Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Agricultiver > Plus loin que le bio : la démarche NESO
Plus global que le bio du label AB
La Démarche NESO

le 27 avril 2007

Contact

La Démarche NESO

Vers plus de cohérence écologique et sociale

Le label AB est bien insuffisant pour qualifier l’écologie d’une production, et ne porte aucunement sur l’éthique ou le social. Peut-on d’ailleurs se fier à un label géré par de lointains techniciens et législateurs, et enjeu d’intérêts financiers multinationaux ? A l’opposé, comment faire si on ne veut pas se limiter aux produits du jardin... Peut-être un label autogéré localement ? Hmm....

Les Systèmes Participatifs de Garantie sont des systèmes d’assurance qualité ancrés localement. Ils garantissent les pratiques des producteurs sur la base d’une participation active des acteurs concernés, du producteur au consommateur. Ces systèmes de garantie fonctionnent sur les relations de proximité, la confiance, l’échange et la mutualisation des savoirs et savoir-faire.

En Bretagne, l’association Aspaari entreprend la mise sur pied non pas d’un label, mais d’un plus vaste partenariat producteurs / consommateurs..., qui font connaissance en s’aidant d’une boussole de lecture et d’appréciation ...

ça commence comment ?

Par une visite commentée à la ferme...

Cette présentation a été initialement écrite et publiée dans la revue Passerelle Eco n°21

Des points cardinaux à la cohérence écologique et sociale

A l’origine de la démarche NESO, il y a eu un article de Paul Garde dans la revue Silence (oct. 2001) proposant un principe de label allant plus loin que le label AB actuel. Son objectif était de prendre en compte les conditions sociales de production et de vente et d’être plus complet sur le plan écologique.

Séduits par l’idée, des adhérents d’ASPAARI l’ont développée sous la forme d’une démarche partenariale entre producteurs et consommateurs afin de faire connaître et reconnaître la “petite” agriculture et les projets innovants en milieu rural face à une agriculture bio de plus en plus industrielle.

NESO : un outil d’échange et de responsabilité pour redonner du sens à nos actes.

Nous n’avons pas voulu faire de NESO un label, que certains considèrent aujourd’hui comme un instrument – coûteux pour les petits producteurs – destiné à « racheter une confiance perdue » dans les rayons opaques de la grande distribution.

Nous souhaitons au contraire privilégier la transparence en favorisant les liens directs entre producteurs et consommateurs, la rencontre, les échanges.

Sur chaque axe de la boussole, une série de critères invite chacun à réfléchir à ses pratiques. Ces critères sont inspirés des principes de l’agriculture bio, de Nature et Progrès, de la charte de l’agriculture paysanne.

Cependant, l’engagement dans la démarche NESO n’est pas conditionnée par le respect de normes techniques figées et exclusives, mais par le respect d’un principe de transparence et d’évolution permanente pour tendre vers plus de cohérence écologique et sociale.

Concrètement, cette démarche est basée sur une visite publique, annuelle ou bisannuelle, du lieu de production.

Le paysan présente sa démarche en reprenant les critères déclinés sur chaque axe de la boussole pour en aborder tous les aspects (principe d’auto-évaluation).

Afin d’apporter un regard technique et professionnel, un producteur « collègue » participe également à ces visites. Elles se déroulent dans un esprit de convivialité, de sincérité et de soutien réciproque, favorable à l’initiation d’échanges et d’entraide.

L’intérêt de ce système est qu’il engage autant le consommateur que le producteur dans ses actes quotidiens.

Par la suite, une fiche de synthèse (de l’auto-évaluation enrichie des échanges durant la visite) est rédigée et mise à disposition des « partenaires » du producteur. Sa mise à jour régulière, lors des visites suivantes, permet d’apprécier l’évolution de la démarche.

Une dynamique bien lancée

Fin 2005, la dynamique NESO était bien lancée : une quinzaine de producteurs se sont engagés dans cette démarche au sein d’Aspaari, et la boussole interpelle de plus en plus de personnes en recherche de cohérence. Des groupes NESO se forment dans d’autres régions.

Elle se poursuit depuis par des visites régulières de producteurs. D’autres groupes ont été initiés également dans d’autres régions... à suivre !

Il s’agit bien d’une dynamique, vivante, qui se réajuste et s’améliore au fil des expériences et au gré des groupes qui se l’approprient.

Certification participative

En complément à NESO, Aspaari a lancé une dynamique en Bretagne pour l’attribution participative de la mention Nature et Progrès.

Nature et Progrès est une fédération d’associations locales rassemblant producteurs, transformateurs et consommateurs engagés dans le développement de l’agriculture biologique, comme projet de société. Elle est à l’origine des premiers cahiers des charges bio dans les années 1970. Dès cette époque, le partenariat entre producteurs et consommateurs s’est organisé en COMAC : Commission Mixte d’Agrément et de CertificationContrôle. Aujourd’hui, Nature et Progrès souhaite redynamiser des COMAC locales.

Une charte [1] établie en 2004 engage producteurs, transformateurs et consommateurs dans une démarche globale cohérente au vu des enjeux écologiques, sociaux et économiques : respect du vivant, circuits courts et liens directs producteurs consommateurs, relocalisation de l’économie, justice sociale et solidarité dans le travail… La charte faisant écho à la boussole NESO, la visite publique NESO est un moyen pédagogique de l’aborder chez le demandeur de la mention.

Pour la mention, il faut en plus l’adéquation des pratiques du paysan avec le cahier des charges Nature et Progrès. Cette vérification donne lieu à une enquête, réalisée le matin d’une visite NESO par un producteur et un consommateur membre de la COMAC. Le rapport est présenté en réunion, et les membres discutent et émettent leur avis sur l’attribution de la mention. Ils peuvent demander des améliorations et proposer des pistes de résolutions des problèmes, ou faire des remarques directement au producteur.

Plus d’information sur NESO

Vous pouvez contacter l’association ASPAARI Association de Soutien aux Projet et Activités Agricoles et Ruraux Innovants


A LIRE AUSSI :

Dans la Revue Passerelle Eco

Plusieurs revues Passerelle Eco ont présenté d’abord les principes théoriques de la démarche NESO, puis des exemples concrets de mise en pratique à travers des boussoles NESO.

La revue Passerelle Eco n°21 a publié une introduction générale à la boussole et démarche NESO. Dans Passerelle Eco n°22 on trouve l’application de la démarche NESO à la ferme de maraichage en traction animale de Gudule et Laurent (maraîchage, paniers et traction animale).
Dans Passerelle Eco N°26, la boussole NESO de la ferme de Evelyne Lachaix est présentée (maraîchage et autoconstruciton ) Dans Passerelle Eco N°31, la boussole NESO est appliquée à une autre activité qu’à l’agricuture : l’écoconstruction d’une maison bioclimatique

Cette présentation a été initialement écrite et publiée dans la revue Passerelle Eco n°21

Photo :

Réunion pendant une rencontre agriculturelle sur la ferme école Aspaari - par Jean Luc Girard, de la revue Passerelle Eco.


9 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Ensemble de Maisons Troglodytes sur 8ha pour Communauté (Ventes Immobilier)

Projet : Nous vendons en Espagne (Andalousie), une belle propriété oléicole (400 oliviers) avec nombreux arbres fruitiers. Offre : Les logements sont des cuevas; cad des maison troglodytes écologiques (...)

Mise à Dispo d'une Maison et 1 Hectare de Terrain + 1 Puits (Accompagnement dans le 35)

Projet : Suite à un projet que je ne peux pas mener pour l'instant. Mon désir est que ce lieu vive pour un beau projet (en collectif serait un plus), que des personnes s'y épanouissent. C'est une (...)

Feuilles de Moringa (Emploi et Entreprise dans le 974)

Projet : Je me lance dans la commercialisation de feuilles de moringa _ possédant de multiples vertus et bienfaits pour le corps la peau,la santé en général,utilisé depuis très longtemps en Asie en (...)

Place Libre! (Elargissement dans le 02)

Projet : Lieu permacole sous les bois. lieu de vie, maraichage et bois. Il fonctionne en ferme école. Celles et ceux qui veulent faire l'expérience d'une vie paysanne, autonome, qui veulent monter (...)

Partenariat à Imaginer sur le Bien Être et l'Aide à la Personne (Graines d’Avenir dans le 74)

Projet : Prochainement jeune retraité, je souhaiterais créer un collectif, susceptible de mutualiser nos savoirs faire et savoirs être dans le domaine du bien-être et du soin à la personne. L'idée (...)

Projet de Création d'Éco-Lieu, Lgbt Friendly (Graines d’Avenir dans le 50)

Projet : Bonjour, je souhaite co-créer un éco-lieu, intergénérationnel, écologique, LGBT-friendly et ouvert sur le monde extérieur (Permaculture, café, jeux de sociétés, lieu éducationnel...). (...)

Echange et Partage de Connaissance à la Ferme (Ecovolontariat dans le 01)

Projet : La ferme des Chavannes en partenariat avec l'association "la calèche d'ambroisie" promouvoie la traction animale avec des percherons, dans les bois, champs, jardins et loisirs. Le concept (...)

Coloc Sobriété Heureuse (CoLocation dans le 44)

Projet : Maison en pierre de 120 m² au calme dans une belle ferme, 3 chambres, jardin de 500 m² entièrement cultivés. À 6 km de la gare de Savenay (25 min de train de Nantes). On est 2 cyclistes en (...)

Journée avec Désobéissance Fertile (Agenda des Convergences dans le 46)

Projet : Notre association Unis Vers Terre a pour but de transmettre les pratiques écologiques! Offre : Nous organisons une journée de rencontres et échanges le 5 septembre 2020 avec Jonathan et (...)