Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Villes en Transition
Montreuil, ville en transition
D'autres pains sont possibles.

le 12 mai 2010

D’autres pains sont possibles.

La date du 26 septembre (jour de la cuisson du pain) devenant très proche, il nous fallait préparer l’événement : programme de la journée, affiches, mails et journal local. "D’autres pains sont possibles !" criait l’affiche, tout en invitant les montreuillois à nous rejoindre. Nous devions aussi, coordonner l’action puisque nous préparions la journée à deux associations, l’organisation devait suivre.

Cet article complète le dossier "Montreuil, Ville comestible" publié dans Passerelle Eco n°36

Salut les co-pains

Les habitants du quartier Villiers Barbusse et les adhérents de Salut Les Co-Pains on construit un four à pain et proposent de venir participer à l’animation de ce lieu unique en Ile de France. En effet , on peut apprendre à pétrir et cuire le pain et d’autres bonnes choses. On peut aussi amener un plat à cuire, ou, simplement venir déguster les fournées. Au moins une fois par mois et à l’occasion des fêtes du quartier, le four est allumé et chacun peut participer, il suffit d’adhérer à Salut Les Co-Pains.

Pétrir à la main

Enfin, le grand jour arriva et c’est un peu inquiet que nous finalisons les derniers préparatifs. La farine, gardée en lieux sûrs depuis la mouture, est arrivée en fin de matinée dans les mains de Marc, notre boulanger de Salut les Co-pains, pour qu’il commence à préparer la pâte. Pas de machine dans l’association, le pétrissage se fait à la main.

Après un bon et sympathique repas préparés par les Co-pains, nous accueillons les premiers arrivants en leur montrant un diaporama de notre petite aventure et en leur proposant de quoi se désaltérer.

Le pain vient d’être pétri, il est prêt, il n’y a plus qu’à attendre que la pâte lève [1]. Depuis le matin, le four avait été mis en chauffe et les apprentis boulangers(ères), membres de l’association du four à pain avaient pris soin avec Marc, de préparer de nombreux pains et de délicieuses pâtisseries. Celles-ci avaient pris place dans le four avant l’arrivée du fameux pain.

L’enfournement

Le moment de l’enfournement était venu, sous les yeux amusés des personnes présentes. La précédente fournée venait d’être retirée et la place était prête pour la cuisson de notre pain local.

Un peu plus de quarante minutes ont été nécessaires pour donner à ce pain la couleur des blés et le moelleux de sa farine. La longue route des petites graines de blé, semées dans notre jardin du Sens de l’Humus venait donc ainsi de se terminer. Et c’est sous les regards admiratifs, avec un peu d’appréhension mais aussi un plaisir non dissimulé que nous entamons le partage de ce "premier pain" montreuillois !

Nous projetons ensuite, "Les Blés d’Or" d’Honorine Périno qui évoque au travers de l’expérience de paysans boulangers, le renouveau des semences paysannes de blé. Puis la journée se termine tranquillement en dégustant les nombreux, pains, gâteaux, et autres sablés préparés avec talent par Marc et ses Co-pains/Copines.

Ce n’est qu’un début ...

Voilà donc l’histoire de ce pain au blé de Montreuil ! Une histoire qui ne fait que commencer puisque pas plus tard que la semaine dernière (le 24 octobre) nous avons invité les montreuillois à venir une nouvelle fois semer avec nous ce blé paysan aux Murs à pêches, dont une partie de notre récolte et des plus beaux épis que nous avons sélectionnés. Et ce n’est pas moins d’une trentaine de personnes qui nous ont rejoints en cette matinée pluvieuse d’automne pour perpétuer ce cycle de la nature et des moissons, et devenir avec nous, des semeurs de biodiversité.

Il nous faut retrouver dans nos mégalopoles bétonnées et déshumanisées cette culture paysanne qui est en nous et qui nous relie à la terre. Contre les entreprises d’uniformisation du vivant et ses logiques délétères, nous préférons la vie ! "Il y a un réel plaisir à regarder ces blés qui dansent sur leurs hautes pailles, à les écouter bruisser au vent, à observer la diversité des formes qu’ils esquissent, à découvrir les nouvelles formes qui apparaissent au hasard des croisements naturels… Tout à gagner à se laisser émerveiller par leur beauté, se laisser toucher par ce qu’ils ont à nous dire." [2]

- Le Sens de l’Humus
- Salut les Co-Pains

Cette rubrique fait écho au dossier publié dans Passerelle Eco n°36 sur "Montreuil Ville Comestible" et dont on trouve dans cette rubrique "Villes en Transition" un ensemble d’aspects développés :
- D’autres pains sont possibles.
- Le blé de Montreuil, du semis à la farine.
- Du blé aux murs à pêches ?
- La naissance du jardin des murs à pêches.
- De l’or brun en partage
- Le jardin partagé de la dalle Hannah Arendt, un potager qui ne manque pas d’air
- De l’économie sociale et solidaire à Montreuil.
- La marmitte d’Eugène
- Les Filles du facteur, le crochet pour recycler et mener des actions avec le Sud.
- Un café couture à Montreuil

Notes

[1] N’ayant pas eu le temps de préparer le levain à la farine de blés montreuillois, nous nous sommes contentés pour cette première année de levure bio. Mais nous nous rattraperons l’année prochaine.

[2] Elise DEMEULENAERE, "Préface, De la réhabilitation des variétés anciennes à la pratique collective d’une sélection paysanne" in Voyage autour des blés paysans, Témoignages, Réseau Semences Paysannes, Série 2008.


2 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
Le jardin partagé des Murs à pêches.
DOSSIER
Le jardin partagé des Murs à pêches.
1 | 2 | 3 | 4
Article précédent : Le blé de Montreuil, du semis à la farine.

Le jardin des murs à pêche est une initiative collective de réappropriation d’un espace vert pour en faire un outil de production maraîchère et de lien social. De la création du jardin à la mise en place de blé panifiables et panifiés, les étapes de cette construction collective et associative.

Cette série complète le dossier "Montreuil, Ville comestible" paru dans Passerelle Eco n°37


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Chantier Participatif en Isère Juillet / Août 2018 (Construction dans le 38)

Projet : Nous sommes un habitat groupé en Isère, à Tullins. Nous sommes 6 adultes et 6 enfants à vivre ensemble et nous rénovons plusieurs bâtiments pour en faire nos maisons! Du 9 au 15 juillet et du (...)

Eco Hameau Près d'Angers, Recherche Familles Écologiques (Elargissement dans le 49)

Projet : Micro éco hameau HG en création (maisons bois, passives) proche école Freinet
propose : Terrain acheté à repartager entre Cholet et Angers
Demande : 2 familles ou retraités avec 200 k€ ♦  (...)

Recherche Animateur⋅trice Nature dans Écocentre en Permaculture (Ecolieux existants dans le 71)

Projet : Depuis 2012, l’association Alôsnys développe un écocentre basé sur les principes de permaculture sur 3.5ha (5500m² en maraichage+ parc animalier + chemin pieds nus...verger). Nous accueillons (...)

Petite Abeille Cherche sa Moitier . . . . (Rencontres amoureuses dans le 12)

Projet : Jeune femme de 34 ans visant l'autonomie et la plus faible pollution possible cherche partenaire pour partager son mode de vie dans une ferme en rénovation avec verger, potager et animaux. (...)

Artiste, Indépendant, Cherche Écolieu (À l’abordage dans le 35)

Projet : Musicien-écrivain 40 ans cherche pied-à-terre dans écolieu, gare SNCF à proximité. Toutes régions. Indépendant et occupé mais s'investira volontiers dans un jardin (...)

Se Rassembler Régulièrement Autour d'Outils de Vie (Arts de Vie dans le 17)

Projet : Se rassembler régulièrement autour du gaiayoga, visant de nouvelles façon de vivre, l'ouverture du coeur énergétique, élever notre fréquence.. Démarrer des "réunions" en simplicité chaque sem (...)

Propose Colocation contre Garde d'Enfant (CoLocation dans le 26)

Projet : Bonjour, Je recherche une personne de confiance et sensible ou sensibilisée aux pratiques pédagogiques alternatives pour prendre soin de mon loulou de 15 mois quelques heures par semaine. (...)

Location Meublée dans Petit Oasis Vaucluse (Ecolieux existants dans le 84)

Projet : A louer petit appartement 45m2 meublé avec balcon et terrasse vue sur le Luberon avec piscine rustique, four à pain, yourte, verger potager bio, poules Entrée indépendante et parking - En (...)

Atelier Vanneries Géantes à Prix Libre (Artisanat dans le 34)

Projet : Nous réaliserons deux boules de 3 mètres de diamètre dans le cadre de l'Hutte'Hopi Festival 2018. Il est possible d'apprendre à faire un panier avec Alain puis de partir (...)
twitter

SUR LE WEB