Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Villes en Transition
Montreuil, ville en transition
La naissance du jardin des murs à pêches

le 12 mai 2010

La naissance du jardin des murs à pêches

Jardin collectif en ville

C’est dans un petit jardin de la banlieue parisienne que commence notre histoire.
Début 2006, un groupe de personnes souhaitant mettre en pratique leurs idées décroissantes, décident de créer un jardin potager en ville. Coup de chance, un terrain était disponible au cœur d’un site historique à Montreuil : « Les Murs à pêches ». [1]

Cet article complète le dossier "Montreuil, Ville comestible" publié dans Passerelle Eco n°36

500m² écologiques

Soucieux de travailler la terre tout en la respectant, c’est sur la base de techniques agricoles alternatives que démarre ce jardin : permaculture [2], bio-intensive [3], utilisation de BRF [4]… C’est donc à la fois avec une visée d’autonomie, de mise en pratique écologique et d’expérimentations que commence à vivre ce petit bout de terre de cinq cents mètres carrés, aidé en cela par un sympathique collectif de jardiniers en herbe.

L’activité est lancée, le principal initiateur du projet et son amie (Fabien et Cristel) investissent cette parcelle de terre montreuilloise, commencent à y mettre les mains puis à semer, engrais verts et légumes, des rendez-vous collectifs sont donnés, des pique-niques sont organisés, des fidèles participent à l’avancée du travail, passent le rituel du double bêchage et peu à peu le jardin prend forme.

Un fouillis organisé un peu labyrinthique avec des plantes compagnes qui se font la causette, des herbes folles qui structurent le sol, soutiennent les buttes et de vrai-fausses mauvaises herbes grâces auxquelles on prépare de bons purins. Des arbres aussi, qui nous servent d’abri, tout comme pour les oiseaux, et nous nourrissent, faudrait quand même pas oublier qu’on est aux Murs à pêches ! Enfin, différents endroits sont également aménagés pour que toutes les petites bêtes puissent y trouver leur place : des coins sauvages, d’autres un peu moins, une mare est même creusée et puis, ça et là, sur les parcelles cultivées, des gros légumes bien joufflues qui tentent de pointer le bout de leur nez.

Notre jardin commence alors à prendre (Le) Sens de l’Humus.

Un lien social

Et à l’image de ces plantes qui entament leur croissance, nos projets font de même : un blog5 est créé, une petite graine qui répand sur la toile, avec l’humour et le mordant de son principal auteur, une façon de voir la terre, son lien avec les êtres humains, nos désirs de changements agricoles et nos bagarres potagères ; un premier site de compostage collectif est mis en place à côté du jardin, le compost, cette drôle de chose où la vie renaît et foisonne, tout comme ces moments de convivialité où nous nous regroupons pour transporter la paille et la mélanger aux déchets de jardin et de cuisine ; des temps d’échanges sont organisés pour partager nos savoirs sur le sol, la permaculture, le jardinage… ; on envisage également de faire profiter des chômeurs de toutes les ressources de cet endroit, créer ce qu’on appelle un "chantier d’insertion" mais ce qu’on pense plutôt comme un lieu de reconstruction pour les abimés et/ou les déserteurs du travail ; avec Rêve de Terre et la Société Régionale d’Horticulture de Montreuil, d’autres associations des Murs à pêches, on imagine aussi un projet collectif d’ampleur consacré à de l’agriculture urbaine : "Montreuil aux Pêches" ; etc.

Le temps passe, les gens circulent, les idées fleurissent, le jardin s’épanouit, puis se fane, s’endort, revit et pousse à nouveau…

Visiter le blog du jardin

Cette rubrique fait écho au dossier publié dans Passerelle Eco n°36 sur "Montreuil Ville Comestible" et dont on trouve dans cette rubrique "Villes en Transition" un ensemble d’aspects développés :
- D’autres pains sont possibles.
- Le blé de Montreuil, du semis à la farine.
- Du blé aux murs à pêches ?
- La naissance du jardin des murs à pêches.
- De l’or brun en partage
- Le jardin partagé de la dalle Hannah Arendt, un potager qui ne manque pas d’air
- De l’économie sociale et solidaire à Montreuil.
- La marmitte d’Eugène
- Les Filles du facteur, le crochet pour recycler et mener des actions avec le Sud.
- Un café couture à Montreuil

Notes

[1] Dès le XVIIe siècle furent créés à Montreuil (Seine-Saint-Denis) des cultures de pêchers en espaliers, palissés sur des murs appelés murs à pêches. Les murs à pêches de Montreuil se développèrent jusqu’au XIXe siècle pour couvrir au plus fort de leur production, en 1870, 600 km de linéaire et fournir 17 millions de fruits. Ces cultures, uniques en leur genre, permirent de produire sous le climat de la région parisienne des variétés de fruits habituellement réservés aux climats doux du sud de la France. Wikipédia

[2] la permaculture est une manière de voir et d’agir qui relie les humains et leur environnement en un tout cohérent et coopérant. (4ème couv.) […] l’idée de base de la permaculture est de créer des systèmes comestibles. p.11" WHITEFIELD Patrick, Graines de Permaculture, Passerelle Eco, 2009

[3] "La micro-agriculture biointensive est un système agricole visant à produire une alimentation complète sur une petite surface tout en enrichissant en humus le sol cultivé. Le but de cette méthode est une production alimentaire soutenable, basée sur un système auto-fertile et autonome en semences." Décroissance.info

[4] Bois Raméal Fragmenté – "[…] le terme BRF désigne des méthodes culturales agricoles innovantes qui, par l’introduction du broyat dans la couche supérieure du sol ou la mise en paillis de BRF, recréent un sol de type "forestier". Les BRF favorisent la pédogénèse nécessaire à la création de l’humus." Ekopédia.org


2 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
Le jardin partagé des Murs à pêches.
DOSSIER
Le jardin partagé des Murs à pêches.
1 | 2 | 3 | 4

Article suivant : Du blé aux murs à pêches ?

Le jardin des murs à pêche est une initiative collective de réappropriation d’un espace vert pour en faire un outil de production maraîchère et de lien social. De la création du jardin à la mise en place de blé panifiables et panifiés, les étapes de cette construction collective et associative.

Cette série complète le dossier "Montreuil, Ville comestible" paru dans Passerelle Eco n°37


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Intègrer / Constituer Écolieux! (À l’abordage dans le 66)

Projet : J'aimerai beaucoup d'ici quelques mois (pour l'instant je suis coincée à Maury, au nord des POs) intègrer ou constituer un écolieu (hameau, village, colloque!) / plutôt dans le même esprit: (...)

Ecolieu Végétalien et Joyeux (À l’abordage)

Projet : rejoindre écolieu végétalien et joyeux. Achat ou location. ♦  permaculture, bien-être animal, lire et rêver sous un arbre, danser, aider.
Cherche  : joli vallon avec de l'eau (...)

Location d'une Chambre dans un Éco-Lieu (Elargissement dans le 22)

Offre : Bonjour ! Une chambre est disponible dans la maison principale de l’éco-lieu où nous habitons. Nous sommes situés dans un très bel endroit de plusieurs hectares dans la campagne trégoroise, à (...)

Possible Emploi CUI / CAE (Ecolieux existants dans le 40)

Projet : offre numéro 065YTLB publiée sur le site www.pole-emploi.fr secrétaire polyvalente dans eco hameau Oasis Vous travaillerez au sein d'une association gérant le fonctionnement d'un éco-hameau (...)

Bonjour J'ai pour Projet de Quitter la Champagne Ardenne pour . . . (CoLocation dans le 51)

Projet : Bonjour J’ai pour projet de quitter la Champagne Ardenne pour m’installer dans le Finistère sud (ou la Bretagne plus général) dans les 2 ou 3 ans maxi.(je me suis toujours senti profondément (...)

Nous Recherchons un Enseignant en Permaculture pour l'Organisation (Permaculture)

Projet : Nous recherchons un enseignant en permaculture pour l'organisation d'un cours certifié de permaculture l'été prochain sur notre lieu, situé en Roumanie (plus de détails à propos du lieu et de (...)

Formation sur les Compétences Relationnelles et Psychosociales (Arts de Vie dans le 07)

Projet : Formation sur les compétences relationnelles et psychosociales Niveau I (du 9 au 12/07) : Coopération, émotions, écoute empathique, communication, cadre bienveillant, conflits, estimes de (...)

Formation Communication Authentique, Bienveillante et Créative (Arts de Vie dans le 31)

Stage : accueillir les jugements et les conflits comme opportunités d’évolution ♦  repérer les attitudes obstacles à l’expression et à la coopération ♦  écouter pour permettre de trouver des solutions ♦  (...)

>Vends: Maison Ancienne en Cours de Restauration T4 Plus Petite . . . (Ventes Immobilier dans le 72)

Offre :
Vends  : maison ancienne en cours de restauration T4 plus petite maisonnette et ses 4 caves en roc et ses 3 maisons troglodytes et ses 4 800 m2, dont 3000 m2 d'un verger ancien et le reste (...)