Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Agenda & Actualité > Arts et Spectacles
2 visions du métier d’éleveur laitier se confrontent
Film "Herbe" : une autre ferme est possible

le 17 janvier 2009


Film "Herbe" : une autre ferme est possible

Sortie le 18 février (parfois le 11...)

  Vous savez ce que mangent les vaches ?

En êtes-vous vraiment sûr(e)… ?

Au cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent.

Alors que des Hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires…

Les objectifs du film sont multiples. Si les questions relatives aux dérives de la PAC (choix politiques et répartition des aides) sont centrales, il est aussi question des dérives des systèmes coopératifs agricoles. HERBE met alors en lumière les alternatives au modèle productiviste dominant. HERBE désire interroger de manière globale le monde dans lequel nous vivons par l’intermédiaire de l’élevage laitier breton.

En effet, la question agricole devient centrale dans les problématiques politiques actuelles. Alors que l’alimentation d’une partie de la population mondiale est remise en cause, et qu’apparaît toujours plus pressante la nécessité de repenser nos modèles de production et d’approvisionnement, la crise énergétique semble nous pousser à agir vite quant à développer des moyens autonomes de subsistances.

HERBE n’est pas seulement le constat de la fin d’un temps, il rend visible le possible d’un autre moyen de vivre et de construire le monde, un monde autre...

  Où voir le film ?

La date de sortie nationale du film est le 18 février prochain, à 3 jours de l’ouverture du Salon International de l’Agriculture de Paris. Nous vous communiquons les salles qui le programmeront, mais invitons tous les collectifs qui le souhaiteront à prendre l’initiative.

Ces salles programment HERBE à partir du 18 février :

Toulouse – Utopia (sortie dès le 11 février)
Tournefeuille – Utopia (sortie dès le 11 février)
Bordeaux - Utopia
Montpellier – Utopia
Montpellier – Diagonal
Paris - Espace St Michel
Avignon – Utopia
Nantes - Concorde
St Ouen l’Aumône – Utopia
Achères - Pandora
Calais - Alhambra
JPEG - 24.2 ko

Ces salles programmeront HERBE mais n’ont fixé de date définitive. N’hésitez pas à leur demander plus d’informations :

Bayonne - Atalante
Rennes - Arvor
Dijon - Eldorado
Caen - Lux
Lyon - Comedia
Clermont-Ferrand - Rio
Bretagne – Circuit Cinéphare (tournée au mois de mars)
Gournay en Bray (76) - les Ecrans
Grande Synthe (59) - Cinéma
Libourne - Grand Ecran
Nîmes - Sémaphore

Ces salles ont le film, et réfléchissent encore à leur programmation. N’hésitez pas à leur demander de le programmer :

Grenoble - Méliès
St Etienne - Méliès
Perpignan - Rive Gauche
St Ouen - Espace 1789

Enfin, chacun peut demander à sa salle de cinéma (en France, en Belgique, en Suisse et en Andorre) d’organiser une projection, ou bien encore organiser soi-même une projection avec ses propres moyens de diffusion.

- Contact : ²²²Parasite Distribution - Jean-Jacques Rue - 06 16 55 28 57
- jjrue@hotmail.fr

- Site internet du film Herbe


  Le Parlement européen bannit 22 substances pesticides

(Actualité) Le monde annonce :

Les eurodéputés ont ouvert la voie, mardi 13 janvier, à l’interdiction dans l’Union européenne d’une vingtaine de substances entrant dans la composition des herbicides, fongicides et insecticides. Considérées comme cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou ayant des effets perturbateurs sur le système endocrinien, beaucoup sont produites par les géants de l’industrie chimique allemande, Bayer et BASF.

Saluée par les écologistes comme l’une des législations les plus restrictives au monde en matière de pesticides, l’adoption de cette liste noire est "une victoire des Verts et des environnementalistes qui ont su collectivement résister aux énormes pressions" de l’industrie, s’est félicitée l’Italienne Monica Frassoni, coprésidente du groupe des Verts au Parlement européen.

Fruit d’un compromis avec les 27 Etats membres, le texte entre en vigueur dès 2009. Deux fongicides (le Carbendazim et le Dinocap) seront interdits dès cette année, mais les dernières autorisations pour certains produits aux effets perturbateurs sur le système endocrinien n’expireront pas avant 2018.

"CONSÉQUENCES NEUROLOGIQUES ET IMMUNOLOGIQUES GRAVES"

"Il s’agit de 22 substances sur 500, soit moins de 5 %", expliquait le 18 décembre l’eurodéputée verte allemande Hiltrud Breyer, en marge d’une conférence de presse. Les industriels du secteur phytosanitaire annonçaient l’interdiction de 40 % des substances. "C’est une honte. On a abusé [des agriculteurs] avec des informations erronées. (...) Maintenant, l’industrie a toutes les raisons d’innover pour fabriquer des produits sûrs", avait-elle insisté. Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) a salué la nouvelle législation dans un communiqué, mais regrette que les débats aient dilué certaines restrictions initialement imposées à des produits susceptibles de "conséquences neurologiques et immunologiques graves pour le développement prénatal des enfants". Le MDRGF déplore l’absence de "mesure forte pour protéger les résidents des milieux agricoles exposés aux pulvérisations de pesticides", de "zone tampon" près des cours d’eau et d’interdiction "pure et simple" de l’usage des pesticides en milieu urbain.


Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Village dynamique Activités à créer et à étendreProjet : Aveyron 30km sud Rodez, village (550 personnes) dynamique, cherche à étendre des activités locales - déjà sur place : Agriculture : maraîchage bio, prod. spiruline, Artisanat : jeux en (...)
  • loue maison gratuitement contre travauxProjet : Saint-Agathe, mignonne petite maison (75m2) en pierre du XVIIeme habitable mais confort rustique actuellement à louer contre amélioration à votre goût (financement des matériaux assuré (...)
  • www.compaillons.eu7,8,9 nov : rencontres nationales de la construction paille, animées par des intervenants professionnels: présentation de projets innovants et moments d'échanges et de travail ♦  Entrée libre. (...)
  • Communication authetique, bienveillance et créativ14,15,16,29,30 nov : Module I: créer et animer des espaces où chacun prend pleinement sa place, contribuer à la réalisation d'un objectif personnel ou commun, mieux vivre et coopérer, goûter à la (...)
  • Soirée spectacle4 nov : 20h30 soirée humoristique et instructive pour découvrir nos cours d'eau ♦  Comment fonctionnent nos cours d'eau ? A quoi servent-ils ? Dois-je me sentir concerné(e) par celui de ma (...)
twitter

SUR LE WEB