Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Auto EcoConstruction > Chantier participatif en écoconstruction : solidaire, écologique, (...)
De la joie et des discusions dans la bétonnière !
Chronique d'un Chantier Solidaire en Eco-AutoConstruction : 10ème semaine

le 18 septembre 2006

Chronique d’un Chantier Solidaire en Eco-AutoConstruction : 10ème semaine


- Rappel : Nous aménagions en 2005 avec l’association et la revue Passerelle Eco, dans une maison en ruine dans le Morvan. Depuis, nous accueillons l’été un chantier convivial.

Cette année, le chantier est réouvert, avec un programme en écoconstruction varié, et de fortes envies éco-culturelles et conviviales en complément.

-  ! Notre prochain séjour participatif : Chantiers Participatifs du 20 Juillet au 6 Août 2014 - Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.

Chronique du chantier 2006 La semaine précédent celle-ci, nous avons arrêté temporairement le chantier et pris une semaine de vacances. Ouf ! Nous en avions besoin. 2 mois de chantier participatif, ça use, ça use ...

Revenus ragaillardis, nous avons repris l’accueil et les travaux, avec en tête la date de fin du chantier école : fin septembre...

Que nous reste t il à faire ? Pour la pièce de vie qui nous permettra de retrouver enfin notre logement : finir l’enduit de finition de la pièce de vie, tailler et assembler les feuillures et poser la huisserie de la porte extérieure et de la porte intérieure, tout nettoyer, huiler les boiseries, finir l’électricité, finir l’isolation du plancher dans la partie en contrebas, et aussi : concevoir et réaliser le meuble combiné salle de bain-cuisine, avec sa plomberie ... Pour les futurs bureaux Passerelle Eco, il y a plus de travail (mais on commence à pouvoir en dresser la liste exhaustive !) : poser les cadres des ouvertures, tailler et assembler les feuillures des fenêtres, faire faire les doubles vitrages aux dimensions résultantes, faire le banchage dans les espaces entre les murs et les cadres des ouvertures, poser une 3ème couche d’enduit chanvre isolant sur le mur Nord, la couche de finition sur toute la pièce, l’isolation en copeaux de bois du plancher, installer le plancher, finir l’électricité. Ouf !

C’est cette semaine que sont arrivés Marie et Marine, nos 2 stagiaires architectes de Bayonne, en stage "d’observation" dans le cadre de leur études d’architecture. Elles resteront avec nous jusque fin septembre aussi.

Autres participants : Irène, Adrien et Stéphane, amis de Millau ; Brian, venus de Seatle [1]où il vit dans une petite communauté et où il pratique la permaculture [2], et Denis, de Paris. Une équipe jeune et dynamique, pleine de pêche, exactement ce que nous pouvions souhaiter pour cette rentrée !

JPEG - 23.7 ko

La semaine a commencé par la rentrée du bois : aux activités du chantier se mêlent les activités vivrières d’un écolieu de vie. Un agriculteur voisin nous a livré 2 charettes de bois, 12 stères, ça devrait largement suffire pour l’hiver...

Cette semaine, nous avons également procédé à l’achat d’une bétonnière. Jusqu’à présent, nous en louions une grosse, de 350 litres, dont l’intérêt était qu’elle avait un variateur de vitesse, très appréciable pour faire des mortiers ou enduits de chanvre. La nouvelle, électrique, ne fait que 164 litres, et n’a pas de variateurs de vitesse. J’avais la crainte que la vitesse soit trop rapide : le chanvre étant beaucoup plus léger que les graviers ou sables habituellement utilisés dans de telles bétonnières, le mélange risquait d’être centrigugé à l’extérieure de la cuve, et de ce fait de mal se faire. Nous avons donc commencé par des essais attentifs pour explorer et découvrir la meilleure manière de faire le mélange.

JPEG - 13.1 ko
couche de finition de l’enduit chanvre
Pour la couche de finition de l’enduit chanvre, on utilise une truelle rectangulaire dont on a arrondi les angles

Après quelques essais, on a trouvé que c’était bien possible de faire un mortier de chanvre avec cette petite bétonneuse, et à grande vitesse. Bien entendu, on en fait moins à chaque fois (juste 60 litres, c’est à dire le contenu d’une poubelle), mais c’est bien suffisant, surtout qu’on sera moins nombreux désormais, et aussi qu’il y a bien d’autres choses à faire sur le chantier : c’est plus souple à l’usage.

On a donc fini la couche de finition de l’enduit dans la pièce de vie. Yeah ! Belle satisfaction de voire le résultat !!

On a aussi démonté les planches à coffrages du précédent banchage en terre-chaux-paille-copeaux de bois - chutes d’enduit chanvre : c’est assez beau et solide.

JPEG - 14.7 ko
le gateau démoulé
le banchage tel qu’il apparaît après enlèvement des planches à coffrage.

Comme Stéphane s’était démis le dos avec la rentrée des bûches, il s’est occupé de préparer les cadres des fenêtres. Découpe des chevrons, des planches de chêne qui porteront le banchage, cloutage, visserie...

JPEG - 15 ko

Un matin, on s’est fait une super séance de taichi pour se mettre en forme. Certains ont adoré, d’autres ont trouvé que ça les endormait, moi ça me délie les os et les muscles, et ça me réénergise la tête et le corps !

JPEG - 15.2 ko
Brian et la choucroute
Brian réalise une lactofermentation avec du choux, des orties, du plantin et quelques autres plantes sauvages des environs... Il n’utilise pas des petits pots de verres courants comme dans notre recette de conserves lactofermentées pour tous, mais un pot de grès, "à l’ancienne".

Mercredi soir, nous sommes allé au vernissage de l’association Cordes en folies, où j’ai joué du violon avec des amis : je commence à connaître un peu le répertoire de trad du morvan.

JPEG - 15.8 ko

Enfin, en fin de semaine, on a accueilli Alice et Clémentine de la Caravane Permanente [3] . La Caravane Permanente cette année a parcouru divers lieux du Morvan, à la rencontre de personnes, d’expériences de vies, et d’échange de savoir faire. Leur étape précédente était la Ferme des Vignes où elles ont rencontré Richard, le seul maraîcher à 50km à la ronde (et bio en plus, ça tombe bien !) et Vincent, qui fait notre pain, quand ce n’est pas Caroline.

Dés qu’elles sont arrivées, les discussions ont décollé sur des sujets fort en goût : "être végétarien, pourquoi ? pourquoi pas ?". La cuisine ici est à forte tendance végétarienne. Pour la plupart des participants au chantier, cela a été une découverte, une surprise de voire comme cela peut être varié et bon !!! Certains ont posé des questions, quelques stagiaires ont craqué en allant s’acheter un saucisson au village voisin, quelques uns ont posé des questions, mais rarement on avait débattu aussi profondément !!!

Le samedi, les filles du groupe se sont retrouvées pour un atelier non mixte autour de diverses questions telles que "hygiène féminine alternative (éponges, mooncup), sexualité, rapports de domination". Le débat à table qui a suivi, avec les garçons aussi, a été lui aussi bien intéressant...

On a fêté l’anniversaire de Denis, celui de Brian, et on a été danser au bal lors de la fête de la cornemuse à Uchon : bourrées, mazurka, valses, scottish, polka, cercles circassiens, yeah, c’qu’on s’amuse à un bal trad !!

Notes

[1] Les hôtes de Bryan lors de sa précédente étape en France ont écrit une page sur leur blog, qui raconte leur rencontre avec Bryan

[2] Le terme permaculture est une contraction de l’expression "permanent culture", introduite par David Holmgren et Bill Mollison, pour répondre au défi de la survie de l’ensemble de la planète et de ses habitants. Dépassant la préoccupation de développer et d’appliquer des méthodes de production alimentaire soutenables, la permaculture touche à tous les aspects de l’activité humaine qui mettent en péril l’équilibre dynamique des relations et interractions permettant la vie sur terre — c’est la CULTURE de la PERMAnence ou "la création soutenable de l’habitat en suivant le modèle naturel" - Nous avons édité une présentation de la permaculture, qui présentent les principes de cette philosophie pratique, dans les revues suivantes : Passerelle Eco n°15 et Passerelle Eco n°17 principalement. On trouvera aussi sur ce site plusieurs pages autour de la permaculture

[3] Ainsi qu’elle se présente, la caravane permanente, c’est :
- un espace de vie, un projet d’actions et d’autonomisations multiples ;
- une structure collective à long terme basée sur la non-permanence et le relais entre les participant-e-s ;
- des étapes dans différents lieux ;
- le moyen, pour des individu-e-s, de vivre une partie du temps en nomadisme tout en continuant à s’investir sur leurs projets locaux et lieux de vie habituels.

le bois pour l'hiver Marine et Marie Annivesaire de Bryan

Pour participer

Il est encore possible de participer d’ici la fin septembre.

Pour bien avancer sur les travaux plus pointus qui restent, on aurait besoin de personnes habiles de leur mains pour travailler le bois :
- menuiserie pour assembler des cadres (dormants) pour les portes ou fenêtres (fixes ou ouvrantes)
- fabrication d’un long meuble combiné cuisine-salle-de-bain pour la pièce de vie.

Sinon, les autres travaux porteront sur :
- couche de chanvre d’isolation et de finition
- isolation toiture (à confirmer : en laine de mouton).

Voir :

-  ! Notre prochain séjour participatif : Chantiers Participatifs du 20 Juillet au 6 Août 2014 - Suivez l'actualité des chantiers participatifs en France dans la revue Passerelle Eco.


1 vote
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Coups de main, échange et partageProjet : Couple de trentenaires + bébé installés sur 10ha boisés dont 2ha en petits fruits, verger et quelques légumes, nous aimerions partager nos activités et développer notre autonomie en (...)
  • Terre agricole disponibleOffre : qq ha agricoles disponibles pour porteurs de projets agricoles en maraichage bio, plantes condimentaires, ou plantes médicinales, avec approvisionnement en eau. Possibilités hbgt sur (...)
  • Créer un système vivant, viable, et vivableProjet : Passionnée par les animaux, la nature. Faire vivre un lieu et en vivre avec l'agroécologie, développement local
    Propose : idées, savoir-faire
    Cherche : personnes ayant besoin de donner (...)
  • Projet oasis en montagne limousineProjet : 5ha, forêt de hêtres, 2 étangs, prairie et 1,5 ha en friche. Alt 830m, terre acide. Créer une oasis forêt nourricière
    Propose : terrain pour projet (...)
  • Projet : Se réapproprier des savoir-faire ancestraux en intégrant la nature dans son quotidien ♦  Simplicité, partage, autonomie créer du lien lors de balades et ateliers dans la nature (...)