Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau
Coup de projecteur sur quelques annonces de Passerelle Eco n°59
Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

le 21 janvier 2016

Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

Ces écohameaux, évovillages ou habitats groupés grandissent et cherchent de nouveaux habitants ou partenaires

Que sont ces écolieux dont Passerelle éco parle tant ? Qui les habite ? Quelles sont les motivations de celles et ceux qui les fondent et les font perdurer dans le temps ?

Voici un rapide tour d’horizon, à travers quelques annonces choisies dans la revue Passerelle Eco n°59, de toute la diversité des raisons qui poussent certains à choisir un mode de vie plus écolo et plus solidaire.

Exemple de la ferme des Baume Rousse, dans le Sud-Est de la France (Contact sur le site ecovillageglobal.fr) :

Après 28 ans sur ce lieu, où nous sommes arrivés à 28 ans, nous souhaitons transmettre l’activité agricole et vendre le domaine à des personnes qui partageraient les valeurs de sobriété heureuse, d’harmonie, de diversité et d’autonomie et seraient attachées à la biodynamie.

Nous pensons qu’ici peuvent vivre et travailler plusieurs familles et qu’un éco-hameau inter-générationnel pourrait naître.

Nous mettons donc en vente notre ferme de polyculture-élevage en biodynamie depuis 1990 située en Drôme sur les contreforts sud du Vercors, sur le territoire de la Bio-Vallée.

Le domaine comprend une trentaine d’hectares, répartis en bois, parcours, prairies et terres cultivées, quatre logements (150, 90, 30 et 30 m²), une fromagerie aux normes européennes, un espace restauration de 80 m², des bâtiments d’élevage, de stockage et de transformation, un four à pain, une mare, un rucher, un verger de 20 ares, un jardin de 40 ares et 50 ares de lavande fine. La ferme est alimentée par une belle source et reliée au réseau d’eau communal. Tous les produits de la ferme ont la marque Demeter depuis 1993.

JPEG - 112.6 ko

N’étant pas encore à l’âge de la retraite nous serions donc voisins dans ce hameau, sur une parcelle excentrée de 4000 m² où se situent un gîte de séjour, une salle d’activité et où nous construirions notre future maison : nous nous recentrerions alors sur l’accueil de groupes en résidence, en tant qu’hôtes mais aussi en tant que formateurs, principalement en lien avec le vivant, entre autres à travers l’approche globale, sensible et artistique de la biodynamie.

Les activités que nous conserverions représentent un débouché pour les produits de la ferme (repas,boutique). L’activité actuelle de restauration peut également être transmise aux repreneurs.

L’idée est que, dans l’esprit de « Terre de Liens », la propriété de la terre et de ce qui s’y attache , ne soit pas un poids pour ceux qui travaillent la terre. L’objectif pourrait donc être de créer une forme sociétaire qui permettrait la transmission de la ferme à travers les générations.

Partager un lieu et l’ouvrir à d’autres, c’est ici synonyme de transmission, et de la terre, et des valeurs, techniques et outils qui l’accompagnent. Vivre en collectif, c’est créer des ponts entre les générations, c’est s’assurer que le travail d’une vie trouvera sa suite dans un état d’esprit similaire. C’est avancer ensemble au delà des seuls parcours individuels.

Un arme contre la dépossession de la terre et de la capacité de la travailler.

Chez d’autres, cette volonté de transmission est présente au delà du simple passage de flambeau : il s’agit, comme pour Véronique, de permettre à d’autres de se tester à un mode de vie véritablement différent (Contact sur le site ecovillageglobal.fr) :

Famille paysanne avec 3 enfants, cultures et élevage pour son autonomie alimentaire (chèvres, brebis, vaches, abeilles, poules, chien de troupeau) sur 17 ha, avec en parallèle l’instruction en famille et une activité pro orientée laine (filage, feutrage, article de laine avec la laine de nos brebis).

Nous restructurons notre vie et notre façon de travailler et j’ai besoin d’aide régulière pour conduire le soin des troupeaux (traite, surveillance des troupeaux, soins quotidien, clôture, fumier).

JPEG - 3.2 Mo

Nous offrons le partage du fruit du travail commun (produit laitier, viande, laine), un lieu et des outils de travail (troupeaux) pour se tester en agriculture vivrière, un logement rustique à habiter le temps de faire connaissance, un terrain pour construire une cabane, poser une yourte ou autre habitat mobile, du bois pour se chauffer et cuisinier, de l’eau de source, nos savoirs faire et expérience depuis 17 ans sur le lieu (transformation des produits de culture, d’élevage, de la laine...).

Nous demandons de l’aide sur une base wwoofing à long terme pour débuter cette aventure, les engagements mutuels sont possible ensuite.

Transmettre des savoirs faire et un mode de vie qu’on a soi-même expérimenté et maîtrisé, tout en permettant une potentielle installation collective et une des manières qu’ont les écolieux de naître et de se constituer.

Chez d’autres, c’est avant tout le désir de "faire ensemble" qui demeure le moteur de l’installation collective (Contact sur le site ecovillageglobal.fr) :

Dans un village alsacien proche de Bâle, il existe depuis maintenant quatre ans un petit habitat groupé constitué de 3 familles (6 adultes et 9 enfants). Notre lieu de vie se situe au centre du village où nous avons aménagé trois appartements, dans une ancienne ferme, et une salle commune, un studio d’amis et un atelier de poterie dans un bâtiment annexe.

Par cette annonce, nous aimerions faire part de la vente d’une maison alsacienne juste à coté de la nôtre ! Il y aurait le potentiel d’installer deux ou trois familles.

JPEG - 241.8 ko

En cas d’acquisition de ce bien par vous, nous serions intéressés à réfléchir à la manière de développer et d’enrichir éventuellement ce que nous avons commencé ici... c’est-à-dire une vie axée sur la sobriété, le partage et l’entraide !

Habiter en collectif, ce peut être enfin une manière de parvenir à accéder à la propriété, et ainsi être en mesure d’établir sur l’écolieu des règles et des valeurs portées par le groupe. Ainsi, comme aux Colibres, le collectif est fondé avant l’acquisition du foncier, et choisit de partager un lieu de vie en fonction d’envies partagées (Contact sur le site ecovillageglobal.fr) :

L’association Les Colibres, habitat groupé intergénérationnel écologique, construit en autopromotion 10 logements sur 4000m².

Le début des travaux est prévu pour le printemps 2016.

A ce jour, deux logements de 100m² et 63m² sont encore disponibles à l’achat pour accueillir des nouveaux habitants qui partagent nos valeurs :

- plaisir et élan de faire ensemble, pour échanger, participer à une vie de groupe, partager des connaissances, des expériences, des moments de convivialité, d’échanges de services, des travaux communs ;

- habitat écologique tendant vers une faible empreinte carbone ;

- relations humaines harmonieuses ;

- prise de décision participative et équitable basée sur la prise en compte des aspirations de chacun ;

- respect de l’intimité de chacun, dans son logement et dans ses choix de vie.

Cherchons des personnes en capacité de financer leur habitat.

Les raisons qui poussent certains à se fonder en collectif et à construire des écolieux sont diverses, mais elles demeurent dans leur substance un formidable moyen de (re)faire société, par le bas, par petites touches et selon la manière qui nous ressemble le plus.

En cette période de transition difficile, c’est un des plus beaux actes de vie...

Ces annonces ont été déposées pour la revue Passerelle Eco n°59 de l’Hiver 2016, qui les a publié en compagnie de 200 à 300 autres éco-annonces, recherches ou propositions pour des écovillages, habitats coopératifs, chantiers participatifs, installations en agriculture paysanne, permaculture, ou autres projets alternatifs.

Découvrez la revue Passerelle Eco n°59.


64 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

18 messages

  • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

    Le 12 avril, par Amel

    Bonjour,

    je suis intéressée par ce projet et j’aimerais en savoir plus ? serait il possible de vous rendre visite ?

    Merci et à bientôt j’espère

  • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

    Le 30 janvier 2016, par Xavier

    Je suis partis en Russie il y a 3 ans, dans l’Oural a Kungur près de Perm. Ici la vie à été une peu rude au début car j’étais le seul Français et puis personne autour de moi ne connaissais les démarches à faire et cela à été une découverte pour tout le monde, mais la chaleur humaine et le fait d’être Français ont aidés. J’ai des amis sur qui je peu compter en cas de coup dur et malgré certaines déconvenues, je suis heureux d’avoir fait ce chemin.

    Maintenant nous sommes pratiquement 5 ou 6 Français sur Perm. Je participe actuellement à la création d’un centre écologique et historique à Kungur sur 1000hectares vierges avec deux petit hameaux à proximité le tout en bordure de la très jolie rivière Sylva. Une petite partie sera dédié à l’écotourisme et à une mini-ville participative. Il y aura une ferme coopérative en Bio et bâtiments Bioclimatiques. un petit village français époque napoléonienne, un village russe même époque, une redoute et un fort type 1750/1820. Puis nous prévoyons une zone de cocréation avec mise à disposition des logements écologiques, la cantine, les jardins bio et un centre de conférence, enfin tout ce dont ont besoins les porteurs de projets et artistes pour travailler sereinement.

    Cette année nous allons démarrer la construction d’une base de départ avec les infrastructures minimales et des petits logements, pour accueillir les premiers participants en permanence et pouvoir projeter le reste. Les partenaires sont 2 sociétés qui travaillent dans le tourisme naturel, plus un fond d’investissement, plus pour le moment, un département du ministères de la région de Perm. Il y a d’autres candidats qui vont se joindre à nous d’ici peu. Nous prévoyons aussi du crownfunding. Au départ, maison en sac de terre pour les bâtiments de bases puis style « Earthship » et chalets bois, pour la ferme. Pour le village Français, ce sera du style Normand/Picard/Champenois, Flamand et aussi Jura, Vosges, Alsace, Lorraine, et Savoie au départ.

    A Perm, il est possible d’acheter un bel appartement pour 20000 à 30000¤. Perm est à 84 kilomètres de Kungur, ce qui est proche pour la Russie et il y aura bientôt une 4 voie et il faudra 45min pour faire le trajet. Ekaterinbourg est a 400km ce qui est une moyenne en Russie. Il y a le transsibérien qui passe par ces trois villes. A Kungur l’immobilier est encore moins cher, possibilité d’une petite maison avec jardin le temps de construire sur l’écocentre. http://architexte.wifeo.com/maisons...

    Les possibilités sont énormes et nous sommes un bonne équipe pour vous accueillir sans mauvaises surprises. Pour la ferme, Permaculteurs bienvenue ! Les productions prévus sont pour le moment, légumes bio, viandes, fromages de Vaches et de chèvres, miel, charcuteries et plats préparés. Prévus, pains et pâtisseries, Eco-tourisme, création d’une AMAP, 1 magasin de producteurs, restaurants Franco-Russe, atelier d’outils agricoles pour petits fermiers et traction animale. organisation de séminaires et master-class : Agriculture, santé, environnement, artisanat, etc.... Recyclerie, festival écologique, atelier artistique et artisanal. Centre de remise en forme par les médecines naturelles, école de Français, centre de vie pour personnes âgées associé à l’école et peut-être orphelinat. Pour le reste : à vous de créer ! Possibilité d’acquérir un terrain pour construire votre maison et/ou projet ou bien en location avec baux a 50 ans. Liberté totale si dans le cadre de la charte.

    Vous pourrez participer et/ou mettre en place vos projets dans les domaines aussi variés que l’agriculture, le tourisme écologique, les secteurs liés à l’environnement et même les nouvelles technologies, tout cela dans un cadre idyllique et sans avoir à vous soucier des besoins de bases qui sont : gîtes, couverts et sécurité. J’invite donc tout les porteurs de projets, seuls ou en familles à me contacter. J’ai déjà 2 familles de paysans bio qui veulent se joindre à nous. Ici il y a besoins de produits et de savoir faire Français, paysans, éleveurs, boulanger, bouchers charcutiers, menuisiers, ébénistes, informaticiens etc...et autres corps de métiers qui font la renommé Française. J’ai déjà la clientèle pour écouler les produits agricoles transformés ou pas. Venez participer cette année au démarrage du projet, à partir du printemps et tout l’été, pour des séjours de 15 jours à 3 mois. Prise en charge pour les visas et sur place avec une équipe de professionnels. Vous n’avez que les billets à acheter. De plus, la vie sur place est plus de moitié moins chère qu’en France. Si cela vous plaît vous pourrez revenir participer et j’espère rester avec nous pour poursuivre cette aventure. Vous pouvez aller sur la page « Emigration Russie » ou sur mon Blog : http://makarov-en-russie.overblog.com/

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      4 février 2016, par jodurand

      ma femme et moi sommes intéressés par votre écolieu, pouvez vous nous indiquer les démarches à suivre pour vous rendre visite afin d’en savoir plus.

      cordialement

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      22 mars 2016, par soleil3684

      Bonjour, je suis retraité et intéressé par la permaculture et une maison de paille et bien sûr découvrir votre projet.
      Au plaisir de vous rejoindre et de collaborer au mieux de mon savoir
      Cordialement
      Vincent

      • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

        28 novembre 2016, par le refuge du saint sauveur

        Bonjour
        et en Normandie , ça te tente ?
        a bientot

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      29 avril, par COUTY

      Bonjour,
      Nous sommes un couple avec une enfant de 13 ans.
      Nous cherchons un lieu pour participer à un projet commun et proposer d’un côté des travaux bois, charpente et de mon côté des cours de Yoga et relaxation, méditation. Nous sommes intéressés par l’agriculture biologique, la permaculture, la construction écologique. Merci de nous donner des précisions sur le coût du voyage et s’il est possible de venir 1 ou 2 semaines durant l’été.
      Bien à vous. Céline et Jacques

  • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

    Le 26 janvier 2016, par Raphaëlle

    En effet, des locations seraient intéressantes également...
    Etant maman solo, je n’ai pas les moyens, actuellement, d’acheter. Pourtant, je n’attends que ça, de vivre une vie comme celle présentée...
    Bien à vous.

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      29 janvier 2016, par X

      Bah, voyez les autres annonces : il y a aussi plein de locations offertes dans des écolieux.

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      4 mars 2016, par Boisderose

      Bonjour,

      Nous sommes en train de créer un écolieu de vie en Dordogne, si cela t’intéresse vraiment tu peux m’écrire un message et je t’enverrai le descriptif du projet.
      Belle journée

      Christian

      • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

        15 mars 2016, par Elaine

        Bonjour Christian,
        je serai intéressée de recevoir plus d’infos sur le projet.
        merci !
        Elaine

        • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

          15 mars 2016, par Boiderose

          Bonjour Elaine

          Voici un résumé du projet :

          PROJET DE CREATION D’UN ECO LIEU DE VIE
          Situé au lieu dit « Roc de contal « sur la commune de Cause de Clérans, en Dordogne, sur un terrain privé, d’une surface approximative de 5 ha. Le site est un cul de sac, entouré de forêt et protégé des grandes pollutions.
          Je me présente : Christian PELLIZZONI, initiateur de ce projet, propriétaire de cet endroit, que j’ai remis en état et ou je vis depuis 25 ans .
          A l’heure ou j’écris ces lignes nous avons créé, avec trois autres personnes vivant déjà ici, à savoir : Arnod PASQUIER, Lolita DARRACQ, et Oliver PENN, l’association « La Rose de Jéricho « dont les statuts ont été déposé à la préfecture, afin que nous ayons un socle administratif solide sur lequel nous appuyer.
          Le maire de la commune , semble plutôt favorable au projet et prêt à nous aider. Toutes fois, bien que ces éco lieux ne soient pas une nouveauté, dans la loi Française rien n’est prévu pour eux. Le flou et l’approximation règnent. Les décisions dépendent de la volonté du maire, de l’accord du préfet et de l’avis de la commission départementale de consommation des espaces agricoles. Nous devons donc être cohérents et solides dans nos convictions.
          Un éco lieu pourquoi faire ? Le cri du coeur serait « pour vivre libre ! « . Mais encore ?
          Bien entendu cela ne signifie pas se tourner les pouces , fumer des pétards et gratter une guitare. La liberté se paie au prix fort, à nous d’en être à la hauteur.
          L’objectif est à triple répercussion : personnelle pour chacun, sociale, en rapport avec la société, et politique, pour démontrer et faire admettre qu’un autre mode de vie est possible.
          Pour cela il est nécessaire que chaque participant soit autonome sur le terrain et financièrement, ait des projets et les capacités pratiques de les réaliser, en harmonie avec les autres bien sur. C’est grâce à l’addition de toutes les forces individuelles que naîtra la solidité et le respect de ce projet.
          Comme toute vie est en constante évolution, un lieu de vie , par définition, l’est aussi. Il se façonnera en fonction de l’arrivée de nouveaux membres.
          Cela dit, il y a de grandes lignes directrices qui doivent nous guider : l’écologie, respect de la terre, de l’environnement, de la santé, de la vie en général. Mais tout cela est lié. « Toujours faire de son mieux « est , selon moi , un slogan approprié. Modifier positivement un geste, une action et même une pensée, quand on constate qu’on s’est trompé, va dans le sens de l’évolution. La discussion libre , comme l’esprit ouvert est souhaitable dans ce type de microcosme que j’espère démocratique et pacifique.
          Donc tous les travaux du sol sont possibles dés l’instant ou ils respectent les règles du Bio. Promotion des énergies renouvelables, économie des ressources naturelles, recyclage, réduction des déchets, la liste n’est pas exhaustive .
          Les constructions seront des habitats légers ( cabanes, yourtes, tipis,… ) dont, j’espère, l’originalité reflètera le caractère propre de chacun. Ils devront s’intégrer, avec le temps, dans l’environnement paysager.
          L’art et l’artisanat ne sont pas pour autant délaissés dans ce projet rural. Ils font partie d’un moyen d’expression et de bien être important. Rien n’est défini , pour l’heure, d’une manière linéaire à leur sujet. Les choses évolueront fonctions des circonstances.
          L’échange et le savoir , découlant du travail du sol , de l’art et l’artisanat et de toutes les expériences vécues ici pourront être véhiculé vers l’extérieur, c’est-à-dire vers le grand public à travers stages, formations ou discussions, libres ou à thèmes, lors de portes ouvertes par exemple, mais pas obligatoirement.
          Echange également avec d’autres lieux de vie, d’autres structures, possible.
          L’esprit de convivialité, de solidarité et d’entraide me parait presque saugrenu de le souligner, tellement il va de soi.
          Les actes de vie énumérés ici ne sont pas exhaustifs.
          Tout est décidé collégialement, l’association n’a ni président, ni secrétaire, ni trésorier.
          Voilà tracé les principaux aspects de ce projet

          Christian
          PS : Merci de nous donner tes impressions après lecture et de répondre à mon adresse mail ci jointe (cela sera plus simple et plus direct ) : chrisma.pelli@orange.fr

          • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

            29 avril, par COUTY

            Bonjour Christian,

            Nous sommes en couple avec un enfant pré-ado, nous recherchons un lieu de partage et de solidarité, participer à un projet commun, dans la sobriété, loin de la consommation à outrance dont nous ne voyons plus le bout. Nous souhaitons participer à hauteur de nos compétences (travail du bois, charpente, pain et yoga), ainsi des valeurs de tolérance, règles de vie en société pour montrer à ma fille qu’un autre modèle de vie est possible. Cependant, nous n’avons pas les moyens, pour le moment, d’acheter une parcelle de terre ou de construire. Nous travaillons tous les deux mais nos salaires ne sont pas suffisants. Espérons une réponse et venir vous rencontrer si cela est possible. Bien à vous. Céline

            • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

              30 avril, par Boisderose

              Bonjour à vous trois,

              Il est non seulement possible mais souhaitable de se rencontrer.
              Rien ne remplace la discussion sur le terrain
              Vous avez pu lire le projet, sous mon pseudo : "Boisderose" qui apportait des infos à Elaine, qui, d’ailleurs, n’a jamais daigné y répondre.
              Beaucoup se limitent à rêver leur vie et peu franchissent le cap pour vivre leur rêve.
              Voici mon adresse mail : chrisma.pelli@orange.fr

      • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

        11 septembre 2016, par Bénédicte Guidot-Chamberland

        Bonjour je suis Bénédicte et nous recherchons (nous sommes 4 pour le moment) , nous aussi des terres pour créer un projet d’éco lieu avec divers activités. Pouvez-vous nous dire si nous pouvons venir vous voir, je vous donne mon adresse miellevolutif@icloud.com. Voilà nous habitons toutes vers Bordeaux Créon et st André de Cubzac, donc proche des frontières Gironde et Dordogne. Mon tel est : 06 10 97 82 99. Si vous préféré que j’appelle faite le moi savoir, merci d’avance Bénédicte

      • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

        2 mars, par tardivier

        Bonjour Christian,

        Je lis ce message presque un an après,
        ....
        Nous sommes un couple avec une petite de 4 mois,
        et nous cherchons à nous installer ; la Dordogne fait partie de notre "secteur de recherche"...

        Si vous voulez bien nous envoyer le descriptif du projet.

        merci !!!
        Billie, Aline et Antoine

        PS : antoine.tardivier@gmail.com

  • Des colieux existants cherchent de nouveaux habitants !

    Le 26 janvier 2016, par Hélène Joyce

    Et en location ?

  • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

    Le 23 janvier 2016, par Jolivet Maryvonne

    Bonjour je trouve dommage que ce ne soit que des personnes avec capacités dachat ,des locations seraient bienvenue merci Maryvonne de Niort

    • Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants !

      27 décembre 2016, par bertrand

      oui des locations seraient plus que bien venues.


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Concevoir votre Installation Solaire Électrique Autonome (Construction dans le 44)

Offre : Petit atelier d?une journée afin de vous initier à l?autonomie électrique photovoltaïque. Vous repartirez avec les clés pour comprendre et concevoir votre installation solaire autonome. * Visite (...)

Volontariat en Famille en Permaculture et Eco-Construction (Ecovolontariat)

Projet : Bonjour,  Nous  sommes une famille avec 2 enfants et voyageons en camping-car depuis 9 mois à la recherche d'un mode de vie nouveau. Nous sommes intéressés par des projets visant l'autonomie, (...)

Cherche Maison sur 2000 m² Min dans le 77 (Ventes Immobilier)

Projet : Suite à une mutation et une prise de poste au 15 juillet 2017 sur Fontainebleau, nous recherchons urgemment une maison à acheter sur grand terrain( pour replanter les végétaux qui nous (...)

Ferme Associative Vivriere (Elargissement dans le 15)

Projet : Le projet Création d?une oasis paysanne dont les valeurs sont : l?autonomie alimentaire (ferme vivrière), l?autonomie de pensée (engagement politique, acte en conscience), l?autonomie (...)

Ecolieu (Education)

Projet : Creer un site pedagogique une structure educative /culturel/sportive pour accueillir des enfants /jeunes dans un cadre de centre de loisirs et evoluer vers une ecole alternative (...)

Cherchons Repreneur Micro-Entrepris PPAM Bourgogne de Sud (Elargissement dans le 71)

Projet : Nous recherchons en urgence quelqu?un pour reprendre l?atelier PPAM au sein de notre petite structure dont les autres activités , bien rodées, sont : élevage de chèvres (la principale), accueil (...)

Terres en Galice (Graines d’Avenir)

Projet : Nous sommes une famille avec deux enfants, 4 anes, et deux chiens, nous recherchons un terrain en galice pour créee entre autre : un jardin nouricier, un jardin pedagogique : ouvert aux (...)

Revenir à la Vie ! (Arts de Vie dans le 25)

Projet : 4 jours pour changer en profondeur, repenser son rapport à l'écologie, respirer le bien-être, développer sa créativité, son intuition et son ressenti à Val de Consolation ? Artisans de paix (...)

Collectif Paysan Recherche Bénévole?s (Ecovolontariat dans le 76)

Projet : A la ferme de l'Oseraie, six personnes dont un enfant sont installé(e)s en collectif dans la campagne rouennaise. Nous faisons du maraichage, de l'arboriculture, du pain au levain cuit au (...)