Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Revue & Livres
Un style clair et frais pour une revue pratique et sympa
Petit guide de rédaction à l'usage de l'auteur Passerelle Eco

le 26 novembre 2007

ARTICLES

Petit guide de rédaction à l’usage de l’auteur Passerelle Eco

Comment écrire et transmettre un article ?

Ce texte, à l’intention des lecteurs et auteurs, présente quelques indications sur la manière de rédiger le mieux possible un article pour la revue Passerelle Eco.

Le but est une langue
- vivante pour rendre agréable l’accès au témoignage
- structurée et simple pour faciliter la compréhension et la transmission des savoir-faire décrits
- claire et pratique pour faciliter l’accès à des modes de vie écologique.

Les règles qui suivent sont un cadre indicatif, qui peut être abandonné dans certains articles, selon les nécessités ou la personnalité de l’auteur... mais en général toujours au service des objectifs énoncés ci dessus.

Ce texte a été écrit en plusieurs fois, avec des ajouts et de nombreuses précisions qui se sont ajoutées. Il est devenu un peu indigeste et il faudrait maintenant le réécrire en le structurant de manière plus claire et fluide. N’hésitez pas à nous envoyer votre proposition de réécriture !

  En bref

Les articles pour la revue Passerelle Eco doivent partager un savoir faire directement utilisable par la lectrice ou le lecteur.

Pour situer un peu les choses, ce doit être un peu
- comme un atelier où on apprend quelque chose,
- comme une recette de cuisine que l’on suit et dont on applique les ingrédients,
- ou comme un manuel de construction d’une maquette où les étapes sont détaillées.

Ce doit être pédagogique, concret, utile, pratique, généreux, ouvert.

N’hésitez pas à nous faire part du plan projeté pour votre article, avant sa rédaction, et à nous envoyer les versions successives de votre texte, afin que nous vous fassions part de nos retours, demandes ou suggestions.

À la fin, la plupart du temps, nous corrigeons et finalisons l’article avec l’auteur.

  Pour le texte

Pour le texte voici quelques indications :

- chaque page fait entre 1500 et 2000 caractères plus les images. (dans un traitement de texte comme OpenOffice ou MSWord, on accède au nombre de caractères via le menu Fichier > Propriétés > Statistiques )

- il y a en moyenne une illustration / dessin ou photo par page. Selon l’article, il peut n’y en avoir qu’une pour tout l’article, ou 5 ou 6 sur une même page.

Le nombre de page d’un article peut être de 1 à 10 selon contenu. C’est à voir selon le sujet de votre article ... Au delà de 6 pages, on préfère parfois faire une série sur 2 numéros.

Certains articles plus courts peuvent aussi apporter un éclairage apprécié sur une thématique, sous la forme d’un encart de une colonne (= une demie page).

  Côté ligne éditoriale

Vous avez certainement pu la découvrir à travers la lecture des numéros existant de Passerelle Eco.

Voici quelques indications :

Les articles autonomisent le lecteur dans sa démarche d’écologie pratique :
1) ils partagent un savoir et un savoir faire
2) ils entretiennent la motivation
2) ils donnent les moyens de faire
4) ils communiquent des contacts du réseau utiles pour l’entraide

L’article communique au lecteur simultanément l’envie de faire, et les clés pour faire.

Il développe particulièrement les aspects concrets et utiles. Plans, shémas, liste de matériaux et d’outils, étapes de la mise en oeuvre sont souvent associés.

Dans le domaine des relations humaines, on présentera pas à pas les étapes d’une méthode, d’un processus de dynamique des groupes, des outils pour les groupes, ...

Les articles ont souvent un caractère pédagogique, d’une manière explicite ou implicite, sympathique et efficace. Passerelle Eco inscrit son action dans approche concrète et terre à terre de "l’éducation à l’environnement".

Le témoignage humain de vécu rend l’expérience plus vivante, plus humaine et participe donc à donner envie et rendre plus accessible. Le témoignage juste humain ne suffit pas non plus car il faut aussi toujours des instructions ou indications de mise en oeuvre pratiques, ou des commentaires expérimentés sur les choix techniques particuliers retenus.

2 exemples

- dans un article de bricolage, plutôt que de conseiller une marque commerciale de colle bio, on expliquera comment fabriquer simplement une colle bio.

- suite à la lecture d’un livre sur la micropolitique des groupes, plutôt que de faire une analyse sur la pertinence et la nécessité de ce livre, on décrira de manière détaillée certaines pratiques favorables à la participation et à la démocratie, après une introduction qui recadre le sujet dans les pratiques d’une ou quelques associations.

  Des articles "avec des morceaux de terrain dedans"

Cette manière de faire est un peu une marque de fabrique de Passerelle Eco :
- On part de l’expérience d’une personne ou d’un groupe, du quotidien, des besoins, des solutions trouvées.
- Cette expérience se raconte à travers la description d’une situation concrète, mais aussi à partir des paroles des acteurs de la situation
- On cite les paroles d’une personne ou des paroles des membres du groupe. Il peut y avoir des citations assez longues (au besoin, elles sont recomposées ou synthétisées en respectant les termes employés et en faisant valider par les acteurs du terrain, avant le bouclage)
- On transmet des expériences ou savoir-faire pratiques, concrets, avec leurs clés pour être éventuellement reproductibles
- A partir de ces témoignages et morceaux de terrain, on va dans le général.

Remarques :
- la langue parlée permet plus spontanément des tournures simples
- c’est une facilité de rédiger comme ça puisqu’on peut alterner témoignages cités et commentaires ou fil directeur analytique
- faisant ainsi, l’auteur s’efface, il n’est que témoin. Cela valorise les acteurs du terrains, qui sont la source de l’expérience et du savoir faire transmis par l’article. [1]

  Langue utilisée

Pour Passerelle Eco, votre science de l’écriture ne doit pas être mise au service d’un geste d’achat ou du prestige de l’auteur, mais au service de la transmission d’un savoir faire ou d’une expérience.

A l’opposé du blablah d’expert technocrate, qui trop souvent complique inutilement la transmission , les mots et tournures employées doivent être compris de tous.

Si une notion technique est employée, ou si un vocabulaire spécifique doit être utilisé, il doit être introduit préalablement. On n’utilise pas pour cela une note de bas de page, mais une explication à part entière. Si il y a plusieurs explications à donner, cela peut faire un encart ’glossaire’.

Recherchez la concision et l’efficacité : une langue claire, concrète et en conséquence souvent concise, avec des phrases lisibles.

Si il y a une nuance à faire passer, n’hésitez pas à faire une deuxième phrase plutôt que de compliquer la première !

Repérez vos tics de langage. On gagne en limpidité en enlevant les tics de langage, maniérismes littéraires et périphrases inutiles.

Si un mot anglais vient, on essaye vraiment de lui favoriser un autre en français, quitte à inventer si ainsi on peut faire plus clair pour qui ne parle pas anglais.

  Pas de mise en page

Vous n’avez pas du tout à vous occuper de la mise en page. C’est l’équipe de rédaction qui s’en chargera, de manière à l’intégrer aux outils et à l’unité visuelle de la revue. Il est donc absolument inutile d’inclure une mise en page à votre article : SVP pas de gras, pas d’italiques, pas de variation de taille des caractères.

Préparez uniquement le texte, les photos ou illustrations (en haute résolution), et envoyez nous le tout. Vous pouvez vous servir pour cela d’outils informatiques tels que le Notepad (blocnote) pour générer un fichier .TXT ou OpenOffice ou LibreOffice (format ODT), ou MSWord (format .RTF).

  Un texte structuré

Le texte ne doit pas contenir de mise en page mais il doit être structuré.

La structure du texte permet au lecteur d’avoir rapidement une vision de l’article dans son ensemble, d’en saisir globalement l’articulation, et d’accéder directement à la partie qui l’intéresse.

La structure se compose essentiellement de :
- une proposition de titre principal
- éventuellement une proposition de sous titre et une introduction (appelé "chapeau")
- les intertitres qui séparent et articulent le texte en groupes de paragraphes
- le texte lui-même, qui correspond à chacun de ces intertitres
- éventuellement un ou plusieurs encarts de une demie colonne, une demie page ou une page.
- des photos ou illustrations

Intertitres :

Les intertitres précèdent un paragraphe ou un groupe de paragraphes qui présentent un même aspect de l’article. Il est souhaitable qu’il y ait un intertitre ou 2 par colonne de textes dans le rendu final, c’est à dire tous les 300 à 1000 caractères.

L’intertitre introduit donc le thème, le résume, ou indique là où on arrive. Il doit être clair, explicite, assez court.

Explicite, ça veut dire que les titres doivent être porteurs de sens. Proscrivez donc les titres du genre "Premier point" puis "Deuxième point", et utilisez des titres "sémantiques" : "Les fondations" puis "Les murs" (par exemple).

L’intertitre peut occasionnellement présenter un attrait poétique ou humoristique, mais pas trop souvent car cela nuirait à la compréhension globale.

Progression

Il y a une progression logique dans l’enchaînement des parties.

Lors de l’écriture, il y a plusieurs manières de faire :

- on peut commencer par rédiger les différentes étapes de cette progression, qui feront autant d’intertitres, et ensuite remplir les textes pour chaque intertitre.

- ou bien on peut commencer par tout écrire en vrac, au fur et à mesure que les idées viennent et s’enchainent librement. Ensuite c’est plus compliqué car il faut repérer les thématiques qui reviennent, déplacer les morceaux de textes à coup de copier coller pour rassembler et faire la synthèse des textes sur un même sujet. Peu à peu faire émerger des enchaînements logiques et une nette structure globale. On s’apercevra alors que certaines parties "hors fil de progression global" iront mieux dans un encart. On s’appliquera à en définir les contours et le contenu.

  Bien expliquer

Ne supposez pas que le lecteur sait déjà ce dont vous parlez (sinon, il n’a pas besoin de lire !).

Il est utile en général de ne mettre qu’une seule idée par phrase.

Faites donc des phrases simples, avec un sujet, un verbe, un complément, mais pas de rallonge. Si c’est pour nuancer ou expliquer, ou détailler, il vaut mieux faire 2 petites phrases plutôt qu’une grande compliquée. Cela nécessite de préciser l’articulation entre les 2 idées, et cela accompagne le cheminement du lecteur dans le récit et dans la compréhension.

  Les sources

Comme source d’information on préfére interroger des personnes "du terrain" plutôt que de se référer à des sources bibliographiques ou internet.

On cherche toujours à aller à la source originelle et on fait bien la part des choses entre l’expérience vécue et le témoignage rapporté indirectement ou la rumeur.

Si des sources extérieures sont utilisées (que ce soit pour le texte ou pour les images), on en mentionne l’origine en note.

  Originalité du style

Si vous avez une personnalité littéraire marquée et originale, lisez bien ce texte, et tentez le mariage de ces indications avec votre propre forme d’écriture !

C’est ainsi que certains articles sont plus incisifs, d’autres plus poétiques, certains sont strictement des fiches pratiques, et d’autres surtout intéressants par l’humanité du témoignage porté.

À moins d’être un littérateur confirmé, évitez toutefois les maniérismes littéraires ou les formes littéraires sortant de votre manière habituelle d’écrire au quotidien.

  Traitement par la rédaction de Passerelle Eco

Ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas un pro de l’écriture : votre article sera relu et corrigé par la rédaction de Passerelle Eco. C’est normal, car les auteurs de Passerelle Eco sont souvent des acteurs des alternatives concrètes, auteurs occasionnels et bénévoles, et leur expertise est dans un savoir faire du terrain et non dans l’écriture.

Ou bien alors, vous avez été touché par une thématique sans en être expert, et vous désirez partager ce que vous avez découvert, sans être non plus un pro de l’écriture. Bienvenue à tous les auteurs !

Selon les cas, la correction portera uniquement sur l’orthographe, s’il y en a besoin, ou sur le choix des intertitres par exemple.

Parfois, nous sommes amené à corriger le texte de manière plus approfondie : éviter les redites, clarifier les enchainements de phrases, de paragraphes ou de parties, restructurer, mieux exprimer l’essence de ce qui est transmis. Donc les apport de petits textes sont aussi bienvenus : si ça ne justifie pas un article, cela permettra peut être de faire un encart dans un autre article !

Souvent, nous vous poserons des questions pour éclaircir certaines difficultés de compréhensions, éclairer ou développer certains passages, etc. Parfois nous rédigerons et vous proposerons des compléments, qui pourront s’inscrire dans des encarts.

Cela se fait en accord avec l’auteur dans la mesure du possible. Lorsque l’apport de la rédaction est minime, l’article est signé par votre nom. Lorsque l’apport de Passerelle Eco est important, l’article est signé "d’après" votre nom , éventuellement complété par la mention "adapté par Passerelle Eco"

  Sujets des articles et reportages

Nous sommes intéressés par tout article original dans les thématiques de la revue, et dans son style éditorial : un contenu pratique, autonomisant dans une langue simple et vivante.

Pour aller dans ce sens, l’écriture des articles peut comporter une partie interactive : l’auteur amène une idée ou un texte initial, et questions et dialogues avec la rédaction permettent de finaliser un article.

- Si vous avez personnellement une expérience concrète en écologie pratique, quelle qu’elle soit, c’est celle-ci que vous serez le mieux à même de transmettre à travers la revue. N’hésitez pas ! Si vous hésitez, ou voulez une aide pour la rédaction ou pour qu’on écrive un article à partir de votre expérience, contactez nous !.

- Si vous voulez rédiger une petite nouvelle, ou un article complet ou un dossier plus développé sur un sujet que vous avez en tête et qui vous motive, allez-y !

Les sujets intéressants pour la revue sont ceux qui rendent service à la planète et à ses habitants motivés par un avenir choisi et non malheureusement subi. Ces articles portent sur des solutions concrètes pour des modes de vie écologique. Voyez ce dont parle la revue...

- Si vous n’avez pas d’idée précise, mais que vous êtes intéressés et un peu disponible pour ce travail d’éco-reportage : nous pourrons faire appel à vous pour des enquêtes ou pour des reportages photos dans votre région. contactez nous aussi

Notes

[1] Contrairement aux mass media qui consacrent une grande partie de leur bande passante à commenter la manière avec laquelle des confrères commentent l’actualité, on ne se fera dans Passerelle Eco que rarement l’écho d’autres acteurs médiatiques : Passerelle Eco valorise l’expérience du terrain et vise à partir d’internet et de la revue à alimenter le terrain.


4 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Stages: Cultiver votre Propre Spiruline (Agricultiver)

Offre : Près de chez vous, ou chez vous : si vous réunissez quelques personnes intéressées, je peux me déplacer et donner le stage sur place. Nombre de personnes minimum : 10, maximum : 20. L?idée est (...)

Stages: Cultiver votre Propre Spiruline (Agricultiver dans le 1)

Projet : Venez apprendre à produire votre « propre » Spiruline pour avoir le privilège de la consommer fraîche et vivante.
Offre : Au programme : L?intérêt de la Spiruline et de sa culture, Les (...)

Création d'un Projet de Petit Collectif en Ariège (À l’abordage dans le 09)

Projet : Il s'agit d'un lieu en pleine nature à 3 km de St Girons avec 5 ha de terrain et 2 anciens bâtisses, dont l'une a été entièrement rénovée. Aujourd'hui, moi Olga, 46 ans et seule propriétaire du (...)

Deux Ânes à Donner (Agricultiver dans le 09)

Offre : Nous sommes deux ânes, Vanille, ânesse 10 ans,robe sable et Chocolat, 6 ans, hongre, robe marron zain. Petits, environ 1m15 au garrot. Bon dos, bon applombs, très bon caractère et très câlins (...)

Forum de l'Habitat Léger et du Voyager Autrement (Convergences dans le 35)

Projet : "Nomade's Land" Une journée à la rencontre du léger: pour vivre ou pour voyager. L'habitat léger ; roulottes, yourtes, Tiny House, Kerterre.... Choix écologique ou contrainte économique, (...)

Je Recherche un Terrain avec Petite Partie Constructible à 20 km . . . (Terre en Vue dans le 30)

Demande : Je recherche un terrain avec petite partie constructible à 20 km autour de St Paulet de Caisson ( 30130 avec quelques arbres , bois et eau (source , ruisseau (...)

J'ai 62 Ans, et ai Été Régisseur de Propriété sur 9 ha avec Cabanes . . . (Emploi et Entreprise)

Projet : J'ai 62 ans, et ai été régisseur de propriété sur 9 ha avec cabanes dans les arbres. Le domaine est en vente et je ne souhaite pas rester avec les nouveaux propriétaires. Je recherche un (...)

Animations (Arts Vivants)

Projet : Concerts musiques traditionnelles (Scandinaves,celtiques, medievales),également méditatifs, en milieux naturels,éco-sites, éco-centres, séminaires vie naturelle,formations (...)

Je Recherche un Collectif (Ecolieux existants)

Projet : Vie saine ,vie naturelle, déjà existant ou en projet d'installation et souhaite la rencontre d'âmes attirées par la Nature et la vie dynamique en collectif,le choix de vivre en collectif pour (...)