Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > RdEvolution de l’écovillage à la ressourcerie
Projet de Transition Active en trois Actes
Rd'Evolution, Acte III - Les Gardiens de la Terre

le 7 décembre

DOSSIER :
RdEvolution et la Ressourcerie du Pont (5)

La revue Passerelle Eco n°64 a présenté la Ressourcerie du Pont et le projet de l’association RdEvolution. Nous diffusons ici la présentation des 3 actes de ce projet, ainsi que l’appel à dons et à prêts que le collectif a lancé pour finaliser l’achat des locaux.

Rd’Evolution, Acte III - Les Gardiens de la Terre

Les excédents de l’acte I et II soutiendraient cette cause finale qu’est la Terre accessible à chacun, pour qui veut bien la respecter. Car de là il est possible de se créer réellement une autonomie énergétique ou alimentaire et de créer un cadre éthique de vie. Bientôt, un habitant de la Terre sur deux vivra dans une ville. Le monde rural se vide de ses jeunes, de ses entrepreneurs, de ses commerces. Alors que, parallèlement, apparaît une population qui souhaite vivre dans un environnement plus naturel et moins pollué. Ce projet permet de rendre accessible ce monde rural à cette population, pour le redynamiser, dans l’éthique. L’association se chargerait de trouver des parcelles et de les acheter.

Déjà un réseau de propriétaires apparaît pour faire baisser les prix de parcelles pour ce projet. Avec le temps, une confiance c’est installée, nombreux sont ceux qui voient ce que l’on génère dans les actes, surtout au niveau des chantiers solidaires qui boostent un lieu de manière impressionnante ou de friches transformées en jardins nourriciers.

L’accès à la Terre pour une Transition libre et active

Une fois acquise, l’accès à la terre pour les familles se fera sur dossier de présentation de leur projet de vie. Ainsi nous pourrons installer les personnes en fonctions des manques locaux : des maraîchers, des artisans...

JPEG - 13.8 ko

Les personnes bénéficiant des terres devront être en accord avec une charte éthique et évolutive, encourageant des comportements respectueux : l’interdiction aux pesticides et insecticides chimiques, aux OGM, à l’énergie nucléaire, aux Gaz de Schiste et autres extractions industrielles, zone de protection des animaux sauvages, des abeilles et de la biodiversité...

C’est de ce positionnement que l’appellation Gardien de la Terre trouve son fondement.

Il pourra aussi être envisagé, l’acquisition de biens communs pour amener de la cohérence et de l’autonomie à l’ouverture de ces lieux (pressoir, broyeur...), l’ouverture de lieux avec des fonctions spécifiques comme des jardins communs, des terres pédagogiques, des terres pour des collectifs.

Et prioritairement l’ouverture d’une terre "dortoir" pour répondre à l’urgence et à l’ appel de ces amis de cœur (L’abbé Pierre et Coluche), permettant d’assurer que personnes ne peut mourir de faim et de froid autour de nous.

En multipliant les parcelles, plutôt qu’en développant une grande communauté, nous nous sentons plus proche de nos idéaux qui ne sont pas l’autonomie autarcique mais bien de faire se croiser cette population en transition avec les habitants locaux. Pour que, par les échanges quotidiens et le hasard, cette Transition circule et ne soit pas étiquetée à un mouvement mais bien libre, comme elle se doit d’être, de s’exprimer au travers de chaque individu qui en conscience a choisi l’évolution de ses comportements pour répondre de manière responsable aux défis sociaux et environnementaux d’aujourd’hui et assurer un avenir à ses enfants, et aux enfants de ses enfants.

JPEG - 18.4 ko

Le Soutien de la Ressourcerie du Pont et de la Terre de Convergence aux Gardiens de la Terre

Les personnes ainsi installées bénéficieront de la bienveillance du collectif pour que leur projet éthique se réalise. La Ressourcerie sera présente avec les chantiers solidaires, le prêt d’outils pour travailler la terre et avec toutes ses compétences artisanales. La Terre de Convergence, avec sa partie formation agricole transmettra un plan de réalisation de jardins optimisés pour les conditions locales avec le don de graines adéquates, elle pourra aussi approvisionner en paniers bio les nouveaux arrivants pour leur laisser le temps de construire leur propre autonomie. Loin d’une rupture, ils trouveront du lien social car l’association restera un lieu d’écoute de chacun, des rencontres régulières entre les Gardiens de la terre verront le jour et les Convergences ouvriront, elles, à des rencontres entre porteurs de projets identiques ou complémentaires.

JPEG - 9.4 ko

Du local au global

Il est évident que nous pourrions nous contenter d’incarner dans un territoire rural en crise cet exemple local de transition active, générateur d’emploi, de formation, de transmissions, d’autonomie alimentaire et énergétique...Ce serait déjà gagné. Pourtant nous ne pouvons pas seulement renforcer une autonomie territoriale et laissé de côté ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir réaliser de tel projet car leur priorité est déjà de survivre.

C’est dans les mains de notre génération : soit il se passe quelque chose soit nos enfants connaîtrons les peuples du mondes seulement dans des livres d’histoires.

Nous aurons réussis une transition dans notre société mais nous aurons oublié nos racines. Aussi vu que le projet n’a pas besoin de rentrer d’argent par l’acte III, des fonds vont être mis en place pour soutenir les tribus du mondes.

En lien avec la famille qui bénéficiera d’une parcelle, un loyer sera mis en place, modique et correspondant aux ressources de la famille. Il permettra qu’une fois que la somme de la parcelle soit atteinte que la famille devienne réellement propriétaire de son terrain.

JPEG - 18.4 ko

Nous demanderons également à chaque Gardiens de choisir une tribu dans le monde pour en être parrain. Ainsi chaque parcelle ici, parrainera une parcelle là-bas.

Le loyer servira au rachat de Terre ou autres biens communs permettant pour les tribus soutenues un réel pas en avant pour sortir de la survie.

Pour en être sûr, un suivi par la famille et par notre réseau de voyageurs sera mis en place.

Plus des parcelles s’ouvriront ici et plus nous découvrirons que notre humanité est riches de milles couleurs et qu’un système destructeur était en train de faire disparaître cette richesse au profit de notre consommation. Plus nous transformerons cette situation.


2 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche d'Atelier pour Pratiques Artistiques (CoLocation dans le 72)

Projet : artisanat de laine,je sculpte fées,lutins, feutrage à la main... mes créations sont visibles sur aucreuxdelalune.com
Offre : petit loyer ou échange contre travaux
Demande : une pièce ou une (...)

Stage Jardin-Forêt Fruitier (Permaculture dans le 24)

Offre : Organisé par l’association : De l’humus, des racines et des fruits. Le stage se déroulera en Dordogne à Daglan, sur un lieu de 7 hectares, dans le cadre d'un projet de création d'une ferme (...)

Stage Jardin-Forêt Fruitier (Permaculture dans le 24)

Offre : Organisé par l’association : De l’humus, des racines et des fruits. Le stage se déroulera à St-Barthélémy de Bellegarder sur un lieu de 6 hectares et aura pour objectif, par la théorie et la (...)

Propose Main d'Oeuvre sur des Projets Agricoles (Agricultiver dans le 87)

Offre : Bonjour, J'ai 27 ans et je suis arrivé récemment en Haute-Vienne. Je vis a 30 km au sud de Limoges, et j'aimerai découvrir le milieu agricole, associatif et alternatif de ce secteur (dans (...)

Cherche Architecte Éco-Construction Landes (Construction dans le 40)

Projet : Projet d'installation d'un lieu permaculturel dans les Landes. Nous avons le terrain nous recherchons un architecte branché écoconstruction pour auto construction partielle avec phyto (...)

La Prairie des Possibles (Dimension Agricole dans le 44)

Projet : J'ai acquis un terrain d'un hectare 4 se composant de 7 000 m2 de prairies permanentes, d'un étang de 5 000 m2 et le reste de bois. J'ai un BPREA en maraichage bio et je souhaite (...)

Recherche Maison ou Colocation Autour Chalon sur Soane (Recherche location dans le 71)

Demande : Recherche pour mars une maison avec jardin et possibilité de potager dans les environs de Chalon sur Saone ou dans un triangle allant de Chalon à Dijon à Dole. Je déménage pour des raisons (...)

Cherche Couple ou Famille pour Partager un Corps de Ferme (Graines d’Avenir dans le 46)

Projet : Bonjour, nous sommes un couple et bientôt un enfant, qui ont pris le temps de réflexion sur l'habitat collectif et tout ce que cela engendre pour finalement réduire le projet collectif à (...)

Cherche Couple ou Famille pour Partager un Corps de Ferme (Contacts dans le 12)

Projet : Bonjour, nous sommes un couple et bientôt un enfant, qui ont pris le temps de réflexion sur l'habitat collectif et tout ce que cela engendre pour finalement réduire le projet collectif à (...)