Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Permaculture et Écovillages - un mémoire
Les écovillages

le 29 septembre 2014

DOSSIER :
Permaculture et Écovillages - un mémoire (3)

Mémoire de thèse de Stéphane Groleau.

Les écovillages

Troisième article issu du mémoire "Permaculture et Écovillage" de Stéphane Groleau.

Une des mises en application les plus réussies des principes de permaculture est probablement à l’intérieur de ce que l’on appelle des écovillages. Un exemple notable d’écovillage en Australie est Crystal Waters, premier village de permaculture intentionnelle.

Définition d’un écovillage

Forme abrégée de l’expression "village écologique", les écovillages forment à l’heure actuelle un réseau mondial de communautés et d’individus partageant les mêmes idéaux et une même vision globale de l’environnement. « Dans son essence, le terme écovillage signifie une communauté pouvant regrouper jusqu’à plusieurs centaines de personnes répondant aux besoins matériels, économiques, sociaux, émotionnels, culturels et spirituels de ses habitants, tout en étant en harmonie avec son environnement naturel [1]. »

Au cours des dernières années, plus de 800 000 Australiens ont quitté les grands centres urbains pour échapper au crime, violence et pollution [2].

Dans ces communautés, les gens développent un profond sens d’appartenance au groupe. Les groupes sont assez petits pour que chacun puisse se sentir apprécié, vu et entendu. Les gens sont donc capables de participer à la prise de décisions qui affecte leur vie et celle de la communauté de façon transparente [3]. Une des caractéristiques des écovillages est que les membres essaient d’avoir une haute qualité de vie sans prendre de la Terre plus qu’ils ne peuvent lui redonner. Ils tentent alors d’intégrer un environnement incluant un support social et un mode de vie a faible impact. Pour atteindre ces buts, les écovillages se construisent sur différentes variations de la combinaison des trois dimensions : communautaire, écologique et spirituelle [4].

La dimension communautaire signifie :

  • Reconnaître et communiquer avec les autres
  • Partager les ressources communes et apporter une aide commune.
  • Mettre l’accent sur les pratiques de santé holistiques et préventives.
  • Apporter un travail significatif et soutenu à tous les membres.
  • Intégrer les groupes marginaux.
  • Promouvoir une éducation continuelle.
  • Encourager l’unité par le respect des différences.
  • Nourrir l’expression culturelle.

La dimension écologie signifie :

  • Faire pousser le plus d’aliments possible à l’intérieur de la biorégion.
  • Soutenir la production d’aliment biologique à ces endroits.
  • Construire des maisons à partir des matériaux localement adapté.
  • Utiliser des systèmes intégrés d’énergie renouvelable.
  • Protéger la biodiversité.
  • Encourager les principes du commerce écologique
  • Évaluer le cycle de vie de tous les produits utilisés dans le village à partir d’un point de vue social, spirituel et écologique.
  • Préserver les sols, l’eau et l’air propre par la gestion adéquate de l’énergie et des résidus.
  • Protéger la nature et sauvegarder les aires sauvages.

Il existe plusieurs formes d’écovillages : les communautés intentionnelles, les communautés en cohabitation, les Kibboutz, les villages africains et les quartiers urbains. Aucun ne peut encore prétendre remplir tous les critères d’un écovillage, mais plusieurs aspirent à cela. Plus de 150 communautés se déclarent officiellement écovillages et sont inscrites au Réseau Global des Écovillages [5].

Applications pratiques : Crystal Waters

Situé dans le sud-est de l’état de Queensland en Australie, Crystal Waters est le premier village de permaculture intentionnelle. L’objectif de ce projet était d’intégrer et de mettre en pratique tous les aspects de la permaculture à leur mode de vie. Aménagé sur un terrain de 640 acres (259 ha), 170 personnes vivent là. Avec les visiteurs, environ 200 personnes s’y trouvent en tout temps.

Historique

Avant sa fondation, en 1987, les 640 acres de terre avaient été intensivement travaillées et plusieurs des crêtes étaient sans arbres. Les terres étaient en mauvaise condition et produisaient peu. Cette région typiquement agricole souffrait du non-emploi causé par le déclin des industries traditionnelles (du bois et laitière), et la population quittait pour la ville [6]. Le projet fut d’abord financé par des gens souhaitant vivre là. Aucun argent ne fut emprunté. En fait, le terrain a été acheté d’une façon peu conventionnelle. Les propriétaires précédents acceptèrent un paiement sous forme de 10 lots, dont 3 furent donnés aux designers pour les payer. Lorsque 42 dépôts de 8500 $ furent collectés, on a pu commencer les infrastructures.

Crystal Waters fonctionne sous forme de lots. Chacun des résidents est propriétaire indépendant de son terrain. Il y construit sa maison et y cultive son jardin. Ces 83 lots sont arrangés en groupes pour encourager l’interaction entre le voisinage, la coopération et le sens d’appartenance. Lorsqu’il sera terminé, Crystal Waters pourra accueillir jusqu’à 300 personnes sur 83 lots résidentiels, incluant une vaste diversité de services, d’agriculture, de petites industries, d’éducation et autres activités. La littérature soutient justement qu’une communauté de 300 personnes est une taille appropriée et permet d’être économiquement stable.

Notes

[1Malcom Hollick et Christine Connelly, « Learning from ecovillages worldwide », p. 1.

[2Crystal Waters, « Overview »

[3Ecovillage Network, « What is an Ecovillage ? »

[4Ibid.

[5Global Ecovillage Network, http://www.ecovillage.org

[6Site officiel de Crystal Waters, section « Overview ».


8 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

6 messages

  • Les écovillages

    Le 29 septembre 2014, par deschanel

    bonjour ; depuis le temps qu’on en parle , je voulais savoir si ça éxiste en France . éssayer de définir dés le départ des régles et des " il faut faire " et " il ne faut pas " ; ça complique les choses , que personne n’adhère . certains aiment les animaux , d’autres pas . certains sont végétariens , d’autres pas . certains veulent le mélange des générations , d’autres ne supportent pas les enfants . comment faire ? a bientot

    • Les écovillages

      30 septembre 2014, par JLG (Passerelle Eco)

      Quand on s’installe dans un immeuble en ville, ou dans une maison dans un petit village, on se retrouve avec des voisins qu’on a aucunement choisi.

      Ça n’est certainement pas plus difficile dans un écovillage :-)

    • Les écovillages

      2 octobre 2014, par cartedemembre

      Tu veux des règles pourquoi faire ?????

      • Les écovillages

        2 octobre 2014, par deschanel

        moi je ne veux pas de règles ; je veux faire vite surtout !

    • Les écovillages

      3 octobre 2014, par Stéphane Groleau

      Dans tout milieu de vie, il y a des règles, qu’elles soient formelles ou informelles. Par exemple, en ville avec des voisins, on évite généralement de faire du bruit en plein milieu de la nuit. Ainsi, mieux vaut s’entendre dès le départ. C’est souvent une manque de préparation qui fait échouer les projets d’écovillage/communautés.

      D’ailleurs, si on veut joindre ou démarrer un écovillage, je recommande fortement de lire le livre "Vivre autrement - Écovillages, communautés et cohabitats" de Diana Leafe Christian (http://ecosociete.org/livres/vivre-autrement)

      • Les écovillages

        11 octobre 2014, par deschanel

        oui , du coup , on ne fait rien et personne ne franchit la pas . il suffit déja de se parler ( internet - telephone ) et ça défini 80 % des compatibilités . on se retrouve selon les affinités . pour moi par éxemple , les mots clés sont : végétarisme / animaux / jardinage bio en permaculture et bricolage .

        donc je ne vais pas cohabiter avec un chasseur qui met du désherbant partout !


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Projet Écohameau (Terre en Vue dans le 73)

Projet : Projet ECOHAMEAU, Bonvillard, prox Albertville. Ecoles 5mn, commerces 15mn. Couple avec 2 enfants cherche co-acheteurs pour lieu vendu 320000 € Lieu: 3500 m2 constructibles avec 1 grange, (...)

Communauté Alternative Côte Atlantique (À l’abordage)

Projet : Bonjour, mon compagnon et moi aimerions à terme (co-)construire une maison autonome ET accessible (aux personnes à mobilité réduite) et vivre aussi indépendamment que possible. Nos (...)

Village Démocratique Intergenerationnel (Graines d’Avenir dans le 59)

Projet : Création d'un lieu de vie garantissant la liberté individuelle et le respect de chacun quelque soi son âge. Chacun son chez soi privé, et un lieu commun où développer tout projet porte par les (...)

Recherche Location ou co-Location (CoLocation dans le 12)

Projet : Je commence en septembre une formation pour devenir cueilleuse, transformatrice et productrice de plantes médicinales -un BPREA PPAM- au lycée agricole de Monteils (12200) , entre Najac et (...)

Loue Chambre Chez l'Habitant dans Maison et Jardin à Partager (CoLocation dans le 64)

Offre : Couple nouvellement installé dans le Béarn, propose chambre à louer dans maison et grand jardin à partager (arbres fruitiers, nichoirs et petit potager) à partir de septembre 2019. Recherchons (...)

Cherche Maison à Louer (CoLocation dans le 35)

Projet : Bonjour, 2 couples et 2 enfants recherchent maison 4 chambres à louer en ille et vilaine. colocation parents/enfants pour le côté solidarité, mutualisation, convivialité. Nous avons des (...)

Recherche Colocation Rurale en France (Recherche location dans le 26)

Projet : Retraitée 72 ans, recherche colocation à l’année si possible en campagne, de préférence dans un projet collectif et solidaire, j’anime des ateliers pour enfants et suis mobile et en très bonne (...)

Cherche Aide Dynamique et Motivée (Ecolieux existants dans le 87)

Projet : Sur 20 hectares de prés, bois, étangs, sources, Jardin collectif. Partiellement autonome en énergies Grande capacité d'autonomie. Ambiance familiale. Offre : Partage du repas du midi, (...)

Cherche Lieu de Vie pour Construire (À l’abordage dans le 26)

Projet : Je suis dans la démarche de m'installer dans la drome et pour ça je cherche un projet "collectif" ou un terrain où je peut construire une cabane en bois-terre-paille. J'ai 32 ans, je suis (...)