Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Actualité > Forum Social Européen 2003
dette écologique ... et tiers monde : Les pays du Nord doivent reconnaître leur dette écologique vis-à-vis des pays du Sud. La question est donc d'identifier, voire de quantifier cette dette écologique.

le 1er novembre 2003

dette écologique ... et tiers monde

Séminaire et atelier lors du FSE

Qui doit à qui ?

C’est la question qu’on peut se poser en matière de relation Nord Sud. En effet, les pays du Nord doivent oublient trop souvent leur dette écologique vis-à-vis des pays du Sud !

Pourrait-on identifier, voire quantifier cette dette écologique ?

Le séminaire "Dette Ecologique" aura lieu jeudi, le 13 novembre, de 2 à 5 P.M. à Bobigny (salle Henri Barbusse)

L’atelier "Créer le Réseau Européen pour l’Identification de la Dette Ecologique" aura lieu jeudi, le 13 novembre, de 6 à 9 P.M à Bobigny (salle Mairie, salle du conseil)

Les pays du Nord doivent reconnaître leur dette écologique vis-à-vis des pays du Sud !

Pourrait-on quantifier la dette écologique ?

La dette écologique à pris racine de deux problèmes différents.

 Premièrement, les matières premières et d’autres produits exportés par des pays relativement pauvres, sont vendus à des prix qui n’incluent pas la compensation pour les externalités locale et globale.

 Deuxièmement, les pays riches utilisent l’espace et les services environnementaux de façon disproportionnés, sans paiement et sans reconnaissance des droits de propriété (par exemple le libre usage des capacité d’absorption du CO2). Ces problèmes peuvent être combinés pour calculer la dette écologique en termes monétaires.

En ce qui concerne le commerce écologiquement inégal on peut ajouter les points suivants :

 Les coût requis pour reproduire ou maintenir les ressources renouvelables, qui ont été exportées, par exemples les substances nutritives, incorporées dans les exportations agricoles.

 Le coût de la raréfaction des ressources naturelles qui ont été détruites.

Nous pouvons citer à ce titre, la diminution des réserves pétrolières ou minières ou la perte de la biodiversité C’est assez difficile à calculer pour plusieurs raisons. Pour les réserves pétrolières et minières existantes, il faudra tenir compte de l’obsolescence technologique due à la substitution, ce qui implique la fixation de taux de réduction. Pour la diversité biologique, il est nécessaire de savoir ce qui a été détruit.

La répartition des coûts ou des compensations pour les dommages irréversibles occasionnés localement par les exportations. Par exemple le dioxyde de souffre émis par les haut-fourneaux de cuivre, les déchets miniers, les effets sur la santé causés par les pesticides utilisés dans l’horticulture, la pollution des eaux par le mercure des mines d’or.

En relation avec le non paiement des services en matière environnementale  ; ou pour le calcul de l’utilisation disproportionnée de l’espace environnemental, les facteurs suivants, doivent être aussi ajoutés :

 Les coûts de la réparation ou des compensations, pour les impacts causés par l’importation des déchets toxiques.

 Les coûts de l’entreposage des résidus gazeux (dioxyde de carbone/CO2, CFC, etc. …), en supposant les mêmes droits par habitant dans ces domaines. La "dette carbonique" peut être calculée sur la base du dommage qui sera occasionné, ou alternativement sur la base des économies réalisées par les pays riches quand ils ne procèdent pas à une réduction de la moitié de leurs émissions, comme ils devraient le faire.

 Remboursement de l’usage commercial de l’information et du savoir sur les ressources génétiques, quand leur appropriation s’est faite gratuitement.

par Joan Martinez-Alier, Barcelone ; adapté d’un article sur la Dette Ecologique et la Dette Extérieure sur le site : www.cosmovisiones.com/DeudaEcologica

Sur ce sujet, voir le site des Amis de la Terre

A noter également, le Bulletin N° 10 de Novembre 2003 du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde, à télécharger ci après.

Bulletin n°10 du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde

7 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

1 message

Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Stage Construction Roundhouse (Construction dans le 24)

Projet : Stage de construction de roundhouse (et bien plus), du 16 au 23 avril. Offre : 8 jours de formation théorique et pratique + temps de partage autour de la question "comment contribuer à des (...)

Ecolieu Gersois Cherche ses Nouveaux Habitants (Elargissement dans le 32)

Projet : Ecolieu sur 33 ha avec lac privé et forêt. 8 personnes installées sur site dont un couple de maraîchers avec leurs 2 enfants. Vie en harmonie entre l’humain et la nature. Offre : Hébergement (...)

Rencontres-Partages (Contacts dans le 19)

Demande : suite à arrivée récente en corrèze, cherche rencontres et partages, nouer des connaissances/amitiés locales entre personnes

Cherche Cohabitante Écolo pour Vie en Dordogne (Offres de CoHabitation dans le 24)

Projet : Projet : Accueille cohabitante écolo, autonome, active, sans animaux de compagnie ( entre 60 et 70 ans, approximativement ) dans ancienne ferme rénovée, pour relation amicale et échanges (...)

Collectif Naissant Cherche Forces Vives (Elargissement dans le 07)

Projet : Maeva (30) et Lionel (39), amis ayant acquis un hameau de 5 bât et 35 ha au nord 07, cherchent nouvelles personnes motivées et dynamiques. Offre : Cadre idyllique, 35 ha de forêts (bcp (...)