Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Biomasse et Energies
Choisir un fournisseur d’électricité verte
Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

le 13 juillet 2007

Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

Depuis la libéralisation du marché de l’électricité, le 1er juillet 2007, nous avons la liberté de quitter EDF

Comme nombre d’entre vous le savent déjà, depuis le 1er juillet 2007, date de la libéralisation complète du marché de l’électricité, nous avons tous la liberté de dire au revoir à EDF, et bonne continuation à son étonnante stratégie du tout nucléaire, pour choisir un fournisseur d’électricité qui nous ressemble, oeuvrant en conscience pour un futur plus accueillant.

Enfin une bouffée d’air libre !

Le concept d’ "électricité verte"

Surfant sur la sensibilité actuelle du public, les fournisseurs rivalisent d’ingénuosité en proposant notamment des offres dites d’« électricité verte » qui n’en ont parfois que l’apparence.

L’énergie verte désigne l’électricité issue de sources d’énergies renouvelables comme l’hydraulique, l’éolien, la géothermie, le solaire ou la biomasse.

Dans le jeu de la concurrence qui s’ouvre, un seul fournisseur se distingue par l’excellence environnementale de son engagement, il s’agît d’ Enercoop .

Enercoop

La revue Passerelle Eco n°22 a déjà présenté en 2006 le lancement de la société Enercoop, et les principes de l’approvisionnement en électricité verte.

Enercoop est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) créée en septembre 2005 grâce à la mobilisation de particuliers, d’associations, d’entreprises et d’organismes issus de l’économie sociale, des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement. La coopérative fonctionne en achetant directement de l’électricité aux producteurs d’énergies renouvelables membres de la coopérative.

Les statuts d’Enercoop garantissent le réinvestissement des bénéfices dans le développement des énergies renouvelables et la promotion de la maîtrise de l’énergie.

Le prix d’achat aux producteurs indépendants s’inscrit dans un concept de commerce équitable . Le tarif de vente du kWh se situe lui dans la moyenne des tarifs européens de l’électricité et reflète le coût réel de production.

Pour l’usager, la procédure consiste simplement à signer un contrat avec le nouveau fournisseur. Aucune installation ou modification technique n’est nécessaire. De même, la qualité de service et la sécurité d’approvisionnement restent inchangées, elles sont assurées par le réseau public de transport et de distribution.

Les freins au changement :

Le prix :

Les prix d’Enercoop sont alignées sur ceux des autres fournisseurs européens donc supérieurs au tarif règlementé.

Mais il faut bien comprendre que la comparaison avec le tarif administré (prix pratiqués par les opérateurs historiques) n’est pas très significative pour trois raisons :

- Le tarif réglementé repose sur l’utilisation des énergies nucléaires et fossiles, dont les coûts ne se reflètent pas complètement dans le prix payé. Aussi, parler de surcoût pour les énergies renouvelables est impropre : il faudrait plutôt insister sur la sous-évaluation des énergies classiques !

- Le tarif réglementé est superficiellement maintenu en décalage avec la réalité économique du prix de l’électricité : les prix sur le marché français de l’électricité ont augmenté de 60% en 2005 alors que le tarif réglementé n’a pas évolué depuis dix ans...

- Le tarif réglementé a vocation à disparaître à l’horizon 2010. Les prix se retrouveront alors au niveau de ceux des marchés européens, beaucoup plus élevés en moyenne.

La non réversibilité de la démarche :

Une fois que vous aurez opté pour le tarif de marché, il ne sera pas possible de revenir pour ce logement vers un tarif réglementé. Mais comme il a été dit précédemment, ce tarif réglementé est superficiellement maintenu en dessous de sa valeur et disparaîtra de toute façon à l’horizon 2010...

Mais plus maintenant ! Une loi a été votée pour permettre de revenir au tarif réglementé.

Petit point de philosophie sur la politique énergétique de la France en matière de renouvelables.

Les énergies renouvelables sont considérées comme les énergies du futur. Elles ont un faible impact environnemental, sont inépuisables et possèdent une forte marge d’amélioration.

Pourtant, la politique énergétique française a conduit à faire régresser la part des énergies renouvelables de 18% en 1990 à 13% en 2005 ! Bien loin de l’objectif de 21% fixé par la directive européenne pour 2010...

La France est en queue de peleton des pays européens en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables. Inutile donc de nous bercer plus longtemps d’illusions sur la politique de la France en cette matière. Ce qui nous est donné là, simplement, c’est la possibilité de pallier le manque de vision de notre politique, son manque d’anticipation, voire son manquement tout court.

Ce que nous pouvons faire :

En changeant la situation par nous-même, nous sortons de l’attente morne et vaine pour entrer dans la construction autonome d’un avenir choisi. En tant que citoyens responsables qui savons que nos actes ont des conséquences, nous avons aujourd’hui l’occasion de prendre en main notre avenir énergétique, notamment en soutenant des structures telle Enercoop .

Alors le Collectif Engagement (et Passerelle Eco) le di(sen)t :

Soyons fier ! Changeons le futur !

En ce qui concerne notre responsabilité de consommateurs d’énergie, ayons les mains propres, arrêtons de financer le nucléaire, optons pour Enercoop !

- une présentation de Enercoop et de l’approvisionnement en électricité verte

- Le site internet Enercoop

-  Tarifs Enercoop (type : PDF - poids : 128 ko)


6 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

13 messages

  • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

    Le 17 juillet 2015, par Louise

    pouvez vous m’indiquer les tarifs, svp, je suis une faible consommatrice qu paye plus d’abonnement que de consommation. mon contrat est à 6 k watt. en contrat confiance .

  • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP ! Témoignage d’un consommateur

    Le 2 septembre 2008, par X

    S’il y a bien quelque chose à faire de concret, à titre personnel, en tant que sympathisant antinucléaire ou partisan des énergies renouvelables, c’est bien de quitter EDF pour Enercoop.

    Je me souviens d’une publicité d’EDF pour le nucléaire, il y a quelques années déjà : à mon souvenir on y voyait un intérieur confortable, et un personnage indigné qui demandait « Comment ça, ma machine à laver fonctionne au nucléaire ? » Le texte de la publicité répondait à la question de la façon la plus rassurante : ’’ oui, votre électroménager, la musique de votre chaîne hi-fi, la lumière qui vous éclaire, c’est le nucléaire ; c’est cela le présent et c’est là l’avenir’’. Situation bien inconfortable pour les gens à la fibre écolo, riverains ou non de centrales atomiques ou de dépotoirs radioactifs… Maintenant la liberté nous est rendue de choisir notre fournisseur, et des militants ont bâti Enercoop pour que cette liberté puisse se traduire en actes. N’attendez pas… Personnellement je suis chez Enercoop et c’est un grand soulagement, le sentiment de participer à une aventure qui en vaut la peine.

    Le choix de rejoindre Enercoop n’est assurément pas un choix personnel de faire des économies, puisqu’à l’heure actuelle l’énergie fournie par Enercoop coûte, au jour d’aujourd’hui, plus cher que l’énergie distribuée par EDF. On achète aussi une part de capital de 100 euros pour devenir sociétaire. Rejoindre Enercoop, c’est un choix militant : démontrer par sa consommation qu’un consommateur n’est pas seulement un agent économique à la recherche du pouvoir d’achat maximum, mais peut aussi être un citoyen responsable, qui mesure ce que représente en coûts environnementaux à long terme le choix du nucléaire. C’est la logique du commerce équitable : un consommateur ne choisit pas systématiquement le premier prix, mais se détermine librement en fonction de ses préférences ! De plus, si l’on fait la démarche écologique de passer à ENERCOOP, on en viendra naturellement, si on ne l’a pas déjà fait, à entreprendre une démarche d’économies d’énergie chez soi, ce qui est le meilleur moyen de faire diminuer sa facture. Si on se prend au jeu de la chasse au gaspillage énergétique, comme on prend le pli du tri sélectif, la facture est réduite d’autant !

    Prenons nos responsabilités de consommateurs d’énergie, choisissons dès maintenant les énergies renouvelables, optons pour Enercoop !

    (A.M., consommateur Enercoop)

  • droit de retour aux tarifs réglementés

    Le 13 décembre 2007, par Raphaël Rousseau

    Message extrait d’un courriel d’Enercoop.

    L’Assemblée Nationale vote le droit de retour aux tarifs réglementés

    L’Assemblée Nationale a voté la réversibilité totale du choix du fournisseur d’électricité : tout consommateur particulier ayant opté pour une offre de marché pourra revenir aux tarifs réglementés d’EDF et des opérateurs historiques. Il pourra en faire la demande avant le 1er juillet 2010, sous réserve d’avoir exercé son éligibilité auprès du nouveau fournisseur pendant six mois.

    Cette décision, entérinée par l’amendement n°13, doit être validée par le Sénat d’ici début 2008 selon les souhaits du gouvernement. Le Sénat avait voté en octobre dernier une réversibilité partielle, qui devait s’appliquer en cas de changement de logement.

    Une réversibilité partielle pour les petits professionnels (moins de 36 kVA) est maintenue, en cas de changement de local.

    Cette nouvelle disposition est une bonne nouvelle pour Enercoop dans la mesure où elle pourra décider certains consommateurs, qui hésitaient encore, à rejoindre Enercoop.

    Voir en ligne : L’Assemblée vote le retour possible aux tarifs réglementés d’électricité

  • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

    Le 30 septembre 2007, par X

    Mouais, je reste sceptique tout de même. Demandez vous d’abord combien d’éolienes et de paneaux solaires il va falloir implanter pour subvenir à la consommation d’electricité de chaque foyer francais. Le visage de la campagne francaise risque de beucoup changer et d’être bien moins accueillant. De plus, les usines hydrauélectriques ne sont pas assez nombreuses, et ne produisent pas assez.
    A moins que la population francaise soit d’accord pour changer ses habitudes en consommation d’énergie.
    A méditer sur le tres long terme je pense ...

    • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

      4 octobre 2007, par Jeremy

      On peut méditer sur le très long terme, effectivement, mais c’est bien maintenant qu’il faut agir.

      Enercoop est plus cher qu’EDF, oui, mais quelle part du coût du nucléaire est prise en compte sur la facture EDF ? Et quelle part dans nos impôts (recherche, gestion de déchets sur 100, 1000, 10000 ans ? démantèlement des centrales en fin de vie, coût du risque, etc.)
      Renseignez-vous, c’est étonnant !

      EDF c’est le kWh le moins cher d’Europe, mais ça se paie par ailleurs. D’ailleurs, il se dit que si personne dans le monde n’investit dans le nucléaire, c’est peut-être parce que ce n’est pas si rentable que ça... on lui préfère souvent le gaz... qui pollue différemment...

      Alors, si a long terme, il faudra compter surtout sur des efforts structurels de sobriété et d’efficacité énergétique, il faudra aussi disposer de sources d’énergie renouvelables, inéluctablement. On peut donc commencer aujourd’hui à soutenir ceux qui vont investir leur argent dans le développement des filières éoliennes et petite hydro en France (Enercoop est fournisseur d’électricité, et dans les sociétés partenaires, il y a des banques, éthiques de surcroît, donc du fric à investir dans des alternatives, pour une fois).

      Quant au paysage, on est encore loin de l’Allemagne et du Danemark, il y a de la marge, et je serai plutôt enclin à m’insurger contre les zones industrielles, commerciales, les pubs, et toutes ces laideurs que personne ne remet jamais en question, que contre qqs éoliennes dispersées sur le territoire.

      Franchement, il ne faut pas se tromper de combat. Bruxelles, les taxes, les vaches à lait ? Non, ici on parle du véritable coût d’une production propre, et d’un investissement pour une transformation de la société. Dans le bon sens.

      Moi j’attendais le 1er juillet avec impatience. Et je suis heureux de pouvoir disposer d’électricité verte. Même pour 150€ de plus par an.

      • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

        7 juillet 2015, par Webmaster

        En 2015, je peux vous assurer que les tarifs d’ENERCOOP n’ont pas augmenté, alors que ceux d’EDF sont en hausse constante, ce qui fait qu’ils seront au même niveau dans un an... C’est vraiment une aubaine de se libérer du nucléaire, et d’entrer comme sociétaire de cette société coopérative d’intérêt collectif, très dynamique : elle a franchi le cap des 20 000 clients en septembre 2014, et compte plus de 11 000 sociétaires... Elle regroupe plusieurs coopératives locales développant des projets pour la production d’énergie renouvelable.

    • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

      10 juillet 2008, par X

      C’est sûr, mais a choisir je préfère une éolienne dans mon jardin qu’une centrale nucléaire.

    • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

      11 février 2010, par cyril

      Je suis tout a fais d’accord avec toi ,surtout que d’ici quelques centaines d’années , les familles francaises n’auront certainement pas que la consommation d’électricité de leur installation ménageres à gerer , il y aura aussi les batteries énorme à recharger pour fair fonctionner les voitures de demain qui sont en préparation .

      Je dis ça car , c’est à l’echelle mondial que cela va arriver ... le démantelement des moteurs thermiques au profit des moteurs électrique et solaire , même nucléaire pour les plus gros engins ...

      Sans vouloir etre paranoiaque , je pense que le montage des éoliennes est une stratégie mis en place par les états mondiaux pour tester la resistance et les performances des futurs gros engins de transport et des voitures sans tomber dans le SECRET DEFENSE ou le paramilitaire , qui eux disposent déja de toutes ces technologies ...

      ( avions furtif , sous marins ... )

  • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

    Le 21 juillet 2007, par seden

    Au minimum voir à utiliser un lien externe valide ?
    Soit : http://www.enercoop.fr/

    Sur le sujet en lui même, prudence et information en aval à toute décision, les préalables en matière énergétique existent.

    • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

      12 septembre 2007, par X

      Su-per !!

      Si j’ai bien tout compris, sous fond d’écologie, on nous prépare psychologiquement à payer 60% plus cher que le tarif réglementé !

      Et bien moi je dis qu’ils sont forts ces fournisseurs d’énergie alternatifs et Bruxelles ils nous emmerdent ! Ils n’ont pas fini de trouver tout un tas d’arguments pour séduire les naifs. Le nucléaire c’est le mal ? OK, pourquoi pas. Et le thermique c’est mieux pendant qu’on nous rebat les oreilles qu’on rejette trop de CO2 ?

      Pour toujours payer plus cher c’est toujours facile. On est déjà envahi de taxes qui n’ont ni queue ni tête : voir, par exemple, les taxes sur les supports numériques ratifiées par nos chers élu(e)s !

      Pour ceux qui ne veulent plus être des vaches à lait, restez chez EDF. Pour ceux qui en plus ont une ou plusieurs fibres écolo et qui ont un environnement qui le permet (campagne, ...), soyez votre propre producteur d’énergie.

      J’envisage très sérieusement cette dernière option avec une voiture électrique comme unique véhicule : exit le dictat des fournisseurs d’énergie (électricité, pétrolier & cie).
      Voiture électrique bien sur car n’importe qui peut produire de l’électricité alors que la connerie de pile à combustible qui se prépare ne fera que maintenir la suprémacie des fournisseurs de carburant. Et oui, il faut bien que ces messieurs préparent l’après pétrole donc ils vont nous refaire le coup avec l’hydrogène en disant que la voiture électrique c’est has been ! Et produire de l’hydrogène pour le commun des mortels c’est une autre histoire...

      • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

        23 avril 2008, par X

        Intéressant votre message... le ton râleur en moins, cela eut été parfait, mais bon... Ce doit être la nouvelle norme sur la toile :-( Plusieurs observations :
        - Enercoop n’est pas Bruxelles, cette coopérative a été créée suite aux modifications législatives exigées par l’Europe, et si la libéralisation du marché voit naître des offres plus qualitatives, doit-on vraiment s’en plaindre ?
        - Qui nous prépare à payer 60% plus cher ? Libre à vous de ne pas souscrire à l’offre d’Enercoop... A y regarder de près, et moi qui ai rejoint Enercoop l’an passé, je paie environ 30% plus cher, pas 60%, et je ne trouve pas ça moins cohérent que d’acquitter une facture EDF et faire un don à "Sortir du nucléaire" (même si on peut faire les 2 à la fois !)
        - Le mode coopératif d’Enercoop est l’autre atout de cette société, où chacun prend part aux décisions et au devenir de l’entreprise... Qui peut dire que le citoyen lambda ait jamais eu le même pouvoir y compris aux heures fastes de l’entreprise 100% nationalisée EDF ?
        - Si "on" trouble votre quiétude en vous rebattant les oreilles que vous rejetez trop de CO2, c’est parce qu’il est temps que l’humanité se pose les vraies questions quant à son devenir... ce qui impose effectivement de sortir peu à peu de son égoïsme primaire.
        - Combien des taxes auxquelles vous faites allusion sont (ou vont être) nécessaires pour garantir un faible coût de l’électricité nucléaire EDF... Puisque si le nucléaire est peu coûteux en fonctionnement, il n’en est pas de même de ses investissements initiaux et des frais de démantèlement qui seront pris en charge par le contribuable plutôt que par l’usager...
        - Enfin, votre projet de voiture électrique est intéressant, mais regardez également l’écobilan des batteries et le coût de votre projet... En créant votre électricité, vous aurez peut être intérêt à revendre votre énergie excédentaire le cas échéant... et pourquoi pas à Enercoop ? ;-)

      • Adieu EDF, bonjour ENERCOOP !

        7 juillet 2015, par Webmaster

        Faux ! Ma facture d’électricité chez ENERCOOP ne dépasse que de 3 euros par mois celle que je payerais chez EDF, et j’arriverai bientôt à peu près au même tarif qu’EDF, sachant qu’ils augmentent tous les 6 mois alors que les tarifs d’ENERCOOP restent stables.
        De plus, je peux encore faire des économies d’énergie, et je suis bien content de ne plus soutenir le nucléaire, surtout qu’il n’est pas promu à un bel avenir !
        Un sociétaire d’ENERCOOP


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Rejoindre Ecolectif (Ecolieux existants dans le 31)

Projet : Si vous souhaitez co-créer en collectif pour libérer votre potentiel, un groupe existe: ECOLECTIF! 13 foyers (21 enfants & 22 adulltes) réunis autour d'une philosophie centrée sur l'écologie (...)

Formation «Initiation à la Permaculture» sur 4 Jours (Permaculture dans le 24)

Offre : La formation d'initiation développe l'origine, l'éthique et les principes de la permaculture acquis lors des deux premiers jours du Cours Certifié de Permaculture. Les intervenants : (...)

Formation «Initiation à la Permaculture» sur 4 Jours (Permaculture dans le 24)

Offre : La formation d'initiation développe l'origine, l'éthique et les principes de la permaculture acquis lors des deux premiers jours du Cours Certifié de Permaculture. Les intervenants : (...)

Chantier Participatif (Enduit Terre sur Paille) (Terre en Vue dans le 82)

Projet : Nous organisons un chantier participatif à Saint Amans (entre Saint Antonin de noble Val et Caylus 82160)
Offre : Nous vous accueillerons sur le terrain du chantier, nous partagerons le (...)

Chantier Participatif (Enduit Terre sur Paille) (Terre en Vue dans le 82)

Projet : Nous organisons un chantier participatif à Saint Amans (entre Saint Antonin de noble Val et Caylus 82160)
Offre : Nous vous accueillerons sur le terrain du chantier, nous partagerons le (...)

Chantier Participatif (Enduit Terre sur Paille) (Terre en Vue dans le 82)

Projet : Nous organisons un chantier participatif à Saint Amans (entre Saint Antonin de noble Val et Caylus 82160)
Offre : Nous vous accueillerons sur le terrain du chantier, nous partagerons le (...)

Chantier Participatif (Enduit Terre sur Paille) (Terre en Vue dans le 82)

Projet : Nous organisons un chantier participatif à Saint Amans (entre Saint Antonin de noble Val et Caylus 82160)
Offre : Nous vous accueillerons sur le terrain du chantier, nous partagerons le (...)

Recherche de Terres Agricoles (Maraîchage) et Habitation (Ventes Immobilier dans le 24)

Projet : Bonjour. Nous sommes un jeune couple (Elvire et Sylvain) et leur petite fille Jeanne. Nous cherchons nous à installer en maraîchage diversifié et petits fruits en Dordogne. Nous recherchons (...)

Recherche de Terres Agricoles (Maraîchage) et Habitation (Recherche location dans le 24)

Projet : Bonjour. Nous sommes un jeune couple (Elvire et Sylvain) et leur petite fille Jeanne. Nous cherchons nous à installer en maraîchage diversifié et petits fruits en Dordogne. Nous recherchons (...)