Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Auto EcoConstruction
Réduction des eaux usées : construction d’une toilette sèche
Toilettes sèches d'appartement

le 6 mai 2003

Contact

Toilettes sèches d’appartement

des Water aux OuaTerre

Cet article a été publié dans Passerelle Eco n°12. Depuis 1999, Passerelle Eco est une revue trimestrielle d’écologie pratique et de lien entre les initiatives alternatives : abonnez-vous !

Alors que l’eau potable devient une ressource de plus en plus rare et coûteuse, la chasse d’eau des waters se remplit de cette eau potable qui à peine arrivée est souillée avec nos excréments et rejetée. Chaque jour un tiers de notre consommation en eau potable s’en va ainsi avec nos excréments. Si vous voulez changer ça, les toilettes sèches sont une alternative. A la campagne, sans problème. A la ville, la difficulté est à la mesure du désastre écologique des modes de vie actuels, et de l’importance des transformations à réaliser ...

Eric Viard explique ici comment réaliser pour la somme de 26 Euros un système de toilettes sèches qui vous évitera de gaspiller 1500 litres d’eau potable par personne et par mois.

Eric : J’ai longtemps trouvé aberrant le gaspillage d’eau potable réalisé dans nos pays occidentaux par l’utilisation de toilettes à eau. Pour avoir utilisé à plusieurs reprises des toilettes sèches à copeaux de bois, nous avons eu envie de nous lancer en démontant les toilettes à eau de notre habitation et en les remplaçant par des toilettes à compost.

Mise en oeuvre des toilettes sèches

Nous avons tout simplement démonté nos toilettes à eau, bouché le trou d’évacuation aux égouts avec un sac poubelle et l’arrivée d’eau avec un bouchon de plomberie spécial acheté en grande surface de bricolage. Nous avons ensuite réalisé une sorte de caisson en bois avec une structure de chaise/tabouret sciée en deux et une planche de contre plaqué de 2 centimètres d’épaisseur que nous avons copieusement lasuré avec une lasure écologique type Biofa. L’avant est fermé par un tissu qui tient tout simplement avec trois punaises.

Le récipient est une poubelle de 50 litres en plastique. Conseil : acheter le récipient avant de construire le caisson, pour adapter la hauteur. Dans notre cas, la poubelle de 50 litres est un peu haute (50cm) mais assure une autonomie d’une semaine à 10 jours pour une famille de 2 adultes et 2 enfants.

WC avant
JPEG - 11.4 ko
Wc Avant
Oua Terre après
JPEG - 10.5 ko
Oua Terre Après

Voici mon budget pour la réalisation de ces toilettes à litières :

Matériau Coût
Contre plaqué 16 Euros
Poubelle 6 Euros
Bouchon 4 Euros
Copeaux 3m3 Gratuit
Sciure 2m3 gratuit
Total 26 Euros

Principe des toilettes sèches d’intérieur

Pour démarrer, il faut disposer une litière de copeaux de bois ou de sciure dans le fond de la poubelle, sur une couche de 7 à 10 centimètres environ.

Ensuite, il faut verser deux louches de copeaux de bois ou de sciure après chaque passage. Pour ce faire, nous avons disposé une poubelle de 30 litres remplie de copeaux et une autre petite poubelle destinée à recueillir les papiers toilette (facultatif) dans l’enceinte des Oua Terre.

Contrairement aux toilettes de nos grands parents, l’utilisation d’une litière de copeaux et/ou sciure permet d’obtenir un rapport Carbone / Azote favorable au compostage et à la décomposition rapide des matières en milieu aérobie humide (avec de l’oxygène). Les copeaux neutralisent toute odeur. C’est bien réel. La poubelle est vidée sur le tas de compost dans le jardin. J’étudie actuellement un système de lombricompostage à ce niveau.

Où trouver des copeaux ?

Téléphonez aux scieries du coin ! Pour les scieries les copeaux et la sciure sont un déchet non valorisé et ils en mettent volontiers à votre disposition gratuitement ou un coût très modique (moins d’1 Euros le mètre cube). C’est le moment de faire un échange sympa et d’offrir un pot de confiture, de miel ou une bouteille contre un chargement de voiture qui vous permettra de tenir plusieurs mois. J’estime qu’un mètre cube de copeaux permet une autonomie de 8 à 10 semaines pour une famille de quatre personnes.

Bibliographie / Liens

Un ouvrage m’a guidé dans ce cheminement :

- "Introduction à la gestion écologique de l’eau dans la maison", Joseph Orszagh ( informations générales et expertises, Joseph Országh 11, Clos des Tuileries B-7000 MONS - Belgique - Courriel : joseph.orszagh(at)skynet.be)

Cet article a été publié dans Passerelle Eco n°12..
Pour avancer dans votre projet d’écologie et recevoir les nouvelles du réseau éco, abonnez vous !


267 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

344 messages

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 3 mai 2012, par Queste Olivier

    Bonjour,
    Pour beaucoup cependant, restent la hantise des odeurs incommodantes et des allers retours au bac à compost. Personnellement, j’ai testé les deux (toilettes sèches et wc classiques) et je n’ai pas vu de différence sur le plan des odeurs. Pour ce qui est de l’entretien, je conseillerai davantage le sceau en inox, le pvc a tendance à conserver des odeurs à force d’utilisation. Pour un petit complément d’information :
    http://www.alter-ec-home.com/2011/1...

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 29 décembre 2011, par claude

    bonjour
    j ai installé des toilettes sèches depuis environ un an et quand je vide mon seau a peu près toutes les semaines il se dégage une odeur d’ammoniaque .
    est ce que cela est nuisible pour le compost ?je rajoute à chaque versement de la paille ainsi que les déchets de cuisine.merci de votre réponse.

    • Toilettes sèches d’appartement

      19 octobre 2013, par alain Delaperiere

      bonjour. Oui tout ce qui est organique se degrade mais eviter les produits durs, ou les restes de repas carnés, qui produisent mouches et asticots...
      melanger avec la sciure 2 a 5% de chaux. et si possible raccorder le compartiment du reservoir a une ventilation ou une vmc, il suffit de30 m3 heure pour mettre ce local en depression et fini les risques d,odeur.
      je suis a la campagne j’ai une maison et un terrain, ça va . jai 4 toilettes interieur sur deux etages, j’ai installé une ventilation qui va au faitage ,ça va bien
      je composte a l’exterieur, pour les arbres d’agrement
      Les seaux separent l’urine c’est mieux, l’ete elle est évaporée ,pour conserver l’urée seulement.

      composter avec d’autres reste du potager, fannes,paille, herbe, c’est un exellent engrais,bonne chance.
      alain

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 16 août 2011, par orgent

    Tout cela ne me semble pas réaliste sans composteur, comme c’est le cas dans la plupart des immeubles en milieu urbain. Quant a la sciure, il faut de la place pour la stocker, quand on connait le prix du m2 a Paris... Et pour 10 millions d’habitants en région parisienne, il faudrait 1 million de m3 de sciure par mois ! Imaginez le nombre d’arbres abattus correspondant !

    Il me semblerait bien plus réaliste de collecter les eaux pluviales dans des réservoirs d’eau d’une centaine de litre dans chaque appartement, a brancher en amont d’un WC normal. Au moins, ce ne serait pas de l’eau potable qui serait immédiatement souillée, mais de l’eau grise. Malheureusement, la législation pour l’utilisation des eaux pluviales est très contraignantes et je doute que le syndic d’un immeuble accepte de tels branchements...

    Enfin, j’ai une question a propos des toilettes sèches : peut-on mettre du marc de café dans la sciure, pour en économiser quelques cm3 ?

    • Toilettes sèches d’appartement

      10 février 2012, par Virgile

      Bonjour,
      Il ne s’agit pas de culpabiliser les personnes ne pouvant pas utiliser ce type de toilette en raison de leur contexte matériel.
      Mais plutôt de pointer un gaspillage monstrueux d’eau potable causant l’acidification des océans et la consommation aberrante d’énergie pour le retraitement de l’eau (ce qui serait le cas même si l’eau utilisée était une "eau grise" de pluie).
      Il est certain que le problème se situe à un niveau beaucoup plus profond et sensible : la politique de croissance et d’urbanisation a conduit à cette organisation territoriale urbanisée et dénaturalisée. Les zones agricoles, les ruralités, sont désertées au profit des villes surpeuplées, bétonnées, froides et laides.
      Seul un retour à un environnement rural et convivial pourrait régler ce problème de déterminisme "déjectionel" (entre autre...).
      Quand au besoin en copeaux de bois, ce n’est pas un problème dans la mesure où d’autres matériaux comme : la paille, les feuilles mortes, la paille sèche d’adventices broyée, les résidus de cartons... peuvent être utilisés.
      De plus le compost produit par cette matière végétal a un potentiel fertilisant énorme qui compenserait largement cette utilisation.

      • Toilettes sèches d’appartement

        10 septembre 2012, par sava

        En fait vous vivez en ville et puis voila ou vous vivez à la campagne ou tout est possible il faut choisir. Il y a le possible utopique réaliste et l’utopie du cerveau. J’en parle pour une expérience à Madagascar de 6 années en bio et maintenant un stand by en ville à Paris . C’est deux autres monde

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 4 août 2011, par X

    Les toilettes sèches, j’y croyais pas, mais quand j’ai essayé, ben c’est trop bête, fallait y penser, pas de problème..

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 31 janvier 2011, par X

    vraiment chouette ces toilettes sèches

    • Toilettes sèches d’appartement

      11 juin 2011, par X

      Depuis un an j’utilise des toilettes sèches dans mon appartement au 8eme étage. J’ai enlevé le trone classique pour faire de la place. J’utilise une séparette pour séparer le pipi qui est directement évacué. Les matières sont récupérées sont donc sèches et légères, facile à déplacer en seau et sans odeurs évidemment, avec la sciure.

      • Toilettes sèches d’appartement

        19 décembre 2011, par Françoise

        Bonjour,
        j’ai besoin de précisions : le pipi est directement évacué où ?
        et
        les matières sèches sont déplacées où ?
        Moi, je ne sais pas où emmener la chose après, voilà ma question...

        • Séparette pipi / caca

          31 mai 2012, par Isabelle

          Bonjour,
          Même question : a priori cette idée de séparer le liquide du solide semble très astucieuse mais comment ça marche exactement ? Le liquide est directement évacué vers où ? les eaux usées ? comment ? A quoi ressemble la "séparette" ? L’idée est très intéressante !

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Petit Chalet pour l'Hiver (Ecolieux existants dans le 12)

Projet : Je ne souhaite pas faire paraître l'annonce dans la revue.
Offre : Je ne souhaite pas faire paraître l'annonce dans la revue.
Demande : Je ne souhaite pas faire paraître l'annonce dans la (...)

Co-Création Minimaliste (Elargissement dans le 44)

Projet : Créer un lieu de maraîchage permaculturel à partir de mars 2019
Offre : Terre. Serre. Outils. Savoir. Partage des recettes. Possibilité d'installer un habitat léger et d'acquérir la moitié (...)

Partager un Potager (Rencontres amoureuses dans le 03)

Projet : Cherche ma moitié pour bâtir un habitat mobile et projet ecovillage
Offre : Mon temps et mes mains pour faire naître des légumes
Demande : Une grande (...)

Culture Maraîchère (Elargissement dans le 31)

Projet : Création d'une micro ferme à l'étude sur la commune de Mane 31 ou alentours. Des habitants, une association de permaculture et jardins partagés, une communauté de communes toute neuve et (...)

A la Recherche d'un Eco-Lieu Existant (ou au Point de se Réaliser) (Dimension Agricole dans le 75)

Projet : Jadis nomade j'apprécie les ECO-lieux. AINSI, je cherche une site sans : pollution, ondes WIFI, antennes, Linky.., ET sans fumeurs/vapoteurs invétérés, -un certain mode hygiéniste (ex : ni (...)

Une Opportunité pour Ceux Qui Cherchent à Vivre Alternativement. (Autres Terres)

Projet : L'idée est d'établir une communauté autonome en pratiquant la permaculture. Le projet démarrant à l'automne 2019 en Arménie. L’objectif actuel est de rassembler des personnes partageant les (...)

Chantier Participatif Terre-Paille Près de Toul (54) (Construction dans le 54)

Projet : Pour remplir de terre-paille les murs et plafonds de ma future maison de 65m². Réalisation des coffrages, préparation de l'argile pour le trempage de la paille, bourrage de la-dite paille (...)

Co Achat Terrain Constructible (Construction dans le 05)

Projet : Eco construction paille sur terrain en copropriété
Offre : Hautes Alpes à 15 kms à l'ouest de Gap, Recherche co-acheteur sensible à l'écologie pour partager l'achat d'un beau terrain (...)

Cherche Terre et Vie en Collectif (Graines d’Avenir dans le 40)

Projet : F52 ans, scientifique reconvertie dans l'artisanat d'art et les soins par les plantes, je cherche une terre pour mes plantes médicinales à habiter légèrement. L'idéal serait en collectif - à (...)
twitter

SUR LE WEB