Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > EcoNomades
Tout Autour de la Terre ... en vélo ? :

le 22 septembre 2005

Tout Autour de la Terre ... en vélo ?

On annonçait ce projet de caravane wwoof dans la chronique des écolieux de Passerelle Eco n°19. Voici la présentation de ce projet à venir dans Silence.

Chloë Dequeker, à l’origine de l’association et de l’écolieu « Tout, autour de la Terre » (1) dansla Creuse, aimerai lancer ou participer à un projet de « Caravane wwoof, autour de la Terre », qui démarrait pendant l’hiver 2005-2006.

« L’écologie doit être rendue accessible à tous au travers des échanges culturels », tel est le credo de Chloé. D’où l’idée de constituer une caravane dans l’esprit wwoof (2), « un peu comme un éco-hameau ambulant, qui proposera ses services partout où il y en a besoin, en échange de nourriture et de logement ». Le wwoof est un système d’accueil et d’échange, qui permet à des personnes désirant apprendre ou tout simplement passer du temps dans des fermes biologiques, d’être logés et nourris en échange d’une participation aux activités de la ferme. Le principe de la caravane sera donc de faire un long voyage autour du monde basé, d’une part sur l’échange culturel (chant, musique, danse, massage, cuisine, permaculture et jardinage biologique, cueillette de plantes sauvages comestibles, etc.) et d’autre part, sur le partage de savoir-faire, notamment dans le domaine des technologies alternatives et de la construction écologique (bassins de phyto-épuration, cuiseurs et chauffe-eau solaires, construction en bois cordé, paille, torchis, briques d’adobes, terre-paille, etc.)..

Le voyage n’est pas organisé. Une seule certitude cependant, la caravane sortira rapidement d’Europe, afin d’aller dans des régions du globe où le système wwoof est peu, voire pas du tout implanté, comme l’Asie, l’Afrique et l’Amérique Latine. Deux « itinéraires possibles » sont quand même envisagés pour « sortir de l’Occident » : vers le Levant en passant par les pays de l’Est, ou vers le Ponant en embarquant au Portugal pour se rendre en Amérique du Sud. Comme le dit Chloë, « le chemin devra s’ouvrir aux découvertes ». La durée du voyage est elle aussi tout aussi incertaine : un à trois ans », imagine-t-elle.

Un petit groupe partirait en éclaireur, afin d’annoncer l’arrivée de la caravane et de trouver des lieux où celle-ci pourrait se rendre utile, en particulier là ou des chantiers écologiques pourraient être nécessaires, « mais pas dans une optique de charité, qui serait malsaine ». Il s’agit surtout de partager, dans ce que Chloë appelle l’esprit wwoof, de colporter l’écologie ou d’être solidaire d’initiatives écologiques qui se retrouvent très souvent isolées, comme elle a pu le constater pour certains groupes lors de ses précédents voyages en Inde et au Pakistan.

Un autre des objectifs de cette aventure sera d’expérimenter des alternatives au système économique dominant en « voyageant sans un centime en poche, pour montrer par la pratique que l’on peu vivre dans la simplicité volontaire tout en étant heureux et comblé ». « C’est un bonheur de vivre au quotidien le choix de la décroissance », ajoute Chloë qui n’a quasiment pas acheté un seul légume depuis deux ans et dont l’écolieu permet à plusieurs personnes de vivre avec très peu de revenus extérieurs. Reflétant l’esprit « écologie et simplicité volontaire » de ses initiateurs, la caravane wwoof sera basée sur des modes de transport lents et autonomes tels que la marche, le vélo ou les chevaux.

Pourquoi partir et laisser derrière elle le lieu qu’elle a mis quinze ans à construire, ainsi que les nombreux chantiers qui sont toujours en cours ? « Me retrouver en voyage au rythme de la route à vélo est un cadeau que je me fais », répond Chloë. Initiée très jeune aux voyages basés sur la simplicité volontaire par ses parents, elle s’est déjà offert ce type de pause, lors d’un voyage de deux ans en vélo et carriole, entre 1998 et 2000, allant de ferme en ferme en tant que wwoofer. « Le fait de partir ouvre des possibilités localement », affirme-t-elle. Et Chloë a effectivement déjà de nombreux projets pour son retour en Creuse...

De nombreuses personnes de plusieurs nationalités se sont déjà dites intéressées à intégrer la caravane wwoof.

Des personnes qui étaient à l’initiative du projet, qui se prépare depuis, il y a neuf ans ! 1996 la plupart ne sont finalement pas prêt pour partir cet hiver, et Chloë souhaiterai en rencontrer d’autres qui seraient dans la même démarche ou d’autres projet similaires avec lesquels nous pourrions faire un bout de route ensemble.

En outre, elle cherche un groupe qui serait intéressé pour faire vivre le lieu pendant son absence, entretenir son magnifique jardin en permaculture et habiter la belle maison en granit.

Un double appel à ceux qui souhaiteraient expérimenter la simplicité volontaire, nomades ou sédentaires !

Alban Labouret et Aymeric Mercier

Contact : ²²²Chloë tél : 05 55 66 65 18, dequekerchloe@yahoo.fr

(1) Lire « Tout, autour de la Terre », p. 31, S !lence N°265-266 sur les Alternatives en Limousin.

(2) Wwoof, World-Wide Opportunities on Organic Farms, cette organisation internationale met en contact des fermes biologiques avec des personnes, avec ou sans expérience agricole, qui souhaitent travailler dans une ferme en échange du logis et du couvert.

 Voir aussi sur ce site quelques photos de Chloë et de son lieu, à travers la description des stages Tout Autour de la Terre


3 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche 09 un Petit Terrain Chez Privé (Un Groupe Existe dans le 09)

Projet : Aux ariégeois 09 : Au nom de 3 jeunes de 22 ans en recherche d'un petit terrain. A des personnes partageuses qui leur vendraient un morceau de leur bien et deviendraient leurs voisins A (...)

Se Grouper pour Liberer un Lieu (Projets d’Habitats Participatifs dans le 12)

Projet : Se grouper dans le but d'acheter un lieu convivale basé sur l entraide transmission du savoir ,l art musique et l autonomie alimentaire, énergétique,l experimentation dans une région (...)

Jolie Sorcière pour Charmant Magicien (Rencontres amoureuses)

Projet : Si comme moi, du haut de la quarantaine, tu es en démarche pour te créer un petit royaume pour être autonome en énergie, en eau en fruits et légumes, que tu veux construire ta cabane au milieu (...)

Yourte en Recherche d'une Piste d'Atterissage (Graines d’Avenir)

Projet : Bonjour, Je suis en recherche d’un terrain avec du bâti cadastré pour y installer temporairement une yourte de 54m2. Je suis de nature débrouillarde et adaptable, ayant déjà vécu dans des (...)

Collectif Recherche Habitants dans une Ferme de 160 m² (Elargissement dans le 11)

Projet : Dans le cadre d'un projet collectif de type Oasis (Colibri) fondé sur des valeurs de démocratie éthique (permaculture sociale), le domaine « Le Chêne Doré » est un espace au vaste potentiel, en (...)