une séance d’écoute de son corps, savoir comment on se sent, les endroits qui tirent. Là on s’étire. On réveille doucement son corps avec des mouvements plus ou moins coordonnés. On s’échauffe peu à peu.

On passe ensuite à la réunion de chantier. Il faut savoir ce qui est fait, ce qu’il reste à faire, qui en est où et qui fait quoi. On forme les équipes de travail : une sur le linteau, une aux enduits, une sur l’escalier, une sur la fenêtre, ...

Quand tout le monde sait quoi faire, on s’atèle à la tâche pour toute la matinée.

Le repas a lieu vers 12h30, heure à laquelle il faut avoir fini ou au moins rangé ses outils. Deux personnes sont volontaires pour préparer à manger à chaque repas. Elles arrivent en cuisine deux heures avant l’heure de table pour cuisiner, aidées si nécessaire de Caroline.

Le repas est suivi d’une sieste ou d’un temps repos si on se sent fatigués. Parfois, il n’y a pas de chantier prévu l’après midi, mais une sortie culturelle ou une animation associative à l’extérieur.

Sinon, avant le chantier de l’après midi, on refait une séance de mise en condition physique et une petite réunion de chantier. Après quoi on se remet au travail.

L’heure d’arrêt du chantier dépend de l’avancement, de la fatigue, de la quantité de mortier dans la bétonnière à vider, ... On dispose en général d’un temps avant manger pour chanter, se retrouver, discuter, faire à manger pour certains, écrire, se reposer, se ballader, lire les nombreux livres et revues sur place,...

On mange à 20h. Puis on enchaîne sur une soirée à thèmes, une veillée, une sortie, un bâton de parole, c’est selon le programme. Restent ceux qui le souhaitent, chacun va se coucher quand il se sent fatigué.


Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.

2 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Echange de Bon Procédé (Ecolieux existant dans le 48)

Projet : Si tu as envie de nature, que tu cherche à te poser avec ta maison roulante, sur un terrain avec source à l'année, que tu as envie de faire ton potager et qu'en échange tu peux donner un coup (...)

Opportunité Installation et Formation (Ecolieux existant dans le 61)

Projet : Former une personne référente en vue du développement des formations et de la production Offre : Sylvain Przybylski, formateur, habitant prés de l'éco lieu, souhaite personnellement s’impliquer (...)

Journées Jardin Nature-Anduze (30) (Agenda des Convergences dans le 30)

Projet : Ces journées se décomposeront en un programme d’animation le samedi 24 avril et un marché pépiniériste et paysan le dimanche 25 avril , dans le « Parc des cordeliers ». Nous pouvons aisément y (...)

Cherche Prêt d'une Chambre contre Services (CoLocation)

Projet : Bonjour, Homme 58 ans actuellement sans logement (dans ma voiture) travaillant dans les soins énergétiques et l’harmonisation des lieux cherche une chambre en prêt. Offre : Je peux participer (...)

À la Recherche d'un Nouveau Lieu de Vie Près de Genève (Contacts dans le 74)

Demande : autour de St Julien en Genevois ( 45 mn ) Je pratique l'échange non monétaire: mes émoluments ne me permettant pas un apport financier. Je peux prendre le rôle de concierge, m'occuper de (...)

Stage de Formation: Jardin-Forêt Fruitier (Permaculture dans le 07)

Offre : Stage concret visant l'autonomie alimentaire et permettant d'acquérir les connaissances nécessaires à la conception (design), la création d'un Jardin-forêt fruitier et apprendre à cultiver sous (...)

Lieu «en Joie et Conscience» Pres de Nantes (Graines d’Avenir dans le 44)

Projet : PARTAGE D’UN LIEU "EN JOIE ET CONSCIENCE" PRES DE NANTES (dès 2021 ?) Offre : Suite à une 1ère rencontre conviviale organisée ce 27 et 28 février, nous venons de mette en place un serveur (...)

Lieu de Vie, de Partage, de Passage LGBT dans le Sud Poitou (Ecolieux existant dans le 86)

Projet : La ferme est constituée de nombreux bâtis, d'un potager, d'une prairie. Un lieu de partage, de créativité et de bien être entre personnes LGBT et ami)es) Offre : Le lieu est ouvert aux séjours (...)

Oliveraie d Exception Cherche Associé Oleiculteur (Agricultiver dans le 06)

Projet : Oliveraie de 350 arbres cherche associé pour partager prochaine récolte ayant son matériel de taille, peigne électrique etc possible vivre sur place projet permaculture bienvenu ou autre en (...)