Passerelle eco
Actu du Printemps : La revue 83 est parue !
Commandez-la Abonnez-vous

Derniers articles

Nos Livres et revues

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
Vous êtes ici > Accueil > Actualité > Forum Social Européen 2003

le 1er novembre 2003

dette écologique ... et tiers monde

Séminaire et atelier lors du FSE

Qui doit à qui ?

C’est la question qu’on peut se poser en matière de relation Nord Sud. En effet, les pays du Nord doivent oublient trop souvent leur dette écologique vis-à-vis des pays du Sud !

Pourrait-on identifier, voire quantifier cette dette écologique ?

Le séminaire "Dette Ecologique" aura lieu jeudi, le 13 novembre, de 2 à 5 P.M. à Bobigny (salle Henri Barbusse)

L’atelier "Créer le Réseau Européen pour l’Identification de la Dette Ecologique" aura lieu jeudi, le 13 novembre, de 6 à 9 P.M à Bobigny (salle Mairie, salle du conseil)

Les pays du Nord doivent reconnaître leur dette écologique vis-à-vis des pays du Sud !

Pourrait-on quantifier la dette écologique ?

La dette écologique à pris racine de deux problèmes différents.

 Premièrement, les matières premières et d’autres produits exportés par des pays relativement pauvres, sont vendus à des prix qui n’incluent pas la compensation pour les externalités locale et globale.

 Deuxièmement, les pays riches utilisent l’espace et les services environnementaux de façon disproportionnés, sans paiement et sans reconnaissance des droits de propriété (par exemple le libre usage des capacité d’absorption du CO2). Ces problèmes peuvent être combinés pour calculer la dette écologique en termes monétaires.

En ce qui concerne le commerce écologiquement inégal on peut ajouter les points suivants :

 Les coût requis pour reproduire ou maintenir les ressources renouvelables, qui ont été exportées, par exemples les substances nutritives, incorporées dans les exportations agricoles.

 Le coût de la raréfaction des ressources naturelles qui ont été détruites.

Nous pouvons citer à ce titre, la diminution des réserves pétrolières ou minières ou la perte de la biodiversité C’est assez difficile à calculer pour plusieurs raisons. Pour les réserves pétrolières et minières existantes, il faudra tenir compte de l’obsolescence technologique due à la substitution, ce qui implique la fixation de taux de réduction. Pour la diversité biologique, il est nécessaire de savoir ce qui a été détruit.

La répartition des coûts ou des compensations pour les dommages irréversibles occasionnés localement par les exportations. Par exemple le dioxyde de souffre émis par les haut-fourneaux de cuivre, les déchets miniers, les effets sur la santé causés par les pesticides utilisés dans l’horticulture, la pollution des eaux par le mercure des mines d’or.

En relation avec le non paiement des services en matière environnementale  ; ou pour le calcul de l’utilisation disproportionnée de l’espace environnemental, les facteurs suivants, doivent être aussi ajoutés :

 Les coûts de la réparation ou des compensations, pour les impacts causés par l’importation des déchets toxiques.

 Les coûts de l’entreposage des résidus gazeux (dioxyde de carbone/CO2, CFC, etc. …), en supposant les mêmes droits par habitant dans ces domaines. La "dette carbonique" peut être calculée sur la base du dommage qui sera occasionné, ou alternativement sur la base des économies réalisées par les pays riches quand ils ne procèdent pas à une réduction de la moitié de leurs émissions, comme ils devraient le faire.

 Remboursement de l’usage commercial de l’information et du savoir sur les ressources génétiques, quand leur appropriation s’est faite gratuitement.

par Joan Martinez-Alier, Barcelone ; adapté d’un article sur la Dette Ecologique et la Dette Extérieure sur le site : www.cosmovisiones.com/DeudaEcologica

Sur ce sujet, voir le site des Amis de la Terre

A noter également, le Bulletin N° 10 de Novembre 2003 du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde, à télécharger ci après.

Bulletin n°10 du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde

7 votes

1 message

  • > dette écologique ... et tiers monde

    Le 11 février 2007, par tany

    L’Afrique est très riche en biodiversité mais très ménacée ,alors au lieu de se pencher à chaque fois que sur les dons et contre parti soyons plus pratique et protégeons ce qui reste comme espace naturel ;d’abord par un rapport bien ficelé sur sa biodiversité et ce qui peut causer comme dégat naturel en cas de notre négligeance face à cette nature sacrèe et co,nsidérer cet endroit comme patrimoine universel en trouvant une formule où la communauté local peut avoir des revenus à travers ces derniers merveils de notre terre qu’on continue à perdre par des échanges d’intêrets entre l’extérieur et une minorité interieur qui tient le pouvoir de décision sans pouvoir protester et c’est là où jouera votre rôle de nous tendre la main pour vous tendre la notre sur les me^me pieds d’égalité pour sauver ensemble notre planéte qui est à nous tous et là pour une fois vos tentative d’un développement durable sera mieux évaluée en imposant que ces sites naturels pas touche !!!!!!!!!mais croire polluer ailleur et être à l’abri n’oubliez jamais quel’air est le plus démocratique de tous les temps car sa facture pésera très lourde sur l’équilibre planétaire surtout là où non seulement on pollue mais aussi on perturbe des zones encore vierge riche en biodiversité n’oubliez jamais que dans le tiers monde il y a les poumons dela terre.....alors arrêtons les bêtises du modernisme car les plus sages sont les indigènes mais très loins de vos conceptions qui vont versl’extinction de l’humanité car franchement l’homme devient de plus en plus indésirable sur la terre et la terre ne cessera pas de chauffer pour lui faire payer une mort lente avant del’éjecter et enfin vivre(la terre) en paix avec ce qui resterai comme espèces survivantes car toute espèce vivante a son instinct de conservation sauf l’homme qui piétine tout sur son passage en plus contre sa propre survi

Contact --- Mentions légales

ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Offre de Logement (Contacts dans le 40)

Offre : Bonjour à tous, Je cherche une famille, un couple ou personne seule pour habiter ma maison,(2 chambres, une grande salle de bain, toilettes sèches, salon, salle à manger, chauffage aux (...)

Amour Serieuse (Rencontres amoureuses dans le 56)

Projet : Je suis ici a la recherche d'une relation serieuse et sincere veuillez me contacter a mon adresse email sabinebillot6@gmail.com Et mon skype zykarmor

Participation Temporaire à un Écolieu (Ecovolontariat dans le 22)

Propose  : séjourner qq jours ou plus sur notre écolieu, contre un coup de main verte ou autre couleur ♦  écologie pratique, joyeuse et spirituelle

Contrat Saisonnier Agri à Mi-Temps 4 Sem. cet Été en AB PPAM (Agricultiver dans le 34)

Projet : 2eme année de PPAM parfum et médicinales AB Recrute  : mi-temps saisonnier du 19 juil au 14 août Demande : désherbage manuel, arrosage et récolte. ♦  curiosité, travail consciencieux⋅se, (...)

Recherche Apprenti en Alternance pour PPAM et Transfo Cosméto (Agricultiver dans le 34)

Actuellement en 2e année de PPAM parfum et médicinales AB, je recherche pour 2024-25 un⋅e apprenti⋅e en alternance pour apprendre à mes côtés et m'épauler dans mon activité de paysanne-savonnière. (...)