Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Reseau Eco > Projets d’écohameaux, d’habitats participatifs, (...) > EcoHameau de Verfeil (AutoConstructeurs de l’Economie (...)
AES initie des écohameaux pour dynamiser la vie des campagnes
Projet d'EcoHameau d'auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

le 7 octobre 2004

Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

selon François Plassard

Dans une commune rurale non loin de Toulouse commencent à se créer plusieurs éco-hameau dans une logique d’auto-construction. Les premières parcelles accueillent des maisons construites selon la norme HQE (Haute Qualité Environnementale), avec l’appui d’une entreprise locale d’insertion.

François Plassard a créé une association pour soutenir son idée : AES (Auto Eco Constructeurs), base d’un réseau d’entraide entre entrepreneurs d’auto-éco-hameaux...

  Ecohameau de Verfeil, début 2010 : le conseil municipal soutient activement le projet

Par une délibération du 21 janvier 2010, le conseil municipal accorde la dérogation nécessaire pour le permis d’aménager.

En effet, un des éléments que nous devons présenter avec notre permis d’aménager est une délibération du conseil municipal nous accordant une dérogation nous permettant de construire sur un terrain qui n’est pas sur une zone déjà urbanisée. En effet, la commune de Verfeil n’ayant pas de PLU, cette dérogation est nécessaire.

Cette délibération, qui liste les motivations du conseil municipal (augmentation de la population active, création d’activités nouvelles,...) pour cette dérogation, a été adoptée lors du dernier conseil municipal du 21 janvier 2010 ( 7 voix pour, 1 contre , 3 refus de vote).

Cette délibération est donc une étape importante du cheminement administratif de notre projet. Nous en profitons pour remercier toute l’équipe municipale pour son soutien indéfectible, et en particulier, M. le Maire, M. Daniel Durand.

  Actualité début 2009 : le projet de Verfeil sur Seye est en bonne voie.

En raison d’une contrariété juridico-bancaire, François Plassard et l’association AES se sont retirés du projet. Les futurs habitants ont entièrement pris le projet en main, ainsi que la SARL et la SARL EHD (EcoHameau Développement) qui bénéficie du permis de lotir.

La revue Passerelle Eco n°32 détaille le projet de Verfeil et explore la notion d’accompagnement de projets d’habitat groupé.

A Verfeil sur Seye 7 parcelles sont prises, et 4 sont encore disponibles, à prix coûtant maintenant.

Les nouveaux contacts sont :
- EcoHameau de Verfeil sur Seye (Tarn et Garonne) Stephan tel 05 63 68 08 19 mail : benboulalune@hotmail.com
- un site a été créé et devrait s’etoffer dans les mois qui viennent : http://verfeil-eco.over-blog.org

  Donner plus de sens à la vie rurale : la démarche éco-hameau

Quand le désir des maires ruraux d’accueillir de façon maîtrisée des nouveaux habitants pour maintenir une mixité sociale... rejoint le désir de citadins d’auto-construire leur maison sur les principes du développement durable et de faire de la campagne un choix de vie familiale et professionnel

L’exode urbain est une réalité Entre 1990 et 1999, 186 000 personnes de la ville, dont 72 000 du milieu urbain de Midi-Pyrénées, sont venus habiter l’espace à dominante rurale de la région et compenser ainsi positivement un solde démographique naturel négatif. L’accueil « maîtrisé » est la préoccupation des maires ruraux qui sont conscients qu’un apport d’habitants et de revenus extérieurs participe au maintien de la qualité des services (école, commerces, services publics) et parfois même au renouvellement de la vie relationnelle de proximité.

Résultat d’une enquête auprès de 502 de maires ruraux : « Pour les maires, ces nouveaux arrivants apportent non seulement de la vie (76 %) mais aussi des compétences et des cultures nouvelles (24 %) ».

  L’auto-éco-construction, un atout pour le développement durable et équitable ?

A l’occasion des deux forums de Midi-Pyrénées sur l’économie solidaire de 2001 et 2002 (Diagora à Labège : 2 000 personnes, 140 stands), s’est constitué un réseau de 110 personnes, de toutes provenances socioprofessionnelles, désireuses d’échanger leurs pratiques et leur savoir sur l’auto-éco-construction. Et s’est constitué l’association AES, les auto-éco-constructeurs de l’économie solidaire.

Si le logement participe pour 46 % de la dette énergétique [1] et pour 26% de l’effet de serre (changement climatique), pourquoi ne pas considérer l’auto-éco-construction comme une des voies du développement équitable et durable ?

Parce qu’avec les 14 principes de la démarche haute qualité environnementale (HQE) proposé par l’Ademe, l’auto-construction de bâtiments neufs permet d’envisager les problèmes en amont (solaire passif, isolation, exposition, matériaux locaux...) avec moins de contraintes sur les temps de main d’œuvre (la main d’œuvre est le critère de rentabilité décisif pour les chaînes industrialisées du bâtiment).

En Bretagne, on dénombre 5 000 maisons auto construites par an, et la qualité environnementale et esthétique des maisons auto-construites (souvent en système Castor) n’est plus à démontrer. Danger : un phénomène qui s’accélère ces dernières années : la montée spéculative des prix sur le foncier constructible et le bâti, tant à la ville qu’à la campagne. Après la sélection par l’accès à un travail vient donc se rajouter la sélection par l’accès à un logement, qui touche doublement les jeunes générations. Les causes en sont bien connues : l’arrivée d’habitants plus fortunés du Nord de l’Europe, attirés par le soleil du Sud, le retour des retraités à la campagne, qui s’accélère avec le papy-boom, la concurrence entre logements touristiques et logements permanents, les effets indirects de la nouvelle politique agricole commune (PAC).

  Des partenaires solides

Comment imaginer demain une campagne riche d’une diversité sociale et culturelle, si seuls des étrangers et des retraités peuvent y accéder pour renouveler leur population ?

Comment réaliser le rêve de sa vie : auto-construire sa maison, s’il faut, à plus d’une heure de Toulouse, acheter un terrain à 31 000 euros avant de pouvoir poser la première pierre et au final bénéficier d’une maison saine dans un environnement sain et convivial pour moins de 100000€ ?

En mettant autour d’une table des maires ruraux, des auto-constructeurs, l’Afpa (qui s’est retiré par la suite, faut de financements suffisants, notamment régionnaux), une société HLM, l’association AES propose la démarche suivante :

- concevoir des hameaux, lieux de vie permanents à la campagne, en accord avec le développement équitable (mixité sociale) et durable (écobilan), réalisés en grande partie par des auto-constructeurs engagés dans une formation-action(Afpa) tant technique que l’intégration au milieu d’accueil.

- la construction de tels hameaux se veut être une démarche (un processus vivant) construite avec les communes d’accueil, adaptée à la singularité de chaque contexte et non une procédure de plus, plaquée de l’extérieur, ou une opération « hors sol ».

  Quels habitants pour les éco-hameaux ?

- Des jeunes ménages (attirés souvent par la possibilité de l’école communale pour leurs jeunes enfants) qui délocalisent leurs activités professionnelles. Ils sont nombreux dans le réseau AES. 60 % des nouveaux arrivants en milieu rural midi-pyrénéens ont moins de 40 ans.

- Des jeunes ménages ou entrepreneurs ruraux ayant des compétences pouvant s’intégrer dans le tissu économique local (rôle donné à un groupe d’accueil pour les définir) ou désirant, après l’auto-construction, approfondir leur formation et leurs compétences dans une filière artisanale de l’écobâtir. Si « les jeunes tournent le dos au métier du bâtiment », entendons-nous dire partout, le détour par l’auto-construction qui fait sens, peut y suppléer avec succès en diffusant de nouvelles pratiques et en suscitant de nouvelles vocations d’artisans.

- Des préretraités ou des retraités prêts à s’investir dans la vie associative locale, intéressés par la formation-action à l’auto-éco-construction et l’effet de démonstration de leur éco-hameau relié en réseau avec d’autres éco-hameaux. En effet, de la qualité des éco-hameaux et de leur recherche appliquée en réseau, peuvent naître des activités d’accueil, d’éducation à la nature, de promotion des énergies renouvelables et du développement soutenable, de culture et de loisirs, tout à fait intéressantes pour le milieu rural d’accueil et les exploitations agricoles liées directement ou indirectement à la démarche (fourniture de matériaux de construction comme la taille, d’énergie de biomasse, de services, de produits fermiers).

  Redynamiser les campagnes

Si les zones d’activité ont été des outils pour attirer des emplois $G dans une société à dominante industrielle [2], pourquoi ne pas rêver que la démarche de développement durable et équitable des éco-hameaux puisse demain devenir un outil pour attirer des habitants et des projets dans une société devenue à dominante d’information et de services ? Notre démarche se veut prospective : anticiper les obstacles du futur (sociaux et écologiques) pour agir au présent.

  L’initiateur : François Plassard.

Auteur de « La vie rurale : enjeu écologique et de société » (Ed. Yves Michel, 2003), agroéconomiste, ancien agent de développement territorial et membre du comité consultatif de l’économie solidaire, actuellement initiateur en tant que chômeur de la démarche éco-hameau qui a reçu les Prix régional Midi-Pyrénées et national de l’innovation Balise 2003 ( France initiative) sur le thème du développement durable.

  Appel aux Maires


- Vous êtes un maire rural, vous désirez attirer de la vie et des porteurs de projets nouveaux dans votre commune ou communauté de communes, mais la rareté de l’habitat locatif et la spéculation sur les prix fonciers vous en empêche.

- Vous êtes un acteur économique désireux de délocaliser votre activité à la campagne, vous avez des compétences qui peuvent s’exprimer à la campagne...

- Vous êtes attiré par l’auto-construction de votre maison accompagnée d’une démarche collective de formation et d’entraide.

Une présentation de la démarche éco-hameau accompagnée d’une cassette vidéo qui la présente (émission FR3) peut être envoyée à tout maire qui en fait la demande.

  Définition AES d’un eco hameau

« Un groupe de maisons (tout ou partie autoconstruites) avec un eco bilan exigeant (économie d’énergie et empreinte écologique) qui se donne des moyens mutualisés : entraide, formation, conseil... et des structures en commun ( constructions et espaces collectifs, gestion des ressources et des déchets) ».

  Le Prix "Ma Petite Planète, Sarl", a été remis en 2003 à ce projet

Le Prix National Balise a été remis vendredi 19 décembre 2003 lors d’une manifestation festive à la Maison de la RATP. Cette année, les villes participantes proposaient des initiatives centrées sur le thème du développement durable...

Le jury, réuni sous la présidence de Bernard Brunhes (FIR), a décidé de récompenser pour le Prix National Balise l’initiative de François Plassard, "la démarche Eco-hameau", soutenue par la Balise de Toulouse. L’activité propose à des éco-constructeurs de l’économie solidaire de faciliter l’intégration des jeunes ménages en milieu rural... François Plassard a reçu un chèque de 3800 euros.

  Les premiers écohameaux lancés !

Pour le premier éco-hameau, à 200 metres du beau village de Cazeneuve-Montaut (vue sur la chaîne des Pyrénées), commune rurale de 57 habitants, à dix minutes d’Aurignac où se trouvent tous les services, à une petite heure au sud de Toulouse.

D’autres écohameaux sont actuellement en cours de démarrage, et ont depuis ont acquis une vertaine autonomie vis à vis d’AES.

  Juin 2006 : un nouvel écohameau démarre et cherche ses habitants

L’éco hameau de 10 maisons se monte dans les mois à venir, les terrains sont achetés et la démarche approuvée par les institutions.

Le prix de l’accession à la propriété s’approchera de la maison "borlo" terrain compris, c’est à dire 100000€.

Vous souhaitez faire acte de candidature, merci de rentrer en contact par message internet en vous présentant et en précisant si vous avez des projets professionnels susceptibles d’entrer en corrélation avec le lieu.


Notes

[1] En l’an 2000, un Français consommait 47 % de plus d’énergie qu’un Italien, 10 % de plus qu’un Anglais, et 6,5 % de plus qu’un Allemand. (Dossier énergie Alternative économique, juin 2003.)

[2] L’emploi industriel qui a globalement régressé au profit des emplois tertiaires (gains de productivité), a davantage régressé à la campagne que dans les zones urbaines dit l’Insee.

Mon expérience d’agent de développement m’a appris que pour attirer de l’économique à la campagne, la question du cadre de vie et de la qualité de l’habitat (qui correspond à l’imaginaire du migrant !) est prioritaire, vient ensuite la qualité de vie relationnelle (services et vie associative) pour permettre à la greffe de durer.

La démarche éco hameau accompagnée par la formation action répond de cette double recherche de qualité d’habitat et de vie relationnelle intégrée au milieu d’accueil.

Contact :

actu 2009 : voir les nouveaux contacts en haut de cet article.

anciens contacts :

- Sophie Rival - email : sophierival (at) yahoo.fr

- AES, 6 rue Saint-Aubin, 31000 Toulouse, 05 61 99 03 25 - email : aes1 (at) club.fr

Lire « La vie rurale : enjeu écologique et de société », François Plassard, Ed. Yves Michel (BP 3, 05300 Barret-sur-Méouge), 2003, 144 pages, 13 euros en librairies. Dans ce livre, après une relecture critique de l’histoire de l’agriculture industrielle qui a façonné nos campagnes, l’auteur nous donne à voir les expériences alternatives plus aptes à répondre au défi alimentaire. Les nouveaux équilibres villes/campagnes répondant aux nouveaux usages de nos temps de vie, l’auteur nous engage à explorer de nouvelles pistes dans le monde rural pour rendre tout un chacun co-responsable d’un « vivre ensemble » plus équitable et plus durable. Parmi ces propositions, la démarche éco-hameau.


8 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

46 messages

1 2 >

  • Le conseil municipal manifeste son soutien au projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

    Le 4 février 2010, par JLuc (Passerelle Eco)

    Mise à jour d’actualité au début de l’article...

    • Le conseil municipal manifeste son soutien au projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

      21 juillet 2011, par X

      Hmmm ç’a pas l’air facile de monter un écohameau à Dallas...

  • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

    Le 16 avril 2009, par elkaim

    Bonjour
    Je suis interessee par ce systeme de vie en pleine nature quopique je ne sais pas exactement ce qu’on y vit ne l’ayant jamais tente
    j E SUIS NATUROPATHE ET JE SUIS AUSSI COMMERCIALE JE PARLE ANGLAIS ESPAGNOL ET J’aimerai trouver ma place au sein dd un ecco hameau
    Merci de m ’appeler au 06 50 41 22 79
    pas serieux s’abstenir

    • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

      28 avril 2009, par francois plassard

      Il reste encore deux places sur l’eco hameau de verfeil sur seye 82
      et deux autres sur un habitat groupé dans un chateau à 6 km de Lavaur et 35 minutes de Toulouse
      cordialement
      francois plassard AES
      fplassar@club-internet.fr
      0561990325

      • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

        5 mai 2009, par Denis76

        Je suis à la recherche d’un lieu de vie style ecovillage ou eco habitat groupé. J’ai une petite expérience de vie en ecovillage. N’ayant aucun moyen financier, je suis plutôt à la recherche d’une location. Existe-t-il des solutions pour un homme de 59 ans RMiste, sans perspective d’emploi ? Je peux proposer divers services dans un lieu de vie. Bon bricoleur, je suis en mesure d’assurer divers travaux d’entretien, de réparation, d’aménagements et de restauration de l’habitat ; de même dans le domaine de la mécanique (automobile, tondeuse...). En tant que photographe je peux animer des ateliers de formation et diverses animations Enfin ayant suivi une formation de techniques psycorporelles de relaxation, je peux proposer mes services dans ce domaine. Vous pouvez me joindre par mail (denismaron@gmail.com) ou par téléphone (06 60 57 80 02)

      • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs à Verfeil sur Seye

        2 avril 2011, par Xavier ROLLAND

        Bonjour,

        Nous sommes un couple avec un bébé âgé de 6 mois.
        Nous avons respectivement 36 ans et 41 ans (ma compagne).
        A la recherche d’un projet de co-habitat ou d’éco hameau, nous sommes intéressés pour en savoir plus sur de Verfeil sur Seye.
        Mais aussi sur celui d’habitat groupé.
        Merci de nous contacter : xavierrolland35@yahoo.fr
        06 58 04 81 32
        04 93 48 65 96
        Cordialement.
        Xavier ROLLAND
        et Aline ELBAZ

  • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs

    Le 24 novembre 2008, par X

    Je cherche à m’intégrer au sein d’un éco-hameau près de Toulouse ou pyrénées atlantiques. Je compte y vivre et y pratiquer diverses activités dont un projet culturel autour du chant , danse et musique. Je suis également thérapeute. Y aurait-il un projet actuellement ou je pourrais m’insérer.yasmine 0559066991merci

  • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs

    Le 9 novembre 2007, par Seb

    28 ans , architecte.

    Bonjour,
    Je suis très intéressé par ce type d’habitat au niveau de l’urbanisme comme de l’architecture, mode de construction encore trop méconnu et non enseigné dans les ecoles d’architecture, je souhaite me renseigner et me former sur ces dynamiques de construction et aimerais pouvoir participer à une de ces expériences.
    Merci

    • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs

      20 décembre 2007, par X

      Bonjour,

      Ecrivez nous à aes1@club.fr
      et si vous pouvez rencontrons nous à Toulouse.
      Merci

      • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs

        2 septembre 2008, par PATRICIA

        Bonjour,

        Serait il possible de vous rencontrer afin d’échanger des infos sur le fonctionnement de l’éco hameau.

        Je souhaiterais moi même vivre dans un éco hameau dans la banlieue Toulousaine.

        Je vous remercie

        Patricia

  • Projet d’EcoHameau d’auto-constructeurs

    Le 8 mai 2007, par X

    Joelle et Michel Ramos
    4,place des croix
    42410 pelussin
    tel : 04.74.87.68.88
    bol.dair@gmail.com

    Bonjour,

    Etant actuellement dans le tourisme ( bar hotel restaurant ) depuis 8 ans et ayant un forte sensibilité écologique,nous avons le projet de construire une habitation avec une salle de réunion,et trois gites en auto construction aidée.Nous serions à la l’accueil de toute personne intéressée par ce type de construction.
    * En faisant visiter et en donnant des informations.
    * Nous louerions des gites, les gites de france sont favorables à ce genre de projet.
    * En organisant des conférences.
    Ce projet doit pouvoir s’inscrire dans un projet d’éco hameau.
    Ma mère atteinte de la maladie d’alzheimer est actuellement en maison de retraite,nous préfererions lui offrir une vie familiale.Si d’autres familles ont des personnes à charges nous pourrions nous organiser pour nous en occuper à tour de role.
    Toute aide que vous nous apporterez nous seras précieuse et c’est avec impatience que nous attendons votre courrier.

    Joelle et Michel Ramos

1 2 >


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • cherche terrainProjet : Bonjour, pour un projet agricole (PAM, maraîchage, brebis), artistique et pédagogique je cherche un terrain dans la Haute Vallée à acheter ou louer. Je rêve d'une source, ruine, une belle (...)
  • Philippe perdu ton numéroProjet : garde maison et terrain
    Offre : Bonjour Philippe, vous avez répondu à mon annonce et proposé la garde de votre terrain. Malheureusement j'ai supprimé par erreur votre message dans la (...)
  • Recherche lieu de vie et de travailProjet : M'installer en Ardèche, dans un lieu de vie sain, et monter/participer a une activité.
    Offre : je suis menuisier, divers compétences dans le bâtiment; et d'autres domaines, je suis (...)
  • habitationProjet : bonjour, suite à maladie et opérations je recherche un lieu d'habitation aux alentour de Toulouse pour ma convalescence.
    Offre : Suivant mon évolution en terme de progrès physique,beaucoup (...)
  • Echange et partage de savoirs faire en chèvrerieProjet : En plein c½ur des collines verdoyantes du Perche, nous sommes fermiers sur une ferme caprine en AB. Nous souhaitons partager notre quotidien et nous ouvrir aux autres pour nous permettre (...)
twitter

SUR LE WEB