Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Villes en Transition
Saillans en Transition
Compte-rendu du Groupe Action Projet Compostage collectif de Saillans (Drôme)

le 12 décembre 2015

DOSSIER :
Saillans, municipalité participative (2)
Saillans, municipalité participative

Cette série regroupe des documents complémentaires et des liens annexes à l’article paru dans Passerelle Eco n°54 sur l’accession des citoyens à la mairie de Saillans et sur le fonctionnement de la mairie en démocratie participative.

Compte-rendu du Groupe Action Projet Compostage collectif de Saillans (Drôme)

A Saillans, les habitants ont fait le pari de gérer les affaires communales collectivement. Une nouvelle gouvernance a été imaginée et mise en place, pour permettre à chacun de s’investir dans les projets du village.

Un dossier présentant l’évolution et la concrétisation de ce projet de démocratie participative se trouve dans le Passerelle Eco n°54 d’automne 2014. On y trouve notamment la présentation des GAP, les Groupes-Actions-Projet, dans lesquels sont discutés et gérés diverses questions regroupées par thème.

Voici le compte-rendu de la première réunion du GAP Compostage collectif. Le compte-rendu de la seconde réunion peut être lu ici.

Mairie – le 03/02/2015 20h-22h
Présence : Alixe Poncelin, Gilles Bernard, Elina Harinck, William Pinard, Sandrine Pianu,
Eliane Meignant, Georges Roussel, Sabine Girard, Thomas Guilloneau
Excusés : Anne-Laure Mangou, Vincent Beillard
Secrétariat : Sabine Girard.

Compostage collectif

Rappel de l’historique des bacs à compost situés dans le jardin d’enfants :

  • Initiative de l’association « Comme une Envie », collectif d’habitants.
  • L’ancienne mairie a juste accepté que le compost se fasse et l’a autorisé au bout du jardin public, mais ne voulait pas s’en occuper.
  • L’interco avait été intéressée : a payé les planches et frais de mission.

État des lieux de la situation actuelle :

3 bacs : un pour le dépôt, un pour la paille, un pour le murissement. Mais manque d’espace pour bien finir ce murissement

Vidage 3 fois / an.

Usages actuels du compost : estimé à une vingtaine de personnes. Mais peu connus.

Eliane a fait une activité TAP avec les enfants sur ce sujet

Problèmes rencontrés :

  • Pb de manque de matière sèche. Donc problème d’odeur. Un éleveur de chevaux amène de la paille au coup par coup.
  • Mauvaise pratique, liée manque d’information des usagers ?
  • Qui gère le compost ? Pas de référent, gestion se fait au coup par coup
  • Pb de matériel : il faut une fourche mais on ne peut la laisser dans le jardin d’enfants
  • Pb d’utilisation du compost fini : car ceux qui mettent n’ont pas de jardin, donc se pose la question de l’utilisation.
  • Bacs trop rempli / trop de personnes qui déposent
  • Conflit autour de la position du compost (intérêt à coté des poubelles ; inconvénients / enfants)

Questions qui se posent :

  • Quelle taille du compost ? quels lieux ?
  • Dissociation lieu de collecte / lieu de compostage ?
  • Qui s’en occupe : services de la mairie ? agents bénévoles ? formation de ces personnes nécessaires ?
  • Quel matériel ? stocké où ?

Actions proposées

A court terme : Trouver une solution provisoire pour le devenir du composteur actuel.

  • Besoin de remplacer les bacs actuels car ne ferment pas : cout de ces bacs ? l’interco pourrait- elle les financer ?
  • Identifier les usagers potentiels ? leur demander de se signaler comme utilisateur : panneau sur place / e-mail.
  • Organiser une réunion technique avec les élus aménagement/travaux et les services techniques de la mairie :
    • pour l’utilisation du compost Gatou : voir si utilisation possible pour bac a fleur dès cette année
    • pour associer les agents communaux à la gestion du compost en plus d’une gestion par les usagers ; par exemple : Approvisionner le bac à matière sèche et vérifier qu’il y en a encore. Le retournement du compost pourrait demeurer aux usagers (car plus technique ?)
    • formation des agents sur le compostage ?
  • Organiser un moment convivial autour de la remise en état du compost : Samedi 21 mars de 10h à midi :
    • Remettre en état le compost
    • Identifier les usagers potentiels et leurs attentes
    • Sensibiliser aux bonnes pratiques

Message :

Samedi 21 février de 10h à midi, nous remettons en état les bacs de compostage du jardin d’enfants.
Venez nous aider, vous informer sur son utilisation et sa gestion, et débattre sur son avenir
(agrandissement ? déplacement ?).
Par ailleurs, pour préparer l’avenir de ce compostage, nous essayons d’établir un état des lieux de ses utilisateurs. Vous utilisez actuellement ou souhaitez utiliser le compostage collectif ? Manifestez-vous !(en venant nous rencontrer le 21 février, en écrivant un mail à environnement@mairiedesaillans26.fr, en téléphonant ou passant en mairie ; merci de préciser le
nombre de personnes dans votre foyer et votre lieu de résidence )

A moyen terme : Penser à une stratégie plus pérenne sur le compostage collectif

  • Identifier les usagers. La quantité et leur provenance + usage
  • Se renseigner sur façon de faire des autres communes ou intercommunalité ; exemple de Recoubeau ; cf aussi CC Diois (Médi) et CCVD
  • Refaire des panneaux d’information sur les bacs.
  • Trouver et stocker de la matière sèche : feuille broyée à récupérer ? paille ? Copeaux menuiserie ?
  • Dissocier les lieux de collecte (2 bacs jardin public) et les lieux de compostage ?
  • Un second lieu ou transfert dans un lieu plus grand ? A lier avec un jardin en bas de l’ancienne perception ? jardin ou juste de plaisance ?
  • Lancer une initiative sur le recyclage des déchets de manière plus général

Répartition des taches :

  • Elina : mise en forme du message
  • Alixe : renseignement sur le fonctionnement dans d’autres communes
  • Sandrine : prix de nouveaux bacs à compost
  • Sabine : voir avec services techniques : souhaite récupérer le compost ? Peuvent s’investir dans la gestion ?

Déchets verts

Point d’information (Sabine Girard) :

Avant 2012 : CCPS :

  • Collecte des déchets verts en déchetterie pour tout le canton.
  • Broyage par un prestataire de Beaumont les Valence : « Jardins de la Drôme »- livraison par les prestataires chez un éleveur qui compost ce broyat en le mélangeant avec du fumier (pas de cout pour l’agr.). Possibilité de prestation de service pour faire du mélange et affinage de compost quelques mois après.

2012-13 : Arrêt de l’éleveur + pb accessibilité pour le prestataire. Broyat laissé sur place en libre accés mais pb : il en reste trop.

Depuis 2014 : en charge de la 3CPS :

  • 2014 : recherche d’un nouvel agriculteur pour le compostage ; 3CPS va au plus simple et contact ceux de Aouste. La question se pose pour 2015.
  • Enlèvement : 90 T en avril et 70 T en octobre à Saillans.
  • 3CPS a le projet de tout remettre à plat sur cette thématique. Emploi d’un chargé de mission « Ordures ménagères » envisagé en mars-avril. Devrait se charger de ce dossier La mairie fera remontre les attentes des habitants, agriculteurs et services techniques de la mairie
  • A priori, mais à vérifier contrainte règlementaire : stabilisation des déchets verts nécessaire donc compostage obligatoire. Quid paillage ?

Question soulevées (à faire remonter à l’intercommunalité qui a en charge la gestion de la déchèterie)

  • Cout du broyage en prestation de service / équipement en broyeur ?
  • Et si le broyeur était partagé avec des entreprises privées locales ?
  • Faire un compostage collectif des déchets verts afin de le valoriser ? Cela demanderait du personnel pour gérer en amont l’approvisionnement en déchets verts et pour gérer le compostage
  • Mettre un bac a déchet vert a côté du cimetière ; mais qui ensuite s’en occupe ?
  • Comment faire un lien avec les jardins partagés ?
  • Mettre en comparaison prix du terreau et prix de composts de qualité récupéré ?

Les jardins partagés

Différents éléments de réflexion sur ce sujet sont apparus au cours de la réunion, en raison des forts liens possibles entre compostage, déchets verts et jardins partagés.

Le bord de Rieussec pourrait-il être utilisé pour des jardins partagés en attendant que le projet SDH se réalise ? Voir comment l’utiliser dès ce printemps.

Quid d’un usage pour les enfants de l’école ?

Projet d’Eliane : association pour mettre les ânes en travail manuel agricole, mais aussi en jardin. Lien aussi avec le maraicher en cours d’installation à faire.

Sabine Girard fait part de l’intention de l’équipe municipale d’approfondir la réflexion sur le sujet très prochainement. Les habitants seront associés.

Prochain réunion du GAP Compostage collectif : le 12 mars à 20h mairie


Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
Saillans, municipalité participative
DOSSIER
Saillans, municipalité participative
1 | 2 | 3
Article précédent : Saillans, municipalité participative
Article suivant : "Compostage collectif" : 2ème compte-rendu du groupe action projet de la commune citoyenne de Saillans

À Saillans, la démocratie participative a été imaginée et mise en place par les habitants eux même et une nouvelle gouvernance permet à chacun de s’investir dans les projets du village. La revue Passerelle Eco n°54 détaille la création et le fonctionnement de la démocratie participative et de la municipalité collégiale dans ce village : la campagne participative des élections municipales de 2014, les spécificités de la gouvernance et le fonctionnement des instances mise en place. Après 5 mois d’exercice, un premier bilan est fait et l’équipe municipale tire les premières leçons des difficultés rencontrées. Dans d’autres communes également, des initiatives encourageant la démocratie participative voient le jour.

Outils participatifs pour les collectifs  : Pour animer les réunions et faciliter l’implication de chacun, des méthodes inspirées de l’éducation populaire sont privilégiées. Le but est de permettre à chacun de pouvoir s’exprimer et de contribuer de façon positive à la discussion, quels que soient ses habitudes, sa culture, son éducation, son âge et ses convictions personnelles. Le livre Faire Ensemble regroupe un ensemble d’outils participatifs de ce type. On y retrouve des témoignages d’utilisateurs, des outils d’élaboration d’un projet collectif, des outils de diagnostic et d’amélioration, des moyens de transformation individuelle ou collective, et quelques outils additionnels utiles.


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Hébergement contre Service (CoLocation dans le 48)

Projet : Logement contre service. (cuisine, un brin de ménage et veiller sur les animaux.) Chiens et chats dans la maison. Entre Aubrac, Margeride et Gevaudan.
Offre : Chambre dans petite maison (...)

Autonomie Énergétique (Permaculture dans le 15)

Projet : Prise de Terre élargi son domaine de compétence et vous propose une formation de 2 jours dédiée à l’autonomie énergétique : économies, solutions alternatives, bricolage, DIY. Alternant théorie et (...)

Débuter son Potager en Permaculture (Permaculture dans le 15)

Projet : Les derniers frimas de l’hiver sont derrière nous, les bourgeons éclatent et le soleil commence à réchauffer le sol. Le potager nous appelle de ses vœux, plein d’espoir pour cette nouvelle (...)

Concevoir sa Forêt Fruitière par le Greffage Sauvage (Permaculture dans le 15)

Projet : Nous vous invitons les 17 et 18 mars à 2 jours exceptionnels : une cession de formation sur la création de forêt-jardin couplée avec un stage de greffage orientée « sauvage » aura lieue à (...)

Loue T3 et Studio dans Peti Ecolieu (Recherche location dans le 35)

Projet : sur un terrain de 1000metre carré , harmonise en géobiologie, grande maison en bois de mélèze, organisée en 3appartements meubles,indépendants, je souhaite partager mon espace de vie avec des (...)

La Cité des Roches (Elargissement dans le 43)

Projet : Lieu de vie alternative où la yourte accueille l'humain, en harmonie avec la nature et en lien avec les arts.... Donner la possibilité à ceux qui le souhaitent, de vivre ensemble une vie (...)

Dévper un Habitat Groupé, Enfants IEF, en Pleine Nature (Elargissement dans le 88)

Projet : bonjour ! Je cherche une famille pour partager notre lieu de vie. Je suis maman au foyer avec 2 garçons Timéo 6 ans, Yanaël 4 ans. Mon projet a démarré il y a 5 ans (avec mon mari mais (...)

Colocation Saint Affrique ou à Proximité (CoLocation dans le 12)

Projet : Coline p'tite soixantaine, habituée au collectif, cherche une colocation en maison, maxi 3/4 occupants, une maison avec petit terrain ou grand jardin à partir de Mars/Avril, à Saint Affrique (...)

La Fontaine aux Loups (Contacts dans le 18)

Projet : Bonjour, Je vous présente mon lieu appelé la fontaine aux loups. C’est un espace de 3000m2, constitué d’un verger (pommier, poirier, cerisier) de haute tige ainsi que de petit fruits rouges (...)