Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > PhytoEpuration et gestion écologique des eaux usées
Extrait de la Lettre de Eau Vivante de Sept 04
Conseils d'utilisation d'une toilette sèche rustique

le 25 août 2004

Contact


Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

Alors que l’eau potable devient une ressource de plus en plus rare et coûteuse, la chasse d’eau des waters se remplit de cette eau potable qui à peine arrivée est souillée avec nos excréments et rejetée. Chaque jour un tiers de notre consommation en eau potable s’en va ainsi avec nos excréments. Si vous voulez changer ça, les toilettes sèches sont une alternative. Et à la campagne, il n’y a aucun obstacle à cette évolution.

Ce texte a été rédigé pour être joint aux projets expérimentaux des filtres plantés pour eaux grises ménagères.

Dans le principe, il suffit d’encadrer confortablement un seau (en inox de préférence) et de se procurer de la matière carbonée sèche fine qui sera versée après chaque usage. Cette toilette peut être placée dans un abri à l’extérieur de la maison ou à l’intérieur de celle-ci. Bien que cette toilette puisse être placée n’importe où dans la maison, nous recommandons de prévoir, notamment pour les habitations récentes ou en rénovation, un accès direct sur l’extérieur pour évacuer le seau lorsqu’il est plein.

JPEG - 17.2 ko
Exemple de toilettes seches d’intérieur

  Procédure de manipulation :

- 1) Quand le seau de la toilette est plein, nous conseillons de vaporiser le dessus avec un produit à base d’huiles essentielles* et de mettre un couvercle en inox avant de transporter le seau vers l’aire de compostage. Ceci revêt un caractère sanitaire particulièrement important si le transport du seau des toilettes doit se faire en traversant des pièces de l’habitation.

- 2) L’aire de compostage est installée à l’ombre des arbres (de préférence le sureau ou noisetier). Elle se constitue de :

- 3) Plusieurs (minimum trois) bacs à compost d’1 m3 chacun, avec ouverture latérale

- 4) D’autres containers contenant respectivement de la paille sèche (ou de la tonte de gazon sèchée), de la paille mouillée et piétinée et un dernier avec un mélange d’orties, prêles, consoudes, si disponibles etc.

- 5) Eventuellement une petite réserve (20-30 litres) de fumier animal (volaille ou ruminants),

- 6) Un point d’eau (robinet ou réserve) avec arrosoir, une pelle et une paire de gants en caoutchouc.

Tous les bacs sont en contact direct avec le sol et possèdent des couvercles amovibles qui peuvent être mis en cas de périodes de pluie prolongées . Les bacs doivent pouvoir laisser passer l’air sur les côtés, mais ne pas permettre le contact (ni les mains, ni les pattes, ni les becs !).

Une manière simple de réaliser ces bacs est d’utiliser des palettes comme armature.

JPEG - 37.5 ko
Tas de compost issu des toilettes seches
On voit bien la juxtaposition de au moins 2 box distincts : l’un pour les apports récents, le compost très frais. Le 2eme à gauche pour le compost déjà mur. On alterne les rôles de ces bacs lorsqu’ils sont pleins ou vide.

  Le vidage du seau :

Avant de vider le seau dans le premier bac à compost, enfiler les gants, enlever le couvercle et vider totalement le seau sur le tas en utilisant au besoin une poignée de paille. Etaler le contenu avec la pelle au sein du bac. Recouvrir de 5 cm de paille. Rincer proprement le seau, la pelle et les gants en vidant l’eau sur la paille dans le bac. Remettre le couvercle en inox et ramener le seau dans les toilettes. Mettre au fond du seau une couche de 5 cm de matière carbonnée. La toilette est de nouveau prête à être utilisée.

  Le compostage

Lorsque le premier bac est plein, il sera ouvert latéralement puis son contenu (sauf environ 15 cm au fond) transvasé dans le second bac en intercalant des couches de paille mouillée et/ou d’ortie, de fumier animal, etc (ex. des lasagnes). Entre chaque couche, on arrose légèrement et on recouvre le tout d’une bonne épaisseur de paille (20cm). Ce compost sera ainsi laissé à chauffer (la température peut atteindre 70°C) et mûrir pendant au moins un an avant d’être utilisé. Au fond du premier bac, on aura laissé le fond qui servira de ferment de base. En règle générale, on n’utilisera pas de compost qui n’ait subi au moins un an et demi de maturation. Il est conseillé, au moins pendant quelques années d’apprentissage, de réserver l’usage de ce compost aux arbres et aux parterres de fleurs plutôt qu’au potager.

JPEG - 11.7 ko
Exemple de toilettes sèches d’intérieur

  Désinfection à partir de complexes d’huiles essentielles :

Les informations qui suivent sont tirées des ouvrages du Dr J.P. Willem, chirurgien, et notament du livre : « huiles essentielles, médecine d’avenir » Ed. du Dauphin. Les aldéhydes et les terpènes sont réputés pour leurs propriétés désinfectantes et antiseptiques. Ils s’opposent à la prolifération des germes pathogènes : Parmi les aldéhydes : néroli, géranium, citronelle, cumin. Parmi les huiles riches en oxydes terpéniques : citron, citronelle de Ceylan, romarin, sapin de Sibérie. Parmi les huiles antiparasitaires et antibactériennes riches en phénols, cétones, lactones : bois de rose, camomille, tea tree, thym à thymol, romarin, pin sylvestre, laurier noble, niaouli (ce dernier est particulièrement efficace contre les streptocoques), lavande, fougère.

« Et l’eau sera limpide et claire dans nos rivières » Gaëtan


Sur le sujet

On consultera également sur ce site :

- La rubrique Eau Vivante et la Phytoépuration

A propos des toilettes sèches :
- Construction d’une toilette sèche d’appartement

- Construire des toilettes sèches d’extérieur dans le numéro 13 de la revue.

- gestion permaculturelle de l’Eau et de l’énergie, à Solaria, écolieu

- les toilettes à compost de la maison en paille à Carapa

Autour du compostage :
- Méthode Jean Pain
- Biogaz de fumier
- Biogaz : une politique de méthanisation des déchets


23 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

34 messages

< 1 2

  • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

    9 mars 2007Â 19:56 , par Christian Girot et Alice

    bonjour,
    Je suis trés interresse par les toilettes sèches, car je n’ai pas le tout à l’egout, et cette solution serait parfaite pour mon jardin...
    Pouvez s’il vous plait m’envoyer une brochure A l’adresse suivante

    Mr Christian Girot
    367, chemin de paillassonne
    30250 Sommières

    je vous remercie d’avance

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      25 avril 2007Â 16:21 , par Florence

      Bonjour,

      nous voulons construire des toilettes seches dans notre maison. Nous avons un jardin, donc nous pourrons composter. Mais comment etre surs que nous n’allons pas polluer la nappe phreatique ?
      Par ailleurs, sans ventilation, y a-t-il de mauvaises odeurs ?

      • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

        8 juillet 2007Â 14:04 , par Séb

        Bonjour,

        J’ai une question qui necessiterai une réponse assez urgente : je suis directeur d’un camps ados (une vingtaine) de deux semaines, dans le Sud Aveyron dans environ 2 semaines. Dans le lieu ou nous camperons il n’y a pas de toillettes et nous souhaitons y installer des toillettes sèches : impossible de trouver une législation concernant les toillettes sèches en collectivité !!!!
        Quelqun pourrait-t-il me renseigner : où les installer, combien, quel type, que fait-on pour le compostage... ?

        Merci d’avance

        Séb

      • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

        9 octobre 2007Â 22:28 , par Frédéric DIAZ Angoulême

        Choisissez ou prévoyez une petite pièce ( de la taille pour un wc ordinaire), ventilée (VMC ou fenêtre)
        Nous utilisons une toilette sèche depuis un mois en utilisant un seau large et bas, en plastique bien lisse, (trouvé en coopérative agricole) et nous recouvrons notre "participation écologique" de sciure et de copeaux très fins de bois et nous n’avons pas la moindre mauvaise odeur, cela sent même plutôt bon !
        (attention, les sciures de bois exotiques semblent être à éviter car la réaction chimique n’est, semble-t-il, pas la même qu’avec les résineux et feuillus de nos contrées)

        pour info nous sommes 5 utilisateurs réguliers du lieu d’aisance
        (2 adultes et 3 enfants de 18 à 11 ans) et nous tournons à 2 seaux par semaine. C’est très agréable ! ... ( la formule, pour le vidage, sans être proprement agréable ce n’est pas une corvée !)
        Bonne installation ! Fred

      • pré-compostage en sac poubelle

        1er janvier 2008Â 23:55 , par domi.fasol

        bonjour,

        J’utilise un wc sec depuis environ deux ans (suite à mes lectures de passerelle-éco ;-)) ). J’habite en région parisienne et possède un petit jardin.

        Personnellement je fais un précompostage en sac poubelle ce qui limite beaucoup les quelques petits inconvénients du wc sec. (odeurs et insectes près du lieu de compostage par forte chaleur par exemple). Dès que le sac qui protège mon récipient de 80 litres (grosse poubelle noire en vente dans les magasins de bricolage) est suffisamment rempli, je place ce sac dans un endroit pour une durée de quelques mois. Au début de l’automne (après les chaleurs de l’été), je vide tous mes sacs dans un composteur en rajoutant éventuellement quelques déchets verts et en humidifiant bien le tas. Il n’y a déja plus aucune odeur et sur certains sacs le contenu est déja partiellement décomposé. A l’automne suivant j’ai obtenu un superbe terreau qui fait le bonheur de mes légumes.

        Inutile de bien fermer le sac, juste un tortillon pour l’entasser. Eventuellement je rajoute un peu de terre dans le sac avant de le stocker, je pense que cela lance le processus mais c’est à confirmer. Rajouter aussi un peu d’eau si le mélange est un peu sec.

        Le compostage en sac fait appel à un processus anaérobique, je l’avais découvert sur un livre sur le compost : "faites vous même le meilleur compost" aux éditions chantecler (publicité gratuite ;-)) ) qui m’avait initié au compostage.

        • pré-compostage en sac poubelle

          20 avril 2011Â 12:18 , par blandine rombo

          votre pré compostage en sac poubelle m’interesse.je croyais qu’il fallait maintenir une bonne aération du composte ?

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      16 mars 2008Â 13:31 , par X

      aller faire un tour sur le site d’eautarcie. com

  • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

    18 octobre 2006Â 11:53 , par RIBOULET michel

    Bonjour,
    Je suis très intéressé par les toilettes sèches car je pense faire construire courant 2007.J’habite dans la région Nîmes - Montpellier et j’aimerai rencontrer un propriétaire qui en possède une chez lui.
    Bonne journée.Michel.

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      25 janvier 2007Â 22:44 , par X

      Bonjour,

      J’utilise des toilettes sèches dans les environs de Montpellier .

      Voici mon site où vous trouverez une rubrique sur ce sujet et mon mèl.

      A plus

      Voir en ligne : http://brico.ecolo.free.fr/

      • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

        27 février 2007Â 13:32 , par michel

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse,absent ces derniers temps,je n’ai pas pris contact tout de suite.Si vous êtes sur Montpellier,pouvez-vous me donner vos coordonnées afin de prendre rendez-vous avec vous.

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      11 août 2009Â 19:54 , par vincent tel :0610107254

      cela fait, maintenant 3 mois que nous habitons notre maison neuve, dotée de toilette sêche qui fonctionne très bien.
      si vous souhaitez plus de renseignements pour vous permettre d’avancer dans votre projet, n’ésitez pas à me contacter

  • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

    12 septembre 2006Â 18:41 , par lhoren

    bonjour je suis en train d’amenager un camion pour y habiter a plein temps et je souhaite y installer des toilettes sèches, simplement il me semble un peu compliqué de "vider mon seau" ensuite sans abîmer l’endroit où seront déposés mes excréments...
    etant donné que je serai nomade, je ne vais pas composter pour m’en servir d’engrais, mais alors qu’en faire pour ne rien abîmer ?
    merci de m’éclairer sur ce point quelque peu angoissant !

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      14 septembre 2006Â 22:28 , par nathalie

      Bonjour,
      Le plus simple est d’être équipé d’une petite pelle. Tu t’arrêtes en bordure d’une forêt dans laquelle tu pénètres avec ta pelle et ton seau. Tu retires une zone d’humus sur 10 cm d’épaisseur et sur une surface proportionnelle au volume de ton seau. Tu étales ensuite le contenu dans le carré découvert et tu recouvres le tout avec l’humus préalablement enlevé. Ainsi, le contenu du seau mêlé à la partie la plus vivante et la plus oxygénée de la terre va être vite transformé et les fameux coliformes fécaux seront aussi transformés par les artisans de la terre. Tu peux faire pareil sans forêt, du moment que tu ne creuses pas trop profond et que tu recouvres un peu. Tu peux aussi rajouter des feuilles mortes par exemple sur le contenu. Cordialement.

      Voir en ligne : Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

    • > Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

      24 décembre 2008Â 11:32 , par Henri

      Un conseil de lecture : "Comment chier dans les bois" de Kathleen Meyer - Editions Edimontagne
      ISBN 2-913031-16-1

      Voir en ligne : camp collection

  • > toilettes sèches > Textes et réglementations ?

    26 août 2004Â 11:38 , par Karl-Groucho Devant

    Bonjour.

    Merci pour cette doc.

    Ce problème (gaspillage de l’eau et confiscation de la merdRe du cycle naturel, tout ça pour éviter de voir nos cacas – la faute à maman qui m’a fait « propre », docteur Sigmund !) m’interesse au plus haut point, de plus en plus, etc, MAIS…

    QUID des sacro-saints textes de LOI à propos des toilettes sèches ? Ici, d’où je compose ce message : en France.

    Et Quid d’une éventuelle réglementation européenne… hors lobby de ceux qui s’approprient l’eau – bien inaliènable de l’humanité – pour mieux nous la vendre ?

    Et quid ailleurs dans le monde ?

    Merci de vos innombrables réponses !

    K.-G. D.

    • > toilettes sèches > Textes et réglementations ?

      10 avril 2005Â 18:52 , par X

      Je me pose la même question.
      Les toilettes sèches dispensent-elles d’une installation septique aux normes ?

      • > toilettes sèches > Textes et réglementations ?

        23 avril 2005Â 21:58 , par X

        la réglementation impose la mise en place d’un wc et du systéme d’épuration associé. cependant elle ne peut obliger à l’utiliser ( ce serait un comble) une toilette seche peut etre mise en oeuvre sans autorisation.

        pascal

    • > toilettes sèches > Textes et réglementations ?

      18 avril 2005Â 03:35 , par bug-in

      je pense que oui, vu que l’on trouve aussi du matériel non artisanal pour ce genre de toilette.
      (là : http://www.separett.fr/default.asp?... )

< 1 2


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Recherche ou se poser !Projet : Nous sommes un couple à la recherche d'un endroit agréable, dans la nature...
  • Cherche terrain avec batiProjet : Cherche terrain a acheter de 5 hectares avec bati sur la cote d azur entre grasse et nice pour créer une ferme permaculturelle
    Offre : Etudie toutes (...)
  • Terrain à vendre pour éco-voisinage ou plus...Projet : Voilà, j'ai acquis un terrain avec partie constructible et partie agricole, et il y en a deux autres à vendre du même type, je vis déjà à proximité avec projet d'acheter encore une maison (...)
  • Projet : TERRAIN PERMACULTURE, ANDALOUSIE ESPAGNE : Terrain à exploiter, projet de permaculture à développer sur 1 à 3 hectares 'mis à disposition'. Terrain vierge. La propriété au total comprend (...)
  • OFFRES D’EMPLOIProjet : Le Loubatas, asso d'éducation à l'environnement gère un écogite et accueil des groupes (classes de la maternelle au lycée, centres de loisirs, associations...) animation, repas bio et de (...)