Passerelle eco
Actu : La revue 83 paraît début mars !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Ecovillages > Permaculture et Écovillages - un mémoire

le 13 octobre 2014

DOSSIER :
Permaculture et Écovillages - un mémoire (6)

Mémoire de thèse de Stéphane Groleau.

Permaculture et Écovillage : une conclusion

Le modèle de l’écovillage permaculturel de Crystal Waters est prometteur. Mais la route est encore longue avant qu’il ne soit réellement soutenu par les gouvernements.

On voit bien l’échec de notre société. Le capitalisme, la mondialisation, la science réductionniste culminant avec les biotechnologies et le refus pur et net de s’ouvrir les yeux. Le plus grand défi de ce siècle n’est en rien l’amélioration de notre environnement, mais plutôt l’inertie de la population. C’est de faire comprendre aux gens que le marché, le capitalisme, les inégalités et les injustices de notre société ne sont pas naturelles et universelles. La résignation et la soumission, telle est la volonté de cet État multinational- capitaliste. Malheureusement, comme dit l’adage : "Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ; il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".

Refuser de regarder la réalité (effectivement très négative) évite de devoir se questionner sur son mode de vie. D’un côté les gens refusent de s’ouvrir les yeux et de s’informer, de l’autre ils soutiennent l’absence de meilleurs systèmes et l’impossibilité de changer celui dans lequel nous vivons.

Des études sont tout de même réalisées, mais comme le dit si bien Bill Mollison : « Il est temps que nous arrêtions de chercher toujours plus de preuves et que l’on passe aux actes, sur le terrain. » Les preuves sont amplement suffisantes pour affirmer que la terre a atteint un seuil critique. Il ne suffit plus de conscientiser les gens, tout le monde doit agir.

Pourtant, les alternatives existent. Côté environnemental, on n’a qu’à penser à la biodynamie, à la chasse et la cueillette (bien que rendue très rare en raison des persécutions), à l’agriculture sauvage et bien sûr à la permaculture. Toutefois, vu l’état actuel de l’environnement, un grand travail de stabilisation et de réaménagement de l’environnement est devenu nécessaire. Là dessus, la permaculture se démarque par sa vision globale et ses connaissances approfondies de tous les éléments naturels. De plus, on l’a vu, dès lors qu’on se lie d’amitié avec l’environnement, c’est tout notre mode de vie et notre type de société qui s’améliorent. S’installe une communion avec la nature, les gens et toute forme de vie. Les écovillages nous ont d’ailleurs démontré un exemple parfait d’un type de société future intégrant tous ces aspects. Pour eux justement, le but et la seule solution pour préserver la biosphère est de créer "un million de villages" pour remplacer les États-Nations.

La situation du mouvement des écovillage reste tout de même mitigée. D’un côté, il y a toujours plus de nouveaux projets d’écovillages qui se forment, et plusieurs anciennes communautés intentionnelles réexaminent leur vision à la lumière des concepts d’écovillage. Idées, informations et expériences sont largement échangées sur Internet, grâce au Réseau Global des Écovillages. Celui-ci apporte d’ailleurs un important support mutuel qui contribue à soutenir le moral des troupes.

D’un autre côté, il y a encore peu de signes indiquant que le gouvernement est prêt à amender la législation pour faciliter le développement des écovillages, et à plusieurs endroits, il y a de nombreuses barrières légales. De même, les institutions financières principales sont peu disposées à prêter pour autre chose que le développement traditionnel et les affaires [1]. Dans le cas de Crystal Waters, le défi critique sera de maintenir cette unité entre les membres une fois le design complété. Il faudra poursuivre le soutien : plus seulement agricole, mais aussi culturel et social. C’est bien beau de fonctionner, mais ça doit continuer. Il est intéressant de noter que cet écovillage fut nommé en 1998 par les Nations-Unies comme un des 100 meilleurs modèle de vie durable.

Au long de mes lectures décrivant les écovillages aussi bien que celles portant sur les principes de permaculture, je fut émerveillé par l’énergie positive qui émane de ces écrits. Souvent, cela fait penser aux descriptions enchanteresses du célèbre roman La Prophétie des Andes. Tout comme les photos de leurs jardins font rêver, savoir qu’un peu partout sur Terre des gens sont conscients de la véritable place de l’humain dans la nature est très encourageant. Par conséquent, cette recherche m’a énormément apporté au niveau des connaissances de la symbiose des êtres vivants, des conseils pratiques sur l’aménagement d’un terrain, mais surtout, l’approfondissement du concept d’écovillage a particulièrement ravivé en moi le besoin profond de vivre un jour dans une telle communauté.

Notes

[1Malcom Hollick et Christine Connelly, op. cit., p3


5 votes
DOSSIER
Permaculture et Écovillages - un mémoire
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Journée des Rencontres de Printemps (Écolieux existants dans le 87)

Projet : Le Néo-Village Terra Nostra vous invite à sa journée des rencontres de printemps Offre : Vous souhaitez nous rencontrer, passer un bon moment avec d’autres personnes dans le même esprit de (...)

Foret Comestible Corse (Écolieux existants dans le 2A)

Propose : terrain pour créer forêts comestibles. Logement possible. Isolé avec pistes, plage à 20mn Cherche  : personnes long terme ou ponctuel en woofing. ♦ ouverture d’esprit, tolérance, humour et (...)

Accueil de Personnes en Sobriété Numérique (Lieu de Vie et d’Accueil dans le 35)

Projet : Aménagement du jardin : haie structure à base de cadres de fenêtre, construction arche, serre, perma. Offre : Accueil dans une maison bio confortable, grand jardin. Phyto, fabrication de (...)

Communauté Autonome de Montagne Acceuille Woofeurs ou Résidents (Fermes dans le 09)

Projet : Ferme et lieu de vie montagnard, de 1000 à 1750 mètres d’altitude. Depuis la route il vous faudra emprunter un sentier durant 20 minutes. Projett sans but lucratif ni vocation religieuse. (...)

Recherche Terrain pour Poser un Fourgon (Graines d’Avenir dans le 11)

Projet : Bonjour a tous Je suis un homme de 32 ans Je recherche un bout de terrain dans les Pyrénées (Ariège, Aude, PO) pour me poser provisoirement avec mon fourgon aménagé que je retape J'ai besoin (...)